Sciences humaines & sociales

  • Le grand retournement

    Annick de Souzenelle

    • Relie
    • 13 Octobre 2020

    A 97 ans, Annick de Souzenelle dit signer ici son dernier livre : elle s'y attaque à un chapitre de la Genèse qu'elle n'avait pas encore traité (V-1-10/32-VI-1/8), celui de la généalogie d'Adam, et donc des Patriarches qui ont suivi, depuis Caïn et Abel, jusqu'à Noé.
    Par sa connaissance des mystères de l'alphabet hébraïque, elle découvre qu'ils symbolisent chacun un moment du développement de l'être humain venu d'Adam. « ... mais aucune sagesse ne nous ayant arrêté nous approchons aujourd'hui du viol de l'arbre de vie » : l'humanité se trouve donc au bord du gouffre.
    Ce décryptage symbolique s'avère d'une force rare, il colle à notre actualité écologique, pandémique et sociale. Cela nous fait réfléchir en effet sur la nécessité d'un grand retournement, de même que le foetus se retourne dans le ventre de sa mère au septième mois pour se préparer à sortir dans une nouvelle vie. Pour l'auteur, nous en sommes là : nous devons nous métamorphoser intérieurement pour retrouver le sens perdu.

  • L'amour de la sagesse Nouv.

    L'amour de la sagesse

    Bruno Giuliani

    • Relie
    • 4 Février 2021

    La philosophie est une réflexion sur le monde qui a pour but la recherche de la vérité. Son moteur n'est pas la raison, mais le désir de comprendre. Mais comment peut-elle nous rendre heureux ? Quelles sont ses méthodes ? Telles sont les questions auxquelles répond l'auteur dans la lignée de Socrate, Épicure, Spinoza et Nietzsche.
    La philosophie ne prend toute sa valeur que si elle exprime notre amour de la vie, en réalisant notre désir le plus profond : celui d'accomplir pleinement notre humanité afin de donner de la joie à l'existence.

  • Seule meurt la peur

    Barry Long

    • Relie
    • 14 Janvier 2021

    Ce livre nous fait réfléchir sur les causes profondes de la souffrance et du désespoir et leurs conséquences qui font souvent croire à l'homme que la vie est un enfer. Barry Long suggère d'approfondir la relation à notre intériorité avec ses désirs contradictoires et ses émotions parasites. Affronter les craintes et les angoisses, traverser calmement nos enfers pour découvrir une vie paisible, épanouie, existant en nous-même. Car notre plus grand ennemi reste notre propre peur.

  • En ces temps de crise profonde, il est plus que jamais temps de retrouver nos racines fondamentales. Pour les auteurs, le manque de sens de nos sociétés actuelles est le vrai fléau qui nous conduit à la confusion générale. Il ne s'agit pas d'instituer une nouvelle religion mais de savoir comment renouer avec une dimension de l'être qui dépasse les petits jeux pervers et sclérosants de l'égo. Si les forces passionnelles prennent l'avantage, le chaos peut s'installer. Dans cet ouvrage novateur, les auteurs nous proposent des formes renouvelées d'initiation car le temps de la complaisance envers soi-même et les médiocrités auxquels notre endormissement nous attache se trouve révolu devant l'urgence de la situation globale.

    Il s'agit maintenant de parcourir cet intime de nous-mêmes pour redonner du sens à l'action humaine !

  • éloge de l'ennui ; une brève histoire de nous Nouv.

    Depuis Bouddha, Évagre le Pontique et tant de philosophes, beaucoup de chercheurs sur l'ennui ont tenté d'utiliser ce curieux état d'âme, d'en tirer la substantifique moelle et même de le sublimer.
    Confinement et couvre-feu, notre époque est fertile en événements qui nous forcent à réfléchir aux vertus et inconvénients de l'inaction forcée et de l'ennui qui en découle.
    On peut certes chercher à y échapper à coup de séries télévisées, achats compulsifs, tchats, et autres jeux vidéo mais on peut aussi trouver des moyens d'en faire un allié.
    Le débat à propos des liens entre ennui, paresse, mélancolie, tristesse, trouble bipolaire et créativité reste toujours d'actualité entre la position latine pro-farniente et la position anglo-saxonne pro-activité.
    L'ennui qui n'existe que chez l'animal domestique et l'homme sédentaire peut s'avérer délétère, comme en EHPAD, en prison, à l'école, au travail ; il peut aussi devenir un moteur d'invention comme l'a magistralement montré Newton alors qu'il était confiné pour cause de peste et qu'une pomme est tombée à ses pieds.
    Avec ce livre, l'ennui n'est pas si ennuyant que ça !

