Langue française


  • Les systèmes d'information sont devenus le moteur de la transformation de notre société et de nos entreprises : l'enjeu majeur est de réussir cette mutation numérique pour entrer véritablement dans l'ère de l'information et des services. Pour pouvoir bénéficier pleinement de ces innovations technologiques, il est fondamental de disposer d'une vision à moyen ou à long terme des besoins de nos organisations.
    Les entreprises les plus performantes possèdent un niveau de maturité en gouvernance informatique plus élevé que les autres. La stratégie, matérialisée par le schéma directeur, et la capacité à mesurer la valeur des projets liés au SI, sont devenues incontournables pour optimiser la contribution des nouvelles technologies de l'information et de la communication à la compétitivité et à la modernisation de nos organisations. Cet ouvrage analyse de manière simple les concepts de gouvernance, de stratégie et de valeur. Il présente des méthodes et des outils pragmatiques pour élaborer un schéma directeur pertinent, évaluer la maturité de son organisation et construire un portefeuille de projets innovants.

  • Cette nouvelle édition actualise et enrichit les précédentes en intégrant les derniers développements, notamment des systèmes à très hauts débits ou des réseaux FTTx.
    Après un exposé de la théorie de la propagation sur les fibres optiques multimodes et monomodes, complété par une présentation de la technologie et de la mise en oeuvre des fibres optiques, l'ouvrage décrit de façon synthétique les différents composants optiques (passifs et actifs) et opto-électroniques (émetteurs et récepteurs, amplificateurs optiques) et explique le fonctionnement et les méthodes de conception des systèmes de transmission et réseaux optiques. Enfin, le dernier chapitre concerne les capteurs à fibres qui ont maintenant atteint la maturité.
    Ce livre qui décrit de façon complète et synthétique les composants et systèmes des télécommunications et des réseaux sur fibres optiques, s'adresse aussi bien aux étudiants qu'aux ingénieurs, techniciens et chercheurs du domaine.

  • Une équipe de chercheurs universitaires désignée par le CIGREF a interrogé le rôle des systèmes d'information interorganisationnels (SIIO) dans la création de valeur entre un client (grande entreprise) et ses fournisseurs (PME). Ce travail met en avant des facteurs clés favorisant une intégration structurée des SI qui soit créatrice de valeur dans la relation partenariale.
    Le groupe de travail du CIGREF a observé que les SI sont créateurs de valeur dans la relation partenariale car ils permettent une meilleure efficacité de la collaboration, une meilleure visibilité des commandes, une amélioration des échanges d'information, une meilleure gestion des prévisionnels et une plus grande réactivité. Cependant, à côté de ces points positifs, on note du côté des fournisseurs utilisant ces SI à la demande de leur donneur d'ordres, des points négatifs soulevés : déshumanisation, faible utilité, plus d'intermédiaires, complexification de la relation, sous-utilisation du potentiel de ces outils, nécessité de compétences spécifiques. Ces observations soulèvent un certain nombre d'implications managériales en particulier pour les donneurs d'ordres présentés selon les cinq recommandations suivantes :
    o définir et réviser la stratégie « système d'information » des grandes entreprises (en intégrant davantage les fournisseurs) ;
    o créer un environnement favorable à l'appropriation des systèmes d'information interorganisationnels en instaurant un dialogue avec et entre les partenaires ;
    o déployer des capacités à intégrer les SIIO : promouvoir des formations spécifiques ;
    o harmoniser les systèmes d'information et rendre compatible le SI des donneurs d'ordres avec les SI des fournisseurs ;
    o trouver un juste milieu dans la numérisation des activités de la supply chain qui soit davantage créatrice de valeur dans la relation partenariale ;
    Ce rapport insiste sur l'importance d'un travail conjoint d'intégration des SIIO (cohérence stratégique des outils, formations des personnels, etc.) entre le client et ses fournisseurs.


  • En philosophie, l'ontologie étudie ce qui pourrait exister : le type et la structure des objets, les propriétés, évènements, processus et relations. En ingénierie des connaissances, c'est la spécification de la conceptualisation d'un domaine de savoir. Ce domaine concerne ici la modélisation à base d'agents (ABM) pour les sciences de l'homme et de la société (SHS) en vue de la simulation par systèmes multi-agents (SMA). La modélisation SMA en SHS propose la formalisation d'une pluralité de points de vue dans un cadre général qui permet de comparer et de combiner différents angles de réflexion.
    Agrémenté d'exemples issus de trois domaines (la géographie, l'économie et la sociologie), cet ouvrage utilise des formalismes principalement basés sur UML. L'exercice de description d'une ontologie est présenté comme un dialogue conceptuel interdisciplinaire et l'ontologie comme le médiateur de ce dialogue.


