Langue française

  • « Le corps d'une jeune femme d'une trentaine d'années a été retrouvé dans sa salle de bain. Une mise en scène des plus macabres a été constatée par la première équipe de police arrivée sur les lieux. C'est pour cette raison qu'on nous refile l'enquête. Adresse : 242, rue Brennet à Fleurus. Soyez à la hauteur, commissaire ».
      Fleurus, 2015, l'ombre du passé plane sur la cité des Bernardins... Trois jeunes femmes ont été assassinées, une quatrième est entre la vie et la mort. Après les avoir tuées, le meurtrier leur rase la tête et dispose une étrange statuette auprès de ses victimes.
    Pour mettre fin à cette épidémie de meurtres, la commissaire Defacq de la police criminelle devra percer le mystère de cette macabre mise en scène. Originaire de la bourgeoisie bruxelloise, parviendra-t-elle à échapper aux embûches semées par les potentats locaux ? Réussira-t-elle à s'attirer suffisamment de sympathie pour progresser dans son enquête ?
    Et ce jeune professeur d'université, issu d'une des plus vieilles familles de la cité, qui l'aide dans ses recherches, est-il un réel allié ou joue-t-il double jeu ?
      Titulaire d'une maîtrise en histoire, Stephen Hangman est passionné par l'histoire de sa ville d'enfance, Fleurus. Cette cité, également surnommée « la ville aux trois victoires françaises » est nommée sur l'Arc du Triomphe à Paris et jumelée avec la ville de Couëron (Loire-Atlantique). Stephen Hangman a rencontré le monde de l'édition par une première expérience dans le manuel scolaire, il a alors décidé de continuer l'aventure dans le roman policier afin de faire découvrir, de manière originale, l'histoire de sa ville. Stephen Hangman a réalisé ses recherches historiques depuis l'âge 16 ans et les partage dans Némésis, son premier polar.

  • L'ombre portée du général

    Claude Bouchy

    • Amalthee
    • 13 Septembre 2016

    Faut-il, comme le disait de Gaulle à Alain Peyrefitte, n'avoir « aucun regret » de l'alliance avec les communistes pendant la guerre ? « L'histoire lui donnera-t-elle raison », comme il le confiait à son gendre, sur l'Algérie algérienne et les accords d'Évian ?
    Les fondements institutionnels, idéologiques et économiques de la Ve République sont-ils encore d'actualité dans le monde d'aujourd'hui ?
    La façon dont le général de Gaulle a traité les problèmes de la France a profondément marqué notre pays et laissé des traces prononcées dans la société, les institutions et l'économie. Mais toute thérapie entraîne des effets secondaires indésirables sur lesquels, avec le bénéfice de plus de cinquante ans d'histoire, l'auteur porte un regard argumenté et actuel.
    Claude Bouchy est à l'aube de l'adolescence lorsque le général de Gaulle revient au pouvoir en 1958. Après un Master of Business Administration à Harvard, il entre dans l'industrie pharmaceutique et exerce des responsabilités de dirigeant dans plusieurs pays. Plus tard, il devient entrepreneur. Au total, l'auteur passera la moitié de sa vie professionnelle en dehors de la France, ce qui lui apporte un regard distancié sur notre pays et son histoire.

  • La guerre se répand comme une traînée de poudre de par le Bilajlan. Apparu de nulle part, le dirigeant de l'Oreld, Sarkta, s'est constitué une armée assez vaste pour prendre d'assaut Habor. Le jeune elfe sylvain Mot-Suir du clan Indrané, se trouve pris dans ce tourbillon de feu et de sang lorsque sa cité, Epanoplion, est assiégée. Son destin le rattrape lorsque Sarkta lui apparaît en chair et en os après avoir hanté ses rêves et cauchemars sous la forme de saisissantes visions. Accompagné de son amie Lañya, Mot se lance sur la piste de son adversaire, celle-ci se transformant vite en mission de sauvetage où le désespoir et l'incertitude guettent et où les apparences s'avèrent trompeuses...

