• Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur le dos d'une tortue.
    A Ankh-Morpork, l'une des villes de ce Disque-Monde, les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme chétif fidèlement escorté par un Bagage de bois magique circulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Praticien a chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la guilde des voleurs et celle des assassins ; mission périlleuse et qui va les conduire loin : dans une caverne de dragons et peut-être jusqu'aux rebords du disque.
    Car Deuxfleurs appartient à l'espèce la plus redoutable qui soit : c'est un touriste...

  • Un trouble s'est emparé du Causse. Les chouettes et les renards le perçoivent, et Tiphaine Patraque aussi à travers ses chaussures. Un vieil ennemi rassemble ses forces. Or, comme le dit la kelda des Nac mac Feegle, « le vwale est fragile entre les mondes et se daekire facilmaet. » C'est un temps de déclins et de recommencements, d'anciens et de nouveaux amis, et de frontières incertaines. Un temps où le fardeau de la succession s'abat sur une jeune sorcière désormais appelée à se tenir entre la lumière et les ténèbres. La horde des fées prépare son invasion, et Tiphaine devra battre le rappel de toutes les sorcières pour protéger le pays. Son pays.

  • Octogénaire, borgne, chauve et édenté, Cohen le Barbare, le plus grand héros de tous les temps, réussira-t-il à tirer Deuxfleurs et Rincevent des griffes de leurs poursuivants ?
    Question capitale, car le tissu même du temps et de l'espace est sur le point de passer dans l'essoreuse. Un étoile rouge menace de percuter le Disque-Monde et la survie de celui-ci est entre les mains du sorcier calamiteux : dans son esprit (très) brumeux se tapit en effet le... huitième sortilège !
    La suite de l'épopée la plus démente de la fantasy, avec, dans les seconds rôles, une distribution prestigieuse : le Bagage, l'In-Octavo, Herrena la harpie, Kwartz le troll, Trymon l'enchanteur maléfique et, naturellement, La Mort...

  • Sentant venir sa mort prochaine, le mage Tambour Billette organise la transmission de ses pouvoirs, de son bourdon, de son fonds de commerce.
    Nous sommes sur le Disque-Monde. La succession s'y effectue de huitième fils en huitième fils. Logique. Ainsi opère le mage. Puis il meurt. Or, il apparaît que le huitième fils est cette fois... une fille. Stupeur, désarroi, confusion : jamais on n'a vu pareille incongruité. Trop tard, la transmission s'est accomplie au profit de la petite Eskarina...

  • Le jeune Richard Simnel le sait : son invention va révolutionner le Disque-Monde. La Poutrelle-de-fer, puisque c'est son petit nom, se déplace grâce à la vapeur. Il ne manque plus qu'un mécène pour financer le projet à grande échelle. Pour ce faire, il se rend à Ankh-Morpork où, justement, Henri Roi cherche à rendre sa fortune moins malodorante. La locomotive est née, ainsi que, forcément, La Compagnie du Chemin de fer à la tête de laquelle est placé, par le Patricien Vétérini, Moite von Lipwig, ex(?)-escroc, nouveau ministre des Postes et vice-président de la Banque royale. Mais le progrès n'est pas du goût de tous, et dans l'ombre se trament des attentats menés par des fondamentalistes nains.

  • Mortimer court à travers champs, agitant les bras et criant comme une truie qu'on égorge. Et non. Même les oiseaux n'y croient pas.
    "Il a du coeur", fait son père adossé contre un muret.
    "Dame, c'est le reste qui lui manque", répond l'oncle Hamesh.
    Mais à la foire à l'embauche, la Mort le remarque et l'emporte sur son cheval Bigadin. Il faut la comprendre : elle a décidé de faire la vie ; avec un bon commis, elle pourrait partager le travail quotidien, ce qui lui laisserait des loisirs.
    Un grand destin attend donc Mortimer. Mais... est-ce bien raisonnable ?
    Un scénario qui décoiffe, une distribution prestigieuse et... peut-être... une apparition exceptionnelle de l'illustre Rincevent.

