• Un ex-ministre belge échappe à ses ravisseurs et signale les cadavres de deux hommes dans une friche près de Paris. L'un travaillait pour l'OMS, l'autre était missionnaire en Afrique. Tous deux sont morts du virus Ebola. Quelques jours plus tard, le corps d'une jeune anthropologue est retrouvé accroché aux grilles du Zoo de Paris.
    Les rituels associés à ces morts rappellent ceux des nganga, les féticheurs bantous.
    Sakombi, commandant d'origine congolaise à la SRPJ de Paris, est le premier chargé de cette enquête. Lorsque les relevés dans la friche le désignent comme le ravisseur du Belge, il s'enfuit, et s'engage dans un périple initiatique qui le mènera jusqu'à l'arbre mythique des premiers Rois kongos, au coeur du massif des Virunga.
    /> En France, le capitaine Potrel reprend l'enquête. Exorciste catholique, gamin sorcier schegé, Jésuite féticheur, hirondelle tutsie, Pygmée réfugié, pasteur évangélique, biologiste chinois, légiste pythie, phalangistes pro nazis, barbouzes de la DGSE, trafiquants de coltan et esprits-bankita se relaient pour l'égarer... jusqu'à sa découverte de l'effroyable machination à l'origine d'un nouveau génocide rwandais.
    Fétiches KONGO est un polar dense et implacable à l'intrigue minutieusement documentée qui vous tiendra jusqu'à son dénouement.

    Sur commande
  • C'est d'abord une histoire simple. Juste la poésie primale d'une rencontre. Et ce minimalisme se fait hymne à l'universel, à l'irréductible.

    1997. Un soir de mai. Deux garçons. C'est devant la mer, océan Indien, à Saint-Pierre de la Réunion. Le mauricien se raconte. Le français est sous le charme. C'est le début d'une liaison. Ils décident de vivre ensemble. Aucune loi ne le leur permet, nulle part. Alors commence un interminable chassé-croisé entre les deux îles. Ce récit réfracte les impacts du no man's land sur leurs existences. Contraints à la rébellion et à l'insoumission, ils larguent les amarres.

    Amour, engagement, fraternité, amitié, solidarité, citoyenneté du monde : autant de caps à franchir.

    En cette fin de millénaire, des missels étaient infiltrés et brandis illégalement dans les hémicycles de la République par des fanatiques intégristes. C'était le temps du débat sur le Pacs. Aussi, cette ode à la liberté est dédiée à Gisèle Halimi et Roselyne Bachelot, à tous ceux et toutes celles qui ont eu le courage de fronder ces oriflammes menaçantes et immuniser, un temps, contre leurs sauvageries doctrinaires d'un autre âge.

    Cette histoire ne soutient aucune idéologie. Simple témoignage pour plaider l'abolition des aliénations imposées par les tyrans, les prêtres et les esclaves, tous impuissants selon Spinoza.

    Sur commande
  • Big Jim

    Guilhem Cadou

    « L'homme dégoulinait d'eau noire car il sortait du ventre de la terre. La Vallée l'avait recraché comme un lendemain de fête indigeste. Il avait le droit d'être reconnaissant. Cela faisait trois jours qu'il était là mais il n'en savait rien. » Par-delà les montagnes irlandaises, le vagabond aux semelles de tourbe cherche un cap qui n'existe qu'en poème. Big Jim, c'est l'homme des bas-côtés et des chemins de traverse. C'est une mémoire qui l'attend au tournant, là où la route marie les tempêtes aux falaises. Dans les îles, la mer inonde les yeux des femmes et les êtres guérissent sur les comptoirs. Car si la braise couve encore, pour l'étincelle, il suffit de brûler du bitume.

    Big Jim, c'est Don Quichotte des tourbières, un homme qui choisit la route pour réparer ses souvenirs. Son errance prend des allures de mythe où les écrivains morts précèdent des amours bien vivantes, quand les amis d'un jour tracent des chemins qui méritent l'aventure.

  • En 2010, cinq tableaux sont dérobés au Musée d'Art moderne de la ville de Paris. Le monde de l'art est sous le choc. Aujourd'hui encore, personne ne sait ce que sont devenues ces toiles...
    Personne, sauf Paul Mazar, le narrateur qui tombe sur deux toiles découpées abandonnées dans une poubelle d'une ruelle parisienne. Ce jeune homme passionné de peinture réalise avec stupeur qu'il vient de retrouver deux des cinq tableaux volés : La Pastorale d'Henri Matisse et l'Olivier à l'Estaque de Georges Braque. Que faire ?

