• La styliste

    Rosie Nixon

    • Diva
    • 8 Septembre 2017

    « Hilarant ! » - Metro US
    Quand Amber Green, employée dans une boutique luxueuse de Londres, se fait offrir par erreur le poste d'assistante de Mona Armstrong, LA styliste des stars, elle n'en croit pas sa chance. Seulement, les choses ne se passent pas exactement comme elle l'avait prévu. En plus d'apprendre à faire des cafés pour une patronne aux exigences particulières et dénicher des robes extraordinaires pour des actrices, elle doit aussi gérer des ego démesurés et prendre soin d'un cochon nain.
    Pour couronner le tout, le nouveau boulot d'Amber place sur son chemin non pas un, mais deux prétendants aussi excitants l'un que l'autre...

    Amber va rapidement apprendre qu'à Hollywood, une seule chose importe : le style !


  • 1803. Entre la France et l'Angleterre, les espions s'en donnent à coeur joie...

    Rien ne va plus pour Éloïse. Le jour où elle porte ses nouvelles bottes en daim, il pleut des cordes. Lorsque le métro tombe en panne, c'est toujours elle qui se retrouve sur les genoux d'un étranger. Sans compter qu'elle a eu plus que sa part de malchance en amour. En fait, après avoir compris que les héros romantiques n'existent que dans le passé, elle décide qu'il est temps de prendre un nouveau départ. En partant pour l'Angleterre, Éloïse est décidée à terminer sa thèse sur cet élégant duo d'espions du XIXe siècle, le Mouron rouge et la Gentiane pourpre. Mais elle découvre quelque chose que même les plus brillants historiens ont manqué : la mystérieuse histoire de l'OEillet rose, l'espion le plus insaisissable de tous les temps. Comment l'OEillet rose a-t-il sauvé l'Angleterre de Napoléon ? Qu'est-il arrivé au Mouron rouge et à la Gentiane pourpre ? Et Éloïse réussira-t-elle à échapper au mauvais sort et à trouver son propre héros en chair et en os ?
    « Un roman extrêmement bien construit, hilarant et sexy ! » - Eloisa James


  • 1803. Entre la France et l'Angleterre, les espions s'en donnent à coeur joie...

    Éloïse, étudiante en doctorat, a réussi le coup du siècle dans le monde universitaire en démasquant l'un des plus grands espions de l'histoire, l'OEillet rose, qui a sauvé l'Angleterre des griffes de Napoléon. Toutefois, elle se pose maintenant des milliers de questions sur la Tulipe noire, l'ennemi mortel français de l'OEillet rose... De plus, elle est pratiquement certaine que les réponses se trouvent quelque part dans les archives du beau Colin Selwick, son béguin épisodique.
    Lorsqu'elle tombe sur un vieux livre de codes, Éloïse découvre quelque chose d'encore plus croustillant : un duo improbable s'est lancé aux trousses de la Tulipe noire avec la ferme intention de l'empêcher de tuer l'OEillet rose et de causer la chute de l'Angleterre. Mais ce que le duo ne savait pas, c'est qu'alors qu'il essayait de trouver la Tulipe (et qu'il trébuchait sur quelque chose comme l'amour), la Tulipe noire le guettait...
    « Absolument délicieux ! Ce nouveau roman de Lauren Willig est extrêmement intelligent et drôle ! » - Library Journal

  • Amants infidèles

    Jackie Collins

    • Diva
    • 7 Février 2017

    « Plus sexy, plus chaud et plus scandaleux que jamais ! » - London Daily Express

    Des couples riches et célèbres d'Hollywood, des aventures torrides, une obsession pour la minceur et la beauté, un meurtre passionnel... Amour et infidélité sont au rendez-vous !

    Cameron Paradise est jeune, musclée et magnifiquement belle, mais elle traîne un lourd passé et un ex violent. À Los Angeles, elle est coach en attendant d'ouvrir son propre centre sportif. Parmi ses clients, Don Verona, un célèbre animateur de télévision au charme légendaire qui tente malicieusement de la séduire par tous les moyens. Grâce à lui, Cameron rencontre Ryan Richards, un producteur de cinéma. Entre eux, le courant passe aussitôt ; ils se plaisent, se comprennent, se complètent, mais... Ryan est marié et fidèle.
    Quand le désir et la passion se heurtent aux lois du mariage et aux règles du pouvoir, la morale est bousculée et la chair est faible.

    Qui a dit que la fidélité est éternelle ?

empty