Littérature générale

  • Bruxelles, 2018 : Louis Théodore se retrouve inculpé du meurtre de sa femme. En pleine crise hallucinatoire, il doit consulter la psychiatre Audrey Renard, mandatée par la justice pour interpréter les délires du coupable présumé.

    Alors que l'inspecteur Boel est convaincu de sa culpabilité, la psychiatre, elle, est persuadée de l'innocence de son patient et rejoint l'enquête pour le prouver.

    En parallèle à cette affaire, Boel cherche à élucider le mobile obscur d'une série de cambriolages. Très vite, les deux affaires semblent se relier en un point : Médusa, l'oeuvre de Caravage.

    L'inspecteur et la psychiatre se lancent alors dans une chasse aux indices pour tenter de percer le mystère Médusa et lever le voile sur le drame du couple Théodore.

    Baignée dans une atmosphère de suspense haletant, l'intrigue mène tant à débusquer les protagonistes qu'à voyager dans les métamorphoses de l'âme humaine : de la normalité à la déviance, de la psychopathie à la folie. Un scénario original, ponctué de surréalisme. Une histoire parée de rebondissements, aux répliques incisives et au dénouement inattendu. 

  • - 50%

    1407. Charles VI est à la tête du royaume de France. Mais le roi est sujet à des crises de démence qui le rendent incapable de gouverner. C'est alors son frère Louis, duc d'Orléans, qui se charge des affaires courantes. Il est aussi l'amant de la reine, Isabelle de Bavière, et rêve de monter sur le trône à la place de son aîné. C'est compter sans le duc de Bourgogne, Jean Sans Peur, lui aussi bien
    décidé à prendre la place qui lui revient dans le royaume.

    Sur fond de guerre de Cent Ans et de lutte contre de nouvelles bandes criminelles se joue un drame qui pourrait changer le destin de la France...

    Une tragédie shakespearienne au coeur du Moyen Âge.

  • Si vous saviez...

    Marie Grosset

    Marie Grosset est Agent Territorial Spécialisé en École Maternelle (ATSEM).
    De sa plume sincère et touchante, elle raconte à travers le prisme de témoignages saisissants, la souffrance de ses collègues. Elle explique sans complaisance le pouvoir de leurs différentes hiérarchies qui souvent, les abîme, les maltraite, et les conduit parfois au pire.
    Avec toute sa sensibilité, elle évoque ses propres expériences, celle d'une maman essayant de protéger son fils contre la folie d'une enseignante, mais aussi, son parcours professionnel qui l'a emmenée un jour aux portes de la mort.
    Avec franchise et sans détour, elle décrit l'univers impitoyable dans lequel évoluent des petits enfants, dénonçant sans ambages les comportements inappropriés de certain(e)s enseignant(e)s à leur égard, leur manque de respect et les dérives journalières dont ils sont victimes. Il vous appartient de connaître la vérité sur leurs premières années de vie, même si l'Éducation Nationale couvre et protège trop souvent son élite.
    Marie prend à témoin chaque lecteur pour faire changer le monde :
    « Si je suis moi aussi un petit colibri de la légende, que dois-je encore accomplir pour avoir la certitude d'avoir fait ma part ? Je veux bien m'agenouiller devant vous et vous supplier de faire la vôtre ».
    Pour Marie et pour vous, rien ne pourra plus être comme avant, rien ne devra plus être comme avant, car après avoir lu ce livre bouleversant, vous saurez...

    L'auteure a décidé de briser l'Omerta.

  • Chevauchées, batailles, révoltes, complots.
    Dans ce deuxième volet des Trois Pouvoirs, Guillaume de Gaucourt entre au service de Yolande d'Aragon, la puissante duchesse d'Anjou.
    L'ancien prévôt de Paris devra déjouer la révolte des bouchers parisiens, tout en veillant sur son père. Il lui faudra épauler le jeune Charles d'Orléans dans sa lutte contre Jean Sans Peur, le duc de Bourgogne, malgré les risques de guerre civile. Il aura surtout pour mission de défendre le royaume de France contre Henri V, le redoutable roi d'Angleterre, qui vient de débarquer sur ses côtes.
    De la Bastille aux plaines d'Azincourt, notre héros devra lutter sur tous les fronts, y compris celui de l'amour.

