Livres en VO

  • Farid Belkahia

    Rajae Benchemsi

    Figure emblématique de l'art contemporain au Maroc, Farid Belkahia a mené dès les années soixante une expérience artistique fondamentale et un travail de réflexion approfondi sur les nouvelles voies d'accès à la modernité. Il décide d'abandonner la pratique de la peinture de chevalet en 1965 et élabore une oeuvre originale qui s'articule autour d'une interrogation sur son identité et son rapport à "l'autre".
    Il revisite la mémoire du patrimoine marocain et de ses traditions artisanales et explore les potentialités de ses savoir-faire. Il commence par l'expérimentation de nouveaux supports comme le cuivre, qu'il martèle, brûle, oxyde, découpe et froisse jusqu'à en faire jaillir d'emblématiques empreintes, des compositions en bas-reliefs ondulés, souples et rythmés. Farid Belkahia opte ensuite en 1974 pour le travail sur la peau d'agneau qu'il tanne.
    Assouplit. affine tel un parchemin qu'il étire sur des fonds de bois aux découpes totémiques. Elle devient le réceptacle où vient s'inscrire un langage plastique, sexuel, métaphysique et rituel du corps, oublié ou censuré, et que Belkahia replace dans une problématique contemporaine. L'auteur Rajae Benchemsi se livre dans cette monographie à une analyse subtile du cheminement de l'artiste et des mobiles et destinées de ses créations.
    Elle y révèle son univers aussi bien contextuel qu'intime et met en relief les contours d'une oeuvre personnelle qui s'est toujours tenue éloignée des systèmes unificateurs. Cette oeuvre singulière, qui affirme la puissance du mythe et de l'imaginaire, nous rappelle que la modernité est multiple et que la création est avant tout un langage individuel et un acte de liberté.

  • Cette monographie dédiée à ce singulier artiste américain né en 1928 en Californie propose un panorama sur sa carrière : des peintures des années 50 et 60 aux installations in situ des années 80 et 90 basées sur une profonde interrelation entre lumière et espace, architecture du lieu et perception de l'observateur.


  • Cette exposition présente les photographies de Cheikh Hassan Al-Thani, photographe arabe engagé, et transporte le visiteur en bordure de la mer Rouge, du golfe d'Aden et du golfe d'Oman au Yémen. Elle introduit progressivement au coeur du pays, en montrant d'abord des paysages, puis des villages accrochés aux rochers, ensuite l'architecture urbaine et enfin les hommes.


  • Cet hommage à Patrick Berger, architecte et urbaniste parisien, retrace les étapes de sa carrière, de ses débuts, au commencement des années 80, jusqu'à ses derniers projets : l'Ecole d'architecture de Bretagne, le théâtre de Blois, le Centre médiéval international de Chartres, la Maison de l'université de Dijon... Le catalogue complet de ses oeuvres s'appuie sur un texte critique.

  • Ce catalogue comprend un long entretien avec l'artiste, les témoignages de certains de ses modèles, une sélection d'écrits de l'artiste et de textes critiques, ainsi qu'une biographie et une bibliographie.

  • Food

    Collectif

    «La préparation d'une simple tomate est plus difficile que la solution du problème de l'infinitude de Dieu» Antonin Artaud Conçu et réalisé à l'occasion de l'exposition internationale itinérante éponyme, FOOD s'intéresse à la préservation de notre terre nourricière et à l'alimentation, ainsi qu'aux effets générés par les changements climatiques, à l'empoisonnement des produits issus de l'agriculture, aux inégalités dans la distribution alimentaire, à la famine et à les problématiques liées à cette thématique.
    Le catalogue illustre ce sujet à travers les oeuvres des plus grands artistes internationaux tells que Marina Abramovic, John Armleder, Joseph Beuys, Subodh Gupta, Jannis Kounellis, Los Carpinteros, Anna Maria Maiolino, Marcello Maloberti, Cildo Meireles, Tony Morgan, Ernesto Neto, Meret Oppenheim, Angelo Plessas, Pipilotti Rist, Vivianne van Singer, Raghubir Singh, Daniel Spoerri, Nair Ward.

    Sur commande
empty