• Qui aurait cru voir un jour la cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes, un soir de printemps 2019 ? Qui aurait pu imaginer un tel désastre, au coeur même de la capitale ?
    Comme tant d'autres, François Cheng a été bouleversé par l'événement. Mais au-delà des larmes et de l'émotion partagée, le poète a su traduire de manière saisissante le témoignage spirituel que nous livre la cathédrale. Oeuvre de pierre et de bois, faite de main d'homme et tendue vers le divin, Notre-Dame de Paris n'invite-t-elle pas à une communion universelle ?
    N'est-elle pas le symbole de notre âme commune ?
    Ce sont les paroles fortes de François Cheng que nous retrouvons ici.

  • Comprendre la Bible. Ils sont nombreux aujourd'hui encore ceux qui expriment un tel souhait, comme le faisait, à l'aube du christianisme, le haut fonctionnaire de la reine d'Éthiopie, rejoint par le diacre Philippe sur le chemin qui descend de Jérusalem à Gaza. Les chrétiens de langue française disposent désormais d'une traduction complète de la Bible réalisée par des équipes de spécialistes en vue d'être proclamée dans la liturgie, mais aussi pour être utilisée dans la catéchèse et méditée dans la lecture personnelle. Pour aider ceux qui cherchent à comprendre davantage, une équipe d'exégètes de la Bible a rédigé des notes explicatives permettant d'aller plus loin. Ces notes s'adressent à tout lecteur désireux d'approfondir sa compréhension de la Bible, individuellement ou en groupe. On y trouvera toutes les informations utiles pour mieux comprendre le texte et le savourer.

    Une équipe d'exégètes, dont beaucoup ont travaillé à la traduction elle-même, s'est réuni pour nous proposer ce beau travail qui permet de comprendre les Ecritures et vivre une lectio divina intelligente.

    Le lecteur trouve en bas de pages des notes sur certains mots et expressions anciennes. Il bénéficie aussi de repères historiquies, théologiques ou même liturgiques.

    Cette traduction complète de la Bible a été réalisée par des spécialistes en vue d'être proclamée dans la liturgie, mais aussi pour être utilisée dans la catéchèse et méditée dans la lecture personnelle.

  • La Bible

    Collectif

    L'original, avec les mots d'aujourd'hui, voilà le principe qui a guidé l'équipe de traduction de la version Segond 21. L'original. Le premier objectif de la Segond 21, c'est de rester le plus fidèle possible à ce que dit le texte biblique dans les langues originales, c'est-à-dire l'hébreu et l'araméen pour l'Ancien Testament, et le grec pour le Nouveau Testament. Traduire, c'est forcément interpréter un peu, mais les traducteurs ont voulu éviter d'introduire une trop grande part d'interprétation dans la version française, pour que les lecteurs gardent le maximum de liberté dans la compréhension du texte. Avec les mots d'aujourd'hui. Le deuxième objectif de la Segond 21, c'est de recourir à un langage courant, compréhensible pour les jeunes du 21e siècle. C'est vrai, la Bible a une longue histoire derrière elle, mais ses premiers lecteurs n'avaient pas besoin d'un dictionnaire à côté d'eux pour la comprendre! L'équipe des traducteurs a donc cherché à employer un vocabulaire courant, toujours utilisé dans la vie actuelle.

    9 Autres éditions :

  • "« Tout n'est pas perdu, parce que les êtres humains, capables de se dégrader à l'extrême, peuvent aussi se surmonter, opter de nouveau pour le bien et se régénérer. » Pape François « Le pape François a su saisir dans sa globalité la grave crise de notre humanité. Pour changer le monde concrètement, nous avons besoin d'une transformation plus profonde de nos valeurs. Merci à lui de nous inviter à suivre cette voie. » Yann Arthus-Bertrand Cet appel révolutionnaire du pape François à tous les hommes et les femmes de la planète constitue un texte de référence sur l'environnement. Par ses photographies nombreuses, Yann Arthus-Bertrand donne à voir les beautés et les faces plus sombres de notre planète, incarnant remarquablement les réalités soulevées par Laudato Si'.

    « Tout est lié » : la négligence de l'être humain, l'exploitation désordonnée des ressources, l'hyperconsommation, la politique et l'économie. La planète se dégrade à un rythme sans précédent et la fracture sociale mondiale s'accentue, avec son cortège de conflits et de catastrophes sanitaires. Tout cela, Yann Arthus-Bertrand a su le saisir à sa manière dans son objectif. Alors, tout est fini ? On le sait, le Pape a foi en Dieu, et par là, foi en l'homme. Il invite la société, à tous les niveaux, à s'engager dès aujourd'hui dans une conversion écologique intégrale qui prend racine dans le coeur de l'homme, « car nous savons que les choses peuvent changer ».

