• " Souviens-toi que l'on a deux vies.
    La seconde commence le jour où on se rend compte que l'on n'en a qu'une. "
    Pour payer ses études d'art dramatique, Lisa travaille dans un bar de Manhattan. Elle y fait la connaissance d'Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste.
    En apparence, il a tout pour plaire. Mais Arthur n'est pas un homme comme les autres.
    Deux ans plus tôt, il a hérité de la résidence de son grand-père : un vieux phare isolé dans lequel une pièce a été condamnée.
    Malgré sa promesse, il a choisi d'ouvrir la porte, découvrant une vérité bouleversante qui lui interdit de mener une vie normale.
    Sa rencontre avec Lisa va tout changer et lui redonner une raison d'espérer. Dès lors, Arthur et Lisa n'ont qu'une obsession, déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

    Un suspense psychologique vertigineux au final stupéfiant.

  • Quand passé et présent se rencontrent...
    Sybil et Blake Gregory mènent une vie agréable et bien remplie à Manhattan. Épris l'un de l'autre comme au premier jour, épanouis dans leur travail, ils sont les heureux parents de trois enfants. Un bonheur sans nuages, jusqu'au jour où Blake, incapable de résister à une alléchante offre professionnelle à San Francisco, y achète sur un coup de tête une splendide demeure victorienne.
    Dès les premières heures de leur installation, les déconvenues s'enchaînent : accueillis par un tremblement de terre, Sybil et les siens découvrent en effet qu'ils vont devoir partager les lieux avec les anciens propriétaires, les Butterfield, qui y ont vécu... un siècle plus tôt ! Mais, contre toute attente, la cohabitation forcée avec cette encombrante famille de fantômes - huit en tout - va s'avérer pleine de surprises, et marquer le début d'une solide amitié. Car quoi de mieux pour affronter l'avenir que des amis venus du passé ?

  • Demain

    Guillaume Musso

    Elle est son passé...
    ... il est son avenir.
    Emma vit à New York. À trente-deux ans, elle continue à chercher l'homme de sa vie. Matthew habite Boston. Il a perdu sa femme dans un terrible accident et élève seul sa petite fille.
    Ils font connaissance grâce à Internet et, désireux de se rencontrer, se donnent bientôt rendez-vous dans un restaurant de Manhattan.
    Le même jour à la même heure, ils poussent chacun à leur tour la porte de l'établissement, sont conduits à la même table et pourtant... ils ne se croiseront jamais.
    Jeu de mensonges ? Fantasme de l'un ? Manipulation de l'autre ?
    Victimes d'une réalité qui les dépasse, Matthew et Emma vont rapidement se rendre compte qu'il ne s'agit pas d'un simple rendez-vous manqué...

  • Ordo

    Anthony Combrexelle

    Le pouvoir est dans le sang. New York, de nos jours.
    Dans l'ombre, les cinq familles de l'Ordo Magicae utilisent l'Obscur, une magie issue d'un monde démoniaque, pour étendre leur influence et diriger leurs affaires en ville.
    Elles sont liées par le sang d'un même ancêtre, Ambrose Donosius, 356 ans et toujours vivant... jusqu'à aujourd'hui : le patriarche de cette " mafia de la magie noire " est tué lors d'un attentat surnaturel en plein Manhattan.
    Cinq jeunes gens, fils et filles des dirigeants des cinq familles, sans perspective d'avenir face à des parents immortels, voient dans l'événement l'occasion de planifier un casse. Le cambriolage magique du siècle. Ils ont moins d'une semaine avant l'inhumation pour se préparer à infiltrer la Loge, le sanctuaire privé d'Ambrose. Leur objectif : voler la couronne d'un roi légendaire leur permettant de réaliser leurs voeux les plus secrets. De quoi devenir rois à la place des rois et, enfin, régner sur l'Ordo.
    Par l'auteur de
    Presque minuit et
    Au Crépuscule.

