Vauvenargues - Gecep

  • Cologny, au bord du lac Léman, 1816.
    Lors d'un orageux soir d'été, une gothique compagnie se lance le défi d'écrire une histoire fantastique : Mary Shelley, Lord Byron et John William Polidori viennent d'entrer dans la légende en donnant naissance à Frankenstein et à l'ancêtre d'un certain comte Dracula... précédés par un poète anglais, John Stagg, auteur en 1810 d'un poème intitulé TheVampyre, et resté inédit en français jusqu'à aujourd'hui.
    En 1819, un auteur inconnu publie Lord Ruthwen ou Les Vampires, et reprend le personnage de Lord Aubrey, laissé pour mort par John William Polidori à la fin de son roman Le Vampyre, une légende. On murmure qu'il s'agit de Charles Nodier, écrivain fantasque à la multiple vie de poète, de diplomate et d'icône du romantisme... Mais celui-ci s'en prétend seulement le préfacier : presque deux siècles plus tard, le mystère plane encore.
    Car comme les vampires, en littérature le mystère est parfois éternel...

  • Oú va richard blade, voyageur de l'infini ? dans quelles " dimensions " le cerveau sans âme de l'ordinateur peut-il le projeter ? dans quels mondes passés ou à venir ? dans quels univers inconnus ? blade - un homme fait de muscles, de sang, de sexe et d'intelligence - sera-t-il le jouet humain de la machine qui l'envoie combattre les monstres terrifiants, les déesses sauvages et perverses d'un monde d'ailleurs ?.

  • Une courtisane trop belle qui semble mourir et renaître à chaque fois plus belle...
    Un prêtre saisi d'amour pour une créature du diable... Une religieuse fantôme à la robe couverte de sang, errant dans les couloirs d'un château glacé... Une jeune fille trop coquette disparue de son cercueil. Entre démons et vampires, les femmes prennent l'ascendant dans ce deuxième volume consacré aux origines de la littérature vampirique ! Le vampire serait-il l'incarnation fantasmagorique de "l'éternel féminin", loué par Goethe, dans le Second Faust ? Un monstre nocturne capable de transcender l'Homme ? Et si oui, nous attirera-t-il vers le haut comme le souhaitait le sage de Weimar ? Ou nous entraînera-t-il dans les bas-fonds, vers les cercles de l'enfer ? Ces textes dessinent une nouvelle période dans le cycle de maturation littéraire subie au début du XIXe siècle par le vampire.
    Le vampire ne se contente pas de saigner ses victimes, il les aime aussi et semble déclencher des sentiments si forts qu'ils en deviennent inhumains. Eros et Tanathos commencent à fusionner sous les crocs du vampire...

  • Une femme, tombée du ciel, s'écrase en plein Tokyo. S'agit-il d'une sportive ayant perdu son parachute au cours d'un saut, comme certains le pensent ? A-t-elle été jetée d'un avion, comme le soupçonne la police ? Une question demeure : pourquoi, au terme d'une chute de 26 000 pieds, cette inconnue est-elle toujours vivante ?

  • "« Raffaella dut se rendre à la terrifiante évidence : un démon était remonté des profondeurs de son esprit vers la surface et avait en quelque sorte pris le contrôle du professeur d´Allose. Étrangement, alors qu´elle tournait et retournait ces pensées effrayantes, ce fut le titre d´un poème de Baudelaire, appartenant aux Fleurs du mal, qui se présenta à l´esprit de la jeune femme : Les Métamorphoses du vampire. C´était cela ! C´était exactement ce qui était en train d´arriver à son mari, aussi incroyable et dément que cela puisse paraître : le fait d´avoir égorgé "par accident" l´infortunée Marie-Pierre Bouvillon l´avait littéralement métamorphosé en vampire. »"

  • Harmonie est un monde à part, une véritable utopie sociale et écologique dont les habitants vivent paisiblement des ressources naturelles de la planète.
    C'est également une énigme défiant toute analyse : nul parmi les rares visiteurs de l'extérieur admis sur son sol n'a jamais compris comment ses habitants pouvaient parvenir à un tel équilibre. or aujourd'hui, sa quiétude est menacée : pendant qu'une immense armada spatiale est aux portes de la planète, un mystérieux saboteur a réussi à s'introduire sur ce monde afin de détruire sa cohésion par une série d'attentats.
    Parachuté dans une société incompréhensible, richard iliade, le voyageur de l'infini, aura bien du mal à empêcher une guerre dévastatrice. pour cela, il lui faudra percer l'incroyable secret d'harmonie. oú va richard rade, voyageur de l'infini ? dans quelles . dimensions ' le cerveau sans âme de l'ordinateur peut-il le projeter ? dans quels mondes passés ou à venir? dans quels univers inconnus ? blade-un homme fait de muscles, de sang, de selle et d'intelligence - sera-t-il le jouet humain de la machine qui l'envoie combattre les monstres terrifiants, les déesses saunages et perverses d'un monde d'ailleurs ?.

