Sciences humaines & sociales

  • Cet essai critique sur les mémoires de Daniel Cordier Alias Caracalla (2009) questionne à partir de nombreuses sources inédites son témoignage sur ce qu'il nomme « son secrétariat et ses radios », deux services centraux créés par Jean Moulin à partir de janvier 1942.

  • Au large de Cannes, dans la forteresse de l'île Sainte-Marguerite, un homme au masque de fer resta prisonnier toute sa vie, sur ordre du roi Louis XIV. Son identité est restée inconnue. C'était sans compter avec le Dieu Hasard. Deux plongeurs sous-marins ramenèrent au jour un canon immergé au pied de la prison. Ce canon armorié fut fabriqué à la demande du Duc du Maine, fils de Louis XIV et de Madame de Montespan. L'auteur s'est attachée à décrypter les inscriptions et les dessins portés dans la fonte, découvrant par là le nom de l'infortuné prisonnier. Mais la révélation de ce nom ouvre sur d'autres mystères.

  • Qui suis-je ? Pourquoi suis-je ici ? Comment cela est-il possible ? Autant d'interrogations auxquelles nous avons tous un jour fait face. Elles méritent donc que l'on s'y penche avec sérieux ; au travers d'un dialogue entre un maître et son élève, Claude Le Moal dégage plusieurs réponses inédites.
    Qu'il s'agisse de notre origine ou des raisons de notre présence sur cette terre, Transsubstantiation permet aux lecteurs de s'ouvrir à des possibilités qu'ils n'auraient probablement jamais envisagées sans ce livre aux airs de recueil de connaissances, oscillant entre philosophie et sciences humaines.
    Un ouvrage pour tous ceux qui sont persuadés que notre existence n'est pas faite de vacuité et de hasard, mais bien pétrie d'un sens grandiose.
    Tout au long de cette quête de la Vérité, la Conscience, en s'élargissant, parvient à reconquérir son libre arbitre et ce qui lui procurera l'opportunité de retrouver son formidable pouvoir de Transsubstantiation ; celui lui permettant d'accéder à nouveau à sa forme la plus glorieuse, celle qui s'harmonise naturellement avec l'Ordre Souverain de la Divine Providence.
    Ce livre ne contient aucun dogme religieux, ni aucune intolérance sectaire, et il s'adresse à des esprits libres, sans préjugés et souhaitant être éclairés par les lumières de la divine Providence.

  • Notre anglais en France

    Sylvain Bouron

    On apprend l'anglais à l'école mais l'apprend-on vraiment ? On y passe dix ans et plus pour quoi au bout du compte ? Être à peine capable de parler dix secondes sans faire d'erreurs. Faire des erreurs ce n'est pas le problème, le problème c'est de parler dix secondes seulement... 

  • « Il faut dire que les temps ont changé... ». Le titre du dernier livre de l'économiste Daniel Cohen résume à merveille la situation actuelle des parents d'adolescents dans l'Hexagone, en ce début de XXIe siècle.
    Au collège, en sixième, c'est la découverte d'un nouvel univers scolaire, côté emploi du temps, horaires, locaux, programmes, évaluations, parcours éducatifs etc.
    À domicile, la période de croissance de ces collégiens s'accompagne peu à peu de bouleversements physiologiques, corporels, psychoaffectifs et intellectuels. La construction de leur personnalité s'effectue à l'aide de leurs familles, des copains ainsi que des nombreux outils numériques à leur disposition, smartphone, télévision, Internet, réseaux sociaux.
    Citoyens français et européens, ils évoluent dans un monde globalisé, toujours plus rapide, car révolutionné par les technologies numériques. Bonjour intelligence artificielle, drones, objets connectés, blockchain, voitures autonomes, Big Data, 5G, GAFAM américaines et BATX chinoises, sur la planète Terre, saccagée ! La sauvegarde écologique s'impose d'urgence.
    Destiné en priorité aux parents, aux grands-parents et aux enseignants de collège, ce livre grand public, donc accessible à tous, intéressera également ceux et celles qui oeuvrent pour l'éducation de toute une génération de jeunes êtres en marche vers l'âge adulte.