  • New York, 2007.
    Valentine et sa grand-mère, Teodora Angelini, travaillent dans la boutique familiale, un atelier spécialisé dans la fabrication de chaussures de mariage sur mesure depuis 1903. Un métier fait de savoir-faire ancestral et de passion. Aussi, lorsque Valentine comprend que l'entreprise est au bord de la faillite et que son frère n'attendait que cette occasion pour vendre l'immeuble, avantageusement situé en plein coeur de New York, elle fait ses bagages et embarque Teodora dans l'aventure. Direction l'Italie pour trouver de nouveaux fournisseurs. Mais au cours de ce voyage, elles trouvent toutes deux plus que ce qu'elles espéraient... un moyen de sauver l'entreprise familiale et peut-être le début d'une grande aventure romantique !
    Adriana Trigiani est une grande romancière américaine d'origine italienne. Ses romans ont été publiés dans le monde entier (36 pays). Elle a reçu de nombreux prix. L'Italienne, son premier livre publié en France aux Editions Charleston, est un best-seller (50 000 exemplaires vendus en France).

  • Partez à la rencontre de Mazie Phillips, inoubliable héroïne à la gouaille mordante du New York des années folles. Personnage haut en couleur, Mazie Phillips tient la billetterie du Venice, cinéma new-yorkais du Bowery, quartier populaire du sud de Manhattan où l'on croise diseuse de bonne aventure, mafieux, ouvriers, etc. Le jazz vit son âge d'or, les idylles et la consommation d'alcool - malgré la Prohibition - vont bon train. Mazie aime la vie, et ne se fait jamais prier pour quitter sa " cage " et faire la fête, notamment avec son amant " le capitaine ". Avec l'arrivée de la Grande Dépression, les sans-abri affluent dans le quartier et la vie de Mazie bascule. Elle aide sans relâche les plus démunis et décide d'ouvrir les portes du Venice à ceux qui ont tout perdu. Surnommée " la reine du Bowery ", elle devient alors une personnalité incontournable de New York. Dans ce roman polyphonique, Jami Attenberg nous fait découvrir Mazie - dont on entend la gouaille à travers les lignes de son journal intime -, mais aussi Soeur Ti, son unique amie, sa soeur Jeanie, l'agent Mack Walters, porté sur la bibine et qui aime flirter avec elle... Le lecteur découvre, fasciné, une personnalité hors du commun et tout un monde bigarré et terriblement attachant.

  • Chokolov City est un roman composé de six histoires qui retracent le destin d'une communauté imaginaire de Bulgares à New York, des années 1900 aux années 1960. Ces Bulgares doivent très peu aux Bulgares réels, pas plus que le cadre ne prétend restituer le véritable New York. Parce que Chokolov City se réclame d'une autre authenticité, celle du fantasme désuet de la grande ville américaine moderne, tel que la comédie classique hollywoodienne l'a façonné. Dans ce New York de studio, produit par la MGM, dirigé par George Cukor, vit et meurt un peuple poli, élégant et raffiné, sans doute trop parfait pour jamais exister.

    Jonathan Baranger est né le 3 avril 1980, à Orléans, où il a grandi et où il demeure. Il enseigne le français en collège, à Tigy, dans le Loiret.
    Il écrit de la fiction depuis dix ans.
    Chokolov City est son premier texte publié.

  • Résumé
    Il s'en passe des choses au nord de Manhattan, en ces années d'après-guerre. Le blues a envahi les têtes et les corps, les hommes et les femmes ont soif de liberté et de mauvais gin. Raymond Taylor, un écrivain à l'ambition débordante, habite avec ses amis artistes dans un immeuble de Harlem qu'ils ont baptisé le manoir Niggeratti. Mais que faut-il pour écrire un chef-d'oeuvre ?

