Keruss

  • Descriptif L'auteur Dmitry Gromov et Oleg Ladyzhensky écrivent sous le pseudonyme de Henry Lion OLDIE des thrillers psychologiques que la critique qualifie de réalisme mythologique post-moderne.


    Ils ont été nommés les meilleurs écrivains de Fantasy de l'Europe 2006. Leurs titres ont dépassé le million d'exemplaires vendus.








    Au bout du voyage se trouvent les steppes de Shoulma ravagées par des nomades inconnus. Chen Ankor se rend sur place pour défendre cette province lointaine. La population shoulmousse le prend pour le Dieu Jaune Mô, incarnation de la suprême déité martiale.


    Au milieu de dialogues mystiques autour de la source sacrée sur les notions de guerre et de paix, un sentiment d'extase s'ouvre, retombe, s'amplifie vers un niveau supérieur, et recommence ainsi, s'élevant chaque fois à un nouveau pallier jusqu'au duel ultime entre Chen et le stratège de l'armée shoulmienne - qui n'est pas celui qu'on croyait.

  • L'enquête sur la série de meurtres conduit Chen Ankor et ses acolytes dans la ville impériale de Meilan. Tout en menant son instruction Chen se prépare à marier une jeune veuve, la belle princesse de Meilan. L'enquête semble tirer à sa fin quand survient un enchaînement d'évènements plus étranges les uns que les autres. La cérémonie du mariage est ébranlée et l'investigation s'oriente sur une tout autre piste.

  • Nous sommes plongés dans un monde à saveur orientale ressemblant beaucoup à la terre du moyen âge.
    à la seule différence près que les armes blanches - les épées, les lances, les hallebardes, etc. - se révèlent posséder une âme. les lames vivantes s'appellent entre elles " étincelants " et considèrent les humains comme leurs " suppléments ", ignorant que ceux-ci sont aussi doués de raison. les hommes, à leur tour, ne soupçonnent pas qu'une bonne partie de leurs gestes n'est pas contrôlée par leur propre volonté, mais par celle de leurs armes.
    Alors que la paix et l'harmonie semblent depuis toujours régner dans cet univers, débute une mystérieuse série de meurtres. les humains, aussi bien que les étincelants, sont sous le choc - on n'a rien vu de pareil depuis presque huit siècles ! après avoir lui-même été victime d'un incident qui lui a coûté sa main droite, chen ankor se voit confier l'enquête sur ces meurtres. ayant acquit une main de fer pour remplacer celle qu'il a perdue, il établit un contact avec sa propre épée.
    Avec cette dernière, ils doivent réapprendre à tuer, et découvrent en chemin de nouvelles possibilités de l'homme et de l' arme, inconnues à ce jour. tout ceci se passe sur fond de scènes de batailles qui alternent avec des réflexions philosophiques. les aventures de chen ankor entraînent celui-ci loin de sa terre natale, vers les steppes sauvages de shoulma, et là-bas.

  • Descriptif L'auteur Dmitry Gromov et Oleg Ladyzhensky écrivent sous le pseudonyme de Henry Lion OLDIE des thrillers psychologiques que la critique qualifie de réalisme mythologique post-moderne.





    Ils ont été nommés les meilleurs écrivains de Fantasy de l'Europe 2006. Leurs titres ont dépassé le million d'exemplaires vendus.








    C'est un étrange don que possèdent les enfants adoptifs du vieux Samuel le Turc, dans la Pologne du XVIIe siècle.
    Ils peuvent faire ce que personne ne devrait pouvoir faire. Ce sont des voleurs. Ils volent aux autres leurs pensées, leurs désirs, leurs habitudes et leurs connaissances pour les utiliser à leur tour.


    Pour Marta, la plus jeune des enfants, la vie est moins simple. Elle a été dame de compagnie de la baronne von Eisendorf, à Vienne, où elle tombe amoureuse d'un voleur à la tire, Joseph le bon vivant. Alors qu'elle attrape la peste, Joseph vend son âme au diable en échange de la vie de sa bien-aimée. Il se suicide pour honorer son contrat. A l'ultime seconde, Marta parvient à dérober au nez et à la barbe du Grand Félon l'âme qui lui revenait de droit ! Une âme humaine, c'est lourd - rien à voir avec des désirs ou des savoirs... Marta laisse échapper l'âme de Joseph, qui se loge dans le corps d'un chien n'ayant qu'une seule oreille.


    Les voici en fuite à travers l'Europe, poursuivis par le diable et ses sbires. Réfugiés au monastère de Yan, ils se rendent à Schaffliary pour l'enterrement de Samuel. C'est sûrement un piège. Les enfants décident de parcourir ensemble la route semée d'embûches.


    Marta apprendra au terme du voyage pourquoi le diable la poursuivait avec tant d'assiduité.

empty