  • Face à l'enfant d'aujourd'hui qui semble si difficile à comprendre, l'adulte s'interroge sur l'éducation à lui donner. Pour répondre, Laurence de Closets ose prendre le parti de l'enfant. Elle choisit d'oublier volontairement, le temps d'un livre, sa posture d'adulte et d'écouter la voix de l'Enfant puis celle de l'Adolescent s'adressant tantôt à ses parents tantôt à ses professeurs.
    L'enfant questionne nos attitudes qu'il ne comprend pas, et s'exprime sur ce qui contribuerait davantage à son plein épanouissement.  Il ouvre nos yeux sur un potentiel incroyable que nous sommes loin d'avoir su faire émerger. Il nous appelle à un changement de regard et d'attitude, pour comprendre son appel et nous permettre de découvrir ces énergies inconnues, ce Secret de l'Enfant, qui n'attend qu'à se révéler.
    Ce livre invite à l'humilité, à l'émerveillement et même à la révérence envers ce que l'enfant a tant de peine à nous dire.
    Dans son message touchant, cet enfant inspirera tous ceux qui se questionnent sur cet enfant d'aujourd'hui et ses difficultés face à cette société en évolution. Il est porteur d'espoir tant sur la jeunesse que sur le monde éducatif en pleine mutation.
    Inspirée et formée par l'esprit de Maria Montessori, l'auteure, à travers son livre, permet à chacun de participer à l'éducation de demain et ouvre la porte aux enfants pour qu'ils puissent contribuer, grâce à leur immense potentiel, à la création d'un monde meilleur.

  • Savez-vous que Louis XIII a interdit le port des dentelles et Louis XIV, celui des toiles imprimées en coton ? Sous la Révolution, les citoyens, hommes ou femmes, devaient porter une cocarde tricolore sous peine d'emprisonnement. Une ordonnance de 1800 exigeait, à Paris, une autorisation pour les femmes qui voulaient s'habiller en homme ; elle n'a été abrogée qu'en 2013.Dans toutes les sociétés, la tenue vestimentaire obéit a des règles, informelles ou juridiques, faisant d'elle un objet social passionnant. De fait, les vêtements que nous portons sont des marqueurs sociaux de nos époques, de notre genre, de notre classe sociale, parfois de nos convictions politiques et religieuses.A l'heure ou le libre-arbitre individuel est défendu et revendique, il est bon de rappeler la liberté du costume, proclamée par la Convention en 1793, pour défendre le droit de se vêtir selon son gré dans les limites de la loi. De Charlemagne à l'analyse des polémiques sur le voile islamique qui déchirent la France depuis les années 1990, Jean-Marie Augustin explore l'histoire des interdits vestimentaires qui ont marqué la société française et continuent de la tourmenter.

  • Agnostique, scientifique et curieux, je me pose toujours un millier de questions et il y en a une qui me taraude depuis un long moment : Dieu est-il un mythe ou une réalité ? J'ai donc décidé de mener ma propre enquête.    
    En bon détective, j'ai collecté les indices scientifiques, recueilli des témoignages pour me forger une « intime conviction » quant à l'existence éventuelle d'un dieu.   Concernant les indices, la science a beaucoup progressé ces dernières années, trouvant ainsi des explications à bon nombre de mystères anciens. En collectant tous ces indices, j'ai pu déterminer quelles étaient les limites séparant le monde physique connu et l'au-delà, l'univers métaphysique. J'ai pu ainsi dessiner en « ombres chinoises » un premier portrait robot du « divin ».   
    Concernant les témoignages, j'ai voulu confronter les dogmes des différentes religions aux indices scientifiques recueillis et voir ainsi qu'elles étaient ceux qui pouvaient rester plausibles au regard de la science. Par exemple, j'ai curieusement découvert que la notion de paradis pouvait être tout à fait plausible et compatible avec les dernières découvertes scientifiques !   C'est après avoir mené toute cette enquête qui a duré deux ans que j'ai pu enfin me forger une intime conviction quant à l'existence de dieu !