  • Ma vie a t'attendre

    Julien Aimé

    Ils ont aimé, ils aiment encore... Retrouveront-ils le chemin du bonheur ? 

    La résidence des Acacias est dans tous ses états : Antoine, l'aide-soignant romantique, est inconsolable depuis qu'Aurélie l'a quitté. Georges, le professeur farfelu, a un coup de foudre à quatre-vingt-onze ans. Et Éléonore, la mystérieuse comédienne, est sur le point de révéler un secret qui bouleversera leur existence. De Paris à Montréal, via le festival de Cannes, « Ma vie à t'attendre » vous emportera dans un tourbillon d'émotions, des années 60 à nos jours. Êtes-vous prêts pour le voyage ? 

    Un hymne à l'amour puissant doublé d'une émouvante leçon de vie. 

    Julien Aime est l'auteur du best-seller Amazon « Que ferais-tu si la vie te donnait une Seconde Chance ? », formidable roman d'amour et d'espoir. Suivez-le sur les réseaux sociaux pour découvrir son quotidien d'auteur !

  • Quitter la ville pour la campagne : un mythe, un rêve, un défi ? Audrey, citadine de longue date, a besoin de changer de vie. Avec son compagnon et leur fils, ils décident d'aller vivre "au vert", plus proches de la nature. Ce livre retrace avec authenticité et humour leur parcours, les obstacles et les bonnes surprises rencontrées en chemin. Au fil de leur histoire, c'est un portrait de la campagne actuelle qui est dépeint, avec tout ce qui fait rêver mais pas que... Ecrit à plusieurs voix par un collectif de femmes du Nord Ardèche, cet ouvrage a pour ambition d'offrir des éclairages et des témoignages sur le thème de l'installation à la campagne, autour du récit d'un personnage central.

  • Il ne pleuvra pas

    Marc Challet

    Einstein disait : « Ce n'est que pure folie de faire sans cesse la même chose et attendre chaque fois un résultat différent ! » Allions-nous continuer d'espérer qu'un changement survienne dans nos vies comme par magie ?Chacun de notre côté, nous avions demandé, imploré, supplié, qu'une porte s'ouvre, qu'une nouvelle voie se profile. Nous voulions juste un signe, un point de départ !25 janvier 2015, en fin de journée : Nous aurions pu passer à côté, nous aurions pu le voir sans le regarder vraiment, ou être dérangés par un coup de fil. Un acte manqué dont on n'aurait jamais eu conscience. Mais ces deux heures et huit minutes devaient marquer un avant et un après dans nos vies.*Alors que le ciel ne cesse de s'assombrir dans nos existences, le projet qui nous percute réveille et attise une étincelle qui était sur le point de s'éteindre. Marcher ! Nous allons marcher jusqu'à Saint Jacques !Emportés et soutenus par une force que nous ne connaissions pas, les synchronicités et les coups de chance balaient, effacent, pulvérisent les contraintes et les obstacles.Tout cela a commencé à se produire avant de partir et s'est poursuivi tout au long du chemin. Ce que nous n'avions pas prévu, c'est que depuis, ça ne s'arrête plus !

  • « Sait-on jamais ce qu'il restera de nous ? Des vestiges écarlates, l'amour et la honte à la fois, le remords qui commence là où s'amenuise la passion. Vivre avec la simple idée qu'une fois les corps éteints, il ne subsistera peut-être rien de ce qui a tant bouleversé, quelle déconvenue. »

    Lorsque l'avocat Mathieu Berger reçoit la visite de Margaux Delore, il est loin de se douter qu'il ne s'agit pas d'une cliente comme les autres. La jeune femme est venue lui remettre un dernier message de sa mère, Clémence Madigan, décédée d'un cancer deux mois auparavant. Se sachant condamnée à bref délai, Clémence a profité du temps qui lui était imparti pour un dernier voyage intérieur et elle a choisi l'écriture pour laisser quelques vestiges à ceux qu'elle a aimés. Sa famille, bien sûr, déchirée plusieurs années auparavant par un drame dont personne ne sortira indemne, mais aussi Mathieu, sa part d'ombre et de lumière à la fois. Une  histoire d'amour aussi intense que déraisonnable - de celles qui restent en filigrane de toute une vie et où la douleur de la chute est à la mesure du bonheur éprouvé.