    OEuvre à la fois puissante et effarouchée, pleine de bruit et de fureur, débordante d'un mélange d'enthousiasme et de cynisme, qui ravage tout sur son passage, Les enfants du printemps se lisait et se lit encore aujourd'hui comme on prend une douche froide : pour dégriser.

    Extrait
    - N'importe quoi.
    - C'est pas n'importe quoi. Il y a pas déjà assez de monde pour vomir ces petites merdes insignifiantes à ton goût ? Est-ce que tous les chanteurs noirs doivent consacrer leur vie à roucouler des mélodies d'esclave ?
    - Mais elles sont magnifiques, ces mélodies, lança Raymond.
    - Magnifiques ? la voix d'Eustace était pleine de mépris.

    Mot du traducteur Daniel Grenier
    Les enfants du printemps est un réquisitoire en bonne et due forme d'un moment historique et social particulier, où Harlem et les artistes afro-américains ont été à la mode autant chez les intellectuels iconoclastes que chez les bien-pensants. Rien ni personne n'y est épargné, alors que Thurman tire à boulets rouges sur ses compatriotes écrivains, sur les radicaux blancs profiteurs, sur l'intelligentsia noire, sur les classes moyennes, sur les lèche-botte et les lèche-cul.

    L'auteur
    L'auteur Wallace Henry Thurman (1902-1934) est une figure importante de la Renaissance de Harlem. Il est connu pour son roman Plus noire est la mûre (1929). Les enfants du printemps (1932) nous plonge au coeur de Harlem et du monde noir.

    Traduit de l'anglais par Daniel Grenier

  • « C'est un roman délicieux et poignant... Beau dans sa manière de dépeindre la résilience des personnages et de nous rappeler combien les immigrés ont apporté à l'histoire des États-Unis. Betsy Carter a brossé un portrait frappant de ce pays. » - Historical Novels Review
    Pour tous ceux qui ont aimé Brooklyn de Colm Tóibín et Le Chant du rossignol de Kristin Hannah.
    À l'aube de la Seconde Guerre mondiale, Egon Schneider, un jeune médecin juif amoureux des animaux, fuit l'Allemagne et débarque à New York. Dérouté par le rythme de Manhattan, il ne trouve de réconfort qu'auprès de son groupe d'amis immigrés. Parmi eux se trouvent Meyer Leavitt, un auteur cynique et populaire, ainsi que la belle et fougueuse Catrina Harty qui partage la même passion qu'Egon pour les animaux. Lorsque leur communauté est confrontée à une menace funeste, ils unissent leurs forces pour que leurs espoirs deviennent réalité dans ce Nouveau Monde où chaque lendemain est synonyme d'un nouveau combat à mener pour trouver sa place.
    « Émouvant et très personnel, ce roman sur l'expérience de l'immigration dans le New York des années 1940 met en scène divers personnages impressionnants au développement finement ciselé. Un roman mémorable et intelligent. » - Booklist
    « Les peurs, les désillusions, les triomphes et les passions de ce groupe d'amis semblent si vrais que les lecteurs croiront lire l'histoire de leurs propres amis. » - RT Reviews
    « Une histoire poignante sur la perte, les désirs et la persévérance. » - Real Simple
    « Historiquement juste et un style saisissant et fluide. » - New York Journal of Books
    « Un roman fascinant sur un groupe d'immigrants dans le New York des années 1930 qui partage leur amitié, leurs triomphes et leurs désillusions tout en essayant de vivre une nouvelle vie dans un pays qui leur est étranger. » - New York Post
    Extrait :
    « Catrina se leva et balaya des mains les miettes tombées sur sa jupe. Ils sortirent et, à la lumière des lampadaires, Egon se rendit compte que le rouge à lèvres de Catrina s'était estompé, ne laissant que quelques traces là où ses lèvres étaient les plus sèches. Elle avait encore une miette de gâteau au chocolat sur la lèvre inférieure. Il s'apprêtait à la retirer d'un doigt, et elle à le prendre par la main... Aucun de ces deux gestes n'aboutit, mais tous les deux en avaient perçu les esquisses et intentions.
    - Bonsoir, le salua-t-elle, lui tendant finalement la main pour qu'il la serrât.
    - C'est certain. » Copyright © 2017 by Betsy Carter
    © Bragelonne 2019, pour la présente traduction

