Bayou Gallisol

  • Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent : deuxième volet ! Sonita, rappeuse afghane et exilée militante ; Thérèse, bienfaitrice des mamies parisiennes ; Nellie, journaliste d'investigation au XIXe siècle ; Cheryl, athlète marathonienne ; Phulan, reine des bandits et figure des opprimés en Inde... "Les Culottées" ont fait voler en éclat les préjugés. Quinze nouveaux portraits drôles et sensibles de femmes contemporaines qui ont inventé leur destin.

  • Oona Lee est l'apprentie danseuse de sable la plus maladroite de sa classe. Une vraie calamité en matière de magie. Alors que la guerre est sur le point d'éclater, elle apprend que les 5 Mondes qui forment son univers courent un grave danger. Le seul moyen de les sauver est de rallumer cinq phares antiques. Une mission a priori impossible... pour qui ne s'appelle pas Oona Lee ! Aidée d'un gamin des rues et d'un athlète superstar, la jeune magicienne va au-devant de son destin. Ensemble, parviendront-ils à éviter le pire ?

  • Alors que les 5 Mondes courent à leur perte, Oona et ses amis débarquent sur Lune Yatta pour allumer le phare rouge. Mais la campagne municipale bat son plein et la maire, qui veut éviter tout trouble à l'ordre public, n'est pas disposée à les aider. Jax, devenu plus «humain», est contraint de participer à un tournoi de starball, pendant qu'Oona et An Tzu, accompagnés de rebelles capables de changer de forme, s'infiltrent dans un dédale infernal. Réussiront-ils leur mission? Le temps presse, d'autant plus que le terrible simulacre complote pour emporter l'élection...

  • Les 5 Mondes sont au bord de l'extinction. Les peuples subissent un réchauffement climatique sans précédent depuis que les anciens phares ont été éteints. Les dirigeants ne sont pas tous d'accord sur les causes du problème, mais Oona Lee, An Tzu et Jax Amboy vont tout faire pour stopper ce désastre. Poursuivis pour avoir allumé l'ancien phare de Mon Domani, ils se dirigent maintenant vers un autre monde, celui des Tokis, leurs principaux opposants. Alors que les éléments se déchaînent et que le temps joue en leur défaveur, ils devront ranimer la lueur du phare bleu. En chemin, ils espèrent retrouver Jessa, la soeur d'Oona, désormais aux ordres du Prince de Cobalt.

  • Véritable poil à gratter pour sa famille, Akissi est une petite fille effrontée et dégourdie, pas toujours animée des meilleures intentions. Avec son meilleur copain Edmond, elle songe à jeter un sort à leur maître d'école pour les venger d'une punition ; la voilà ensuite prête à tout pour que sa mère cesse de la coiffer, y compris à attraper des poux ! Mais quand Edmond se prend pour le super-héros Spectreman, Akissi se fait pour une fois la voix de la raison...

  • Ellen naît en 1941 dans une famille juive de Baltimore et, petite déjà, rêve de devenir chanteuse. Sa voix est incroyable, mais sa personnalité aussi excentrique qu'attachante cache une faille de taille : Ellen est boulimique. Et grosse. Trop grosse pour espérer un jour devenir une star. Pourtant quand, à 19 ans, elle devient Cass Elliot, c'est pour échapper à son avenir de vendeuse de pastrami et tenter sa chance à New York ! C'est là que, happée par la folk de l'époque, Cass tombe amoureuse de Denny, le chanteur des Journeymen.

  • Côte d'Ivoire, 1978. Aya, dix-neuf ans, vit à Yopougon, un quartier populaire d'Abidjan. Ça sent le début des vacances mais très vite les choses vont commencer à se gâter. «Dans les années 1970, la vie était douce en Côte d'Ivoire. Il y avait du travail, les hôpitaux étaient équipés et l'école était obligatoire. J'ai eu la chance de connaître cette époque insouciante, où les jeunes n'avaient pas à choisir leur camp trop vite, et ne se préoccupaient que de la vie courante: les études, les parents, les amours. Et c'est cela que je veux raconter dans "Aya", cette Afrique qui subsiste malgré tout car, comme on dit chez nous, «la vie continue».» (Marguerite Abouet).