    Dans le même temps, Paul rencontre Anna qui vient d'être nommée attachée à la conservation du musée cambriolé. Malgré les doutes du narrateur quant aux intentions réelles de la jeune femme, des sentiments vont éclore.

    Exploration minutieuse du psychisme du narrateur, La Pastorale retrouvée est une flânerie érudite sur les chemins de la peinture moderne. L'histoire haletante met en scène l'imaginaire et interroge les fonctions de l'art dans nos vies.

    De Paris à Collioure, en passant par l'Italie et la Bretagne, le cheminement initiatique du narrateur, entre nature et culture, est rythmé par des rencontres déterminantes avec des artistes tant réels que fictionnels...

    Sur commande
  • L'Ariège. L'Ariège, terre courage au coeur des Pyrénées. Un premier cadavre est découvert dans la station de ski d'Ax 3 Domaines. Le corps est entièrement nu et présente des singularités surprenantes. C'est le démarrage d'une enquête aux multiples rebondissements qui fera visiter au lecteur la Haute Ariège et ce jusqu'en Andorre.
    Catherine, jeune ingénieure à la police scientifique de Pamiers, sera alors entraînée dans une épopée qui l'amènera vers des horizons insoupçonnés, où génétique et folie humaine feront un cocktail détonnant.
    L'auteur utilise là le polar pour aborder des thèmes d'actualité, comme la génétique et les méthodes de la police scientifique.

    Sur commande
  • Les cadavres d'un homme et d'un chien sont retrouvés au bord d'une piste de la station de ski des Arcs. L'enquête est confiée au peloton de gendarmerie de Bourg Saint-Maurice. Une enquête qui va les mener jusqu'au Val d'Aoste, région italienne frontalière où l'on parle encore le français. Aidés par un commando des forces spéciales, les gendarmes devront résoudre une affaire dans laquelle le fromage de beaufort aura un rôle primordial. Le lecteur en profitera pour découvrir les sports de glisse tels que le ski alpin, la raquette, le ski de randonnée et la motoneige, tout en visitant la vallée de la Tarentaise.

    Sur commande
  • Après sa séparation avec Marie, Théodore n'a plus goût à rien. Pourtant, le jeune homme est contraint d'entrer dans le monde des actifs au plus tôt pour subvenir à ses obligations financières. Il trouve finalement un emploi dans une supérette du centre-ville de Montpellier qui l'engage comme employé polyvalent. En parallèle de ses nouvelles activités et ayant perdu toute foi en l'amour, le nouveau petit soldat de la grande distribution s'inscrit sur Tinder, une application de rencontre. Théodore se prête au jeu des aventures d'un soir avant de prendre conscience que sa vie professionnelle et personnelle est uniquement basée sur le mal de notre époque : la surconsommation.
    À travers le personnage de Théodore, l'auteur décrit avec une ironie corrosive les doutes et les failles d'une génération qui a évolué en parallèle de la révolution numérique et de la consommation de masse. Armés de leurs téléphones, les êtres humains ne sont-ils pas devenus des produits ?

  • Ce livre se veut une relecture de ce que l'on sait ou croit savoir du Castillet et de la Citadelle de Perpignan - deux monuments emblématiques de la ville - à travers l'histoire de leur construction, à travers les hommes qui les ont bâtis, y ont séjourné et y ont parfois souffert. L'auteur les situe dans l'histoire de Perpignan et dans leurs rapports avec la ville et son développement urbain. Il explique certaines légendes, il détruit quelques hypothèses, il avance d'autres explications. Pour cela il s'appuie sur les rares auteurs qui s'y sont intéressés, sur ses propres recherches, en particulier pour la Citadelle, et sur une très riche documentation iconographique. Peu de monuments de Perpignan ont fait l'objet d'autant de relevés dès le XVIe siècle, de dessins et de lithographies au début du XIXe siècle, de cartes postales avant la démolition des remparts, et de photos aujourd'hui.