  • New York, 1858. Ayant quitté sa Pologne natale pour améliorer son sort, Youssef débarque en Amérique et décide d'opérer dans le domaine de l'import-export. Mais sans tarder, il est confronté à la famille Janssens, de véritables tyrans qui exercent une domination impitoyable sur Manhattan.

    Entre-temps, Charles Jaquet et sa fille Émilie arrivent de Philadelphie. La jeune femme rencontre Henk, le chef de bande des Janssens, dont le charme et la puissance ne peuvent faire autrement que l'impressionner. Une fâcheuse mésaventure liée à son commerce permet à Youssef de faire la connaissance de la belle Émilie, de qui il s'éprend aussitôt.

    Alors que la guerre de Sécession éclate et cause d'énormes pertes humaines, Youssef doit partir pour le front. Sa dulcinée se retrouve conséquemment dans une réelle misère financière et Henk ne cherche qu'à la subjuguer pour en tirer profit. Jusqu'où ira-t-il pour garder son pouvoir véreux ? Youssef et Émilie réussiront-ils à concrétiser leurs plans d'avenir alors que la ville est plongée dans le chaos ?

    Claude Dion publie aujourd'hui son deuxième roman, nous plongeant cette fois dans le New York de 1858. Ses recherches historiques ainsi que ses nombreux séjours aux États-Unis lui ont permis de camper de riches personnages dans un décor typique de l'époque et de la région.

  • Jeremy Best a deux vies: avocat le jour, poète la nuit. Trentenaire et célibataire, il mènee une existence confortable à New-York, tout en se méprisant un peu. Mais deux choses inattendues vont bouleverser sa vie. L'une est blonde, des lunettes en écaille, une dent un peu de travers et un charme irrésistible. L'autre est une grosseur inquiétante au niveau de l'aine. Les deux vont bientôt occuper son esprit, l'assiéger, requérir toute son attention, sans répit... Entre Brooklyn et Long Island, une «Love Story» magnifiée par le regard drôle, tendre et lucide que Seth Greenland porte sur les mauvais choix, les regrets et le temps à ne pas perdre... «Brillant, drôle, sarcastique, les lecteurs de ses précédents romans savaient que Seth Greenland l'était. A la lecture de Et les regrets aussi, qui se pare, sans rien perdre de ces vertus initiales, d'une troublante, nouvelle et très maîtrisée gravité, ils vont découvrir un auteur à la palette plus large qu'imaginé.» Livres-Hebdo «Une réussite.» Biba

  • "Tout ce que j'avais cru connaître n'était qu'une façade. L'écrivain charismatique et talentueux, que j'avais aimé, me semblait distant, étranger. Le souvenir de sa demande en mariage, son amour plein de considération et de bonté me semblaient fictifs, comme venant d'un personnage que j'aurais imaginé."

    À la croisée des Quatre Filles du docteur March et d'Edith Wharton.