  • Commissaire divisionnaire d'Ankh-Morpok, c'est plus qu'un travail, un véritable sacerdoce, ce qui convient très bien à Samuel Vimaire. Moins à son épouse aimante, Dame Sybil, qui lui a imposé des vacances à la campagne.
    Mais dans ces contrées bucoliques, les placards ne regorgent pas moins de cadavres que dans la foutraque capitale. Vimaire n'a pas ouvert ses valises qu'un corps lui tombe dessus. Et avec lui, son cortège de crimes, magouilles et petits arrangements. Le commissaire serait donc bien avisé de regarder ailleurs et de passer son chemin vers les vertes prairies.
    D'ailleurs, peut-on seulement parler de délit quand les victimes sont des gobelins ? C'était sans compter sans une certaine idée de l'intégrité que défend Vimaire. Alors quoiqu'en dise le droit, justice devra-t-être rendue !

  • La magie, c'est de la bouillie pour les chats.
    Voici la sourcellerie, la puissance thaumaturgique de l'Aube des Temps! Elle pénètre le Disque-Monde par l'entremise du huitième fils d'un mage (défroqué, oui !). Disons-le tout net: casse-cou. Faudra-t-il compter sur Rincevent pour sauver les meubles? Il a plus d'un tour dans son sac percé. Il a aussi une équipe de choc, avec le pusillanime Bagage - tellement humain ! - et le subtil bibliothécaire de l'université des mages - tellement simiesque ! Avec Nijel le Destructeur, jeune héros par correspondance, et Couina, la fille du plus célèbre Barbare, par qui tombent les coeurs et les coups.
    Et, en prime, un séjour inoubliable dans la cité d'Al Khali, sous la houlette du Sériph Créosote.

  • Le vent, l'orage et les éclairs...
    Au coeur des éléments déchaînés luisait un feu, telle la folie dans l'oeil d'une fouine. Il éclairait trois silhouettes voûtées. Tandis que bouillonnait le chaudron, une voix efffrayante criailla :
    « Quand nous revoyons-nous, toutes les trois ? » Une autre voix répondit :
    « Ben, moi j'peux mardi prochain. » Rois, nains, bandits, démons, héritiers du trône, bouffons, trolls, usurpateurs, fantômes, tous sont au rendez-vous. Shakespeare n'en aurait pas rêvé autant. Ou peut-être que si ?

  • Une société secrète d'encagoulés complote pour renverser le seigneur Vétérini, Patricien d'Ankh-Morpok, et lui substituer un roi.
    Enfin une affaire à la mesure du capitaine Vimaire, alcoolique frénétique, et de ses non moins brillants adjoints. Et lorsqu'on retrouve au petit jour dans les rues les corps de citoyens transformés en biscuits calcinés, l'enquête s'oriente résolument vers un dragon de vingt-cinq mètres qui crache le feu.
    Peut-être la collaboration du bibliothécaire de l'Université ne serait-elle pas inutile. Certes, il a depuis quelque temps été métamorphosé en singe, mais qui a vraiment remarqué la différence ?

  • Moite von Lipwig, arnaqueur et imposteur, est contraint à faire un choix capital : être pendu ou remettre sur pied le service postal moribond d?Ankh-Morpork.
    Une décision épineuse.
    Mais il doit veiller à ce que le courrier passe, malgré la pluie, la grêle, la neige, les chiens, la Société de prévoyance et de bienfaisance des employés des postes, le président malfaisant de la Compagnie sémaphorique de l?interurbain, et un tueur nocturne.
    Sortir avec Adora Belle Cherc?ur serait aussi bien agréable.
    Peut-être faut-il un filou pour réussir là où des hommes honnêtes ont échoué. Mais peut-être le poste équivaut-il aussi à un arrêt de mort?

  • Se voir confier les clés de la banque d'Ankh-Morpork, pour un escroc notoire, c'est une offre qui ne se refuse pas. Si elle émane du seigneur Vétérini, il faut s'attendre à des complications... sauf que décidément, non, on peut encore moins la décliner.
    Et voilà comment Moite von Lipwig se retrouve à la tête des finances de la ville, d'un hôtel de la Monnaie déficitaire, et en charge d'un président canidé, actionnaire majoritaire, dont la survie est le corollaire de la sienne... et vice versa. Une situation où l'on se fait des ennemis. Alors qu'il faudrait faire de l'argent !

    Sur commande
  • À l'Université de l'Invisible, les mages coulent des jours tranquilles. Mais le Maître des traditions a retrouvé un point de règlement qui va les tirer de leur douce léthargie : pour bénéficier de leur legs avantageux et de neuf repas par jour, il va leur falloir disputer un match du très populaire fouteballe. Et non pas l'impétueuse empoignade à l'ancienne, mais sa version moderne, avec des règles et l'interdiction de recourir à la magie !
    La famine guette, les mages doivent enfiler pantalons courts et maillots, et se mettre au sport. Mais ce qu'il faut savoir du fouteballe - ce qu'il faut savoir d'important sur le fouteballe -, c'est qu'il dépasse le cadre du fouteballe.