    Sur commande
  • Mystères de la Kabbale au Moyen-Âge à Narbonne, Alet, Perpignan, liens entre les communautés de pensées des soufistes, cathares, kabbalistes de l'Aude et des Pyrénées- Orientales, traversée des Pyrénées par Hannibal Barca au IIIe siècle av. J.-C., portraits de grands hommes de notre territoire, Georges Méliès, Georges Canguilhem, Armand Barbès, Déodat Roché, aventures incroyables ayant pour cadre notre région avec les André Malraux, Joseph Kessel, Jim Harrison, Don Quichotte, ésotérisme planant sur des lieux magiques, forêt de Nébias, Puilaurens, Cubières, Coustaussa, Arques, Bouriège, St Martin Lys...

    Une itinérance journalistique et historique étayée par des érudits et des historiens qui ont croisé les pas de l'auteur, pour révéler un aspect souvent délaissé de notre passé. Une mystique commune, qui nous relie par une attache philosophique imprégnée par notre destin commun. Un livre qui par l'étude et le travail in situ, révèle les liens des différentes communautés qui parsèment nos départements méditerranéens. Loin de tout ostracisme néfaste et vulgaire.

  • Conte d'Anne Combe illustré en couleur par Nicolas Leroy Le père Noël a disparu...
    Heureusement, les rennes et les lutins sont là et mènent l'enquête.

  • Petit manuel d'une rebelle moderne trouve ses fondations dans mon histoire, dans une phase charnière de ma vie, où j'ai réalisé que je ne souhaitais plus être la personne qu'on attendait de moi, mais la personne que j'avais choisi d'être. Il s'agit ici de mon témoignage, de mon éveil aux infinis possibilités de la vie, et plus simplement de ma rencontre avec moi-même.

    Alors que nous n'avons jamais été aussi libres, nous sommes encore nombreux à ignorer le potentiel incroyable qui est en nous, à refuser cette capacité que nous avons tous de vivre une vie qui a un Sens. La peur nous habite, elle constitue le moteur de nombre de nos choix. Nous avons peur de manquer, peur de nous distinguer, peur de ne pas être à la hauteur. La frustration s'installe, et pourtant, nous choisissons encore trop souvent de rester dans notre zone de confort.

    Cet ouvrage a pour but de vous montrer un autre chemin que celui de votre éducation, de votre contexte familial, ou de votre société. Il vise à éveiller en vous une lueur de rébellion, à vous pousser à vous questionner sur votre place en ce monde. Je vous offre ici mes réponses, mes choix. Ils ne sont pas la seule vérité, mais représentent un socle, qui j'espère vous permettra de construire Votre vérité.

    Ce petit manuel s'adresse donc à tous ceux qui aspirent à vivre une vie qui a du sens, qui ne souhaitent plus gâcher une seule seconde en restant dans le costume d'un autre. Il est destiné à tous ceux qui ne cherchent plus à développer leur pouvoir d'avoir, mais leur pouvoir d'être, à ceux qui aspirent à ne plus seulement exister, mais vivre. Il est une lanterne, pour ceux qui se sentent perdus en ce monde frénétique, et qui cherchent désespérément la lumière. Il est une bulle d'oxygène, pour ceux qui ne parviennent plus à respirer.

    Sur commande
  • Une petite ville de l'ouest de la France, non loin de Nantes, se prépare à recevoir un député européen aux idées controversées, candidat à la prochaine élection présidentielle. Les hommes du commissariat chargés de la sécurité publique sont sur les dents, entre les menaces d'attentats contre cette personnalité politique, les coups de téléphone anonymes signalant des terroristes à tous les étages et l'insaisissable tueur en série qui fait victime sur victime parmi les jeunes filles. Le capitaine de police, Vivien Doucegarde - que la vie n'a pas épargné - se dépense sans compter pour maintenir l'ordre, indifférent à l'enquête que la police des polices (IGPN) a ouverte sur lui et son équipier à la suite de ce que les médias qualifient déjà de bavure, et même d'acte délibérément homophobe.

