Romance

  • Ne faites pas votre promo sur Internet sans envisager toutes les conséquences ! Alexandre, antiquaire, héritier d'une vieille lignée aristocratique, veut faire connaître son activité. Il crée un site et y ajoute quelques pages d'histoire sur sa famille, son château, son village. Et voici que surgissent des êtres inconnus : Marc, Héléna, Rachel et d'autres. Ils sont les oubliés de la famille, ceux que, par le passé, on qualifiait de bâtards, d'enfants cachés, en quête de leur paternité biologique !

    Ne cherchez pas non plus à arranger de belles unions pour vos enfants ou petits-enfants ! C'est à la mode dans la famille d'Alexandre. Mais lui préfère Christophe. Bruno et Agathe, ses cousins, vont de leur côté envoyer paître les usages et s'offrir de magnifiques histoires d'amour.

    Et surtout, de grâce ! ne vous obstinez pas comme le fait, avec une rare persistance, Eugénie, leur insupportable grand-mère, comtesse autoritaire et acariâtre, à cacher les secrets de famille. Ils réapparaîtront toujours... en chair, en os, en livres, en musique.

    Ce livre raconte l'histoire d'une famille qui solde son passé, d'un village niché quelque part dans nos mémoires, dont la chronique n'est pas faite que de drames et de non-dits. Elle s'épanche aussi en récits sulfureux ou moqueurs, elle n'oublie pas la fête, s'exprime au fil de jours heureux... « Une mélodie comme la vie qui n'en finit jamais... » dit Valentina, à la veille de son mariage avec Bruno.

  • Le Nom de mon père, essem abi en arabe, retrace l'histoire de Bassam Al Jallil, jeune libanais de dix-neuf ans.
    Liban, juillet 2006
    La violence et la soudaineté des bombardements sont indescriptibles.
    Pour Bassam, la vie se fige, la mort s'abat. Six années plus tard, c'est en Europe, loin de ses terres et de ses origines, qu'il essaye tant bien que mal de survivre au traumatisme qui l'a frappé.
    Sa rencontre avec Camille va venir bouleverser son fragile quotidien.
    L'amour pourra peut-être enfin l'aider à se reconstruire et reprendre goût à la vie.

  • Le voisin maléfique

    Pascale Le Mouël

    Patricia, riche veuve, habitant le centre-ville de Janzé, souffre terriblement de la solitude depuis la mort de son mari. Elle va faire la connaissance de son nouveau voisin, un homme séduisant et envoûtant. Très rapidement, elle éprouve des sentiments amoureux à son égard.Gérard, qui n'est qu'un manipulateur narcissique, endort sa victime en tissant sa toile jour après jour. Elle, naïve, fragile, n'écoute que son coeur au grand désarroi de sa famille et de sa meilleure amie Christine. Sa vie va basculer quand elle apprend qu'il fait partie d'une secte.

  • L'Italie des années soixante invente la Dolce Vita et cicatrise doucement de la guerre. À Fiesole, sur les hauteurs de Florence, Giuseppina dont le quotidien est rythmé par la vie du Borgunto, quartier pauvre où sont logées les familles des carriers qui travaillent à la Pietra Serena, s'ennuie. Elle a quarante ans, peu de rêves et peu de vie.
    Giuseppina que l'on surnomme volontiers la grosse Beppa, non par mépris mais par admiration pour ses formes avantageuses, va découvrir brutalement que la morale ne constitue pas une feuille de route. Que vivre implique des forces bien plus fertiles et des engagements bien plus authentiques.
    Dans les parfums de la Toscane, dans le quotidien bruyant de son quartier, sous la touffeur des nuits étoilées, une route va pourtant s'ouvrir.

  • Ma vie a été belle.
    Pendant près de quatre années.
    Une éternité.Une seconde dans l'immensité du monde.
    Mais je ne le savais pas. On ne sait le bonheur que lorsqu'il nous quitte.
    Sauf que c'est moi qui ai quitté Constance.
    J'ai tout fait pour l'oublier.
    Jusqu'à cet accident.
    La vie me donnera-t-elle une seconde chance ? Un formidable roman d'amour et d'espoir. 

