• Quand passé et présent se rencontrent...
    Sybil et Blake Gregory mènent une vie agréable et bien remplie à Manhattan. Épris l'un de l'autre comme au premier jour, épanouis dans leur travail, ils sont les heureux parents de trois enfants. Un bonheur sans nuages, jusqu'au jour où Blake, incapable de résister à une alléchante offre professionnelle à San Francisco, y achète sur un coup de tête une splendide demeure victorienne.
    Dès les premières heures de leur installation, les déconvenues s'enchaînent : accueillis par un tremblement de terre, Sybil et les siens découvrent en effet qu'ils vont devoir partager les lieux avec les anciens propriétaires, les Butterfield, qui y ont vécu... un siècle plus tôt ! Mais, contre toute attente, la cohabitation forcée avec cette encombrante famille de fantômes - huit en tout - va s'avérer pleine de surprises, et marquer le début d'une solide amitié. Car quoi de mieux pour affronter l'avenir que des amis venus du passé ?

  • Les parents de Pauline viennent de se séparer. Elle part en vacances au bord de la mer, sans sa mère ni sa soeur mais avec son père et l'Autre, sa nouvelle compagne, et sa fille Jenna. Bonjour les séances de plage et de crème solaire, bonjour les manies de fifilles. Ça, c'est trop pour Pauline. Alors elle a un plan : elle va les pourrir, et tout redeviendra comme avant. Et jusqu'où conduit la tactique du pire ?

  • Si l'Exhortation apostolique Amoris laetitia a été violemment prise à partie, on peut également dire qu'elle n'a pas été prise au sérieux et bien peu mise en oeuvre. Plusieurs, après l'avoir lue, sont restés fort silencieux et très peu actifs, se contentant d'une réception molle. Seuls quelques épiscopats - dont celui de l'Argentine - y a donné un écho significatif. On attendait du pape François une directive magistérielle universelle alors que, adoptant une approche inédite, il renvoie chacun à la responsabilité et au discernement et invite à pratiquer le dialogue pastoral pour créer des processus et des itinéraires adaptés.
    Le moment est venu de tirer de l'oubli cette Exhortation et d'en reprendre sereinement la lecture pour en comprendre le sens et la portée, mais également pour en saisir les interpellations et toute la fécondité potentielle. Il faut se rapproprier ce texte et mettre en oeuvre localement des chemins qui permettent à des personnes de retrouver la joie de l'amour. Six théologiens et pasteurs, de l'Europe et du Québec, ont entrepris de relire Amoris laetitia et d'en faire ressortir les voies d'avenir. L'Église est fermement exhortée à prendre en compte la situation réelle des familles et à écouter avec elles l'Évangile afin de discerner des voies de croissance. Parce que, nous dit le pape François, les processus et les démarches pastorales comptent plus que les savoirs et les législations.
    DIRECTEURS DU PROJET
    Gilles Routhier est le Doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval (Québec). Spécialiste de Vatican II et de sa réception, il s'intéresse au devenir de l'Église catholique depuis Vatican II, notamment la métamorphose des paroisses, les défis de la transmission et l'émergence des nouveaux ministères.

    Arnaud Join-Lambert, né en France, est marié et père de trois enfants. Docteur en théologie, il est professeur à l'UCL (Université catholique de Louvain) en Belgique. Il y enseigne la théologie pratique et la liturgie. Ses recherches actuelles portent sur la synodalité dans les Églises particulières ; les mutations des paroisses et du ministère des prêtres ; la prière des Heures ; les liens entre culture, spiritualité et théologie.

  • Il n'est plus possible d'ignorer le changement majeur qui s'opère dans les consciences et dans le regard que les humains portent sur eux-mêmes, et sur leur mode de vie destructeur. Aujourd'hui, un nombre croissant de personnes cherchent un moyen de vivre en harmonie avec leurs valeurs et avec la nature. En plus des populaires coopératives d'habitation, saviez-vous qu'il y a un nombre croissant de projets d'écovillage ?

    Vivre autrement se base sur l'expérience de dizaines de pionniers-fondateurs pour proposer des outils concrets qui vous aideront à concevoir, organiser et poursuivre votre audacieux projet, en évitant les erreurs et les pièges pouvant mettre votre rêve en péril. Cette mine d'infor-mation recueillie par une icône du mouvement des éco-villages démontre la viabilité de ces derniers.

    Cette nouvelle édition, revue et mise à jour, réaffirme toute la pertinence de l'expérience des communautés intentionnelles dans la configuration d'un monde qui place le vivre-ensemble au coeur de ses priorités.

  • Le collège se divise en classes.
    1) Tout en haut, les populaires, qui dirigent leur petit monde.
    2) Au milieu, les normaux, la grande masse des collégiens, des gens sympas qui ne la ramènent pas trop.
    3) Et en bas, les bolosses, ou encore les invisibles, qu'on n'entend jamais et qui servent de souffre-douleur. Comme moi. Dans tous les collèges, c'est comme ça.
    Chez nous, à Nicolas-Hulot, il y a 365 élèves. Sauf quelques populaires, les autres sont tous normaux, je suis à peu près le seul bolosse.