    Sur commande
  • Il y a près d'un million d'années, les premiers hommes foulent notre territoire. Une contrée sauvage ou les marécages s'étendent jusqu'à une dizaine de kilomètres des rivages actuels de la mer Méditerranée. Le territoire qui deviendra Espira de l'Agly est à cette limite entre la zone hostile et la plaine fertile et giboyeuse. C'est ici que notre ancêtre laissera de nombreuses traces de son passage.
    Bien plus tard, les Romains y installeront de riches domaines agricoles disséminés là où subsistent encore des mas et grandes propriétés. Outre de multiples objets et débris, ils laisseront surtout à cette plaine le nom d'Aspiranum, celui où vivait un vétéran loin des intrigues de Rome.
    Après de multiples variantes ce nom deviendra Espira.
    C'est au Moyen Âge, vers l'an Mil, sous l'impulsion de Charlemagne, que les monastères se développent et mettent en valeur une terre abandonnée depuis de longues années. Les religieux se mettent à l'écart du monde, près de cours d'eau et des ressources naturelles. Les premières mentions de l'Abbaye d'Aspirà lovée dans un méandre du fleuve Agly, remontent à une Charte de Jacques Ier Roi d'Aragon de l'an 845. Ce monastère aura la particularité d'être double et on a retrouvé une liste de 44 religieuses.
    Grâce à de généreux donateurs une magnifique église de marbre blanc, véritable joyau de l'art roman sera construite au XIIe siècle. En 1389 le Prieuré en déclin sera transféré à l'abri des remparts de Perpignan (La Réal), son cloître délabré devra en partie son salut à un collectionneur d'objets d'art qui le reconstruira à Toledo dans l'Ohio (USA).
    À ce moment-là, les moines installeront à leur place, 21 familles qui seront de fait, les premiers habitants de la communauté laïque naissante de ce qui deviendra bien plus tard Espira de l'Agly.
    Cette Histoire et ses mystères, riches en anecdotes à découvrir, méritaient d'être sauvegardés au titre de la conservation de notre patrimoine.

  • S'il est un territoire auquel l'histoire et la géographie rattachent les châteaux de Termes, Peyrepertuse, Quéribus, Puylaurens et Aguilar, c'est bien celui des Hautes Corbières. Il a été le sujet d'un premier livre à travers le destin au XIIIe siècle des seigneuries de Termes, de Peyrepertuse et de Fenouillèdes dont le roi de France a voulu s'assurer le contrôle. Les châteaux y étaient présentés comme la conséquence de cette volonté.
    Ce deuxième livre se focalise sur l'implantation des châteaux eux-mêmes et sur leur rôle frontalier. Pour contrôler les seigneuries, les Capétiens ont acquis des sites castraux qu'ils ont fortifiés. Le traité de Corbeil et la création de la frontière d'Aragon ont fait de ces forteresses royales des châteaux de garde parfois remaniés par les dynasties suivantes. En 1659, un nouveau traité a repoussé la frontière du royaume jusqu'aux Pyrénées, faisant perdre aux châteaux leur fonction frontalière

    Sur commande
  • André, journaliste franco-mexicain, quitte précipitamment Paris afin d'interviewer le sous-commandant Marcos, porte-parole des Indiens, au coeur de la forêt yucatèque. Ces révélations s'annoncent retentissantes.
    Pour André, c'est également un retour aux sources et l'occasion pour lui de retrouver le sens de la vie dans le pays où l'on fête les morts. Sur les pas de son enfance, il croise la route de l'assassin du métro dont les meurtres ritualisés ensanglantent les stations souterraines de Mexico. Cette quête d'identité est rythmée par les multiples meurtres commis selon les rituels des prêtres aztèques. Mais qui est donc le tueur en série qui se terre dans les profondeurs de Tenochtitlán ? Quel est ce fascinant criminel qui guette ses proies dans l'ombre ?
    Ils nourrissaient le soleil mêle l'univers fabuleux des mythes et légendes des anciens Mexicains à l'univers du polar. Un récit anthropologique au réalisme baroque mettant en scène le thème du sacrifice aztèque : des corps sans coeur, sans langue, des victimes exsangues.
    Un thriller haletant et dépaysant, terriblement efficace, dont le récit nous happe dès les premières pages...

    Sur commande
  • Quel est le point commun entre le meurtre d'un ophtalmologue et celui de l'organisatrice d'un festival multiculturel dans les jardins de leur village ? Nathalie Boissy, en tant que femme du docteur et bénévole dans l'association présidée par la seconde victime, semble la suspecte idéale. Ne s'est-elle pas engagée à aider sans se rendre compte que les efforts à fournir pour mettre le projet sur pied empiéteraient à ce point sur sa vie privée ? Débordée, elle se dérobe à la dernière réunion programmée, sous un faux prétexte. Ce petit mensonge de rien du tout, qui ne prête pas à conséquence, pense-t-elle, se retourne contre elle : parce qu'elle a menti, les gendarmes chargés de l'enquête la soupçonnent et ne croient à rien de ce qu'elle prétend. Seulement est-elle coupable ? D'autres suspects potentiels se disséminent dans ce village d'Isère englué dans les préparatifs d'un festival à la fois artistique et champêtre, qui révèlent de nombreuses ambitions cachées.