  • « Je te quittes ». La sentence est tombée, faute d'orthographe en prime : après dix ans de vie commune, Eric quitte Edaine. Comédienne parisienne en mal de succès, elle se retrouve qui plus est célibataire.

    Dévastée par le chagrin, Edaine reçoit un appel inattendu qui va bouleverser encore davantage son quotidien... Maître Raciné, notaire normand, l'informe qu'elle hérite d'un âne de 5 ans, nommé Curcuma. Blague de mauvais goût ou signe du destin ?

    Avec l'aide de ses amis, Edaine décide de reprendre sa vie en main, quitte à plonger dans l'inconnu. Acceptera-t-elle d'écouter le bruit des anges ?

  • Bleu or

    Zerfus P.

    LEcole des Beaux-arts de Beldôme jouit dune réputation mondiale. Ses élèves sont convoités très tôt par les agents et galeristes. Parmi eux, Barny, riche mécène, ambitionne par tous les moyens de faire monter les enchères autour des oeuvres de ses jeunes prodiges. Lulu, Iris, Sacha et Cloé vivent à plein leur passion de lart. De Beldôme à New-York, leur apprentissage et leurs quêtes amoureuses vont les confronter à laffairisme de Barny. Ils tenteront de rivaliser, avec toute la force de leur idéal poétique et lénergie de lamour. Entêtés, dans des univers qui les dépassent, pourront-ils suivre leur destins respectifs sans trahir leurs intuitions et se perdre ?

  • La ou tout a commence Nouv.

    Ils étaient inséparables. Elle voulait devenir journaliste, lui architecte. Mais voilà, lorsqu'elle décroche enfin le poste de ses rêves, il lui annonce son départ imminent pour New York en compagnie d'une femme qu'il vient à peine de rencontrer. Ce jour-là, le monde de Marianne s'effondre.
    Cinq ans plus tard, alors que sa vie s'apprête à prendre un nouveau tournant, un coup de téléphone change tout. Nate, qu'elle croyait ne plus revoir, l'appelle au secours et lui demande de le rejoindre à l'autre bout de la planète. Pour quelle raison ? Elle n'en a pas la moindre idée et va d'abord refuser de l'aider... avant de céder face à un seul message. Un seul message qui ouvre grand la porte aux joies et aux certitudes qu'ils ont jadis partagées, mais qui rappelle aussi tant d'actes manqués.
    Alors, en embarquant dans un avion à destination de New York et en faisant fi de tout danger, Marianne va s'engager dans une aventure à la fois périlleuse et terriblement exaltante aux côtés de celui qu'elle croyait perdu à jamais.
    Et si le destin leur offrait une occasion unique de renouer des liens précieux et de reprendre leur histoire là où ils l'avaient laissée ?
    Une romance tendre et solaire en dépit de l'orage grondant d'une enquête meurtrière.

  • Hors Piste

    Catherine Dureau

    Il croyait tout maîtriser dans sa vie.
    Qu'elle prenne possession de lui, à ce moment-là, à ce point-là, il ne s'en serait pas douté, en la rencontrant.
    Sûrement qu'en fait, il en avait envie, d'être possédé, un jour, vraiment...
    Pour voir l'effet que ça fait, et ce qu'il resterait de lui, après.
    Mais : ça fait comment, pour continuer à battre, un coeur qui bat Hors Piste ?

  • D'un sud à l'autre

    Jérôme Coll

    Tiéba Kanté est un jeune Malien destiné à officier dans l'administration publique. Au cours d'un stage qui se déroule durant la grande sécheresse du début des années 1970, il est amené à offrir son aide dans un camp de réfugiés, loin de son Sud natal. Il y fait la rencontre bouleversante de trois jeunes filles peules abandonnées à leur sort qu'il décide de prendre sous son aile. Il ne pense pas à ce moment que cette décision aura un impact déterminant sur sa vie future... D'un Sud à l'autre retrace un épais morceau de la vie de Tiéba Kanté, personnage fictif d'un monde réel qui verra, avec ce qu'il appelle la « logique des choses », son destin se dessiner au fil des années.