  • Le frère de Margot Barrette est parti au front et ne donne plus de nouvelles.
    Qu'à cela ne tienne, la jeune femme se déguise en homme et s'engage dans l'armée. Ce qui brave tous les interdits de son pays, la Borogravie, où les femmes n'ont même pas le droit de porter des pantalons... Voilà Margot plongée en pleine guerre, entourée par de nouvelles recrues tout aussi inexpérimentées qu'elle, dont un vampire, un troll et Igor, sous la houlette d'un caporal sadique. Ce monstrueux régiment saura-t-il vaincre l'ennemi ?

    Sur commande
  • Teppicymon XCXVII est mort et il a un peu de mal à se faire à cette idée.
    Même s'il respecte le professionnalisme des embaumeurs, voir ces sympathiques artisans plongés jusqu'aux coudes dans vos entrailles a quelque chose qui vous remue les tripes. Son fils va lui succéder et lui aussi a quelque difficulté à s'adapter à la nouvelle situation. Pas facile d'hériter du trône quand on est encore un ado et qu'on vient d'achever ses études à la Guilde des Assassins. Vous voilà soudain responsable du lever du soleil comme de l'abondance des récoltes.
    Et les ennuis vous guettent : vaches grasses, vaches maigres, sphynx, prêtres fanatiques, crocodiles sacrés et momies vagabondes. Sans compter que la Grande Pyramide a précipité le royaume dans une faille spatiotemporelle.

  • Fantômes, vampires, zombis, banshees, croque-mitaines... Les morts vivants se multiplient. Car une catastrophe frappe le Disque-Monde : la Mort est porté disparu (oui, la Mort est un mâle, un mâle nécessaire). Plus moyen de défunter correctement. Fini le repos éternel et bien mérité ! Il s'ensuit un chaos général tel qu'en provoque toujours la déficience d'un service public essentiel. Et pendant ce temps-là, dans les champs d'une ferme lointaine, un étrange et squelettique ouvrier agricole manie la faux avec une rare dextérité. La moisson n'attend pas...

  • Ca chauffe dans les rues d'Ankh-Morpork. Entre les dragons qui explosent, les meurtres inexpliqués et les feux d'artifice, ça sent le roussi. Le hic, c'est que SamVimaire, le chef du Guet, prend sa retraite et se marie avec la richissime Sybil Ramkin. Il doit rendre sa plaque à midi pétante et va avoir besoin d'un petit remontant en voyant ses nouvelles recrues : l'agent Détritus (le troll, très intelligent quand les nuits sont fraîches), l'agent Bourrico (le nain) et l'agent Angua (la belle qui a tout de même un petit air... lupin !) qui viennent grossir les rangs du Guet de nuit pour sa dernière enquête. Celle-ci sera ardue : des morts bizarres, des gens qui le sont encore plus, un petit chien nauséabond doué de parole et une arme mystérieuse. Et le Patricien qui s'en mêle... Il va falloir la jouer fine !

  • Pourquoi remettre au lendemain ce que l'on peut faire le jour même ? Le très très vieux moine Lou-Tsé et son apprenti Lobsang en savent quelque chose puisque c'est à eux qu'incombe la tâche de gérer le temps et de le distribuer au mieux, veillant ainsi au bon déroulement de l'Histoire.
    Jusqu'au jour où Jérémie, maître horloger d'Ankh-Morpok reçoit une mystérieuse commande fabuleusement rémunérée pour construire une horloge de verre parfaite. Celle-ci pourra tout simplement arrêter le temps et mettre fin au Chaos. Ah, cela ne serait-il pas le rêve des Contrôleurs que le Disque-Monde insupporte par ses activités incessantes ?
    Le temps est compté pour Lou-Tsé ! Mais la Mort va s'en mêler, attirant dans son sillage les cinq Cavaliers de l'Apocalypse - oui, c'est une longue histoire...