  • Dans un petit bourg de campagne, quatre jeunes trentenaires vivent au rythme des traditions locales, entre soirées arrosées et matinées embrumées. Chacun reste bien à sa place, de sorte que rien ni personne ne dépasse. La routine est un anesthésique puissant et bienfaiteur, pour qui préfère oublier les affres du passé. Quand, au hasard d'une sortie en ville, Vince découvre un roman faisant le récit de leur traumatisme commun, la machine bien huilée des interactions de la clique se grippe. Les tourments refont alors surface. De fil en aiguille, Brioche, La Biche, Vince et Rousine vont devoir sortir de leur torpeur, s'ouvrir les uns aux autres et partager cette peine qui les ronge depuis des années.

    Et toujours ces questions, qui les obsèdent : où est-il, le monstre à l'origine de leur malheur ? Qui est-il, celui qui a fauché leur ami d'enfance et par là-même volé leur insouciance ? Si onze années ont passé, la colère est intacte. Les relents du passé ne s'effacent jamais vraiment.

  • Impact(s)

    Marie Devers

    " Bercée par une chaleur tropicale, mon être, tout entier, battait sauvagement la mesure. Soudain, un choc immense m'a traversée de toutes parts. Un choc violent, brutal, intense. Mon coeur, presque aussitôt, a bondi hors de moi, soulevé par une bourrasque d'effroi. Puis, plus rien. "
    Un jour de printemps, Maïa est violemment percutée par la voiture de Juliette, sous le regard déboussolé de Ninon. Malgré elles, ces trois femmes se retrouvent alors liées. IMPACT(S) retrace l'histoire de destins mêlés, de vies qui s'entrechoquent et se répondent. De plaies béantes ou niées. De démons qui rôdent et de réminiscences inattendues.
    Ce roman décrit avec tendresse et puissance la vie de trois femmes, courageuses et fortes, qui se débattent pour (sur)vivre. Trois femmes qui sont à la croisée des chemins et qui, au-delà des tempêtes, ont choisi de lutter envers et contre tout.

  • Ce récit de vie aux allures de conte initiatique raconte les pérégrinations d'une famille ordinaire, dont le père, sorte de Don Quichotte désespéré, s'est laissé ensorceler par Dame Alzheimer. Entre la mémoire paternelle qui s'effiloche et les liens familiaux qui se déchirent, c'est la descente aux enfers. Comment se réinventer quand tout est abîmé ? La Grande Faucheuse va venir chambouler les perspectives et apporter un tour inattendu à l'aventure de cette famille, subitement projetée dans une odyssée improbable aux confins de la Vie.
    À la suite d'une expérience spirituelle forte au chevet de son père mourant, Isabelle Foulon, romaniste de formation, se sent appelée à écrire l'histoire des siens. L'auteure belge signe un texte puissant, autant intimiste qu'universel, révélant que rien n'est jamais perdu et que la maladie comme la mort ne sont pas ce qu'elles paraissent. Un partage lumineux, empreint de poésie, qui s'interroge sur notre condition humaine et donne envie de croire en l'Invisible. Étrangement d'actualité. Bouleversant !

  • En 1095, en Bourgogne, à la veille de la première croisade, l'Occident chrétien est porté par une vague de foi sans précédent. Joachim de Saint Ange est un jeune moine copiste du prieuré de Beaulieu dépendant de la puissante abbaye de Cluny.

    Alors qu'il rêve de parcourir le monde et d'accompagner son maître Odon à la recherche de manuscrits anciens, ses origines nobles le destinent - contre sa volonté -  à une carrière ecclésiastique au service du pape Urbain II.