    New York, 1891.
    Issue d'une famille pauvre mais raffinée, Virginia Loftin est la plus audacieuse d'une fratrie de quatre soeurs et d'un frère. Elle souhaite devenir une romancière célèbre malgré son sexe et épouser Charlie, son voisin et premier amour. Mais lorsque ce dernier demande la main d'une riche héritière, Ginny est désemparée. Elle s'isole et transforme leur histoire en roman, réécrivant sans cesse une fin plus heureuse. Un jour, elle est conviée à se rendre dans un salon d'artistes, tenu par John Hopper. Dans cette assemblée, Ginny redevient elle-même et s'épanouit sous les attentions du beau et énigmatique John. Jusqu'à ce que Charlie ressurgisse dans sa vie. Une vie où les désillusions et les sombres secrets se dévoilent peu à peu...
    « Dans un premier roman très prometteur, Joy Callaway nous livre un récit captivant. Prise dans le tourbillon de la haute société du Gilded Age new-yorkais au tournant du xxe siècle, une jeune femme résolue persiste dans la quête de son art. Drames, rêves contrariés, amours déçues, révélations de secrets de famille : rien ne la fera renoncer à écrire. » Jennifer Chiaverini
    « Un aperçu captivant du New York des années 1890... Grâce à ses personnages bien croqués et l'abondance de détails historiques, cette histoire va vous entraîner dans le tourbillon des écrivains, des artistes et des musiciens dont certains taquinent des muses plus sombres que d'autres. L'époque est peut-être révolue depuis longtemps mais les passions restent intemporelles. » Jill Morrow
    « Avec l'éclat chaleureux et les lourdes tentures des salons du Gilded Age comme toile de fond, le séduisant roman historique de Joy Callaway explore l'éternelle lutte des femmes pour percer dans le monde de l'art et du travail, et le prix que certaines sont prêtes à payer pour protéger tout ce qui leur est cher. » Erika Robuck
    « Un roman plein de charme et d'élégance. Je l'ai aimé de la première à la dernière ligne et j'ai hâte de lire d'autres ouvrages de cette nouvelle auteure, si talentueuse. » Hazel Gaynor
    « Avec Les Virtuoses de la Cinquième Avenue, l'auteure Joy Callaway dont c'est le premier roman, peint un merveilleux portrait du New York du Gilded Age et met en scène une héroïne aussi bouleversante qu'attachante, inspirée par sa propre aïeule. Un livre délicieux et inoubliable. » Jennifer Robson
    « Les Virtuoses de la Cinquième Avenue est un délicieux conte sur la société du Gilded Age. Audacieux et original, il met en scène une heroïne en tout point exaltante. » Daily News

  • Il n'y a pas de grande île, les îles sont petites. Entourées d'eau de toutes parts, les îles sont à la taille de l'homme. L'homme est à la taille des îles. Nous sommes tous des Robinsons. Nous rêvons d'îles dont on ferait un paradis. Sans imaginer que l'on risque d'en faire un enfer. Qu'emporterons-nous sur l'île ? Alain Hervé nous emmène dans les îles de toute sa vie, tout autour du monde, de Chausey à la Polynésie, de Madère aux San Blas, d'Éléphantine à Manhattan - oui Manhattan est une île -, de Venise à la Russie, de Nantucket aux Galápagos, d'Écosse au Chili, du Japon à la Suède et encore et encore... Il raconte leurs arbres, leurs hommes, leurs instants, leurs vents, leurs bateaux, leurs marées, leur vie... jusqu'à leur donner une dimension philosophique sensible.Désertes ou hérissées de buildings, tropicales ou glaciales, volcaniques ou sacrées. Ce que Dieu a fait de mieux sur la planète Terre, ce sont les îles. Partons pour les îles.

  • Ampoules fluocompactes, voitures hybrides, trains rapides, frigos Energy Star: la réduction de notre empreinte écologique passe, dit-on, par l'utilisation de technologies moins énergivores. Est-ce bien sûr ? Selon David Owen, cette consommation que l'on souhaiterait «responsable» aggrave en réalité la crise environnementale planétaire.

    Tel est le paradoxe des effets rebond: chaque gain d'efficacité apporté par la science et l'industrie se traduit, en bout de ligne, par une consommation énergétique globale surmultipliée. Ainsi le transport aérien, moins énergivore qu'autrefois, est devenu accessible à tout un chacun et a décuplé. Idem pour la climatisation, ce luxe devenu omniprésent. Et l'éclairage de plus en plus économique transforme peu à peu l'obscurité en une denrée rare.