  • De nobis ipsis

    Krystian Ogez

    C'est un véritable voyage que propose la lecture. Quand on lit en se voyant lire dans la salle, on ne voyage pas : on se trouve en train de lire. Alors que lire, vraiment lire, c'est plonger dans les programmes que nous présente l'auteur, en explorant ce qu'il a à nous offrir. Il s'agit là d'un voyage bien particulier : s'il peut procurer du plaisir - tout dépend de la douceur du style de l'auteur -, et même du bonheur - quand on voit que tout se suit dans un ordre qui ne pose pas le moindre problème - le livre de philosophie présente, quant à lui, une autre particularité. Car, ce qu'il propose, en nous faisant slalomer entre différents concepts, ou en nous amenant à plonger dans de vastes notions, c'est de la joie : celle de découvrir quelque chose à quoi nous pourrons repenser - quelque chose qui nous caractérisera.

  • "Je dépose ces mots à vos pieds"

    Dans un petit village de France, alors que les élections viennent d'avoir lieu, la réaction d'un candidat vaincu pousse Cyril Laroure à réagir.

    Le comportement du perdant met en effet en lumière des tensions : comment l'homme, cultivé et habitué des interactions sociales, a-t-il pu céder à la violence ?

    Dans cet ouvrage composé de deux lettres ouvertes, l'auteur s'exprime sur la brutalité d'une culture du pouvoir déterminée par les enjeux économiques et gangrenée par les velléités de domination. Et si cela constituait le terreau d'une violence qui sommeille au sein des démocraties représentatives ?

    Cyril Laroure retrace l'histoire de cette violence dans cet essai philosophique percutant dans la lignée des écrits de Yuval Noah Harari.

    "L'élite, le politicien, le gouvernement et le gouverné, nous sommes tous avec Ulysse dans son petit bateau et nous faisons le même voyage. Nous ne sommes ni plus vertueux ni plus méchants que lui. Les Sirènes nous enchantent aussi doucement et, tout comme lui, nous avons le choix de nous faire amarrer au mât ou de nous laisser emmener par les vagues embaumées pour échouer, brisés contre les écueils. C'est une parabole, vieille de deux mille huit cents ans, qui nous parle de la tentation et nous montre la différence entre culture et civilisation."  C.L.

  • Burning out

    Xavier Menard

    « « Essaie », « reprends-toi », « ressaisis-toi ». « Enfin quoi, c'est juste une demande de stage! » Toutes ces injonctions que j'essaie de me lancer pour me relancer. Mais rien. Mon cerveau refuse.»
    Qu'est-ce que le burn-out? Comment se manifeste-t-il et quels sont les signes avant-coureurs ?  
    C'est ce que Xavier Ménard, Responsable Ressources Humaines, tente de déchiffrer après avoir expérimenté ce phénomène destructeur.
    Pression, sollicitation extrême, réorganisation permanente au travail L'auteur raconte son histoire et celles d'autres «burnoutés», pour mettre en lumière la part de responsabilité des entreprises mais aussi s'interroger plus globalement sur notre société.
    Un récit de vie riche de conseils et de solutions pour mieux appréhender cette maladie du 21è siècle !

  • Extrait de ma thèse intitulée : Les Forces alliées et associées en Extrême-Orient, 1918-1920 - Les soldats austro-hongrois, le parcours de l'amiral Koltchak appartient à cet épisode fort méconnu de la Première Guerre mondiale, terminée par le décret du 24 octobre 1919. Que sont allées faire les Forces alliées et associées en Russie en 1918 ? Les raisons de l'intervention se définissaient dans la reconstitution d'un front oriental pour soulager le front occidental, le soutien aux Armées blanches luttant contre les Armées rouges, le rapatriement des légionnaires tchéco-slovaques. Mais il n'en fut rien.

    Dans ce conflit, les pays de l'Entente et les États-Unis n'ont poursuivi qu'un objectif : le démantèlement de l'Empire austro-hongrois. Outre la fin des Habsbourg, l'Entente ainsi que celles et ceux qui détenaient le pouvoir décisionnel voulaient la disparition des monarchies, excepté celle de l'Empire britannique. Tandis que les soldats des corps expéditionnaires français, britannique et italien, aidés des Légionnaires tchéco-slovaques, combattaient les bolcheviks, Alliés et associés négociaient avec le pouvoir de Lénine. Le refus de l'Occident de reconnaître le gouvernement de l'amiral Koltchak, le fit échouer. Trahi, livré aux maximalistes d'Irkoutsk par les Tchèques, il fut exécuté le 7 février 1920.

