Littérature traduite

  • Les premiers missionnaires débarqués au Brésil sont confrontés à un curieux paradoxe  : alors que les Tupimamba acceptent volontiers la doctrine chrétienne et se convertissent, ils ne renoncent pas pour autant à leurs coutumes féroces, au cycle infernal des guerres intertribales, au cannibalisme et à la polygamie. Cette apparente inconstance, cette oscillation entre respect de la nouvelle religion et oubli de sa doctrine, entraîne finalement les Européens à déclarer que les Tupinamba sont fondamentalement sans religion, incapables de croire sérieusement en une quelconque doctrine. Dans cet essai, le célèbre anthropologue brésilien Eduardo Viveiros de Castro, figure tutélaire des études actuelles en ethnologie amazonienne, revisite les sources du XVIe siècle pour restituer les enjeux de cette «  inconstance de l'âme sauvage  », en laquelle se disputeraient deux manières fondamentalement différentes de penser le monde et la société. Il nous invite à remettre en cause, dans une perspective à la fois historique et anthropologique, le rapport entre culture et religion.

  • Les thèses réformatrices de 1523 et leurs commentaires sont de beaucoup le texte le plus important et le plus volumineux de Zwingli. Il est aussi le tout premier manifeste de ce qui allait devenir la branche proprement réformée du protestantisme.
    Enfin traduit en français, ce document laisse transparaître nettement ce qui a d'emblée distingué le courant réformé du courant luthérien. Zwingli l'a écrit en moyen haut allemand de l'époque, à destination de ses anciens paroissiens de Glaris, pour les mettre au courant des discussions et controverses qui avaient précédé la dispute au terme de laquelle Zurich est passé à la Réforme, et tenter de les y rallier à leur tour.
    Il l'a fait avec une liberté de ton, un mordant, voire une manière populaire de dire et envisager les choses qui font de ce document un témoin important et savoureux de ce qui s'est joué au XVIe siècle.

  • Sarah et Angelina Grimké, actives militantes de la lutte contre l'esclavage au XIXe siècle, jouèrent un rôle majeur au sein du féminisme naissant aux Etats-Unis. Les arguments bibliques et théologiques qui leur permettent de défendre les droits du Noir face au Blanc servent ainsi à promouvoir la femme. Dans ces Lettres sur l'égalité des sexes, elles condamnent avec une cinglante ironie les traditions masculines et se livrent en particulier à une analyse libre et nouvelle d'un certain nombre de passages bibliques sur les relations entre l'homme et la femme.

    Sur commande
  • Cet ouvrage met à la disposition des lecteurs les résultats de la recherche actuelle dans un domaine oú les connaissances, les méthodes et les perspectives ne cessent d'évoluer.
    Bien que la littérature chrétienne de l'antiquité appartienne à l'ensemble plus large de la littérature grecque et latine de l'époque impériale, elle a sa spécificité en ce qui concerne ses milieux de production et de circulation, ses formes littéraires, certaines caractéristiques de sa langue et du lexique. la littérature chrétienne grecque et latine est ici présentée dans ses rapports avec l'histoire des institutions et de la pensée, mais l'attention porte en premier lieu sur le caractère spécifique du fait littéraire.

    Cette présentation ne sépare pas le " nouveau testament" des "pères", ni les "orthodoxes" des "hérétiques". elle est en ce sens originale et permet une entrée non confessionnelle dans un monde littéraire particulièrement important. la taille des textes traités a conduit les auteurs à se limiter à la littérature grecque et latine, à l'exclusion des littératures chrétienne syriaque, arménienne, copte ou éthiopienne.

    Ce livre est le premier de deux volumes. il couvre la production littéraire chrétienne antique depuis paul jusqu'à l'ère de constantin. le deuxième volume traitera de la suite de cette littérature jusqu'au seuil du moyen âge.

    Sur commande
empty