  • Ce recueil de réflexions de Yvan Amar prouve combien il fut un instructeur spirituel novateur, libéré de tout dogmatisme. Nourri durant son enfance par les cultures juives et chrétiennes de ses parents, passionné par l'histoire des religions du monde, initié aux traditions hindoue et soufie par son maître indien Chandra Swami Udasin, il sut aussi surmonter, au quotidien, l'épreuve d'une longue maladie, avec humour, sagesse et humilité.
    La véracité absolue de son message fait qu'il peut être lu et écouté par n'importe quel chercheur de vérité, quelle que soit la voie spirituelle ou agnostique choisie : ses paroles sont intemporelles, non sectaires, libres de tout conditionnement, elles abreuvent notre soif d'une eau pure, puisée directement à la source de l'être et de la vie.

    Sur commande
  • Ce Dictionnaire de la non-violence nous présente les mots-clefs qui ouvrent l'accès à la compréhension de la véritable signification de la non-violence. À travers une pensée rigoureuse, claire et cohérente, Jean-Marie Muller nous propose la philosophie de la non-violence comme une alternative raisonnable à cette idéologie de la violence qui domine nos cultures.
    La non-violence offre en effet l'espérance de défier la déraison de ce monde et de briser la fatalité de la violence qui semble peser aussi bien sur notre vie quotidienne que sur l'histoire des peuples. Il existe un lien essentiel entre le mot juste, la pensée juste et l'action juste. C'est donc l'une des originalités de cet essai d'articuler les termes philosophiques qui permettent de penser la non-violence et les termes techniques qui permettent d'organiser une action non-violente.

    Sur commande
  • L'arc et la fleche

    Annick de Souzenelle

    • Relie
    • 1 Octobre 2001
    Sur commande
  • Voici l'ouvrage le plus fascinant et fondamental qui soit sur les mystères posés depuis la préhistoire par les structures labyrinthiques présentes dans le monde entier et dans toutes les traditions et civilisations. En effet depuis Thésée et le Minotaure, mythe clé de l'occident, le labyrinthe semble éluder toute explication en se présentant sans cesse sous de nouveaux aspects. Le mythe grec présente le labyrinthe comme une prison. L'Enéide semble suggérer qu'il cache l'entrée d'Hadès. Dans le Ramayana, c'est le château fort inexpugnable, repaire du démon Ravana. Dans l'art bouddhique le labyrinthe représente citta ou l'aspect mental de l'esprit. Les indiens d'Amérique y voient le point d'émergence à travers lequel leurs lointains ancêtres entrèrent dans ce monde. Sur le sol des cathédrales le labyrinthe prend la forme d'un parcours initiatique. L'ancien labyrinthe égyptien situé près du lac Moeris avait la renommée d'être une sorte de matrice reflétant la structure de l'univers. Enfin, le très ancien calendrier de Tihuanaco , semble relier la structure du labyrinthe à celle du temps. L'auteur montre aussi que les entrelacs et noeuds des labyrinthes correspondent aux principes de l'actuelle physique quantique et fondent les arts sous toutes leurs formes.

    Sur commande
  • Un livre visionnaire qui fascine tous les amoureux de la nature !
    Mario Mercier, en véritable chaman, aime se plonger dans la nature comme dans une source ; il la ressent par tous ses sens, il la vit de toutes ses fibres, il la pénètre en amoureux, en amant passionné, il la chante comme un barde antique. Aujourd'hui la nature en de nombreux lieux se meurt. Le témoignage de ce livre précieux dévoile une petite part de l'univers secret de la création, une image merveilleuse de la trame même de notre univers mouvant.
    Toute la beauté, l'énergie de la vie se trouvent dans le moindre brin d'herbe. Il suffit de s'ouvrir et de regarder, respirer, entrer en osmose. Le contact avec les bois et belles clairières revivifie l'être, le dépollue, le grandit.
    Toute marche dans la nature décrasse le corps et l'esprit, fait scintiller la lumière de l'âme. Mario Mercier assis au pied de Noïark, cet arbre géant qui veille toujours sur une forêt de France, recueille un trésor. un enseignement qu'il nous fait partager.

