Editions L'Harmattan

  • Le nouvel ordre économique néolibéral modifie la division internationale du travail, entraînant un accroissement des populations migrantes. Si longtemps la figure du migrant a été représentée comme masculine, les femmes migrent bien, elles aussi, à part égale avec les hommes, et spécialement dans le secteur des soins ou des emplois domestiques. Le transfert international dans ces deux secteurs est un nouvel échange inégal (matière première extraite au sud pur être consommée dans les pays riches). Mais ces migration n'ont pas que des aspects négatifs et contribuent peut-être aussi à la recherche d'alternatives pour toutes et tous.

empty