• Dans une France assez proche de la nôtre, un homme s'engage dans la carrière universitaire. Peu motivé par l'enseignement, il s'attend à une vie ennuyeuse mais calme, protégée des grands drames historiques. Cependant les forces en jeu dans le pays ont fissuré le système politique jusqu'à provoquer son effondrement. Cette implosion sans soubresauts, sans vraie révolution, se développe comme un mauvais rêve. Le talent de l'auteur, sa force visionnaire nous entraînent sur un terrain ambigu et glissant ; son regard sur notre civilisation vieillissante fait coexister dans ce roman les intuitions poétiques, les effets comiques, une mélancolie fataliste. Ce livre est une saisissante fable politique et morale.

  • De rebondissements en rebondissements de l'affaire Lambert, le grand éthicien français de la santé et de l'hôpital n'a cessé d'être convoqué par les autorités et les médias. Voici, au jour le jour, ses réflexions sur ce que signifie mourir aujourd'hui. Un livre d'humanité sans dogmatisme.
    Préface inédite de Michel Houellebecq.

    " L'affaire Vincent Lambert n'aurait pas dû avoir lieu ", affirme Michel Houellebecq dans la préface de ce livre d'Emmanuel Hirsch. Ces chroniques d'une " mort exemplaire ? " révèlent les aspects souvent dissimulés d'une histoire humaine et d'une déroute éthique qui nous concernent tous.

    La mort de Vincent Lambert, le 11 juillet 2019 à la suite d'une décision médicale, a conclu six années de controverses savantes et judiciaires qui ont passionné et divisé les opinions publiques bien par-delà l'Hexagone. Elle n'a mis fin ni aux débats, ni aux polémiques éthiques, politiques, sociétales portant sur les droits de la personne, qu'elle soit vulnérable, handicapée ou en fin de vie.
    Dressant la chronique des temps et des événements qui ont conduit à cette décision, Emmanuel Hirsch commente chacun d'entre eux avec expertise, impartialité et minutie afin d'éclairer comment elle a abouti à contredire les principes de l'éthique. Non pas celle des croyances ou des convictions, mais l'éthique publique de la solidarité que toute société responsable doit à quiconque n'est plus en capacité d'exprimer sa volonté, singulièrement lorsque certains s'arrogent le droit de statuer sur sa vie qu'ils estiment " indigne d'être vécue ".
    Un ouvrage fondamental sur la signification ultime de l'humanité par l'initiateur en France d'une éthique de l'engagement et de la responsabilité partagée.

  • Bleu, larvé dans son canapé, déambule avec paresse devant les programmes insignifiants du télécran. Le président est mort sous des mégaoctets dinsultes mais il sen inquiète peu, il est en rade de clopes. Au travail règne lambiance tortionnaire des cols blancs rangés en batterie, répondant à des ordres brûlants depuis leurs cubiques. Il se sent claquemuré dans cette ville ravagée. Bientôt elle laura englouti comme ces millions dexistences anonymes. Un documentaire lui murmure « TA-HI-TI » et ces trois syllabes font tilt dans sa tête de branlomane végétatif. Intérieurement, cest lappel de la forêt. Dehors le déluge. Lui rêve de troquer une nécropole pour de délicieux jardins abandonnés mais ni Rose, sa belle revenue en train du Sud, ni Trézor son bichon maltais obsédé, ne semblent convaincus par ces idées saugrenues. Leur embrigadement spontané en quête de pays neuf reste conditionné par lavachissement moutonnier de nos aventuriers autoproclamés

    Né à Tahiti dun père breton alcoolique autoterminé et dune mère chinoise, bourgeoise assumée. Il fêtait ses deux mois dexistence à la chute de lURSS, a été télé-témoin de la France de 1998, du 11-septembre et de Lehman-Brothers. Il a grandi sur une île paumée et a étudié sans conviction ni docilité dans une
    grande école quelconque. Fonctionnaire éphémère, il a démissionné pour répondre à lappel de la Start-up Nation.