  • Depuis le e siècle, juifs et musulmans vivent côte à côte en Tunisie, parfois en paix, parfois en confl it. Au e siècle, seules subsistent quelques traces de la présence juive en Tunisie. Pourquoi cette cohabitation entre les deux peuples a-t-elle duré si longtemps ? Pourquoi s'est-elle achevée brutalement ? Des débuts de la conquête musulmane à l'Empire ottoman, du protectorat français à la Seconde Guerre mondiale, la cohabitation entre juifs et musulmans en Tunisie alterne entre tolérance et exclusion, concorde et confl its. À cela s'ajoutent les dissensions internes entre juifs portugais et juifs tunisiens qui s'exacerbèrent à la fi n du e siècle. Spécialiste du judaïsme maghrébin, Abdelkrim Allagui retrace sans parti pris l'histoire des juifs de Tunisie. À travers l'étude des pratiques sociales, économiques et culturelles qui ont fondé les conditions d'une coexistence millénaire, il interroge les raisons du divorce qui a conduit les juifs à quitter peu à peu la Tunisie musulmane.

  • Avant le milieu du XXe siècle, les communautés juives du Maroc étaient fortes de 250 000 âmes coexistant avec dix millions de musulmans. Aujourd'hui, elles comptent moins de 3000 personnes. L'auteur remet en perspective leur présence plus que bimillénaire dans le pays.
    Rappelant qu'elles formaient la première communauté juive du monde arabe, Mohammed Kenbib souligne leur contribution à l'histoire du Maroc, à sa culture, son patrimoine, son économie, ses échanges maritimes et sa diplomatie. Il s'attache notamment à étudier la diversité des fondements de leurs relations avec les
    autres populations, quels qu'en aient été les aléas et les turbulences.
    En outre, il analyse les bouleversements provoqués par la présence européenne, le protectorat, la Deuxième Guerre mondiale - principalement la Shoah - et le conflit du Moyen-Orient. Il évoque aussi les juifs du Maroc d'aujourd'hui, ainsi que les liens que gardent avec ce pays près d'un million de leurs coreligionnaires d'origine marocaine vivant pour la plupart en Israël, en France, au Canada et ailleurs dans le monde. Enfin, en 2011, cas unique dans le monde arabo-musulman, une référence explicite à l'« affluent hébraïque » de la culture marocaine figure dans le Préambule de la nouvelle Constitution du royaume.

  • Le 21ème siècle s'achève lorsque la Terre envoie une expédition coloniser la planète Autracie.
    Après des négociations vaines et une guerre aussi courte qu'inutile, les Humains sont répartis dans la population autochtone afin d'être mieux contrôlés.
    Ce recueil tente de donner une idée de la cohabitation délicate de ces deux peuples.

  • À l'origine, c'était la confusion sur Terre. Mais Gaïa m'a raconté comment le soleil et la lune se sont entendus pour faire régner l'ordre.

  • Ce livre original et divertissant, c'est d'abord l'histoire d'un petit chien devenu journaliste... En fait, c'est plutôt celle d'une petite fille, Mélissa Viau, qui avait beaucoup d'imagination et qui depuis toujours faisait parler les animaux. C'est ainsi qu'un jour, elle devint grande et décida de donner une voix à Picotte, un jack russel terrier femelle. Rêvant de sauver le monde animal, les deux complices forment un duo attachant et inspirant. Depuis maintenant plus d'une décennie, les lecteurs du journal Progrès-Dimanche font appel à elles quand ils veulent dénoncer une situation, se confier ou tout simplement présenter ces animaux qu'ils aiment tant, car il est reconnu que ces derniers peuvent être à la fois amis, sauveurs, guérisseurs et proches aidants.

  • Sous l'effet de l'occupation par les Européens, les Juifs d'Orient, majoritairement séfarades, ont accédé à une forme de modernité culturelle et parfois à un réel développement économique et se sont affranchis de l'ancestral statut de dhimmis. Bientôt le conflit autour de la Palestine et la collusion de certains leaders arabes avec les pays de l'Axe ont fini de dissoudre les ultimes liens qu'une longue cohabitation avait jadis établis. Lorsque les puissances européennes durent lâcher prise, les Juifs furent contraints de partir et de former une autre diaspora, non sans avoir subi presque partout humiliation et spoliation, voire parfois violences et pogroms. Du Maroc à l'Égypte et de la Libye au Yémen sans oublier l'Irak et la Tunisie, des centaines de milliers d'habitants des pays arabo-musulmans se sont comme volatilisés en une génération à peine. En outre, ces minorités juives ont été éclipsées par la prédominance d'un judaïsme ashkénaze lui-même recouvert par l'ombre immense de la Shoah.

    Cet épisode de l'histoire du peuple juif, lourd d'innombrables drames humains, est aujourd'hui largement oublié, voire occulté. À l'appui d'une documentation inédite considérable, Georges Bensoussan envisage ce phénomène dans toute son épaisseur. Son livre, appelé à faire date, sera pour tous ses lecteurs une découverte et même pour une partie d'entre eux un véritable choc.

  • Les élections présidentielle et législatives de 2002 ont été les élections de tous les refus : refus dune campagne considérée comme ennuyeuse, refus dun scénario de second tour présenté comme bouclé, refus du vote et records dabstention, refus des grands candidats au premier tour de la présidentielle, et enfin refus de la cohabitation lors des législatives. Ce livre sefforce den prendre la mesure et den saisir toutes les logiques.

empty