    Cette édition événement unit le combat écologique de deux grands hommes en faveur des hommes et de l'environnement.

    Les droits perçus par Yann Arthus-Bertrand pour cet ouvrage sont intégralement reversés au profit d'une ONG humanitaire."

  • ISBN/EAN/UPC: 9782912833259 Titre de l'ouvrage: Ceux qui avaient choisi Auteur:
    Charlotte Delbo Editeur: Les Provinciales Date de publication: 23/05/2011 Reliure: Broché Prix public/catalogue hors taxes: EUR 9,48 TVA: 5.5% Prix public taxes comprises: EUR 10,00 Nombre de pages: 83 Langue: français Sujet: Spiritualités / Judaïsme Champs facultatifs Edition:
    Volume:
    Description: Ceux qui avaient choisi est une des premières pièces de théâtre de Charlotte Delbo, écrite en 1967, et restée longtemps inédite peut-être par une sorte de pudeur, parce qu'elle s'y livrait trop, et aussi à cause d'une sensibilité politique exacerbée.
    Ceux qui avaient choisi est d'abord un acte de mémoire et de fidélité à une lutte, celle de la Résistance (la vraie résistance, disait Malraux) avec sa passion politique pour un peuple et pour la liberté : la pièce est construite autour de la scène bouleversante des derniers moments à la prison de la Santé de « Françoise »/Charlotte Delbo avec son mari, « Paul »/Georges Dudach, en compagnie duquel elle avait été arrêtée et qui sera fusillé après cet entretien le 23 mai 1942 au Mont-Valérien.
    Mais cette pièce est aussi un acte de bravoure dramatique, car cette scène appartient au passé : l'action se situe vingt ans après, à la terrasse paisible d'un café d'Athènes. où Françoise fait la rencontre d'un homme, un Allemand, « Werner ». C'est la réminiscence de cette scène, sa résonance décisive sur le présent de cette femme élégante et délicate mais qui connut d'un peu trop près la dureté de la vie, qui sont représentées.
    Celle qui fut la collaboratrice de Louis Jouvet avant et après Auschwitz exploite ici, une fois de plus, l'art qu'elle en avait appris : pour décrire comment se détermine une volonté. Deux personnages s'affrontent avec courtoisie : cette résistante déportée élégante mais armée de la « connaissance inutile » si chèrement acquise en face de la cruauté des hommes et trop souvent de leur faiblesse, et un universitaire allemand, spécialiste de la Grèce classique et donc symbole vivant de tout l'amour allemand du savoir et de l'ordre de l'intelligence qui célébra le nazisme - donc échoua devant lui.
    Werner, qui fut aussi un quelconque officier de la Wehrmacht à Athènes pendant la guerre, utilise cette passion pour l'Antiquité à la fois pour justifier sa passivité ou son aveuglement (notamment à l'égard de la condition des Juifs) pendant les années trente et quarante et aujourd'hui la mélancolie d'une vie exempte de risque mais non pas de privilèges. C'est l'échec du modèle universitaire et culturel allemand - répandu en deux siècles dans toute l'Europe, aveugle et impuissant devant l'histoire et les souffrances humaines qu'elle charrie.
    C'est par fidélité à son passé que Françoise, pétrie de la pensée politique et de la solidarité du combat clandestin, refuse de céder à la douceur, la sensualité de cette rencontre - la mémoire y fait jaillir les linéaments d'une sorte de transcendance, celle des deux « sacrements » de la lutte et du mariage - et finalement laisse à ses études l'universitaire incapable aujourd'hui comme il l'était hier de transformer ses connaissances en force d'action et de volonté.
    C'est donc, en somme, une pièce « européenne », fixant les conditions d'un partenariat véridique et non pas oublieux entre les « ennemis » d'hier. Cette pièce historique et politique traite du passé, de la mémoire et de la vocation de l'Europe : elle nous arrive après quarante ans pendant lesquelles le devenir de la Grèce, miracle précieux, symbole, frontière et origine de l'Europe et peut-être aussi figure de son destin, aura eu le temps d'hésiter, - et c'est dans ce pays qui a enfoui ses blessures de la guerre, que la pièce a été située, la Grèce touristique et insouciante des dangers qui la menacent à nouveau, échappant pour un temps aux tourments souvent sanglants de l'histoire.
    Or il se trouve qu'elle a été écrite quelques semaines seulement avant les graves émeutes populaires qui constitueraient le prétexte au putsch des colonels. Depuis, si une certaine Europe a été construite, cette pièce sonne devant elle encore comme un avertisseme Biographie de l'auteur: Les caractères spéciaux incompatibles ont été filtrés.
    Charlotte Delbo (1913-1985) a été, après Jean Anouilh, l'assistante de Louis Jouvet au théâtre de l'Athénée.
    Étudiante en philosophie à la Sorbonne et membre du parti communiste, elle s'engage, avec son mari Georges Dudach dans le « groupe Politzer » qui publie Les Lettres françaises. Arrêtés en mars 1942, celui-ci sera fusillé au Mont-Valérien et elle déportée à Auschwitz puis à Ravensbrück. Après la libération elle écrit une uvre forte à la mémoire de ses camarades disparues en déportation, en particulier Auschwitz et après, publié en trois volumes par les Éditons de Minuit à partir de 1965.
    Elle est une des cinq déportés choisis pour représenter la France dans son Pavillon permanent à Auschwitz.

