Ceolbosca

  • A 20 ans, Yseult Le Goarnig signe avec succès La Métropole du Vide, le premier opus d'un thriller fantastique éminemment politique tant les métaphores qui le jalonnent collent aux nombreuses censures de nos propres sociétés. Roman profond, sombre et audacieux sur le thème d'un monde où l'Art n'existe plus, où les complots sont légion, où le Vide est roi. Cet aperçu d'un imaginaire intense et inquiétant marque le début de la trilogie « LE CARREFOUR DES PARALLELES ».

    Djiminn'do. Pas de chair et de sang pour la constituer, pas de figure humaine. C'est une entité à part entière pourtant, une ville aux poumons ennemis, machine de fer qui broie, où l'Art est interdit.
    Niüt, orpheline échappée du Castel de Londinium à l'âge de douze ans, rejoint la célèbre Métropole pour y percer le mystère des Enfants des Sables. En proie à des images obsessionnelles, crainte et rejetée par la Sphère, l'entité politique qui régit la Capitale, la petite fille marche de révélations en révélations aux côtés d'un Privilégié obscur, d'une Veilleuse muette et d'un dandy ambigu. Commence alors pour elle un itinéraire entre rêve et réalité, où se mêlent conspirations, mensonges et secrets. Un aller au coeur de l'Onirisme...
    ...qui pourrait bien ne pas avoir de retour.

empty