  • 4couv1911 Dans l'ombre de Cupidon Nellie Nahla ZERAOUI Récit 7 € ISBN 978-2-310-00691-0 44 pages Dame Nature est une mère, elle fait des erreurs. Mère Nature est une dame, elle a des caprices. Dame et Mère Nature est une déesse, ses chemins sont parfois impénétrables.
    La petite Ombre est justement l'une des erreurs de Mère Nature, une erreur charmante. Elle est l'un de ses caprices, un caprice au goût étrange. C'est sur l'un de ces chemins impénétrables des dieux qu'on la croise, répulsive par la magie de son être, hideuse par la féerie de son âme, insignifiante par l'unicité de son aspect. Elle est le chant des dieux, inaudible pour les mortels, la toile des fées, invisible pour les hommes. C'est sur le chemin impénétrable de Déesse Nature qu'Ombre croise Cupidon. C'est ensemble qu'ils poursuivent un bout de ce chemin en le semant d'amour, d'égoïsme, de jeux et de larmes. Qui des deux poursuivra le chemin de la Déesse, qui s'en écartera ?

    Née dans une petite ville aride de l'Ouest algérien, Saïda, Nellie ZERAOUI est la deuxième de trois soeurs. Enfant déjà, elle nourrissait une passion obsessionnelle : inventer des histoires, des pays imaginaires, des mondes invraisemblables, des personnages défiant toute imagination. Mais, tous les enfants grandissent, sauf deux : Peter Pan et Nellie. Le jour où sa jeune soeur, la plus vieille initiée à son univers, lui annonce qu'elles avaient désormais grandi, Nellie s'isole définitivement du monde réel, ne produit plus pour les autres, s'enferme avec son imagination dans un autisme inconscient. Avec l'Ombre de Cupidon, Nellie sort enfin de son autisme et invente à nouveau pour les autres, au grand bonheur de ceux qui aiment et croient en son imagination.

  • A l'ombre de la lumiere

    Ramus Denis

    • Amalthee
    • 3 Novembre 2010

    De l'ombre à la lumière, la frontière semble mince, transparente même, et pourtant elle n'est qu'une succession de méandres incertains peuplés d'errances, de retrouvailles, et de joies humaines.
    Voici un recueil sur le temps qui passe, le désir, la solitude, le chaos, la puissance des émotions, la nature, le bonheur, l'amour, mais aussi sur toutes les interrogations face à l'existence.
    Chaque texte propose un temps de réflexion, les vers sont courts, efficaces, la ponctuation réduite au maximum.
    Avec musicalité, ce recueil nous interpelle sur les fragilités et les forces d'un individu qui tente de survivre dans le monde contemporain.


    Né à Grenoble en 1971, Denis RAMUS a exploré plusieurs voies professionnelles et construit sa vie dans le département des Hautes-Alpes, sa terre d'attache et de coeur depuis maintenant quinze ans, puisant une grande partie de son inspiration au coeur de la splendide vallée du Dévoluy riche de sa beauté et de ses hommes.

  • L'ombre de l'enfer

    Gianna Carta

    • Amalthee
    • 3 Novembre 2010

    Gianna Carta nous fait frissonner de nouveau avec trois récits palpitants où le surnaturel prend le dessus sur le naturel.

    Sauvetage de l'au-delà est l'histoire d'une jeune femme qui perd sa meilleure amie dans un accident de voiture. Celle-ci revient d'entre les morts pour la prévenir d'un danger.

    Une nuit sans fin au magasin relate l'histoire d'une jeune femme moderne toujours pressée. Sa vie bascule un soir de course. Une chute banale, un évanouissement. Au réveil, le cauchemar commence. Elle devra se battre pour s'en sortir.

    Terreur au camp raconte le camp de ski de deux classes où des jumeaux et leurs copines se retrouvent seuls dans un chalet. Ils vont devoir affronter leurs peurs pour retrouver leurs camarades ainsi que leurs maîtres.

    Encore une fois, suspens, peur et amour sont au rendez-vous.