    Sur commande
  • Un témoignage exceptionnel de François Bégaudeau sur sa foi

  • Une explication de la violence et du fanatisme religieux d'aujourd'hui.

  • Paris, 1793. Alors que Marie-Antoinette se morfond à la prison du Temple, ne se faisant aucune illusion sur le sort que le Tribunal révolutionnaire lui réserve, on apprend le retour du chevalier de Maison-Rouge. Courageux, intelligent, mais surtout amoureux de la reine, l'homme est prêt à tout pour la sauver. Bénéficiant de la complicité involontaire de Maurice Lindey, jeune officier républicain de garde auprès de Marie-Antoinette et lui-même amoureux de la belle et très royaliste Geneviève Dixmer, le chevalier prépare l'évasion de la reine. Alexandre Dumas, dans cet excellent roman écrit en collaboration avec Auguste Maquet, revisite une période particulièrement sombre de notre histoire. C'est le marquis de Rougeville, instigateur d'un bien réel complot qui visait à faire évader la reine, qui lui donna l'idée du livre. Le complot, déjoué, eut pour conséquence le durcissement des conditions de détention de Marie-Antoinette...

  • à Compostelle ; hommages au chemin de Saint-Jacques Nouv.

    Le chemin de Saint-Jacques marque pour la vie ceux qui l'empruntent. Pour honorer la troisième année jubilaire de ce siècle, 34 personnalités ayant effectué ce pèlerinage partagent leur expérience avec enthousiasme.
    Chacune offre ici un texte inédit, s'exprimant dans le genre littéraire qu'elle a choisi (récit, abécédaire, lettre, nouvelle, poésie, pièce de théâtre, etc.). Ces émouvants témoignages, pleins de tendresse et d'humour, parlent de liberté, de partage, de fraternité et de joie retrouvée.
    Cet ouvrage manquait à la littérature jacquaire. Désormais, il appartient à l'histoire vivante de ce chemin millénaire !

  • S'il existe des témoignages poignants sur la présence des chrétiens dans les camps nazis, comme ceux de Geneviève de Gaulle, Edmond Michelet, Éloi Leclerc ou Jacques Sommet, on ne disposait guère jusque-là d'une vue d'ensemble sur cette dimension de la déportation.
    Jeune historien, Adrien Louandre révèle ici comment ces déportés ont vécu leur foi dans un cadre aussi inhumain. À l'écoute des témoins, il reconstitue patiemment le concret de leur vie de croyants, la messe, la prière, la relation à la Bible, les rapports fraternels et les petits gestes de solidarité. Simples laïcs, militants, résistants, prêtres, tous ces chrétiens incarnent à leur manière des profils et des sensibilités variés, qui dévoilent tous un sens profond de l'homme et de l'amour de Dieu.
    Dieu était-il présent dans l'enfer des camps|? Oui, répond sans hésiter l'auteur, qui l'a perçu à travers les visages et l'existence de ces témoins ordinaires, dont la foi fut mise pourtant à la plus rude épreuve.
    Préface de Xavier Boniface.

    Sur commande
  • Lettre encyclique Fratelli tutti du Saint-Père François sur la fraternité et l´amitié sociale.