  • Sandra, jeune trentenaire parisienne, est assistante juridique dans un cabinet d'avocats. Elle partage sa vie avec Jean-Sébastien, un homme ombrageux au douloureux passé, qui est aussi le frère de sa cheffe.

    Lorsque le célèbre photographe Raphaël Sorrentino débarque au cabinet pour attaquer un magazine et défendre les droits de ses photos, Sandra tombe aussitôt sous le charme du bel Italien. L'attrait qu'ils éprouvent l'un pour l'autre est immédiat et bouleverse leurs existences. Un regard échangé, une nuit magique à ses côtés : Sandra est amoureuse. Mais elle déchante rapidement lorsque Raphaël lui dit que pour préserver la beauté de leur rencontre, il ne veut plus jamais la revoir...

    Coincée entre une lourde culpabilité dans sa relation avec Jean-Sébastien et l'incapacité de renoncer à Raphaël, Sandra lui pose un ultimatum : se retrouver une seule fois par an, à la date d'anniversaire de leur premier rendez-vous, tous les 364 jours...

    Leur amour résistera-t-il à cette incroyable privation ?

  • Lorsque Jean, retraité de 65 ans, découvre le profil de Jade, une vendeuse de charmes chinoise dont l'âme artistique pique sa curiosité, il décide de la contacter. Admirant le caractère bien trempé de cette femme et hanté par son rêve de devenir un jour écrivain, Jean trouve en elle le sujet parfait pour son roman.
    Bien décidé à révéler au monde l'histoire et les souffrances de Jade, Jean refuse de céder à tous les préjugés et met tout son coeur à l'ouvrage. Mais cette étrange complicité semble évoluer vers des sentiments que ni l'un ni l'autre n'est prêt à admettre...
    Sauront-ils passer outre les obstacles pour vivre la passion de leur amour naissant ?
    Laissez-vous embarquer par ce roman où s'entremêlent romance et engagement.

  • Deux jeunes gens se rencontrent, s'aiment, décident de vivre ensemble. Histoire banale. Pourtant y a-t-il des histoires banales ? Les maisons comme les mémoires sont pleines d'histoires que l'on ignore mais le passé ne s'efface pas d'un coup d'éponge ou d'un revers de main. Nos ancêtres traversent le temps et soudain, c'est l'inimaginable ou l'incompréhensible qui bouleverse le cours que l'on croyait complaisant et serein. Alors, le destin, la fatalité existent-ils ? Tout est-il possible ? Pierre Troquereau nous emmène au coeur d'un conflit venu de nulle part, au coeur d'une famille qui se croyait à l'abri de l'imprévu, de l'impossible ; et pourtant ! Il est des situations qui n'ont, a priori, aucune solution. L'auteur s'est perdu dans ces écheveaux familiaux. Emporté par les événements il lui a fallu aller au bout du récit pour imaginer que le hasard existe.

    DIDIM Un temps sans mesure est le 4ème ouvrage de l'auteur.

  • Alexandra est jeune, belle, insolemment insouciante. Elle est de celles à qui rien ni personne ne résiste. 

    Mais la vie taquine, la vie chahute, et Alexandra apprend sa maladie. Elle vacille.

    C'est à trois qu'elles vont faire front : Alexandra, Anne, sa mère, et Ambre, sa soeur.

    Tour à tour, de leurs trois voix mêlées, ces trois femmes nous racontent leurs doutes, leurs espoirs, la maladie, l'amour... en un mot, la vie...

    Sur un tempo qui leur échappe, elles entrent dans une danse d'ondes et de vibrations, qui les emporte loin, très loin, au-delà d'elles-mêmes.

  • Elle (on ne connaît pas son véritable prénom) ne veut plus continuer l'imposture de sa vie. Elle part à la recherche d'elle-même, loin des compromissions. Elle a comme compagnon de route Rimbaud, le "voyant" qui la guide. Des rencontres insolites sur une île, un voyage initiatique en Inde, un coup de foudre irrationnel devant l'illustration d'un livre, une quête éperdue, insensée vont bouleverser sa vie...