  • Nos vies sont devenues numériques et le Web 2.0 a donné du pouvoir aux internautes sans qu'ils ne puissent en mesurer les méandres et surtout les impacts sur leur identité numérique.
    Cet ouvrage co-écrit avec dix experts nous invite à découvrir l'identité numérique comme une écriture de soi avec des attributs identitaires. Tout en évaluant notre confiance sur les réseaux, il tente aussi de nous démontrer comment se polluent nos données et métadonnées et comment se propage cette pollution sur la toile qui constitue peu à peu le Big Data, nouveau phénomène de l'actualité numérique.
    Ainsi, l'identité est aujourd'hui utilisée comme outil de légitimation. On la positionne aussi dans les jeux et dans le monde de l'emploi les premiers pas vers une employabilité numérique avec les réseaux sociaux semblent se dessiner. Tout ceci n'est pas sans incidences juridiques. La question se pose alors avec acuité de savoir s'il faut avoir une identité numérique pour être e-inclus.

  • Pour toute entreprise, Internet est un Eldorado où l'investissement est minimal, le gain économique maximal, mais où la maintenance et l'évolutivité restent difficiles à garantir dans des coûts et des temps raisonnables. En parallèle à ces réalités de production qui illustrent la difficulté pour les entrepreneurs d'apprécier les qualités des technologies, cet ouvrage replace chacun des procédés traités dans leur contexte d'élaboration associé au World Wide Web Consortium (W3C). A partir de cas réels, il analyse l'utilisation des technologies Web et la façon dont l'imaginaire des entrepreneurs détermine les premières pierres d'applications Web. Les technologies du Web au défi de l'entreprise s'adresse aux étudiants inscrits dans des formations où la communication numérique tient une place importante. Il est un outil complet pour les entrepreneurs, les responsables de communication et les équipes Web pour décrypter le contexte d'exploitation effectif des plus fréquentes solutions logicielles du Web actuel.


  • Depuis vingt ans, les architectures logicielles apportent une réelle contribution dans le développement des systèmes complexes et distribués. Leurs principales caractéristiques résident, d'une part, dans leur pouvoir de gérer les abstractions et les niveaux d'expressivité d'un système, et d'autre part, dans leur capacité à prendre en compte la modélisation de sa structure et de son comportement.
    Cet ouvrage présente les paradigmes d'architectures logicielles à base d'objets, de composants, d'agents, de services et de modèles. Il traite également des différentes techniques et méthodes architecturales, de l'analyse des qualités architecturales, des modèles de représentation de patrons et des styles architecturaux à travers leur formalisation et leur validation. Enfin, il détaille la démarche d'ingénierie dans laquelle ces éléments cohérents et autonomes peuvent être gérés.

  • En 2020 tous les réseaux seront virtualisés. Cette évolution est inéluctable avec l'arrivée du Cloud et de nouvelles technologies qui révolutionnent la façon de penser en matière de réseaux. Cet ouvrage sur les réseaux virtuels a pour objectif de développer toutes les bases nécessaires à une bonne compréhension de cette nouvelle génération et de satisfaire la curiosité des ingénieurs et des chercheurs qui souhaitent dès maintenant avoir une idée claire et précise de l'évolution de ce domaine. Tous les grands équipementiers du monde des réseaux et des télécommunications travaillent d'arrache-pied pour offrir un environnement de réseaux virtuels complet et prendre le marché fabuleux qui s'offre à eux avec cette évolution majeure. Les opérateurs de télécommunications font également partie de la course qui leur permettra d'ouvrir leur réseau à toutes les techniques grâce à la virtualisation des équipements et ainsi de satisfaire leur client quelle que soit leur demande.

  • De nombreuses études ont montré que la plupart des efforts et des coûts dépensés dans les grands projets logiciels concernent l'évolution, la maintenance et la modernisation des systèmes logiciels existants, et non pas le développement de nouveaux systèmes. Par conséquent, ces activités constituent un enjeu crucial qui nécessite des formalismes, outils, techniques et méthodologies adaptés. Ce livre est le premier en français consacré à ce type d'activités logicielles. Il a pour objectif de présenter l'état de l'art lié à quelques sujets majeurs qui concernent le domaine de l'évolution, la maintenance et la modernisation des logiciels. Les principes et les démarches de développement de certains travaux en relation avec ces sujets, réalisés par des spécialistes académiques et industriels francophones, sont également présentés. Ces travaux font partie des plus significatifs qui apportent des réponses à certaines questions posées dans ce domaine.