  • Ce livre est l'analyse de trois colères douloureuses : celle du Médecin, que je suis devenu, celle du Citoyen d'une République dans laquelle je suis né et celle de l'Individu libre, que je demeure. La rédaction de ce  texte, par une observation de l'Histoire et la rencontre heureuse de penseurs et de philosophes libéraux, m'a reforgé une sérénité, une fois trouvé le coupable de ces colères : l'État.

    L'État qui m'ordonne sa manière de soigner les malades, alors qu'il n'est pas médecin, l'État qui n'hésite pas à employer sa force sirupeuse contre moi-même, au prétexte de me protéger, l'État qui m'oblige à son Bonheur, sans demander mon avis, en flétrissant ma Liberté.

    La lecture de cet ouvrage devrait aider celui ou celle qui ressent le profond malaise d'une altération de son sentiment de Liberté, dans sa profession, dans sa citoyenneté, dans son individualité.
    Attention, une fois la prise de conscience effectuée, aucun retour en arrière n'est possible. Il faut une réflexion lucide pour ressentir les entraves comme elles sont et une  volonté courageuse pour se libérer des emprises étatiques. Même plus peur... !

  • La vie est un dur combat pour beaucoup d'entre nous. Le peuple souffre déjà suffisamment avec des ennuis de santé :

    1/ Dans cette période de tourments concernant les hôpitaux, le LEVOTHYROX, les médicaments reconnus dangereux pour la santé et les vaccinations,t out ce qui inquiète le peuple français au plus haut point. Pas étonnant après les effets indésirables graves du VIOXX, du CELEBREX, du MEDIATOR, DI-ANTALVIC, les nombreux génériques, CHOLSTAT ou STATOR et beaucoup d'autres... Tous ces produits ayant fait des milliers de victimes et même, entraînés la mort ou un sérieux handicap pour des centaines de patients !

    2/ Le vaccin D.T.P contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite qui a, à l'inverse sauvé des milliers de personnes et qui convenait à tout le monde, on le retire, tout comme l'ancienne formule du LEVOTHYROX !

    Cherchez l'erreur ?


    Comme souvent le cas dans d'autres pays, il serait souhaitable de laisser le choix et ce, en toute liberté, afin que chaque parent responsable prenne la décision en toute connaissance de cause, de poursuivre ou non, certaines vaccinations.

  •   « Faire cohabiter des seniors et des jeunes en formation, quelle belle idée ! Mais... vous arrivez vraiment à trouver des candidats ? » 
    Oui, et ils en tirent généralement un réel profit en étant simplement présents l'un pour l'autre. 
    L'association « Vivre Avec » nous livre dans cet ouvrage l'étendue de son expertise dans le domaine de l'habitat intergénérationnel solidaire. Les auteurs montrent aussi l'intérêt de la « méthode Vivre Avec » dans le cadre de l'aide aux aidants, de la prévention et de l'accompagnement du vieillissement, du développement social et de l'élaboration d'une société inclusive. Ils vous invitent à découvrir l'histoire de Coumba et Carmela et à vous initier à l'esprit « jugaad ».

  • « Je veux surtout évoquer ici les gens de l'Europe (...) Ceux pour qui l'Europe n'est pas un traité mais une réalité quotidienne. »

    En cette année d'élections européennes, Alain Lefèbvre, ancien élève de l'ENA et diplomate, nous donne à voir l'Europe depuis l'intérieur.

    Découvrez les dessous de la politique à Bruxelles : aléas de la décision publique, coordination interétatique difficile, rôle des ambassades et des agences ; l'auteur nous fait part de son expérience et livre sa propre vision des institutions.

    D'un oeil critique, il souligne ainsi la part de responsabilité de la France dans les échecs constatés et s'interroge : sans le désintérêt manifeste des élites politiques de notre pays pour la question européenne depuis des décennies, aurions-nous aujourd'hui davantage resserré le maillage de la construction communautaire ?