  • Le juif et l'autre

    Attias/Benbassa

    • Relie
    • 30 Septembre 2002

    Autre dans un monde où il a vécu pendant des siècles exilé, minoritaire et dispersé, le juif a toujours été regardé.
    Mais il s'est aussi construit en regardant le monde, c'est-à-dire l'Autre. Entre fascination et crainte, intégration et repli, le Juif a produit mille et une figures de l'altérité. Car, repoussoir ou miroir, l'Autre est partout : dans l'humain et le féminin, dans le Juif et dans le non-juif, en Occident chrétien et en Orient musulman avec cet Autre emblématique qu'incarnent le Palestinien et l'Arabe.
    Construit en cinq temps comme le Pentateuque, noyau de l'Ancien Testament, dont il commente librement quelques versets, Le Juif et l'Autre est l'histoire d'une rencontre indissociable de la condition juive, autant qu'une réflexion sur le sens de cette rencontre. Elles témoignent d'une exigence d'espoir pour demain.

    Sur commande
  • L'âme des sons

    Jean During

    • Relie
    • 5 Juin 2001

    Ostad Elahi (1895-1974) fut un grand penseur, un mystique et un musicien exceptionnel qui pratiqua exclusivement son art : " Comme un moyen de pénétrer en soi-même, de découvrir des vérités et d'arriver à l'étape de l'amour divin.
    " Pour façonner ce langage de l'âme, il fit éclater en musique pure le répertoire du luth sacré kurde (tanbur) et des hymnes de la Perse antique dont il avait reçu le dépôt, intégralement, dès son enfance. Bien que cette musique parle d'elle-même, comme l'attestent les enregistrements édités depuis quelques années, la reconstitution de son contexte initial et de sa genèse à partir des éléments biographiques, des anecdotes et propos du maître lui-même, ainsi que des nombreux témoignages recueillis auprès de ses proches, fait apparaître la puissance et la singularité de son art.
    Si la question du pouvoir mystique des sons a souvent été débattue, c'est probablement la première fois que l'on dispose d'autant de données précises, fiables et de première main sur un musicien qui fut considéré comme un magicien des sons. Multipliant les angles d'approche, cette étude constitue une contribution unique et originale à l'esthétique autant qu'à l'anthropologie religieuse et à la mystique orientale.

    Sur commande

    1 autre édition :

  • On croit souvent que la spiritualité se doit d'être grave et austère, comme si l'importance de l'enjeu excluait nécessairement la gaieté et l'humour. Or, le rire est l'expression spontanée de l'expérience intérieure et il revêt de surcroît une fonction d'éveil. Abandonnons sans regret l'image tenace d'une sainteté rigide et compassée. Des sages, des saints, des maîtres spirituels, à toutes les époques, dans toutes les traditions, ont su être drôles, chacun à leur manière. Eric Edelman, les a débusqués dans leurs meilleurs moments et nous invite, par cette anthologie originale, à nous réjouir avec eux tout en méditant l'xistence avec de sages histoires, drôles et percutantes.

    Sur commande
  • Ce livre propose une initiation simple, claire et complète à la philosophie. La philosophie est une réflexion sur le monde qui a pour but la recherche de la vérité. Or, on oublie souvent que la philosophie n'a pas pour but le savoir mais la sagesse. Sa finalité n'est pas la science mais le bonheur. Son moteur n'est pas la raison, mais le désir de comprendre. Son horizon n'est pas la vérité, mais le sens caché. La philosophie ne prend toute sa valeur que si elle exprime notre amour de la vie, en réalisant notre désir le plus profond : celui d'accomplir notre humanité pour habiter ce monde dans la plénitude du corps et de l'âme.

    Indisponible
  • Le mystère du nagual t.2

    Luis Ansa

    • Relie
    • 11 Octobre 2010

    Deux ans après son expérience avec le chaman toltèque don Justino et sa fille Inés, Luis repart pour le Mexique afin de percer le mystère des Naguals, détenteurs des secrets de l'ancienne religion du Mexique. Don Justino est un Nagual, un chaman supérieur en quelque sorte, et Luis espère devenir son apprenti.. Don Justino accepte de lui donner une initiation accélérée en le confiant d'abord à doña Juana, une jeune chamane de 25 ans, aussi belle et sensuelle qu'Inés. Elle lui apprend à canaliser de façon positive son attention, une énergie présente dans tout le corps physique. Pour développer cette attention sensitive elle l'initie à une série d'exercices qu'il devra répéter chaque jour.
    Parallèlement, Justino le confie à deux autres chamans : d'abord don Benito Silva, un sorcier redoutable qui, lors d'un rituel nocturne, lui apprend à se défaire de ses peurs et à réveiller en lui des pouvoirs en cessant de se focaliser mentalement sur des objets pour être constamment présent à son corps et ses sensations afin de « vivre dans un état de connaissance élargie, unie au tout, une connaissance éveillée dans chaque cellule . »

