Sciences humaines & sociales

  • Eminent spécialiste de Luther, Marc Lienhard propose ici une toute nouvelle biographie du célèbre réformateur qui, en plus de retracer de manière claire et précise sa vie, tient compte de ses inspirations, de ses sources, de sa démarche, de sa pensée théologique mais également des sujets qui fâchent comme son rapport au pape, à l'islam ou au judaïsme. Enfin Marc Lienhard nous montre l'importance de Luther dans l'histoire ainsi que son actualité. Le livre événement sur Luther.

    Sur commande
  • Ulrich Zwingli

    Peter Opitz

    Bien que méconnu, Ulrich Zwingli (1484-1531) n'est pas seulement le réformateur de Zurich et le père de la Réforme suisse  : malgré une activité courte, mais très prolifique, il peut être considéré comme un véritable pionnier du protestantisme mondial réformé. La biographie de Peter Opitz, très compréhensible et richement illustrée, revient sur les réflexions et les travaux du réformateur zurichois dans les conflits de son époque. Elle met en lumière les convictions théologiques fondamentales qui ont façonné les actions de Zwingli dans l'Église et au sein de la Confédération helvétique.
     

    Sur commande
  • L'architecture de l'évangile de Marc est thématique et discursive plus que narrative : le livre se présente comme un enseignement.
    Le thème principal n'en est pas la figure de Jésus, mais le don de la vie et du pain, et la foi. François Vouga et André Couture proposent dans ce livre une étude détaillée de la forme de l'évangile de Marc. Leurs observations conduisent à une lecture qui prend ses distances par rapport à la vision christocentrique à laquelle nous sommes habitués. La figure de Jésus joue un double rôle de révélateur par son enseignement et son attitude exemplaire, et l'évangile de Marc s'ordonne autour d'une réflexion sur la connaissance conjointe de Dieu et de la condition humaine.
    Le Jésus de Marc ne demande pas aux disciples de croire en lui, comme le fera par exemple le Jésus johannique, mais de mettre leur confiance en Dieu.

    Sur commande
  • Sarah et Angelina Grimké, actives militantes de la lutte contre l'esclavage au XIXe siècle, jouèrent un rôle majeur au sein du féminisme naissant aux Etats-Unis. Les arguments bibliques et théologiques qui leur permettent de défendre les droits du Noir face au Blanc servent ainsi à promouvoir la femme. Dans ces Lettres sur l'égalité des sexes, elles condamnent avec une cinglante ironie les traditions masculines et se livrent en particulier à une analyse libre et nouvelle d'un certain nombre de passages bibliques sur les relations entre l'homme et la femme.

    Sur commande
  • Depuis plus de dix ans, Marc-André Charguéraud traque les vérités non dites de la Shoah, en consultant les historiens les plus réputés du génocide, notamment anglo-saxons.
    Sa connaissance des tenants et aboutissants relatifs aux massacres des Juifs dans la période de la Seconde Guerre mondiale lui permet de mettre dans des perspectives inédites certains épisodes trop rapidement interprétés. Après la rédaction de huit livres sur le sujet, il propose ici de revisiter cinquante idées reçues sur la Shoah, une forme de dictionnaire thématique qui couvre les lettres A à J et qui sera suivi ultérieurement par un deuxième volume.
    Sur les raisons pour lesquelles Auschwitz n'a pas été bombardé, sur la passivité des Juifs américains, la bravoure méconnue des Français à l'égard des enfants juifs ou le sort désastreux des rescapés juifs après 1945, Marc-André Charguéraud fait oeuvre nécessaire : il permet de confirmer que le désastre génocidaire de la Seconde Guerre mondiale a été rendu possible par un climat général de passivité dont l'Allemagne nazie a largement profité.

    Sur commande
  • Le protestantisme entretient des liens incontestablement positifs avec la modernité.
    Pourtant, il ne touche pas les dividendes sociaux de son adaptation à une société sécularisée et pluraliste : le protestantisme se transmet mal d'une génération à l'autre, c'est surtout à travers ses groupes les plus conservateurs ou fondamentalistes qu'il résiste au déclin, il ne sait ou ne veut "vendre" les qualités spécifiques de son originalité. Cette précarité trouve son origine dans les caractéristiques sociologiques du protestantisme qui, par essence sinon par vocation, est travaillé par l'existence de courants contradictoires (comme le libéralisme et le fondamentalisme).
    Il en résulte une fragilité sociale perceptible dans l'éclatement institutionnel ou l'ambiguïté cléricale. De manière générale, le protestantisme illustre foncièrement ce fameux paradoxe des conséquences où il s'avère que tel système de croyance peut avoir un effet social parfaitement contraire à ses idéaux. Jusqu'à présent, cependant, le protestantisme a su faire alterner - ou même coexister - déclin et renouveau.
    En sera-t-il de même à l'orée du XXIe siècle ?
    Cette analyse lucide permet de poser la question dans toute son ampleur.

