• Marco a quitté Vélizy pour la campagne. Il a quitté son psy parce qu'il trouve qu'il va mieux. Il a quitté son boulot de reporter parce qu'il en a marre de photographier "des cadavres exotiques ou des gens en passe de le devenir".

    À part ça, tout va bien. Il a un frère complice (rigolades et gros pétards) qui l'appelle Georges et réciproquement, à cause de John Malkovich qui disait dans Des souris et des hommes : "J'aurai un petit lapin et je l'appellerai Georges, et je le garderai contre mon coeur." Il a des parents au bord de la mer. Un papa tout ratatiné qui oublie le présent mais se rappelle très bien la couleur de la robe de sa mère le jour de son mariage. Une maman qui s'inquiète pour lui, sa constipation, son avenir et le cancer du poumon qu'il va sûrement choper, comme le fils de Mme Bergerin.

    Après une virée affectueuse (et éprouvante) chez les parents, il retrouve le silence de sa petite maison dans la verdure, et son chat (baptisé Adolf en raison d'un caractère "affirmé"), qui se fait charcuter par le gros chien d'un sale con de chasseur. À cette occasion, il rencontre Émilie, vétérinaire de son état, et un chouette petit vieux qui ramasse des mûres. Ça lui fait un amour et un ami. Mais voilà que tout se déglingue : Emilie se met à vouloir des choses angoissantes (partager avec lui une maison et un bébé), et le passé dégoûtant du gentil petit vieux émerge brutalement. Marco craque. Et puis, la cruauté et la connerie achevant de détruire son monde, il touche le fond. Ce qui lui permet de remonter. "J'ai encore pas mal de choses à éclaircir si je ne veux pas être réincarné en plaque d'égout", disait-il en évoquant ses rapports délicats avec les femmes. Il évitera la plaque d'égout : il fera juste ce qu'il faut pour retrouver Émilie.

    "C'est l'histoire d'un photographe fatigué, d'une fille patiente, d'horreurs banales et d'un chat pénible", écrit Larcenet. C'est aussi un scénario parfaitement maîtrisé, drôle ? de cette drôlerie complice qui évite l'ironie ? et tendre, en totale osmose avec un dessin hypersensible au bonheur et à la détresse. (Sans parler du chat ou d'Emilie, le moindre canapé est craquant.) Le combat ordinaire, histoire légère et bouleversante d'une renaissance, est l'album le plus personnel de Larcenet, et le meilleur ? en attendant le suivant.

  • Urbicande. Une ville altière, majestueuse, conquérante. Ses lignes d'une pureté sans pareille font l'admiration de tous ; peut-être sa splendeur en fait-elle la ville des villes, dans l'univers des Cités Obscures.Pourtant, l'urbatecte Eugen Robick, l'un des grands artisans de ce rayonnement architectural, est insatisfait. La Commission des Hautes Instances, véritable gouvernement d'Urbicande, lui refuse l'aménagement dans la cité d'un troisième pont qui, prétend Robick, rétablirait un équilibre urbain gravement menacé. C'est dans ce contexte de tension politique et émotionnelle qu'un étrange objet fait son apparition sur le bureau de Robick : une structure cubique évidée d'origine inconnue, faite d'un métal apparemment indestructible, et qui commence lentement à croître et proliférer...Plus de vingt ans après sa publication initiale, La Fièvre d'Urbicande n'a pas pris une ride. Un maître-album impressionnant de maîtrise, passionnant de bout en bout, et qui demeure, aujourd'hui encore, l'un des épisodesmajeurs du cycle des Cités Obscures.