    Sur commande
  • Une académie des belles lettres intransigeante, un camping concentrationnaire, un grand magasin stakhanoviste, une maison hantée, un salon du livre typique, ce sont quelques lieux où je vous emmène.

    Un kitesurfeur en mauvaise posture, un chômeur philosophe, une étudiante dépressive, un écrivain excédé, un peintre d'exception, un marié en lévitation, voici, parmi d'autres, quelques personnages que vous rencontrerez.

    Des scènes de vie, inventées parfois au futur, souvent au présent, avec quelquefois des retours sur le passé.

    Quinze histoires, tantôt insolites, parfois contestataires, souvent intimes, aux tonalités variées : sombres ou lumineuses, graves, légères ou ironiques, nées de mes agacements, de mes révoltes, de mes enthousiasmes, puisées dans quelques rêves, souvenirs ou réalités sociales, comme des fragments de mon imaginaire.

    Sur commande
  • « Je veux voir le monde et étudier ce qui est différent d'ici, dit Nazuka d'une voix claire et assurée. Je veux comprendre la nature humaine, ce qui fait qu'un être est bon et un autre mauvais. Les autres peuples, les autres pays, les autres coutumes. Je veux aller là où le soleil se lève et là où il se couche, je veux parcourir la Terre entière et étudier les différences des autres peuples, leurs mécanismes et leurs origines. » Nazuka est une jeune fille bien singulière ; ses os transcrivent ses émotions, se brisant au gré des déconvenues et se renforçant avec la joie, la colère et la haine. Bien entendu, comme dans tout conte digne de ce nom, ses parents sont décédés à sa naissance, et Tante, une amie de ces-derniers, s'est occupé d'elle avec une attention et un amour rares, la protégeant de l'extérieur afin que son état jamais ne se déclare. Pour Nazuka, l'horizon se limite à la colline qu'elle voit depuis sa fenêtre, et le soleil se couche derrière le lac qui se trouve non loin.

    Un jour cependant, une chose étrange se produit. Sous l'effet d'une émotion ressentie lors de la lecture d'un roman, son petit doigt se brise... Début d'une grande aventure pour la jeune fille qui se rend ainsi compte des limitations de son monde.

    Nazuka quitte alors son cocon et part à la découverte du vaste monde. Naïve, innocente, comme Candide se confrontant à la réalité des Hommes, elle s'intéresse tout particulièrement à l'étude du mensonge et à ses origines au sein du langage, cherchant, tout au long de son voyage, les réponses à ses questions et la compréhension de cet état qui la caractérise. Au fur et à mesure des expériences, Nazuka grandit, s'étoffe, et découvre la personne qu'elle souhaite devenir.

    Sur commande
  • Le train jaune, bien connu de tous les Catalans. Il sillonne la Cerdagne et la haute vallée de la Têt. Un passager disparaît lors de la traversée du pont suspendu de Cassagne, sans que personne le remarque. L'enquête est alors diligentée par la gendarmerie de Mont-Louis. C'est le départ d'une intrigue qui va donner du fil à retordre à la maréchaussée locale. Va-t-elle résoudre l'affaire par elle-même, ou aura-t-elle besoin d'un support pour y arriver ?

    Le lecteur le saura à la fin. Il en profitera en outre pour voyager à bord de ce train qui fait la fierté de tous les Catalans.

    Sur commande
  • Paris. Hôtel Plaza Athénée. Charlotte, jeune journaliste fraîchement sortie de l'université, est chargée par un grand hebdomadaire de recueillir la dernière interview de l'ancien Président de la République Victor Esmenard, de passage dans la capitale pour recevoir son Prix Nobel de la Paix. Elle a vingt ans, lui quatre-vingt-dix. Fort de sa longue expérience, Victor livre à Charlotte - non sans humour et un brin de provocation - son regard sur le monde. L'amour, la mort, les femmes, le temps qui passe, la politique, les succès, les illusions perdues, l'être humain et ses faiblesses, le désespoir... Et malgré tout, plus que jamais, cette espérance et cette envie de vivre chevillées au corps. Une rencontre rare entre deux générations que tout sépare, et un entretien initiatique qui va prendre une tournure inattendue...