    Sur commande
  • Akissi le piment quitte la ville pour passer des vacances au village. Pour commencer, le chauffeur chauffard du taxi-brousse provoque un accident.
    Avec déchargement express de bagages et vol plané de mouton ! Akissi se précipite, bien décidée à trouver la bête. C'est sûr, ça va être des super vacances !

  • Akissi l'intrépide a peur de la rentrée ! Pour se changer les idées, rien ne vaut les allocos de tantie, accompagnés d'une course effrénée contre Edmond, alias Spectreman ! Et si elle achève son parcours un clou planté dans le crâne, le petit piment d'Abidjan n'y perd pas la tête pour autant. Car quoi de mieux qu'un petit accident pour éviter la rentrée des classes ?

    Sur commande
  • Non seulement ses parents veulent envoyer Akissi en France, mais en plus tout le monde en profite pour lui confier des missions compliquées. Son pépé lui demande même d'aller retrouver là-bas son ancienne amoureuse ! C'est bien la seule à ne pas se réjouir du grand voyage. Toute sa malice lui suffira-t-elle à échapper à son avenir parisien ?

  • La maman d'Akissi, qui peine à avoir un autre enfant, fait appel au grand marabout du village pour l'aider. Mais ce « gros pou » de sorcier procède d'une manière bien étrange. Il accuse Akissi, la traite de petit diable et la force à boire une affreuse mixture pour la désenvouter. Une potion qui risque bien de la faire basculer dans un monde fantasme, en quête d'animaux qui parlent, de forêts magiques et de crottes guérisseuses !

  • Le jour où sa mère est morte, Meursault a remarqué qu'il faisait très chaud dans l'autobus qui le menait d'Alger à l'asile de vieillards, et il s'est assoupi. Plus tard, dans la chambre mortuaire, il a apprécié le café que lui offrait le concierge, a eu envie de fumer, a été gêné par la violente lumière des lampes électriques. Et c'est avec une conscience aiguë du soleil qui l'aveugle et le brûle que l'employé de bureau calme et réservé va commettre un acte irréparable. Camus présente un homme insaisissable amené à commettre un crime et qui assiste, indifférent, à son procès et à sa condamnation à mort.

  • « De nouveaux problèmes animent le quartier de Yopougon, à Abidjan. Les Sissoko refusent de croire que leur fils Moussa est le père du bébé d'Adjoua. Cette dernière se retrouve toute seule pour s'occuper de son fils et profite des talents de nounou d'Aya. Bintou, elle, est tombée amoureuse d'un parisien en vacances, et n'a plus de temps à consacrer à ses amies. Comme les voiriens boivent de moins en moins de bière, la Solibra va mal et Ignace, le père d'Aya, doit abandonner son second bureau à Yamoussoukro. Mais bientôt les filles du quartier n'ont plus qu'une idée en tête : se préparer pour le grand concours de Miss Yopougon. »

  • Quels sont les ustensiles indispensables à tout cuisinier qui se respecte ? Où trouver l'ail des ours ? Que faire de nos amies les courges ? Où aller manger si vous êtes à Venise ? Et préparer un bon apéro ? Et un risotto aux asperges ? Et les crêpes ? Pour Guillaume Long, la cuisine est un art de vivre ludique et les réponses à ces questions s'écrivent en bande dessinée. Il recompose pour le livre les notes, recettes, anecdotes, portraits. imaginés pour son blog gastronomique. En partenariat avec lemonde.fr.

  • Comment Ignace expliquera-t-il à sa femme son deuxième bureau et ses nouveaux enfants ? Qui est cette mystérieuse inconnue qu'Albert voit toutes les nuits à l'Hôtel aux mille étoiles ? Adjoua pourra-t-elle s'en sortir en vendant des claclos toute la journée ? Mais surtout : qui sera élue Miss Yopougon ? Et Aya ! A-t-elle besoin de se mêler de toutes les histoires de Yop City ?
    Les réponses à ces questions et à bien d'autres encore dans le troisième volume des aventures de Aya de Yopougon.