    De la plus grande abbaye du monde chrétien aux sordides geôles de Mâcon, pris en étau entre son amour pour la fille d'un seigneur et l'opération armée la plus importante de son temps, Joachim va tenter d'échapper à sa destinée. Y parviendra-t-il ?

    Crédit photo couverture : Jean-Baptiste Feldmann/Cielmania .

  • Les encéphales

    Pierre-Antoine Navarette

    Dans le village de Saint-Honoré-des-Bois, une série de meurtres spectaculaires survient et amène très vite les enquêteurs Fargnaux et Larousselle à suspecter un premier personnage : coupable idéal, l'étrange vieillard disparaît bientôt dans la campagne alors que les crimes s'enchaînent. Sur fond de tragédie familiale, l'enquête piétine et le doute envahit les esprits. Tandis que les événements sordides nourrissent les conversations des villageois, les enquêteurs, plongés dans une atmosphère rustique et pesante, vont devoir faire appel à des experts du monde criminel pour démêler l'affaire.

  • Dans la mort, le corps avait gardé une part d'enfance. Le jeune homme se tenait adossé contre l'arbre, le visage tourné vers le feuillage et le ciel, et ses yeux grands ouverts fixaient les espaces au-delà, dans un calme serein mais plein d'attente, comme on prie.

    Il n'y avait pas de sang. Pas de traces de coups. Pas de vêtements salis ni déchirés. On ne l'avait pas non plus traîné, il semblait s'être assis là, tout simplement, en attendant que la vie s'échappe de lui. Même son visage paraissait paisible. Et ses yeux...

    Ce roman commence par une énigme : pourquoi ce mort sans traces ? Pour comprendre cette mort, Cathy Borie nous propose de de suivre deux vies qui pourtant ne se rencontrent pas, semblent ne rien avoir à faire l'une avec l'autre : celle d'une jeune femme, Clémentine, qui vit à Paris, celle d'un trentenaire, Grégoire, installé depuis quelques semaines à Barcelone. À travers leurs intimités, leurs recherches du bonheur, leurs difficultés, ils nous livrent peu à peu leur impossibilité à entrer dans leurs propres existences.

    Qui est Clémentine ? Qui est Grégoire ? Qu'ont-ils de commun ? La vérité se dévoile. Une vérité qui interroge l'existence même.

  • Au coeur des années 1880, Edmond décide de se retirer dans la maison familiale. Encore jeune, il est pourtant atteint d'une maladie incurable. Les Larmes du Golgotha met en scène le destin tragique de ce fils de bonne famille devenu un aventurier par fascination pour les récits fabuleux du jardinier de la maison de son enfance. Partir pour l'Argentine, combattre auprès des insurgés de la Commune de Paris, connaître la prison, et courir après la fortune près des rives de l'Ankobra en Afrique : Edmond traverse son époque avec un courage qu'il doit à l'espoir de retrouver sa bien-aimée Lucie. Parviendra-t-il finalement à la rejoindre ?

    Les Larmes du Golgotha s'inscrit dans la trame d'un XIXe siècle aussi agité que le destin de son héros. Outre les drames personnels d'Edmond, Patrick Schneckenburger décrit avec réalisme les moeurs et les aventures politiques et sociales des femmes et des hommes de cette époque. Un roman historique passionnant et émouvant !

  • Une série de crimes sordides ensanglante plusieurs départements de l'Est de la France. Des soldats sont assassinés par un tueur au comportement psychotique déstabilisant. Chargée de l'enquête, la gendarmerie nationale engage des moyens inédits dans une traque macabre et impitoyable. Pourtant, rien ne la préparait à affronter une telle exception dans l'histoire criminelle française. Entre erreur judiciaire et envers du décor, le lieutenant Thierry Massilon et Ayala la journaliste devront plonger dans les tréfonds de leur âme et se confronter aux pires des déviances. Un thriller psychologique haletant qui mélange les sentiments humains et bouleverse tous les repères.