  • Ses dons percent tous les secrets, même les  plus sombres, mais lui ouvriront-ils celui  de ses origines ?
      Automne 1943. Abigaël, 16 ans et désormais orpheline,  trouve refuge en Charente, dans la ferme de son oncle paternel.  L'accueil n'est pas très chaleureux, car sa nouvelle famille  voit d'un oeil méfiant l'arrivée de cette citadine un peu trop  curieuse et vive d'esprit.
      Bien malgré elle, Abigaël se retrouve vite au coeur des activités  de la Résistance et mêlée à de dangereux secrets. Prise  dans la tourmente de l'histoire et de ses sentiments naissants  pour Adrien, un jeune réfractaire au STO, elle n'a pas  d'autre choix que de grandir rapidement. 
      Et la jeune fille ne peut bientôt plus dissimuler ce don mystérieux  reçu de sa mère, qui la met en lien avec des âmes  égarées entre la vie et la mort. Car, depuis son arrivée dans  la vallée, Abigaël est obsédée par l'appel lancinant d'une  belle femme brune. Et si sa venue en Charente n'était pas le  fruit du hasard ?
      Dans cette saga  familiale époustouflante, elle choisit de revenir en Charente, dans  la belle région d'Angoulême et de la vallée des Eaux-Claires, pour  suivre la destinée inattendue d'une héroïne touchante et forte,  comme seules les périodes troublées de l'histoire ont pu en révéler.
     

  • Là où vont nos pères

    Tan

    Un jour, un homme fait sa valise. Il quitte sa femme et sa fille, puis il s'en va. Il prend le train et embarque à bord d'un navire sur lequel il va traverser l'océan. Destination la terre promise, vers un pays inconnu. Cet homme est un émigrant. S'il laisse sa vie derrière lui, c'est parce qu'il espère en trouver une meilleure, ailleurs, loin de chez lui et loin des siens. Là-bas, dans ce pays nouveau et étrange où il doit réapprendre à vivre, il rencontrera d'autres gens, exilés comme lui, et comme lui perdus dans ce monde nouveau...

    Là où vont nos pères est un album d'une profonde originalité. Consacré à un thème plus que jamais d'actualité - l'émigration -, l'auteur a pris le parti d'un récit onirique qui acquiert la force d'une histoire universelle et intemporelle. Cette BD muette ? et donc lisible par tous, partout dans le monde ? tient à la fois du récit fantastique, du conte initiatique et du livre d'Histoire. Dessiné dans des teintes sépias, comme si l'histoire oscillait entre rêve et réalité mais aussi entre passé et présent, cet album traite d'un thème universel sans jamais tomber dans le pathos grâce au pouvoir d'évocation du graphisme et à la magie envoûtante de ses images.

  • Yakari, un enfant sioux, a vu Grand Aigle en rêve. Il le reverra «pour de vrai» le jour où il aura réussi à lui ressembler. Yakari essaie de voler, en vain. Puis il sauve son amie Arc-en-Ciel, attaquée par une mère puma. Enfin, il délivre le poney Petit Tonnerre, coincé dans un éboulis.
    Grand Aigle offre alors à Yakari sa plus belle plume et lui révèle qu'il est son totem. Mais personne ne croira ce papoose affabulateur...  Yakari quitte le camp. Il verra qu'il peut parler avec tous les animaux !

  • Boule, un petit garçon comme les autres, a comme meilleur copain Bill, son adorable et facétieux cocker. Outre Boule, Bill a une autre grande passion : Caroline, la mignonne tortue... Dans un univers familial plein de gentillesse et de joie de vivre, les bêtises et les espiègleries de Boule et Bill déchainent les éclats de rire des lecteurs de tout âge.

  • Autour du feu, les hommes du clan ont le regard sombre en ce printemps 1940. Un décret interdit la libre circulation des nomades et les roulottes sont à larrêt. En temps de guerre, les Manouches sont considérés comme dangereux. Dailleurs, la Kommandantur dAngoulême va bientôt exiger que tous ceux de Charente soient rassemblés dans le camp des Alliers. Alba y entre avec les siens dans linsouciance de lenfance. À quatorze ans, elle est loin dimaginer quelle passera là six longues années, rythmées par lappel du matin, la soupe bleue à force dêtre claire, le retour des hommes après leur journée de travail Cest dans ce temps suspendu, loin des forêts et des chevaux, quelle deviendra femme au milieu de la folie des hommes.
    Nentre pas dans mon âme avec tes chaussures, dit le proverbe: on nentre pas impunément chez les Tsiganes, ni dans leur présent ni dans leur mémoire Mais cest dun pas léger que Paola Pigani y pénètre. Et dune voix libre et juste, elle fait revivre leur parole, leur douleur et leur fierté.