    Sur commande
  • Coexister dans l'intolérance.
    Le titre donné à ce recueil sur l'édit de Nantes, dont on célèbre le 400ème anniversaire en 1998, pourra étonner tous ceux qui associent l'Edit au concept de tolérance. Si l'édit de 1598 met un terme à près de 40 ans ou presque de guerres civiles, le mot même de tolérance n'y figure pas. Les analyses recueillies dans ce volume montrent que l'édit de Nantes, aboutissement d'un long processus social, politique, culturel et religieux, énonce des règles pragmatiques non pas de tolérance mais de maîtrise de l'intolérance religieuse par le politique.
    Le propos, qui s'éloigne donc du raccourci hâtif, s'appuie sur la contribution d'une trentaine de spécialistes d'horizons intellectuels ou confessionnels très variés. Les textes s'ordonnent autour de plusieurs axes intitulés programmatiquement ainsi : La date de l'Edit, Autour de l'Edit, Négociateurs, Réception, Interprétations et L'Europe des paix religieuses. De l'analyse de l'événement lui-même dans son déroulement chronologique aux interprétations globales, c'est un très large panorama qui est ici déroulé dans le souci de présenter une vision aussi autorisée que possible d'un événement important, notamment pour comprendre l'identité passée et présente du catholique et du protestant en France.

  • Pierre Viret est une des principales figures de la Réforme au XVIe siècle.
    Auteur d'une oeuvre littéraire et théologique considérable, il est le Réformateur le plus édité après Calvin du vivant de ce dernier. A côté de livres pastoraux, polémiques et catéchétiques, Pierre Viret a rédigé plusieurs traités humanistes, dont les Dialogues du désordre, édités ici avec des commentaires et explications. Le Réformateur fait dialoguer quatre interlocuteurs sur le modèle des Colloques d'Erasme dont il est proche.
    Au cours des quatre parties qui composent l'ouvrage, Pierre Viret procède à la critique sociopolitique de la volonté de pouvoir, développe une étude anthropologique de l'homme, un caméléon cosmique, et le soumet d'abord à l'école des bêtes. Certaines d'entre elles sont exemplaires pour l'existence (la fourmi, l'abeille, l'éléphant), d'autres, plus monstrueuses, révèlent que la figure humaine n'est qu'un masque.
    Dans une dernière partie, Pierre Viret plaide par ses quatre personnages pour une vraie réformation évangélique afin d'accéder à l'humanité grâce à l'éducation, la parole lettrée et la Bible. Passionnants, comparés parfois pour leur veine à certains textes de Rabelais, ces dialogues sont édités dans leur langue du XVIe siècle, accompagnés d'une introduction et de notes rédigées par Ruxandra Vulcan, spécialiste de la littérature de cette période.

    Sur commande
  • François Guizot fut un des principaux responsables du gouvernement français sous la Monarchie de Juillet.
    Il tente alors d'asseoir en France une monarchie libérale, respectueuse des acquis de la Révolution. Mais la révolution de février 1848 consomme son échec. Si de nombreuses biographies récentes ont approfondi la connaissance que nous avons de cette figure importante du XIXe siècle, très peu a été dit jusqu'à aujourd'hui de l'identité spécifiquement protestante du personnage. Né à Nîmes et baptisé au " Désert ", monté à Paris après de riches années de formation à Genève, François Guizot n'est-il pas le symbole de la réintégration au XIXe siècle des protestants dans la communauté nationale française ? La religion de Guizot fut la rencontre d'un caractère et d'un siècle.
    Guizot grandit protestant, fut véritablement libéral, se découvrit plus tard chrétien. L'auteur invite à suivre le long chemin de foi de Guizot, de ses premières années à ses derniers combats, et à saisir ainsi le sens véritable de son action.

    Sur commande
  • Comment se fait-il qu'aux Etats-Unis, un pays qui sépare clairement Etat et religion, celle-ci puisse être aussi forte et dynamique ? La question que posait Tocqueville est plus actuelle que jamais.
    A l'issue d'un survol historique qui situe les rapports de la société américaine avec le religieux, il s'agit de mieux comprendre comment l'Amérique de l'après 11 septembre réagit à l'islam et aux musulmans, comment la guerre contre l'Irak a divisé les chrétiens. Tarek Mitri nous aide ainsi à saisir l'évolution des rapports de force entre libéraux et conservateurs, les relations entre évangéliques conservateurs, Israël et la communauté juive américaine, et les effets de la politisation des évangéliques conservateurs sur la vie publique et sur eux-mêmes.

empty