  • Une raison de vivre

    Veronique Hering

    Si pour la plupart des gens Noël représente les fêtes en famille, les yeux des enfants qui pétillent en ouvrant les cadeaux, les repas festifs, il n'en est rien pour Lyse. Ce jour-là, son monde s'est effondré, Parti en éclat en une fraction de seconde. 
    La perte subite et inattendue de la personne qui comptait le plus au monde la laisse anéantie.
    Mais il faut continuer à vivre. Reprendre le cours de la vie malgré la douleur.
     Par un matin humide de janvier, Lyse reprend le chemin du lycée comme si de rien n'était.
     Même si elle ne laisse rien paraître de son mal-être, la souffrance et la culpabilité la rongent petit à petit de l'intérieur.
    Se recueillir le long des sentiers littoraux varois et contempler la mer l'apaisent. Mais comment faire face à ce deuil impossible ? Comment se reconstruire ? Ou trouver la force de continuer à vivre ?
    Une rencontre accidentelle va bouleverser sa vie et remettre en question toutes ses certitudes.
     « Une raison de vivre » met à nu toutes les émotions provoquées par le deuil à travers une histoire qui parle de résilience et d'amour où le fantastique vient bouleverser la réalité.

  • Après avoir passé plus de quarante ans de ma vie sur des chantiers de construction, j'ai eu envie de raconter la vie et l'ambiance qui y règnent. Ce livre n'est pas un manuel technique, encore moins de management, mais plus une succession d'anecdotes que j'ai essayé de décrire avec un peu d'humour et d'autodérision. J'y dresse aussi une série de portraits de personnages rencontrés (patrons, collaborateurs, architectes clients et quelques hommes politiques) plus ou moins au vitriol pour certains. Le but est bien sûr plus de distraire qu'autre chose, et pourquoi pas donner envie à certains d'exercer ce métier passionnant de la construction. 

  • Anthelme Brasquies, un jeune fermier de la Châtaigneraie cantalienne, est renvoyé chez lui après avoir été grièvement blessé sur le front de la Grande guerre.
    De retour à Boisset, son village, il espère pouvoir y retrouver sa Joséphine, l'épouser, et reprendre avec elle le cours normal de sa vie. Mais l'aura-t-elle attendu ? Trouvé sur un champ de bataille, il ramène dans son sac un étrange petit cahier, noirci de mystérieuses formules mathématiques. Cet objet, anodin en apparence, pourrait bien renverser l'ordre des choses, bouleverser l'équilibre du monde.
    Et puis, il y a Léa, la nouvelle institutrice, cette femme férue de sciences, cette étrangère aux intentions troubles. Que vient-elle faire dans ce village ? Pourquoi tient-elle tant à gagner la confiance des Boissetois, et surtout celle de Firmin Bourgade, le paysan scientifique du village ? Ce cycle romanesque entraîne le lecteur dans la tourmente de l'extraordinaire aventure d'hommes et de femmes que pour la plupart rien ne destinait à se rencontrer et elle le confronte à la résilience des uns et à la soif de vengeance des autres.
    Sur fond de guerre ce premier tome aborde la question des forces qui concourent à la désintégration des structures et hiérarchies sociales et familiales ainsi qu'à celles des certitudes et des équilibres individuels. Dans le même temps d'autres forces participent à l'intégration de nouvelles valeurs et à l'émergence d'un nouveau modèle de civilisation.

  • "Chez les Brontë, le pilier était le père, intimidant par sa haute stature et son titre de révérend. Il y avait une tante pour veiller à l'éducation des enfants, mais pas de mère. C'est probablement par cet interstice que j'avais pu me faufiler dans la famille et me sentir chez moi parmi les quatre enfants qui complétaient la maisonnée."