    Sur commande
  • " Ce qui caractérise principalement la pensée de Jean-Marie Muller- et c'est en cela qu'il est convaincant, c'est qu'il veut conjuguer dans une même démarche la sagesse de la non-violence comme la requête d'un sens à l'histoire et la stratégie de l'action non-violente comme la recherche d'une efficacité dans l'histoire.
    Loin des malentendus et des contresens qui prévalent encore dans notre société sur un tel sujet, il exprime avec force sa conviction que " la justification décisive " de la non-violence, c'est qu'elle " permet de réconcilier l'exigence morale et le réalisme politique ". Tout à l'opposé d'un moralisme facile, l'exigence éthique de la non-violence invite chacun à assumer ses responsabilités dans les risques de l'action.
    La non-violence est un agir : " elle est le bel agir ". Stéphane Hessel

    Sur commande
  • Se connaitre, c'est oublier

    Collectif

    • Relie
    • 22 Octobre 1998
    Sur commande
  • La lecture de ce livre est hallucinante ! nous disent Béate et Serge Klarsfeld dans leur préface.
    En effet, ce récit de la vie en camp de concentration de Paul Chytelman, est avant tout et malgré tout ce qui s'y passé d'abominable, un livre ou l'espoir n'est jamais absent. Fidèle à ses camarades de combat et de détresse, Paul Chytelmann les a conservés vivants dans sa mémoire, tout au long de ses années d'après-guerre et son talent de narrateur parvient à les ressusciter. Nous accompagnons Paul à chaque étape de son calvaire qu'il franchit avec la rage de vivre : son arrestation dans un village de France où il a rencontré l'amour, son bref passage à Drancy, le transport vers le camp d'Auschwitz, ses kapos, la dégradation des internés et les gestes de dévouement héroïque, la lutte pour la vie, le travail inhumain, le jeune homme qui se suicide pour échapper aux ordres du kapo inverti, la faim, la maladie, les pendaisons, janvier 1945 et la longue marche de l'évacuation d'Auschwitz, en plein hiver, quand s'arrêter de marcher jour et nuit dans la neige signifiait l'exécution immédiate. Puis Dora et la débâcle allemande et enfin la libération.

    Sur commande
  • Jean-Marie Muller propose la philosophie de la non-violence comme une alternative raisonnable à cette idéologie de la violence nécessaire, légitime et honorable qui domine nos cultures. La non-violence est à la fois une philosophie, qui donne sens à l'existence et stratégie qui permet, à contrario de ce que l'on voit, une réelle efficacité dans l'action ; elle offre l'espérance de défier la déraison de ce monde et de briser la fatalité de la violence qui semble peser aussi bien sur notre vie quotidienne que sur l'histoire des peuples.
    A travers ces pages, se développe une pensée qui, à l'opposé de tout dogmatisme, invite à découvrir une sagesse pratique.

    Sur commande
  • L'amour de la sagesse

    Collectif

    • Relie
    • 24 Mars 2000

    Ce livre propose une initiation simple, claire et complète à la philosophie.
    Comme chacun sait, la philosophie est une activité intellectuelle : c'est une réflexion sur le monde qui a pour but la vérité.
    Mais on oublie souvent un élan vital vers le bien, une recherche de sagesse. La philosophie n'a pas pour essence le savoir, mais l'amour. Sa finalité n'est pas la science, mais le bonheur. Son moteur n'est pas la raison, mais le désir. Son horizon n'est pas la vérité, mais le sens. Si elle est bien recherche du vrai savoir par la raison, la philosophie ne prend toute sa valeur que si elle exprime notre amour de la vie, en réalisant notre désir le plus profond : celui d'accomplir pleinement notre humanité, pour vivre dans la joie sereine et habiter ce monde dans la plénitude du sens, corps et âme.
    Que la philosophie a pour essence l'amour, c'est ce qu'il faut bien comprendre d'abord.

    Sur commande
empty