    Naufragée volontaire sur une île, brinquebalée sur une mer allégorique et démontée tel un "bateau ivre", la résistance, la fougue et la détermination de ce personnage nous entraînent vers des désirs enfouis au plus profond de nous-mêmes. Qui, en effet, n'a pas rêvé de faire table rase du passé et partir vers l'inconnu sans bagages ?

  • Cathy

    Charles Albert

    Voilà un roman qui sort des sentiers battus... Basé sur une expérience de vie extraordinaire, avec une pincée d'humour, une autre de paranormal et une grosse dose d'amour entre membres d'une petite famille.
    Franck, retraité et veuf, habite seul dans le sud de la France, près de Montpellier. Sa fille cadette est étudiante à Dijon.
    Il souhaiterait partir en vacances avec elle. Il lui propose de se joindre à lui. Étant très prise par ses études, elle refuse. Son père part donc seul en Andalousie pour y passer une semaine de découverte. Alors qu'il vient d'arriver à destination, sa fille, restée à Dijon, se dispute avec son petit ami, pendant la fête qu'il a organisée chez lui, à l'occasion de son anniversaire. Adaline, blessée dans son amour propre et en colère, quitte la soirée sur le champ, vers deux heures du matin, et se fait enlever dans une rue déserte avant d'atteindre le campus de son école.
    Franck est informé de cet enlèvement dès le lendemain matin par un mystérieux canal... Il quitte aussitôt l'Andalousie par le premier vol disponible, atterrit à Orly, loue une voiture et se lance sur les traces d'Adaline et de ses ravisseurs, dans l'espoir de la récupérer au plus vite, avec l'aide de la police.

  • La dernière Anastasia

    Tina Muir

    Il était une fois en Russie, à l'hiver 2018, une jeune femme du nom d'Anna. Son père l'avait emmenée vivre au plus profond de la forêt, dans une maison coupée du reste du monde pour la protéger d'une malédiction de sang pesant sur sa famille depuis des générations. Lorsque toute sa famille fut brutalement assassinée, seule la belle Anna aux cheveux d'or en réchappa, avec l'aide de la plus terrible des marraines, la Baba Yaga en personne...

    Mais l'aide de la sorcière légendaire n'est jamais gratuite. Pour percer le secret macabre qui a détruit sa famille, remonter la piste des tueurs et satisfaire sa surnaturelle protectrice, Anna devra compter sur le preux chevalier mit sur sa route par la Baba Yaga. De cette rencontre entre Anna la survivante, ivre de chagrin et avide de réponses, et le beau Jervis, aventurier flegmatique dont l'apparente froideur cache une lourde blessure, naîtra un amour de glace et de feu. Mais seront-ils assez forts pour affronter le plus destructeur des secrets et payer son tribut à la Baba Yaga ?

    Entre suspense et fantastique, romance et conte russe, des vastes étendues de la taïga aux capitales européennes, une dangereuse cavalcade à la recherche de la vérité et de l'amour.

  • Trouve-moi ; hállame

    Emilie Dias

    Ce roman est l'histoire d'un amour inconditionnel entre deux personnes que tout sépare. Yann la voit en rêve. Il n'a alors plus qu'une idée en tête, la trouver. La puissance des liens qui les unissent les guidera à travers un voyage à la recherche de l'autre, au-delà de tout ce qu'ils auraient pu imaginer.

  • « Je ne me rappelle pas avec précision du jour où j'ai rencontré Chris. Je ne me souviens pas des dates, des personnes présentes et encore moins du temps qu'il faisait. En revanche, je sais que je peux remettre chronologiquement la façon dont les choses se sont passées la seconde fois où je l'ai vu avec une exactitude quasi millimétrée. Et tout ce qui en a découlé par la suite... » Depuis son retour dans la ville de Chapelle-sur-Mer, Lou cultive son amour pour la vie et les petits bonheurs quotidiens. Ses rencontres avec Alice Desmoulins, résistante durant la Seconde Guerre mondiale et Chris, pompier dans la caserne de la ville risquent fort de chambouler son petit monde bien rangé.       