  • À la frontière entre la France et l'Espagne, disputée tout au long des siècles, jonché de châteaux forts, de monastères et de petits villages perchés, sillonné par des rivières et des gorges : voilà le département des Pyrénées-Orientales. Dominé par le Canigou, cette montagne mystérieuse et magique, c'est un pays dont le soleil omniprésent inonde les vignobles et les oliveraies. Doté de paysages spectaculaires, il est aussi riche en art et histoire ; pour les randonneurs, les cyclistes, les skieurs, les montagnards, les plaisanciers, tous les adeptes des sports de glisse, c'est un vrai paradis.

    Jane Mann a recherché, photographié, rassemblé dans un livre tous les endroits d'un grand intérêt pour des personnes de tous âges et de goûts différents afin de leur proposer des visites.
    Annie-Michelle Kiel, grâce à sa traduction de l'anglais, vous invite à suivre les conseils de Jane en explorant ce coin de France qui s'étend des sommets pyrénéens aux rivages de la Méditerranée.

    « Les Pyrénées-Orientales c'est par ici ! » est un guide utile et instructif, nécessaire à tout visiteur et résident.

  • Douce esquive

    Aurora Victor

    Fantine Gautier est comédienne. Elle mène une vie d'artiste insouciante, jusqu'à ce dimanche matin où elle découvre une lettre anonyme sur le pas de sa porte. À ce moment précis, elle ne le sait pas encore, mais sa vie est sur le point de basculer. Marc Cohen la convoque la semaine suivante au commissariat de son quartier. L'homme lui apprend une disparition, mais pas n'importe laquelle. Tour à tour, les personnages de Douce Esquive nous plongent au coeur d'un secret de famille controversé, dans les méandres d'une histoire qui n'est pas celle d'une criminelle, mais celle d'un lien puissant entre une victime et les complices de sa vie.

    Sur commande
  • Nous avons appris à poser sur le territoire l'oeil géographique et le regard historique. Nous savons qu'il peut être appréhendé de façons multiples par le géomètre, le géologue, le botaniste, le zoologue mais... Livre-t-il pour autant tous ses trésors ? Ne percevez-vous pas l'ombre de tout ce qu'il cache encore ?

    Quel est le terrible secret qui lie la huppe fasciée au vigneron ? Comment le peintre désobéissant créa-t-il les cerises ? Par quelle ruse Sire Chat parvint-il à sauver tous ses compagnons du bûcher ? De quelle façon le roi philosophe éloigna-t-il le chaos du Canigou ? Connaissez-vous le tout petit Desman ? Pour quelle raison n'a-t-on jamais retrouvé le temple de Vénus bâti à Port-Vendres ?

    /> Un paysage qui regorge de merveilles suscite mille questions.

    Arpentez les routes des Pyrénées Orientales, perdez-vous sur les sentiers et remontez les fleuves jusqu'aux sources cachées : elles sont très bavardes pour peu qu'on fasse mine de les écouter.

    Comme elles, les « Facéties » murmurent, courent et serpentent à travers les imaginaires successifs qui ont nourri et enrichi notre département. Elles en racontent les paysages, dévoilent certains de leurs secrets et nous invitent à poser un oeil nouveau sur le monde qui nous entoure.

    Sur commande
  • Un donjon tenant lieu de logement, au faîte du plus luxueux hôtel de Buenos Aires. « Là vous serez bien » avait assuré don Alvaro, généreux mécène, à Etienne, un auteur français venu en Argentine écrire un livre sur le tango.

    La plus inattendue des résidences littéraires, qui, pour cet amoureux de la capitale porteña, s'avérera le plus fertile des creusets.

    Grâce aux relations établies avec le propriétaire, sa fille et le chef réceptionniste dont il deviendra le confident, l'hôte du Palacio pénétrera chacun de leurs mystères en y retrouvant, étrangement, les fragments d'un passé enfoui.

    Un moment de l'existence qui ira de pair avec une investigation sur le tango, objet comme le reste de la société argentine, d'une déliquescence grandissante.

    « Si tu veux voir la vie en rose, mets vingt centimes dans la fente », dit un proverbe argentin. Ce sera l'axiome d'Etienne, électron libre d'une errance qui de Buenos Aires à Ushuaia, via Sant Martí d'Empúries, lui fera alterner l'insolite et la félicité.

    À l'image de la plainte lancinante du bandonéon, comme un petit bonheur arraché à la vie...

    Sur commande
empty