    Sur commande
  • Faust, vous connaissez ?
    Mais voici Eric, quatorze ans, le plus jeune démonologue du Disque-Monde.
    Hélas aucun démon, et encore moins séduisante succube, ne répond à son invocation. Dans le cercle magique ne surgissent que Rincevent et le Bagage, respectivement le mage le plus incompétent et l'accessoire de voyage le plus redoutable de l'univers.
    Et que veut Eric ? Oh, rien de bien original : l'immortalité, la domination du monde et la plus belle femme de tous les temps.
    Ce qui va emmener la fine équipe dans un périple étourdissant, de l'empire tézuma des adorateurs de Quetzduffelcoatl, le boa de plumes, en passant par un affrontement qui ressemble furieusement à la guerre de Troie, jusqu'à l'aube des temps et la création du monde. Sans oublier les enfers, bien sûr.

  • Guillaume des Mots est le premier rédacteur en chef du premier vrai journal d'Ankh-Morpok.
    Son credo, c'est la Vérité, toute la Vérité, rien que la Vérité. Ce qui n'est pas du goût de tout le monde. Surtout lorsque le Patricien est impliqué dans cette affaire de meurtre et que l'enquête peut déclencher la guerre des médias ! Car face au Disque-Monde, les tabloïds se déchaînent et ne parlons même pas des syndicats. Guillaume a bien du mal à gérer son intégrité, sans compter qu'il a engagé comme photographe un vampire accro aux flashes qui, hélas, le réduisent en cendres...

  • Dément, incontrôlable, inimitable : terry pratchett est la superstar des romans délirants.
    Il ne se passe pas de jours sur le disque-monde sans que de terrifiantes découvertes soient faites. cette fois-ci, c'est ankh morpork, l'alchimiste, qui a percé le secret de la magie des images animées : une boîte, appelée caméra, dans laquelle on enferme six diablotins - deux qui regardent par le trou à l'avant de la boîte et peignent les images de ce qu'ils voient sur une membrane transparente, et quatre qui soufflent dessus pour sécher la peinture...
    Facile et simple, maintenant que c'est inventé, on va pouvoir enfin s'amuser... aussitôt, une activité fébrile s'empare d'une petite colline déserte et tranquille au bord de l'océan : olive oued ! mais à jouer ainsi avec réalité et illusion, ne risque-t-on pas de provoquer une catastrophe d'ampleur galactique ?

  • Il neige, la ville est décorée, les sapins sont en place, on attend les cadeaux.
    Il ne manque que le père Porcher et son costume rouge. Mais où est-il ? Kidnappé, en vacances, assassiné ? En attendant, il lui faut un remplaçant : un faux costume, une hotte, une fausse barbe et un, traîneau tiré par des cochons sauvages... c'est la Mort qui s'y colle ! Suzanne, sa petite-fille, est surtout préoccupée par les deux enfants dont elle s'occupe et veut retrouver à temps le père Porcher.
    Les petits voient déjà suffisamment de monstres dans leur propre maison. Mais la Guilde des Assassins a signé un contrat avec d'étranges créatures...

  • Horreur ! Les universitaires enseignent que la Terre est ronde, mais voilà que d'abominables hérétiques prétendent maintenant qu'elle est plate !

    Or il advint qu'Om, le grand dieu, prit la parole en ce temps-là, et s'adressa en ces termes à Frangin, l'Èlu : "Psst !" Frangin s'arrêta au milieu d'un coup de binette et fit du regard le tour du jardin du temple. "Pardon ?" lança-t-il. C'était une belle journée du printemps prime. Les moulins à prières tournaient joyeusement dans le vent qui tombait des montagnes. En altitude, un aigle solitaire décrivait des cercles. Frangin haussa les épaules et retourna à ses melons. Le grand dieu Om s'adressa derechef à Frangin, l'Èlu : "T'es sourd, mon gars ?" C'est une bien lourde responsabilité qui allait s'abattre sur les frêles épaules du jeune novice : il ne s'agissait de rien de moins que de prévenir une guerre sainte. Car il est des hérétiques, voyez-vous, pour prétendre au rebours du dogme de l'église, que le monde est plat et qu'il traverse l'univers sur le dos d'une immense tortue...

  • Une vieille sorcière à l'agonie lègue sa baguette magique à Magrat Goussedail, à charge pour celle-ci d'aller à Genua, au bout du monde, et d'empêcher le mariage du prince local avec une servante. Deux autres sorcières, Mémé Ciredutemps et Nounou Ogg, l'accompagnent. Arrivées à destination, elles rencontrent le petit chaperon rouge et les trois petits cochons. Il faut se rendre à l'évidence : les trois sorcières sont sur le territoire des contes, où elles seront soumises aux redoutables pouvoirs de l'imaginaire manipulés par la « bonne fée » Lilith.

empty