  • Depuis la nuit des temps, la Garde protège les souris des mille dangers qui menacent leur existence. Trois de ses membres les plus solides, Kenzie, Saxon et Lieam, découvrent lors d'une mission de routine un noir complot ourdi dans la ville de Barkstone. Trop tard ! Lieam est fait prisonnier, les deux autres sont laissés pour mort aux portes de la ville et une armée traîtresse marche déjà vers Lockhaven,la légendaire forteresse de la Garde.

    Sur commande
  • À Yopougon, comme à Paris, les histoires se dénouent, les vérités éclatent et chacun va devoir faire face à son destin. À commencer par Aya, qui a toujours un compte à régler avec son prof de biologie, le harceleur. Mais toutes les vérités sont-elles bonnes à dire et les histoires toutes réglées ?

    Sur commande
  • Côte d'Ivoire, fin des années 1970. Aya, dix-neuf ans, vit à Yopougon, un quartier populaire d'Abidjan rebaptisé Yop City, "pour faire comme dans les films américains". Aya a décidé de devenir médecin et d'éviter la fameuse "série C" : Couture, Coiffure et Chasse au mari. Ses amies Bintou et Adjoua, elles, s'y voient déjà et ne pensent qu'à déjouer l'attention paternelle pour passer leurs soirées au Ça va chauffer et leurs nuits à "l'hôtel aux mille étoiles"... Avec une voix et un humour inédits, "Aya" raconte une Afrique bien vivante, loin des clichés, de la guerre et de la famine.

  • C'est la guerre mondiale chez les animaux. Dessiné et peint en pleine occupation allemande, l'album La Bête est morte ! est publié dans le troisième mois de la Libération.
    Cette oeuvre unique, ce bestiaire sanglant qui s'inscrit dans la longue tradition du symbolisme animal, est à l'image de cet épisode le plus monstrueux de l'histoire de l'humanité : féroce et impitoyable... Et s'il est vrai que Victor Dancette, auteur du scénario, ignore les nuances, on trouve dans cet ouvrage le témoignage émouvant d'une indignation nationale et, surtout, une éclatante démonstration d'art dans la bande dessinée. Un style d'une grande vitalité.

    Sur commande
  • Sur commande
  • En cours préparatoire, lors de la rentrée des classes, l'institutrice nous a demandé quelle était la profession de nos parents. Mon père était "patron", mais ma maman ? Je ne savais rien d'elle. Quel était son métier ? À quoi ressemblait-elle ? Où habitait-elle ? Quand on est enfant, on n'aime pas être différent des autres. Alors j'ai inventé»

    Sur commande
  • Comment cuisiner un lapin à la bière, réaliser des makis de poireaux ou de parfaits cannelonis, commander un café à Paris ? Autour de ces questions existentielles pour tout gastronome qui se respecte, Guillaume Long poursuit son exploration de la cuisine de tous les jours avec un humour omniprésent.

  • Côte d'Ivoire, fin des années 1970. Aya, dix-neuf ans, vit à Yopougon, un quartier populaire d'Abidjan rebaptisé Yop City, "pour faire comme dans les films américains". Aya a décidé de devenir médecin et d'éviter la fameuse "série C" : Couture, Coiffure et Chasse au mari. Ses amies Bintou et Adjoua, elles, s'y voient déjà et ne pensent qu'à déjouer l'attention paternelle pour passer leurs soirées au Ça va chauffer et leurs nuits à "l'hôtel aux mille étoiles"... Avec une voix et un humour inédits, "Aya" raconte une Afrique bien vivante, loin des clichés, de la guerre et de la famine.

  • Pendant plus de deux ans, Christophe Blain a suivi le chef trois étoiles Alain Passard (L'Arpège) du piano de ses cuisines à ses jardins potagers. Avec un sens de l'observation singulier, il nous livre le portrait passionnant d'un chef qui a su redonner aux légumes leurs lettres de noblesse.

empty