    Née le 8 avril 1972 à Genève, d'origine italienne, Gianna Carta a fait toutes ses études en Suisse. Passionnée depuis sa plus tendre enfance par l'écriture, elle publie un premier ouvrage La vie ne tient qu'au surnaturel. Puis s'inspirant aussi bien de Mary Higgins Clark que de Stephen King, elle se lance dans l'écriture d'un mélange de leurs deux genres et nous livre aujourd'hui L'ombre de l'enfer.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Une femme douce et intelligente, une fillette de deux ans, un travail intéressant : Laurent a tout pour être heureux. Pourtant, il ne parvient pas à se débarrasser d'un passé difficile.

    Les vacances arrivent, la petite famille les passe à Hendaye, où tout est propice à l'oubli : plage et pâtés de sable, bronzage et baignades, pêche au surf-casting. Le bonheur est au rendez-vous. Il sera néanmoins de courte durée.

    La rencontre avec Fabrice plonge Laurent dans un univers de terreur et de haine, et jette de l'ombre sur la plage.

    Public adulte. Strictement interdit aux moins de 18 ans. Cet ouvrage contient des passages d'une extrême violence (physique et psychique).

  • à l'ombre de tes pas

    Pierre Le Boulaire

    • Amalthee
    • 23 Novembre 2015

    Dessiner par les sonorités et les rythmes autant que par le sens des mots une Carte de Tendre personnelle, tel est l'objet de ce recueil. Cette errance entre l'adret et l'ubac de l'amour convoque l'expérience du lecteur : le poème a fonction de trait d'union libre, espace où deux chemins se superposent, rencontre du lecteur avec un alter ego qui propose une forme à ses affects.
    En découle un choix de fluidité, d'harmonie, où le ressenti prévaut sur les jeux d'écriture, pourtant présents en filigrane. On y lira des préférences poétiques, en particulier pour l'art de la suggestion cher à Apollinaire.

  • À l'ombre de la Clémence est le journal intime d'un tantôt député, tantôt cinéaste, qui aime et réprouve tout à la fois la société dans laquelle il vit, un milieu dont l'épicentre se situe place du Bourg-de-Four, au coeur de la Vieille-ville, un mélange de la via Veneto et de Saint-Germain-des-Prés où il fait bon croire au miracle et au grand amour. Balagan saura-t-il un jour mettre fin à son inlassable recherche ?
    Parviendra-t-il enfin à vivre ce bonheur tant recherché avec la femme de ses rêves ?
    À quelques pas de là, à l'angle de la rue de l'Arc, dressée sur un piédestal, la statue de marbre blanc de Cupidon, l'angelot nu et frondeur à l'arc bandé, semble esquisser comme un sourire, sa flèche dangereusement pointée sur notre héros qui, loin d'être impressionné, d'un air espiègle le défie du regard...

  • De l'ombre à la lumière

    Serge Tonti

    • Amalthee
    • 30 Septembre 2016

    Serge Tonti a une vision de Dieu. Il l'expose ici, d'une part à travers des citations de Joseph Balsamo, personnage emblématique du xviiie siècle, d'autre part à travers la transmission orale : Dieu est un tout, Dieu est en tout.
    La première partie relate l'historique de ce personnage haut en couleur qu'était Joseph Balsamo, alias Comte de Cagliostro.
    La deuxième partie développe la philosophie tirée de son enseignement. L'esprit, ou la pensée, ou l'intelligence, réagissent à des ondes électromagnétiques dans le cerveau. On peut donc considérer que cet esprit ou pensée est en tout et peut se partager partout dans l'univers, à partir du moment où il rencontre la même fréquence électrique d'émission ou de réception.
    Si l'on accepte cette idée, Dieu est en tout, matière, esprit, ombre, lumière...
    Et on peut donc aussi croire à des vies antérieures en pensant que le corps meurt, mais pas l'esprit. Esprit qui, au décès, part à la recherche d'un réceptacle basé sur la même fréquence. Un enfant qui naît par exemple. Cela expliquerait la sensation quelquefois de « déjà vécu ».
    L'homme se doit donc de retrouver la présence divine qui est en lui, en passant de l'ombre à la lumière.

empty