  • Est-il possible de démarrer une nouvelle vie à quarante ans, lorsqu'on est divorcée, célibataire et mal dans sa peau ?
    Pour Marie-Mercredi, la réponse est oui, même si pour cela, il faut d'abord manquer de s'étrangler avec un jeton de caddie puis se faire séquestrer par deux braqueurs dingos. Alors que les situations les plus folles s'enchaînent, elle apprend à lâcher prise et à oser... 
    La clé pour rencontrer l'amour ?

    Une comédie déjantée sur la crise de la quarantaine et le changement de vie.

  • Lorsque Léandro se réveille ce matin-là, elle a disparu. Elle s'est évaporée, comme si elle n'avait jamais existé.

    Où est Lila ? Pourquoi est-elle partie ?

    C'est en se lançant dans cette quête, dans cette tentative avide de comprendre l'impossible, que Léandro prendra le risque de se perdre.

    Mais finalement, se perdre, n'est-ce pas parfois mieux se retrouver ? 

  • Hortense dénonce à travers son histoire, avec sarcasme et finesse, les addictions liées à l'amour, aux drogues et aux psychopathes narcissiques.

    « Cocaïne ? Amphétamines ? Alcool ? LSD ? Mais comment en est-elle arrivée là ? Pas elle, ce n'est pas possible ? Pourquoi ma fille, mon amie, ma collègue, ma soeur... quel est l'élément déclencheur qui lui a donné un jour le besoin de prendre cette merde et d'en devenir accro ?

    Alors, oui, cette année 2019, c'est l'année où j'ai appris qu'il y avait un sens pour certaines personnes sous certaines lettres de l'alphabet. La C, la D. Avant j'étais une enfant de coeur.
    Mais non, bien que mon vocabulaire se soit élargi, ce n'est d'aucune de ces drogues-là dont je vous parle. Cette année, j'ai simplement croisé la route d'un psychopathe narcissique. Cette année, ma drogue, c'était l'amour.

    Un amour à sens unique. Une flamme que l'autre personne allume et éteint à sa guise, pour son seul plaisir de le flatter dans son ego. Pour son seul plaisir de se sentir aimé car lui n'y arrive pas tout seul. »

    Un roman d'amour sous forme de nouvelles qui vous entraîne dans les aventures licornesques de son année 2019. 

    G - Je t'aime. .... Tu m'aimes ?
    H - Non.
    G - Mais il faut que je sache si tu m'aimes ?
    H - Oui je t'aime.
    G - Mais pourquoi ? Pourquoi tu m'aimes ? 

  • Aux mots

    Florence Aguilar

    Sacha, femme artiste-peintre, rencontre une autre femme, un jour par hasard, qui lui confie sa douleur et disparaît. Sacha, un être sans nuances et rangé dans le tiroir des abîmés, cherche désespérément cette femme, Enya, pianiste. Cela n'empêchera pas Sacha de vivre, d'aimer, de sombrer. Et de se relever.
    Aimer a toujours été sa plus belle victoire, au-delà de toutes les défaites. Un amour qui la dévore. Une violence qui l'abîme. Sacha est le témoin de la beauté et de la douleur de l'amour.

    Ce roman reflète l'amour avant tout, un amour libre. Il se veut résolument sentimental.

  • Miss egality

    Chavalan Robyne Max

    Il faut souffrir pour être belle... J'aurais dû me souvenir de cet adage lorsque par défi, je me suis présentée au concours de Demoiselle de France. Parce que, contre toute attente, moi Isobel Leroux, l'étudiante en sociologie qui écrit un mémoire sur le féminisme d'hier à aujourd'hui, j'ai gagné.

    Désormais sous le feu des projecteurs, je dois composer avec mon étiquette de féministe en même temps que la couronne et l'écharpe tant convoitées.

    C'est paradoxal ? Certainement. Vous croyez que je vis un rêve éveillé ? Détrompez-vous. Rien ne saurait être plus éloigné de la vérité...

    Et je ne parle même pas de Caelen Malchian, moitié d'Écossais coupé de macho arrogant au corps parfait que l'on me colle dans les pattes pour améliorer notre image commune...

empty