  • Des faits étranges se passent dans l'antique Carthage. Du vieux palais d'Hamilcar, bâti sur un éperon rocheux et quasi détruit quelque 200 ans plus tôt, une boule de lumière semble y descendre certaines nuits pour ensuite disparaître dans la mer. Alix et Enak, qui posent pour un scuplteur de renom, sont témoins d'un de ces faits qui font perdre la vie à un garde.

  • Disciple de Peyo, Marc Wasterlain fait partie de ces dessinateurs discrets, dont l'influence sur ses contemporains a pourtant été essentielle. Le Dr Poche, avec son long nez pointu, son grand chapeau et son grand manteau rouge appartient en effet au patrimoine de la bande dessinée franco-belge.

    Né à la fin des années 1970 dans le journal Spirou, il a immédiatement bouleversé toute une génération de lecteurs et de jeunes auteurs. Dès son premier tome Il est minuit Dr Poche, Wasterlain introduit une poésie et une fantaisie encore inédites en bande dessinée.
    Le premier volume de l'intégrale permet de redécouvrir cette fraîcheur à travers les trois premiers tomes de la série et de nombreux récits inédits à ce jour. Ce tome est agrémenté d'un dossier comprenant des dessins, des esquisses et des croquis de Wasterlain.
    Un livre à mettre dans toutes les mains.

  • Trois titres parmi les plus populaires de Marie-Bernadette Dupuy réunis en un gros volume. Un hommage rendu à quinze années de succès continu. Profondément ancrée dans sa région natale, Marie-Bernadette Dupuy connaît tous les secrets des forêts et des rivières entre Corrèze et Charente. Elle aime et sait nous faire aimer les personnages qu'elle y trouve, jeunes filles douces et dignes dont la force est dans une infinie capacité à vaincre le malheur. L'Orpheline du bois des Loups. Une traversée émouvante du siècle dernier, de Corrèze en Charente limousine, sur les traces d'une enfant trouvée, Marie... La Demoiselle des Bories. De 1946 à 1970, en Corrèze, l'émouvante chronique de la famille Mesnier réunie autour de Marie, l'orpheline du bois des Loups devenue une femme forte et courageuse. Les Enfants du Pas du Loup. A partir de l'histoire vraie d'un secret de famille raconté un soir d'hiver, une évocation de la batellerie des Charentes, incarnée par un jeune gabarier et les femmes qu'il aime.

  • Soeur de François d'Angoulême, elle devient la soeur du roi François Ier lorsque celui-ci monte sur le trône de France à la suite de Louis XII. Très proche de son frère, gracieuse, spirituelle, cultivée, c'est elle qui mènera, des années durant, la cour de France.
    Elle est mariée à Henri d'Albret, prince de Béarn et roi de Navarre en titre. Elle devient, dès lors, Marguerite de Navarre. Proche des novateurs religieux, elle restera cependant fidèle au catholicisme, au contraire de sa fille, Jeanne d'Albret.
    Son oeuvre littéraire est importante dans ce siècle de la Renaissance : l'Heptaméron, son grand-oeuvre inachevé, mais aussi nombre d'oeuvres théâtrales et poétiques qui permettent de mieux appréhender la personnalité complexe de cette femme célèbre et célébrée.
    Pierre Berneteix est né le 4 juillet 1938. Ses familles paternelle et maternelle sont originaires d'Arudy. Il est le secrétaire général du Réveil Basco-Béarnais, association qui a pour vocation la promotion du Pays basque et du Béarn ainsi que le maintien et l'approfondissement de leurs valeurs culturelles respectives.
    Il présente ici un ouvrage qui, avec simplicité et précision, éclaire les deux personalités de Marguerite de Navarre : celle de l'Histoire, assez connue, et celle de la littérature qui sera une réelle découverte pour beaucoup.