  • Fruit d'une quarantaine d'expériences tous secteurs industriels confondus, cet ouvrage propose l'étude d'un projet PLM (Product Lifecycle Management) sous l'angle de vue du chef de projet. Ce dernier est confronté aux différentes difficultés du PLM dans l'entreprise étendue, il doit faire face aux subtilités des enjeux, de la construction et de la communication autour du projet PLM, dont le but est d'aider à créer et maintenir efficacement les produits tout au long de leur cycle de vie. Dans un style narratif, Le projet PLM par l'expérience décrit les objectifs, les enjeux, le périmètre, la faisabilité et le planning. Ce livre traite également de la construction du PLM une fois sa définition validée et offre des compléments techniques et des perspectives d'avenir. Agrémenté d'exemples et de fiches pratiques, il vise avant tout à donner aux différents acteurs (chef de projet métier, chef de projet informatique, intégrateur, éditeur, responsable d'ingénierie, directeur qualité, décideurs et futurs utilisateurs) les bons réflexes et les clés de succès, issus des meilleures pratiques rencontrées.


  • Plus de 2000 milliards d'euros sont dépensés chaque année dans le monde pour le traitement de l'information, que ce soit par les fournisseurs de services externes ou pour répondre aux besoins internes des acteurs économiques. Cet ouvrage expose les choix relatifs aux traitements de l'information et à leur mise en oeuvre : ingénierie, exploitation des systèmes d'information et des réseaux de télécommunication, déploiement métier et assistance aux utilisateurs. Ces décisions influent directement sur les objectifs à atteindre, la maîtrise des délais, des coûts et des risques, et les développements futurs.
    Se concentrant principalement sur le lancement des traitements et des services, l'industrialisation des processus, l'architecture des systèmes d'information et celle des activités, Ingénierie de l'économie et de l'exploitation des SI est destiné aux étudiants et aux professionnels qui désirent faire les choix les plus pertinents en fonction du contexte.

  • Le présent ouvrage constitue une synthèse d'études qualitatives et quantitatives réalisées au sein de plusieurs organisations dans le cadre du programme Information Systems Dynamics (ISD) de la fondation CIGREF. L'objectif de ces études est de mieux comprendre comment les salariés, utilisateurs d'applications collaboratives ou de progiciels de gestion, s'adaptent à ces technologies, le rôle joué par les fonctionnalités de ces technologies et les conséquences de ces dernières sur la satisfaction individuelle.
    L'ouvrage débute par la présentation en langue anglaise d'une synthèse des motivations, méthodes et principaux résultats des travaux réalisés. Ces derniers sont ensuite organisés autour de deux études liées. La première étude offre une analyse synthétique des processus de bricolage et d'adaptation individuelle à une technologie collaborative, en début de déploiement. La deuxième étude analyse la contribution des stratégies individuelles d'adaptation au succès des TIC. Une perspective comparée entre une technologie considérée comme flexible (application collaborative) et une technologie considérée comme rigide (enterprise resource planning) est proposée.
    Les résultats de ces travaux de recherche soulignent un ensemble d'implications managériales qui devrait permettre de renouveler les stratégies de conduite du changement menées au sein d'organisations.

  • Cet ouvrage retrace, dans une première partie, différents travaux théoriques et empiriques relatifs aux centres d'appels ou à la technologie numérique. Il nous plonge ensuite au coeur d'une expérimentation randomisée réalisée dans des conditions de travail réelles au sein d'un centre d'appels sous-traitant. L'angle choisi est celui de l'étude de l'impact de la surveillance informatique sur la performance et la qualité de vie au travail des conseillers téléphoniques. Les parties suivantes exposent, dans l'ordre, une présentation du lieu d'expérimentation, une description de l'expérimentation implantée, les résultats obtenus et la discussion de ces résultats.
    Une des originalités de ce travail est d'être interdisciplinaire, alliant l'économie et la psychologie sociale. La conclusion développe des pistes d'amélioration et de réflexion touchant le système d'organisation du centre d'appels et l'impact de la technologie numérique sur le système lui-même, sur la performance économique de l'entreprise et la qualité de vie au travail des différents acteurs concernés.

  • Le développement spectaculaire d'internet, des réseaux sociaux, de la technologie mobile et des objets connectés provoque une croissance exponentielle des données à laquelle toutes les entreprises sont confrontées : c'est le phénomène du big data.
    Cette nouvelle édition de Enjeux et usages du big data prend en compte les principales évolutions du big data et approfondit les nouveaux enjeux numériques parmi lesquels figurent l'analytique, l'expérience client, le cloud, les réseaux sociaux et les objets connectés. Les exemples et les cas ont été entièrement renouvelés afin d'être au plus près des préoccupations actuelles des entreprises. L'ouvrage met également l'accent sur les méthodes, les techniques et les ressources nécessaires pour permettre aux entreprises d'entrer avec succès dans l'ère de l'information à grande échelle.
    Cet ouvrage concis et didactique s'adresse aux dirigeants d'entreprise, aux managers opérationnels et aux professionnels des systèmes d'information, ainsi qu'aux étudiants des écoles de commerce, d'ingénieurs et des universités, soucieux de comprendre les problématiques et les applications du big data.

empty