  • "Famille, tu nous saignes", tel pourrait être le slogan de ce volume.
    En effet, si le Vourdalak slave qui effraye le marquis d'Urfé dans le roman de Tolstoï s'en prend uniquement à sa famille et à ses proches, dans La Dame pâle la belle Hedwige croquée par Alexandre Dumas est désirée par deux frères, Grégoriska et Kostaki, dont l'un est un vampire, tandis que la femme du Baron Hector de Nossac, cette Baronne trépassée, lui fera payer cher son infidélité, devenue immortelle, sous la plume sanglante de Pierre-Alexis Ponson du Terrail, maître du roman-feuilleton qui conjugue pièges, machinations et épouvante dans un décor gothique où ne manquent ni fantômes, ni château médiéval d'outre-Rhin.
    Tous les ingrédients sont donc réunis, une fois de plus, pour quelques heures de lecture mordante !

  • Lors de sa nouvelle translation dans le cadre du projet DX, Blade se retrouve sur la planète couverte d'eau, Aqualia.

  • Pas de répit pour Richard Blade : rappelé dans notre monde par Bluebeat, un équivalent américain du Projet DM, il a à peine le temps de se remettre de son dernier et traumatisant voyage que les univers parallèles l'appellent à nouveau.
    Le Projet Bluebeat a trouvé le moyen d'envoyer des alterdimensionnautes dans une seule dimension bien précise, un univers parallèle où Nikola Tesla, le célèbre inventeur, a bien mis au point son projet d'énergie libre. Mais un mystérieux complot s'y trame, un complot qui pourrait bien semer la destruction dans notre monde. Pendant que Richard Blade lutte pour sauner New-York dans l'empire de Tesla, J voit réapparaître une vieille connaissance qui pourrait remettre en question les fondements mémo du Projet DX.
    Un certain Joffrey Lord. Où va Richard Blade, voyageur de l'infini ? Dans quelles " dimensions " le cerveau sans âme de l'ordinateur peut-il le projeter ? Dans quels mondes passés ou à venir ? Dans quels univers inconnus ? Blade, un homme fait de muscles, de sang, de sexe et d'intelligence, sera-t-il le jouet humain de la machine qui l'envoie combattre les monstres terrifiants, les déesses sauvages et perverses d'un monde d'ailleurs ?

  • Etre infirmière dans un hospice, ce n'est pas drôle, surtout quand il faut servir de demoiselle de compagnie à des vieillards irascibles et méchants qui n'hésitent pas à vous frapper quand ils sont mécontents des histoires que vous leur lisez...
    Non, veiller sur de vieux insomniaques ce n'est pas drôle du tout ; c'est même franchement inquiétant quand surgit un nouveau pensionnaire dont la voix étrange, inhumaine, semble plonger tous les retraités dans un sommeil proche du coma... En fait, travailler dans un hospice, ça devient carrément terrifiant quand cette voix d'outre-tombe se met à provoquer la mort des animaux du voisinage.

  • Le chef se tourna vers ses hommes.
    - Vous entendez ça, les gars ? Il "veut bien" se joindre à nous... Qu'est-ce que nous en pensez ? On l'enrôle ? Cette proposition les mit tous de très bonne humeur. Rassuré, l'homme à la queue de cheval se laissa lui aussi gagner par le rire. Le chef des détrousseurs avait une longue épée à la ceinture, sans fourreau. Une épée dite bâtarde, lourde mais utilisable à une ou deux mains. D'un geste si rapide que même Blade ne put réellement le voir, il la saisit et trancha la gorge du postulant ébahi. Un flot de sang jaillit que l'homme, dans un réflexe de survie, tenta d'arrêter en plaquant ses mains sur son cou. Puis à son tour, il tomba à genoux d'abord, comme pour une ultime prière, et s'affala sur le sable qui buvait sa vie. Les arrivants, paralysés par la peur, se tournèrent vers Blade.
    - Je suis Zhak ! hurla le chef des détrousseurs, Gardien d'Ufhar ! Bienvenue en enfer !
    L'homme s'était approché encore. Son sourire avait de quoi faire froid dans le dos. Mais ses yeux plus encore... Ils étaient blancs, sans iris ni pupille ! Où va Richard Blade, voyageur de l'infini ? Dans quelles " dimensions " le cerveau sans âme de l'ordinateur peut-il le projeter ? Dans quels mondes passés ou à venir ? Dans quels univers inconnus ? Blade - un homme fait de muscles, de sang, de sexe et d'intelligence - sera-t-il le jouet humain de la machine qui l'envoie combattre les monstres terrifiants, les déesses sauvages et perverses d'un monde d'ailleurs ?

empty