  • Si l'oeuvre américaine du grand voyageur et géographe André Thevet (1517?-1592) commence à être bien connue aujourd'hui, aucune réédition n'avait été donnée de son premier ouvrage, la Cosmographie de Levant de 1554. Cette relation, rédigée au retour d'un périple oriental qui conduisit le voyageur et pélerin à Constantinople et sur les lieux saints dans les années 1549-1552, fut au point de départ d'une des carrières les plus contreversées du XVIe siècle.,Dans une ample introduction qui s'appuie sur des documents d'archives inédits, Frank Lestringant a retracé la genèse du texte. A travers l'archéologie des sources, se dessine la position religieuse originale, proche de l'évangélisme, de celui qui allait être en 1555 l'aumônier choisi par Villegagnon pour l'accompagner au Brésil.,Le fac-similé de la seconde édition lyonnaise, abondamment illustrée (Jean de Tournes, 1556), est suivi d'un choix de variantes et de substantielles "annotations et scholies". Plusieurs cartes, une bibliographie raisonnée, un glossaire et un index de noms de personnes et de lieux font de cet ouvrage un outil indispensable à la connaissance du "cosmographe de quatre rois" et de son milieu.

  • Ma blancheur virginale a troublé plus d'une fois. C'est un petit plaisir bien innocent que je m'octroie quand je suis allongée sur une table offerte à son regard. Mon bourreau s'est approché avec quantité d'idées en tête, quantité d'attentions délicates à transmettre et au moment de concrétiser, au moment de coucher sur moi ses espérances et ses états d'âme, à l'instant où il faut partager, notre blancheur gèle son inspiration. On appelle cela le syndrome de la page blanche.

  • Avec le premier volume d'une série de quatre, l'auteure vedette Marie-Bernadette Dupuy initie une nouvelle saga policière mettant en vedette la charmante et impétueuse Maud Delage, fraichement sortie de l'école de police. Nul doute que madame Dupuy permettra à ses fidèles lectrices de découvrir un nouveau genre littéraire.

    Du sang sous les collines Nouvelle recrue à la gendarmerie d'Angoulême, en Charente (France), Maud Delage doit résoudre un double meurtre avec l'aide d'Irwan et de Xavier, qui ne sont pas indifférents à ses charmes. Les trois nouveaux collègues découvriront une horrible machination dont l'origine se trouve dans une sombre histoire de désir et d'argent. Or, l'enquête conduira Maud et ses acolytes jusque dans les souterrains d'Angoulême, où la jeune policière pourrait très bien être la prochaine victime.

    Un circuit explosif L'inspecteur Maud Delage assiste en tant que spectatrice au Circuit des Remparts, une course de voitures renommée disputée dans le vieil Angoulême.
    Mais voilà qu'un véhicule explose sous ses yeux sans raison apparente. Selon toute vraisemblance, un des pilotes a été victime d'un meurtre crapuleux. Toujours en compagnie d'Irwan et de Xavier, qui se disputent maintenant son coeur, Maud devra déployer toutes ses ressources pour trouver la clé de l'énigme, car les meurtres se succèdent à un rythme fou.

  • L'enfant mystère des terres confolentaises La région du Confolentais, dite des terres froides, est située entre le Poitou, le Limousin et l'Angoumois. C'est le berceau de maintes légendes et les sorciers y ont laissé leurs traces autant que les saintes.

  • Pendant l´Occupation, Philippe Papon rejoint l´Armée Secrète, pour prendre, en 1944, le commandement du groupe Phiphi, qui participera à la libération de Périgueux, d´Angoulême, de Rochefort et assistera au bombardement de Royan.


    « Les hommes du groupe Phiphi ont vécu dans les bois et sous le feu allemand les moments les plus forts et les plus désintéressés de leur existence. Soudés par des moments de partage à nuls autres pareils, ils ont rêvé à une autre façon de vivre ensemble. » (extrait de la préface de Dominique Richard). Un récit authentique et attachant qui se lit d´une traite.


    Un splendide témoignage sur la Résistance en Dordogne, en Charente et dans les poches de l´Atlantique.


    Philippe Papon (1910-1993), dit Phiphi dans la Résistance, originaire de Thiviers, a vécu à Périgueux de la Libération jusqu´à sa mort. Ce manuscrit, écrit dans les années 1980, a dormi trente ans dans un tiroir. Il est rendu à la lumière par sa fille, Françoise Goulandris-Papon.

empty