Littérature traduite

  • Leur pouvoir caché est immense Elles révèlent les secrets les plus intimes de l'univers Apprenez à apprivoiser les équations et à en faire vos complices.

    Vous qui avez peur des équations, et vous qui croyez déjà les connaître, ne passez pas votre chem

  • Dans cet ouvrage aussi distrayant qu´accessible, Alex Bellos tord le cou au mythe selon lequel les maths seraient l´affaire exclusive des binoclards du premier rang. À partir de sujets aussi divers que l´addition, l´algèbre, la théorie des ensembles, les statistiques, les logarithmes ou les paradoxes logiques, il nous montre que les mathématiques sous-tendent à peu près tout ce qui constitue notre existence. Alex Bellos nous explique l´étonnante géométrie de la pièce de 50 pence, mais nous dit aussi quelle est la meilleure façon de miser cette pièce au casino. Il donne un coup de projecteur sur les schémas mathématiques qu´on rencontre dans la nature, ainsi que sur l´étonnante prévisibilité des comportements aléatoires. Il croque une pomme chips dotée d´une forme révolutionnaire que les Grecs de l´Antiquité ne parvinrent jamais à avaler et révèle les liens profonds existant entre les maths, la religion et la philosophie. Bellos nous fait explorer les maths du primaire à l´universitaire, de l´Antiquitéà la pointe de l´informatique actuelle. Il nous fait rencontrer les plus rapides des calculateurs mentaux en Allemagne, s´entretenir avec un linguiste français spécialiste d´une tribu amazonienne qui ignore les nombres, consulter un numérologue dans le désert états-unien, connaître un singe aux facultés numérales sidérantes au Japon, et demander conseil à un vénérable sage hindouiste en Inde. Composant un stimulant cocktail d´histoire, de reportage et de démonstrations mathématiques, les dépêches que nous envoie Alex Bellos depuis le « pays des maths » décrivent une région infiniment accueillante et pittoresque.

  • Nul ne peut nier qu'il ressente le même désarroi devant la voûte étoilée que celui éprouvé de tous temps par nos ancêtres.
    « Quel meilleur guide pour la parcourir que Margherita Hack ? » L´UnitàCe livre a un but très concret, annonce d´emblée l´auteur, l´astrophysicienne Margherita Hack qui est un peu l´Hubert Reeves italienne : raconter la lecture que l´homme a pu faire du ciel au cours des âges, depuis qu´il est apparu sur cette terre jusqu´à aujourd´hui. C´est donc à une vaste fresque à la fois historique et scientifique que le lecteur est convié. Il y croise les plus grands esprits de tous les temps, d´Aristote à Albert Einstein, de Nicolas Copernic à Edwin Hubble, en passant par Galilée, Newton ou Max Planck...

    Depuis les mythes antiques sur l´origine du monde à la théorie moderne du big bang, nous voyons de quelle façon l´image de l´univers a profondément évolué. On découvre comment, avec le miracle grec, des hommes à l´esprit scientifique ont envisagé de mesurer le ciel, calculer ses caractéristiques et les décrire, sans plus faire appel aux dieux. La scientifique athée Margherita Hack évoque longuement l´influence négative que l´Église a exercée tout au long de l´histoire sur l´évolution des idées en matière cosmique, rappelant les batailles qu´ont dû mener, parfois au péril de leur vie, de grands esprits tels Galilée et bien sûr Giordano Bruno, qui périt sur le bûcher.

    L´auteur s´efforce par ailleurs de revenir très concrètement sur toutes les avancées techniques et scientifiques qui ont permis, siècle après siècle, de comprendre la nature de cette mystérieuse voûte céleste qui s´étend au-dessus de nos têtes. De façon détaillée Margherita Hack nous explique comment on a pu mesurer la distance de la Terre à la Lune puis au Soleil et aux planètes, découvrir la nature chimique des objets célestes, la vie et l´évolution des étoiles, petites et grosses, ainsi que la formation des galaxies, trouver des exoplanètes (planètes hors de notre système solaire), s´interroger scientifiquement sur l´apparition de la vie...

    C´est une masse considérable de connaissances que les hommes ont désormais accumulée sur l´univers. Reste qu´ils continuent de se poser des questions fondamentales : cet univers est-il fini ou infini ? Et comment comprendre notre esprit, énigme plus extraordinaire encore ? Selon l´auteur, on ne saura jamais pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien, car la science ne peut y répondre. Mais cela n´empêche pas de s´émerveiller, comme le lecteur ne manque pas de le faire tout au long de ce livre à la fois pédagogique et libre de ton.

  • Notre univers ne serait pas du tout ce que nous avons appris à croire. Au-delà de ce que nous avons tous vu en images -étoiles, galaxies, groupes de galaxies, etc. -, il existerait une « réalité cachée », invisible à nos yeux mais aussi - du moins pour l´instant -à nos instruments d´observation, télescopes, satellites... De quoi s´agit-il et pourquoi les scientifiques ont-ils aujourd´hui pareille idée en tête, qui semble relever de la seule science-fiction ? Comment peuvent-ils même en parler ? C´est ce que Brian Greene nous fait découvrir ici avec une pédagogie hors pair, rappelant les apports inattendus d´Einstein dans le domaine.

    En clair, notre « univers » a beau contenir tous les objets célestes et rayonnements connus, il ne serait, en réalité, qu´une petite partie d´un bien plus vaste ensemble. Il y aurait abondance d´autres univers, parallèles, tous faisant partie de ce qu´il est désormais convenu d´appeler un « multivers », ou « multi-univers ». Pas moins de neuf théories physico-mathématiques différentes, qui impliquent l´existence d´un tel concept, sont exposées ici. Cet étrange objet théorique est-il fini ? Est-il infini ? Nul ne le sait mais les hypothèses varient selon les équations et les calculs. Et la représentation même de cette fameuse « réalité cachée » est incroyablement diverse. L´auteur, spécialiste mondialement connu pour ses travaux sur la théorie des cordes, a un petit faible pour des univers qui seraient tout proches du nôtre, peut-être à quelques millimètres seulement, mais nous demeurant invisibles. Ils se dissimuleraient en effet dans des « branes », sortes de « membranes » liées à l´existence dans l´espace d´un nombre de dimensions au-delà des trois auxquelles nous avons affaire dans notre vie quotidienne.

    Mais il existe bien d´autres hypothèses... Comment être sûrs que notre univers ne soit pas une sorte d´hologramme, comme notre récente compréhension des trous noirs pourrait le suggérer ? Ou que des milliards de milliards de « bulles-univers » n´aient pas surgi lors du Big Bang, notre univers n´en étant qu´une parmi une myriade d´autres ? Nombre d´entre elles pouvant présenter des caractéristiques physiques différentes. Cela semble incroyable mais les équations admettent cette diversité comme solution !

    Ainsi que le souligne Brian Greene, il est donc possible que nous assistions aujourd´hui à une nouvelle révolution cosmologique et... mentale. De même que la Terre, jadis, perdit son statut de centre du monde, puis notre Soleil, puis notre galaxie..., notre propre univers, à son tour, pourrait perdre son statut d´ensemble unique et central pour ne devenir qu´un parmi d´autres. Une perspective bouleversante.

empty