    On sait que lire ne va pas sans risque, la narratrice le vérifie à ses dépens : pour avoir trop fréquenté les Brontë, elle finit par se prendre pour un membre de la famille. Seul bémol à sa conviction, elle n'est pas sûre de savoir lequel. Ainsi débute une enquête qui la plonge dans les vertiges de l'identité, au fur et à mesure qu'elle brosse les portraits des trois célèbres soeurs et de leur frère. Comme s'ils détenaient à eux tous le secret de sa vie, la narratrice se reconnaît à divers titres dans chaque membre de cette fratrie. Charlotte, Emily, Anne et Branwell ont été des enfants écrivains, c'est là que se noue la trame singulière qui relie sa propre histoire à celle des Brontë. Portraits croisés, promenades et rêveries sur la lande du Yorkshire interrogent la condition enfantine et celle des femmes écrivains, que tout rapproche à cette époque.

  • Ses études de médecine terminées, Alice Vernay décide de rejoindre son frère Thomas en Colombie, pour apporter son aide à une association de quartier, La Casa de Todos.

    Mais après quelques semaines, les deux médecins se font enlever par des Narcos afin de soigner le leader d'un des cartels les plus importants du pays, réputé pour sa cruauté : El Diablo.

    Malgré tout, Alice finit par être libérée alors que Thomas doit rester sur place ! Désemparée, elle met tout en oeuvre pour le sauver, et fait appel à Geronimo, un homme mystérieux au caractère ombrageux, qui mène une guerre acharnée contre le cartel... 

    Entre méfiance et attirance, arriveront-ils au bout de cette mission pleine de dangers ?

    Plongez dans un roman d'aventures haletant, rythmé par des personnages touchants, au courage sans faille !

  • Le corps d'une femme est retrouvé au pied d'un des monuments les plus emblématiques de la ville de Saint-Etienne. Un faisceau d'indices remet rapidement en cause la thèse du suicide privilégiée par les enquêteurs.

    Alors que les autorités politiques de la ville reçoivent avec les honneurs un magnat russe venu investir une partie de sa fortune dans un projet immobilier d'ampleur, le capitaine de gendarmerie Thierry Massilon et la juge d'instruction Agnès Leithencore sont projetés, malgré eux, dans les soubresauts d'un scandale politico-immobilier où tous les coups sont permis.

    Un roman policier au réalisme cru où les personnalités troublantes et dérives les plus abjectes s'entremêlent.

  • Fondamental

    Angie

    Après une expérience professionnelle éprouvante, Sophie décide de quitter ses Cévennes natales et part s'installer sur la côte d'Azur. Cadre dans la maintenance navale, la jeune femme n'a pas oublié les valeurs entrepreneuriales que son père lui a inculquées. Cet homme, qui a dédié sa vie à l'entreprise familiale, est son héros. Aussi, lorsque celui-ci disparaît, Sophie perd une partie d'elle-même. Elle éprouve alors le besoin de se recentrer sur l'essentiel, sur ce qui lui a été transmis. Peut être est-il temps pour elle de revenir aux origines ? Peut-être la réponse se trouve-t-elle au coeur d'une vieille légende familiale ?

  • À l'occasion d'un concours organisé par une maison d'édition, Coline est sélectionnée pour écrire la biographie de Tendai Masaya, grande accessoiriste de mode des années Saint-Laurent et figure emblématique des ateliers parisiens de haute couture. Une Zimbabwéenne brillante, et pourtant inconnue du grand public, qu'elle admire depuis toujours ! Au fil de ses rencontres avec l'accessoiriste, Coline découvre le parcours singulier de cette orpheline au destin inattendu. Embarquée avec son frère Sibusiso en tant qu'employée de maison dans les quartiers chics de Johannesburg, c'est bien malgré elle qu'elle doit le quitter pour travailler à Cape-Town puis s'exiler en France et réaliser pleinement son destin. Une réussite spectaculaire qui cache pourtant des blessures profondes. Comment vivre son rêve quand son frère Sibu, en lutte contre le régime de l'Apartheid, se trouve si loin ? Au prix de quelles renonciations s'est-elle imposée comme une figure incontournable de la mode parisienne ? Découvrez son histoire poignante dans No Momentum, un roman sur les liens du sang qui vous mènera aux confins de l'Afrique du Sud et du Zimbabwe.

empty