  • Depuis 1914, Paul est retenu prisonnier entre les camps de Friedrichsfeld et Neuenkirchen en Allemagne. Entouré de ses co-détenus, le jeune soldat participe pleinement aux activités de l'association universitaire et partage ses connaissances. Au fil des jours, les nouvelles qui leur parviennent de l'extérieur ne sont pas des plus réjouissantes...
    Alors qu'en 1918, l'armistice est enfin signé, la liberté se profile à l'horizon pour Paul, mais une mission importante l'oblige à se rendre à La Haye.
    Dans le même temps, au village d'Haveluy, toujours occupé par l'ennemi, les difficultés s'accumulent pour sa famille : le froid, le manque de nourriture et les réquisitions s'ajoutent à la privation de liberté et à l'absence de nouvelles alors qu'une épidémie de grippe se déclare. Reverront-ils Paul un jour ?
    Bernard Weynans nous plonge à nouveau dans l'histoire de la Grande Guerre pour faire de nous les témoins de la vie sous l'Occupation, et au coeur même d'un camp de prisonniers.

  • Le présent ouvrage est une réflexion sur l'évolution des hommes depuis 10.000 ans, c'est-à-dire depuis les premières civilisations.
    À partir de la période postérieure à J-C, l'étude est plus orientée vers les humains vivant en France, mais pas totalement, notamment en ce qui concerne la médecine.
    Il s'agit d'une synthèse d'éléments historiques et d'observations, qui tend à montrer que l'Histoire est plutôt imprévisible, faite de hasards.

  • Dans ce court essai, Max Fullenbaum actualise la démarche entamée il y a quelques années avec son livre L'Attaque du consommateur, dans lequel il créait le concept du dividu, consommateur effréné ayant perdu le « un » de l'individu, c'est à dire sa singularité, dans sa soumission aux promesses du caddie plein.
      Aujourd'hui, les prédispositions du dividu conditionné ont facilité sa transformation en un Mitoyen, être du vingt-et-unième siècle qui confie aveuglément aux machines son temps de vie sans imaginer que ce temps intime est analysé, sondé, financiarisé pour être finalement orienté dans des directions que le Mitoyen ne maîtrise plus.
    D'où la question essentielle : quelle est la conduite à tenir pour recouvrer ce temps égaré et par là même sa dignité de citoyen ?

  • La bébéthique propose une nouvelle approche du bébé et fait de lui le messager de l'Altérité. 
    Il est un passeur qui nous conduit vers les chemins de l'Infini.
     Le bébé possède en effet au fond de lui une aptitude radicale à donner ou plus exactement à se donner.
    Tout au long de notre vie, cette trace originelle se manifeste par l'intermédiaire d'une structure psychique nouvellement identifiée par l'auteur. Il la nomme le « bébé interne ».
    Cet essai suit l'évolution de la construction de cette entité psychique à travers ses réussites et ses échecs. Cette autre approche psychologique ouvre de nouveaux chemins d'Espérance grâce à un regard neuf posé sur le bébé et sa véritable identité.
    La bébéthique propose aussi de nouvelles perspectives d'accompagnement et de soin. Cette orientation différente est fondée sur la recherche d'un meilleur équilibrage entre la finitude de nos vies et notre désir infini d'Infini. Une telle approche nécessite généralement une meilleure lisibilité des dynamiques transgénérationnelles dont un bébé est l'héritier.
    La bébéthique emprunte autant à la psychologie, à la psychanalyse, à la systémique qu'à la philosophie.
    Ses objectifs ne sont pas centrés sur la PMA ou la GPA mais elle peut cependant contribuer à ce débat éthique important.  

