MkF Éditions

  • Ces dernières années, les grands musées ont connu une augmentation importante de leur fréquentation, portée par de grandes expositions temporaires dites "blockbusters".
    Autrefois réservé à un public averti ou scolaire, le musée est entré résolument dans une stratégie de séduction pour attirer le plus grand nombre. Mais le contexte actuel est celui d'une usure de ce modèle (coûteux, peu écologique, files d'attente à rallonge...).
    Comment désormais répondre aux attentes d'un public nombreux et maintenant fidélisé ?Dans le seul cas du Louvre, 70 % de son public est composé d'étrangers venus du monde entier pour découvrir ses chefs d'oeuvres. Avec ses 9 millions de visiteurs et bientôt davantage, le Louvre doit maintenant se préoccuper de son basculement dans le tourisme de masse.
    À l'heure de la crise de la Covid-19, que signifie pour un musée le fait de se transformer attraction numéro un d'une ville ? Comment concilier les logiques de conservation du patrimoine et de médiation et celles plus commerciales des industries culturelle ?
    Daniel Jacobi, spécialiste reconnu des musées, propose ici des réponses pour comprendre leur évolution.

  • L'introduction du numérique au musée génère autant d'enthousiasme que de craintes. Ce livre revient sur les débats virulents qui agitent la profession depuis plusieurs années maintenant. D'un côté, les technophiles vantent les vertus du numérique (les applications pour smartphone permettent notamment de démocratiser les connaissances et d'attirer le jeune public), tandis que les technophobes le rejettent, considérant qu'il est une atteinte à une rencontre authentique avec les oeuvres (les expositions virtuelles en ligne condamneraient à plus ou moins long terme les musées à être totalement dématérialisés).
    Eva Sandri s'intéresse au contexte idéologique dans lequel des dispositifs sont parfois mis en place à marche forcée et à la manière dont les professionnels s'ajustent face cette situation nouvelle.
    L'autrice nous propose, en outre, des pistes pour la mise en oeuvre de projets de médiation sortant des sentiers battus.

    Préface de Joëlle Le Marec.

  • De nombreux musées occidentaux conservent dans leurs collections des objets - en particulier d'Afrique - issus du passé colonial. Alors que ces objets continuent de revêtir une signification symbolique forte dans leurs pays d'origine, ils se retrouvent le plus souvent dans les vitrines des musées occidentaux comme des objets en perdition, privés de leur contexte historique, social et culturel.
    Les musées français ou occidentaux qui possèdent, par vocation ou par hasard, des patrimoines extra-européens dans leurs collections ne peuvent les valoriser sans associer à leur étude les musées et les représentants patentés des pays d'où ces patrimoines sont originaires.
    La tâche la plus urgente est de rendre à l'Afrique sa parole sur ce patrimoine qui est le sien. D'où la nécessité d'inventorier ces objets avec soin, d'établir des corpus, de les relier aux patrimoines des pays d'origine, et de chercher de nouvelles formes de
    partenariat entre musées du nord et musées du sud.

    Des spécialistes des musées d'Europe et d'Afrique esquissent ici les pistes pour faire du continent africain le fer de lance des musées du XXIe siècle.


    Avec les contributions de : Étienne Féau, Alice Michonnet, Caroline Gaultier-Kurhan, Gabrielle Baglione, Philippe David, Salimata Diop, Nathalie Carratié-Faye, Abdoulaye Touré, Manuel Valentin, Delphine Brabant, Laurella Rinçon, Hamady Bocoum.

  • Depuis qu'il se prétend « social », le web regorge de formats industriels qui standardisent les manières de se représenter et de se raconter. En quelques années, l'identité est devenue une affaire de profils, de réseaux, de fils et de mises à jour. Cette intense dynamique numérique relie désormais le quotidien des internautes aux intérêts de géants américains cotés en bourse.
    Face aux injonctions permanentes de Facebook, de Twitter ou de YouTube, une question de taille hante notre époque : que fabriquent au juste les industries du web pour que tant des gens y consacrent autant de temps ? Une déconstruction historique et sémiologique de leurs dispositifs s'impose pour comprendre en quoi ces acteurs du numérique nous engagent redoutablement. Cet essai propose de regarder les écrans de près pour formuler une critique de l'expérience du Web contemporain. La tâche est d'autant plus difficile que l'objet est séduisant.
    Comment analyser les formatages imposés aux représentations identitaires ? Quelles sont les implications idéologiques du like et du partage ? Jusqu'où la Toile des amis est-elle inféodée à une trame de discours ambigus ? Autant d'interrogations qui appellent à décrire en détail une sensibilité hégémonique, façonnée par des dispositifs web qui déclinent sans cesse les identités des internautes entre des positions d'auteur, de pair et de client.

  • Avec presque 600 millions d'habitants exclus de tout service énergétique en Afrique subsaharienne, l'électrification rurale représente un enjeu majeur pour le développement du continent.
    Ce Livre Blanc a étudié 25 projets d énergie durable développés actuellement en Afrique et propose une analyse de leurs bonnes pratiques, pour comprendre quels sont les facteurs-clés de succès de ce type de projets.
    Cette version numérique est offerte par la Fondation Schneider Electric.

  • With almost 600 million people having no access to energy in Sub-Saharan Africa, rural electrification is a major challenge for the development of the continent.
    This White Paper highlights 25 energy projects currently being developed in Africa. Its aims is to analyse their best practices and understand the key success factors.
    This eBook is offered by the Fondation Schneider Electric.

empty