  • Depuis le succès phénoménal des Particules élémentaires, en 1998, Michel Houellebecq a collectionné les best-sellers, acquérant un statut de rock star rarissime en littérature. Il a enflammé le débat public, connu des revers, repris du poil de la bête et pris de l'âge.
    Vingt ans ont passé ; mais sa quête de reconnaissance est intacte. Écrivain français contemporain le plus lu dans le monde, il a remporté le Goncourt 2010 avec La Carte et le Territoire et a été fait chevalier de la Légion d'honneur. Entre-temps, il a perdu père et mère, son chien Clément - « l'amour absolu » -, et s'est marié pour la troisième fois. Pas dit, pour autant, que l'auteur de Soumission et Sérotonine, son septième roman, rentre dans le rang. C'est cela, et tout le reste, à savoir la pêche en eaux troubles - son champ de prédilection -, un flair sans égal, les polémiques à gogo, qui justifient cette biographie d'un drôle de bonhomme à la volonté testamentaire inentamée. L'ouvrage, qui s'appuie sur un nombre considérable de documents inédits et le témoignage de quelque cent cinquante personnes, aide à comprendre la façon dont Michel Thomas, alias Michel Houellebecq, est devenu l'homme qu'il est.
    La cigarette coincée entre le majeur et l'annulaire, égal à lui-même, il contemple, sans concession et sans humanité excessive, le monde qui s'agite et se débat. Et, en parfait dandy consumé, minéral et comme abrasé, il ricane, souverain, désolé de la perte des repères, de la dilution de la France et du déclin de l'Occident.
    Journaliste, Denis Demonpion a successivement travaillé pour Paris Match, l'Agence France-Presse, Libération, Le Point et L'Obs. Il est l'auteur de biographies à succès, dont Arletty (Flammarion, 1996), Salinger intime. Enquête sur l'auteur de L'Attrape-coeurs (Robert Laffont, prix Goncourt de la Biographie 2018).

  • Un obscur petit fonctionnaire, sur les conseils d'un curieux marchand de biens franco-chinois, se lance dans l'achat et la rénovation d'appartements.
    Au fil de ses acquisitions, surfant sur la bulle immobilière de la capitale, accompagné d'un fidèle homme à tout faire qui réhabilite à la perfection ses logements, le jeune homme se retrouve rapidement à la tête d'une véritable fortune.
    Gérer un tel jackpot va s'avérer délicat... D'autant que la mort accidentelle d'une ex-employée envoie les deux hommes à la prison de la Santé.
    Depuis leur cellule, qu'ils retapent de fond en comble, le duo entreprend de déradicaliser les détenus. Le succès de cette dernière entreprise remonte jusqu'à l'Élysée. Le gouvernement engage alors ces drôles de missionnaires à exporter leur méthode explosive jusqu'en Indonésie...

    Une fresque insolente et iconoclaste sur le monde actuel et ses contradictions. Mondialisation, islamisation, manipulation sont les maîtres-mots de cette fantaisie littéraire politiquement très incorrecte.

  • Ce voyage vers l'ailleurs ne pouvait se faire qu'en chevauchant Pégase sur la ligne de l'esprit. "Car l'esprit est une droite lancée vers la lumière." Frédéric Halbreich nous propose ces"Vues du sol" comme autant de clichés improbables, dans une époque qui ne l'est pas moins.

  • -> Grand entretien avec Michel Houellebecq : « Même quand on a une vie nulle, Michel Houellebecq exposera ses photos cet été à Paris, au Palais de Tokyo. « On peut porter un regard beau sur une réalité objectivement insipide. ...

  • L´ensemble peut paraître impressionnant : mais est-ce que ce n´est pas une des pistes de l´édition numérique, de permettre l´accès direct au contenu précis qu´on cherche, qu´il s´agisse de Nathalie Sarraute, Bernard Lamarche-Vadel, Claude Lucas ou Michel Houellebecq ?
    Mais Bertrand Leclair nous propose autre chose. Pendant onze ans, il exerce l´écriture critique et devient pour nous tous, auteurs, un repère essentiel : non pas rendre compte d´un livre, mais orienter, dégager les enjeux dans le contemporain, proposer des passerelles qui reformulent les concepts même de ce qu´on pratique : forme, voix, rapport de l´écriture à celui qui s´y engouffre.
    Alors cette construction en tant que telle est décisive :
    Partir de lignes de fractures majeures - Guyotat, Cixous - revenir en amont s´il le faut - Sarraute, Beckett - et de là s´engager vers des oeuvres au présent le plus direct, Xavier Bazot, Claude Lucas, Marie NDiaye...
    Autre question : celle de la trace, de l´expérience.
    S´impliquer dans la critique, c´est expérimenter en quoi et comment les textes agissent, et qui les reçoit. Bertrand Leclair publie dans Politis, Les Inrockuptibles, il a plusieurs années un rôle important dans la Quinzaine littéraire auprès de Maurice Nadeau.
    Mais il donne des conférences, participe à des hommages (ainsi, cete étude de fond juste dans la secousse de la mort de Bernard Lamarche-Vadel).
    En proposant une édition numérique de ces textes, nous reconduisons qu´ils soient ainsi partage et action : ils seront accessibles désormais, en lecture intégrale, dans quelques dizaines de bibliothèques, nos abonnées, et les pistes de recherche indexées dans leur catalogue. C´est l´intensité de cette expérience neuve qui nous est proposée, et merci à Bertrand Leclair de s´y associer.
    Le volume 2 à suivre : interventions journalistiques.

    FB Correction, préparation et révision : merci à Cécile Carret.

empty