    Sur commande
  • Première revue d'écologie intégrale sur le thème des jeux de société avec un cahier central sur l'écologie.

  • "Biographie d?une figure de la résistance, de l'aumonier de la France.

    Sur commande
  • Les chemins de Saint-Jacques vécus comme un pèlerinage, non comme une randonnée, un récit émouvant et plein d´humour.

    Sur commande
  • Mise au tombeau

    Jacqueline Kelen

    • Salvator
    • 21 Janvier 2021

    Une approche littéraire, artistique et spirituelle.

  • Exclusif ! Les éditions BLF Europe présentent Manga - Le Messie à ceux qui ont grandi connectés à Internet et à une console de jeux.
    Entièrement réalisé par une équipe japonaise, fidèle aux écrits bibliques, ce premier volume adapté des évangiles est particulièrement destiné à un lectorat jeune et branché.
    Manga - Le Messie jouit d'un excellent accueil à l'échelle mondiale : près d'un million d'exemplaires imprimés à ce jour, dans 8 langues différentes ! Disponible en français (France, Suisse et Belgique) dès novembre 2008, il sera suivi d'autres volumes : Manga - La métamorphose, Manga - La mutinerie, etc. Soit au total, une collection de 5 ouvrages couvrant la Bible et présentant un message qui pourrait bien changer le monde.

  • Mesopotamia

    Collectif

    Ouvrage patrimonial qui fait un inventaire documenté du patrimoine assyro-chaldéo-syriaque et yézidi en Irak. Ouvrage qui associe notice explicatives, cartes et photographies anciennes et actuelles.

  • Encyclopédie recensant les chrétiens qui ont changé l?histoire

  • Servir pour transformer le monde Nouv.

    Ce volume rassemble plusieurs textes du pape François sur les thèmes du service et de la charité, et se termine par un texte inédit du Pape sur la force transformante de l´Evangile. Cette sélection s'adresse à tous et a pour vocation d´humaniser les structures politiques de nos institutions actuelles et de faire prendre conscience du dynamisme de l´Évangile.

  • La sécularisation de nos sociétés et la fin de la religion seraient-elles un effet inéluctable de la modernité ?
    Hans Joas, proche de la pensée de Paul Ricoeur, expose ici une conception alternative à cette théorie si souvent mise en avant. Pour lui, le phénomène religieux n'a pas disparu du paysage - surtout en dehors de l'Europe.
    Il faut aussi savoir reconnaître le rôle joué par le catholicisme dans la modernisation, dont le protestantisme n'a pas le monopole. Revenant en particulier sur le pluralisme religieux, la sécularisation, la violence religieuse, la place du sacré ou le rôle des intellectuels, Hans Joas indique notamment quatre défis majeurs pour l'avenir du christianisme :
    L'éthos de l'amour, la question de la personne, le statut de la spiritualité et l'affirmation forte de la transcendance issue du prophétisme de l'Ancien Israël et du premier judaïsme.
    La foi chrétienne n'a pas dit son dernier mot et demeure une option toujours crédible.

    Sur commande
  • Aime, prie et travaille

    Thomas Jauffret

    • Salvator
    • 21 Janvier 2021

    Oui, une autre économie est possible, celle qui veut du bien à l'homme. Voilà le fil directeur de cette belle réflexion, pleine d'humour.


    Un livre pour les moines ? Hé non ! Le but premier de Thomas Jauffret est d'interpeller ici les entrepreneurs et plus largement les acteurs de l'économie.

    Nous traversons en effet une crise écologique, financière, économique et managériale à laquelle l'actuelle pandémie a ajouté une dimension sanitaire d'une ampleur inédite. On a beaucoup dit que celle-ci pourrait être l'occasion d'un changement de pratiques ou de mentalités.
    Et si l'entreprise, au-delà du seul but du profit ou de la croissance, n'avait pas aussi pour objectif de nous rendre meilleurs ? Et si elle pouvait participer au bien commun et permettre à chacun de retrouver un réel équilibre de vie personnel, familial, culturel et spirituel ?

    Au-delà du rêve ou de l'utopie, c'est une réalité accessible vers laquelle il faut tendre, avance Thomas Jauffret. Averti des derniers modèles d'entreprise et de la culture contemporaine, nourri de la spiritualité bénédictine et de la doctrine sociale de l'Église, il invite à expérimenter avec audace ce nouveau paradigme dont le triptyque « aime, prie et travaille » indique bien les lignes de force.

empty