    Au fil d'un voyage captivant aux avant-postes du «développement durable», là où s'activent ingénieurs, inventeurs, urbanistes et économistes, l'auteur montre avec humour comment la recherche effrénée d'efficacité trompe nos meilleures intentions, et pourquoi le fait de modifier nos habitudes de consommation ne rendra pas la croissance capitaliste plus viable... à moins peut-être de modifier la plus mauvaise de ces habitudes, qui est la soif de consommation elle-même.

  • La Passagère

    Jeanne Cordelier

    " Dans la chambre d'un hôtel de Manhattan, une femme attend et rêve. Elle est venue aux États-Unis tenter de sauver l'homme qu'elle aime, arrêté par les agents du Narcotic Bureau pour trafic de stupéfiants. Cette femme, Sara, est l'enjeu d'une partie mortelle entre la police américaine qui a besoin de son témoignage et la mafia qui veut s'assurer de son silence. [...] Rien de plus rare qu'un style, qu'un ton, que ce privilège de savoir communiquer le bruit d'un coeur qui bat. En cela, Jeanne Cordelier est inimitable. " Paul Guimard. Édition originale Hachette 1981.

  • Sondes

    J.R. Leveille

    Peu d'auteurs dans la francophonie canadienne tiennent un discours sur leur propre pratique artistique ainsi que celle des autres.
    J.R. Léveillé l'a entrepris en 1990 avec la publication d'une Anthologie de la poésie franco-manitobaine et l'a poursuivi, au cours des ans, dans divers essais ou conférences, ainsi que par des articles de magazines, livres et revues, regroupés, en 2005, dans Parade ou les autres et Logiques improvisées.

    Sondes rassemble la majeure partie des textes produits de 2005 à 2014 et offre une vitrine sur la modernité culturelle franco-manitobaine. On y trouve des réflexions de l'auteur sur sa propre pratique d'écrivain, une certaine théorisation de l'écriture, un aperçu des conditions sociales, politiques et culturelles qui ont conduit à la modernité, des entrevues et des portraits d'auteurs qui ont fondé le théâtre et la littérature et d'artistes qui en assurent l'évolution.
    Cette version de Sondes est enrichie par des liens qui mènent aux sites internet de la plupart des artistes énoncés dans l'ouvrage.

  • Macie Graham, rédactrice d´un célèbre magazine people, doit riposter à l´attaque de Ross Mannon, animateur radio très en vu, qui a osé critiquer publiquement un de ses articles. Lui a besoin d´une gouvernante pour sa fille adolescente. Quand la femme parfaite se présente, Ross est soulagé. Et il ne s´attendait pas à tomber sous le charme de cette employée si sexy. Pour Macie, Ross se révèle aussi parfait en privé qu´en public... jusqu´à ce qu´elle découvre un secret qui pourrait détruire sa réputation. Doit-elle étouffer l´affaire au risque de perdre son travail ?

  • Dans l'oeil du soleil

    Bechard Deni Ellis

    • Alto
    • 1 Novembre 2016

    Qu'est-ce qui inspire les Icare modernes ? La volonté de venir en aide aux autres, ou le besoin de se sauver eux-mêmes ?

    Kaboul, dix ans après le 11 Septembre. Trois étrangers trouvent la mort dans un attentat à la voiture piégée: Alexandra, avocate québécoise spécialisée en droit humanitaire, Justin, idéaliste religieux enseignant dans une école locale, et Clay, ex-militaire devenu contractuel en sécurité. Les liens complexes qui les unissent se révéleront au fil de l'enquête que mène une connaissance, journaliste proche des disparus. Du Maine à La Louisiane en passant par le Québec et l'Afghanistan, l'ambition de trouver un coupable cède la place à un dessein plus vaste, de nouvelles silhouettes se dessinent, et le reportage peu à peu se transforme en un roman d'une violente beauté.

empty