Sciences & Techniques

  • Tout commence par cette observation de l'informaticien Daniel Hillis, en 1993 : « Quand j'étais enfant, les gens parlaient de ce qui se passerait quand on approcherait de l'an 2000.
    Aujourd'hui, trente ans plus tard, ils en parlent toujours. Le futur s'est réduit d'année en année, et ce toute ma vie. Je pense qu'il est temps que nous nous lancions dans un projet à long terme qui poussera les gens à penser au-delà de la barrière mentale du millénaire. J'aimerais proposer une grande horloge mécanique, alimentée par les changements de température saisonniers. Elle fait tic-tac une fois par an, sonne une fois par siècle, et le coucou ne sort qu'à chaque nouveau millénaire ».
    Stewart brand explique (en 1995) :
    /> « Une telle horloge, si elle était suffisamment impressionnante et bien construite, incarnerait pour tous la profondeur du temps.
    Il serait charismatique de la visiter, intéressant d'y penser, et elle serait assez célèbre pour devenir une icône dans les discours publics. Idéalement, elle ferait, pour la réflexion sur le temps, ce que les photographies de l'espace ont fait pour la réflexion sur l'environnement. De telles icônes remodèlent complètement la façon dont pensent les gens.
    Il a été suggéré que la limite temporelle du projet soit de 10 000 ans, voici 10 000 ans, la fin de l'ère glaciaire marquait le début de l'agriculture et de la civilisation : nous devrions créer une perspective analogue pour le futur ».
    Le premier prototype de cette Horloge du Long Maintenant a commencé à fonctionner le 31 décembre 1999.
    Il est exposé au Science Museum de Londres.

    Sur commande
  • Stewart Brand, éditeur, scientifique et pionnier de l'écologie dès la fin des années 1960, s'est rendu célèbre il y a 40 ans en publiant la bible de la pensée environnementaliste : le Whole Earth Catalogue (National Book Award 1972).
    Discipline pour la planète Terre : vers une écologie des solutions en prolonge aujourd'hui tous les thèmes, mais en renouvelle totalement la perspective - car, 40 ans après, rien n'est comparable, tant face aux problèmes auxquels nous sommes confrontés, que dans les solutions qui s'offrent à nous.
    Le sous-titre de l'ouvrage annonce la couleur : « Pourquoi les villes denses, l'énergie nucléaire, les cultures transgéniques, la restauration des espaces naturels et la géo-ingénierie sont nécessaires ». Autant dire qu'une telle démarche, qui se définit volontiers comme « éco-pragmatique », va à l'encontre de toute approche trop idéologique des problèmes liés au climat, à la croissance démographique et à ce qu'on appelle aujourd'hui le développement soutenable.

    Sur commande
empty