  • L'heure du péril imminent pour la famille royale en France est passée. Il est grand temps de révéler les secrets gardés pendant des siècles par les Jacobites. Voici le livre sacré qui tente d'assembler les pièces de récits historiques généalogiques véridiques qui prétendent qu'un descendant de Charlemagne vit toujours.  Les prophètes Catholiques ne se trompaient pas. Nous sommes là pour aider à restaurer la Chrétienté et rendre gloire à Dieu.  Bien qu'il ne soit pas clair pourquoi ce récit historique est resté secret, ces événements ne doivent pas être surprenants. La Sainte Bible est truffée des faiblesses de l'Homme résolues par Dieu pour le bien. Le Roi David commit adultère et meurtre, mais Jésus en fut toutefois un descendant. Jacob piégea son père Isaac pour obtenir ses bénédictions de droit d'aînesse, et ainsi de suite. Les actes de Dieu peuvent sembler déroutants parfois, mais cependant, un descendant Carolingien pourrait fouler la terre de nos jours. Nous espérons que vous rejoindrez la célébration du possible retour de la Chrétienté.  La France pourrait avoir un roi Carolingien !

  • Fake versus pragmatisme...
    Victime de déboires virtuels et en dilettante sur les réseaux sociaux, Tara joue de son personnage auprès de ses congénères. Au vu des photographies osées, voire décalées, glanées çà et là, et des propos postés envers ses proies au gré de ses humeurs, la gent masculine l'idéalise en jeune femme fatale.

    Tantôt agressive, compatissante, intuitive ou désespérée, Tara se gausse des réactions déstabilisées de ses adversaires de jeu. Elle pousse l'autre dans ses retranchements.

    Quelle jouissance... Tara se délecte de la bêtise et de l'affect des humains.

    Inutile de proférer un jugement trop hâtif de votre interlocutrice sur internet ! Tara se cache derrière un écran pour provoquer l'autre et se forger une identité bien différente de sa réalité de femme cinquantenaire confrontée au quotidien d'une vie terrestre monotone...

  • Réflexion ouverte sur la condition humaine, partant d'une double interrogation : pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Pourquoi faisons-nous tout ce que nous faisons, depuis notre petite enfance jusqu'au clap de fin, l'auteur cherche à comprendre qui est `'Sapiens 21'', l'Homme d'aujourd'hui tel que nous le connaissons ou croyons le connaître ; ce qui l'a `'produit'', depuis le Big Bang et les particules élémentaires jusqu'à ce XXIème siècle ; pourquoi ? Ou pour quoi ? Dans quel but ? S'il y en a un. Et pour quelle évolution ? Comprendre si l'Homme a ou non un destin sur cette Terre ?               


    Cet essai nous conduit des premiers atomes à la Terre, puis à Toumaï - `'espoir de vie'', et enfin à Sapiens 21, « heureux gagnant d'un saut évolutif ». Il nous propose une compréhension de la vie, structure atomique + structure d'information, laquelle information semble bien être l'essence même de la vie. Confondant bien souvent exister et VIVRE, cherchant à sauver son existence de l'insignifiance, Sapiens 21 demeure néanmoins en quête de spiritualité : `'Vivre est un désir d'Être''.

    Lui revient toujours plus prégnante la question de l'Âme et de la Conscience, et d'un possible lien avec... la CONSCIENCE UNIVERSELLE.

    L'Homme est en chemin pour passer de l'existence à l'Être. Au-delà de notre planète Terre, l'aventure spirituelle continue.

  • La théorie du Big Bang suppose que notre Univers est en expansion.

    Partant du principe que le Dieu originel s'est dispersé, cet essai développe l'idée que l'Homme accompagne cet éclatement mais aussi, en se construisant collectivement, reconstitue le Dieu primitif.

    La démonstration emprunte, paradoxalement, aux schémas décrits par les religions alors que leurs formulations sont elles-mêmes critiquées.

    Au départ esclave de la nature et de la sélection naturelle, l'Homme s'autonomise progressivement pour se libérer de son berceau terrestre. Cette autonomie le transforme constamment grâce à son intelligence et sa capacité de reproduction, en bénéficiant de la diversité exceptionnelle de son environnement naturel.

    Son autonomie l'éloigne donc de sa nature terrestre.

    Tous ces facteurs le conduisent à abandonner les théories religieuses pour construire ou reconstruire collectivement le Dieu éclaté...

    Par la métamorphose des esclaves et pour accéder à l'eutropie.                                                                                                                                             

empty