Skira-flammarion

  • Wang Luyan a été considéré comme un artiste «alternatif» dans l'histoire de l'art contemporain chinois. La reformulation des valeurs dans l'art contemporain chinois voit ses concepts et ses méthodes se différencier de ceux qui ont été les plus populaires. La caractéristique la plus importante est sa transformation de concepts artistiques en lieux communs par le biais des relations sociales et de l'expérience quotidienne. En d'autres termes, ces derniers sont devenus des extensions de la vie quotidienne, une esthétique sociale, des normes techniques, à travers lesquelles il réfléchit sur son propre doute, sur sa propre confusion. Les nombreuses relations sociales et les expériences de chaque jour, tout comme les valeurs standard qu'il a choisies, lorsqu'elles sont mises dans le "système relationnel" de ses oeuvres, créent instantanément un mélange, en semant la confusion dans l'identification et la confusion dans le jugement. C'est la raison pour laquelle son expérience unique et microscopique devient ce par quoi tout est jugé.

  • Farid Belkahia

    Rajae Benchemsi

    Figure emblématique de l'art contemporain au Maroc, Farid Belkahia a mené dès les années soixante une expérience artistique fondamentale et un travail de réflexion approfondi sur les nouvelles voies d'accès à la modernité. Il décide d'abandonner la pratique de la peinture de chevalet en 1965 et élabore une oeuvre originale qui s'articule autour d'une interrogation sur son identité et son rapport à "l'autre".
    Il revisite la mémoire du patrimoine marocain et de ses traditions artisanales et explore les potentialités de ses savoir-faire. Il commence par l'expérimentation de nouveaux supports comme le cuivre, qu'il martèle, brûle, oxyde, découpe et froisse jusqu'à en faire jaillir d'emblématiques empreintes, des compositions en bas-reliefs ondulés, souples et rythmés. Farid Belkahia opte ensuite en 1974 pour le travail sur la peau d'agneau qu'il tanne.
    Assouplit. affine tel un parchemin qu'il étire sur des fonds de bois aux découpes totémiques. Elle devient le réceptacle où vient s'inscrire un langage plastique, sexuel, métaphysique et rituel du corps, oublié ou censuré, et que Belkahia replace dans une problématique contemporaine. L'auteur Rajae Benchemsi se livre dans cette monographie à une analyse subtile du cheminement de l'artiste et des mobiles et destinées de ses créations.
    Elle y révèle son univers aussi bien contextuel qu'intime et met en relief les contours d'une oeuvre personnelle qui s'est toujours tenue éloignée des systèmes unificateurs. Cette oeuvre singulière, qui affirme la puissance du mythe et de l'imaginaire, nous rappelle que la modernité est multiple et que la création est avant tout un langage individuel et un acte de liberté.

  • Présente les objets de la prestigieuse collection de Jeffrey Montgomery consacrée à l'art populaire japonais. La plupart des objets ont été fabriqués en métal ou en tissu, par des artisans anonymes, entre l'ère muromachi et l'ère meiji.

  • Les montres Cartier sont uniques, que ce soit par leur forme ou par leurs mouvements. Elles allient toujours le classique à l'inattendu. Cet ouvrage retrace la recherche constante de l'excellence de la part de Cartier en matière de montres aux mécanismes compliqués.
    Depuis une montre chronographe Tortue à bouton poussoir unique, créée en 1929, jusqu'à une montre squelette Santos 100 contemporaine, Cartier interprète la complexité à sa manière inimitable, avec un sens aigu du design.
    Les photographies de Laziz Hamani immortalisent ces exceptionnelles réalisations techniques, tandis que l'auteur et expert Jack Forster nous fait revivre la passion qui pousse chaque artisan, chaque concepteur et chaque artiste à créer les montres les plus incroyablement complexes.

  • Catalogue d'une exposition qui laisse entrevoir l'incroyable diversité et la richesse de la collection particulière du joaillier Cartier. Les quelque deux cents pièces exposées et choisies par le designer italien représentent une minime partie de la collection de bijoux, de montres, de pendules et d'accessoires du joaillier français.

  • Conçue en 1986 par Michele de Lucchi, la lampe Tolomeo a connu un succès mondial. Cet ouvrage retrace le parcours du designer italien depuis cette date. Son approche radicale et expérimentale du design, notamment dans les groupes Memphis, Cavart ou Alchimia, a révélé celui dont les vases, lampes, projets architecturaux et photographies figurent dans de nombreux musées.

  • D'une passion, d'une vie consacrée en grande partie à la recherche des plus belles parures ethniques, est née l'une des collections les plus exceptionnelles. Cette passion, les Ghysels l'ont exercée sans discriminations
    accordant à tous les objets ethnographiques autant d'intérêt qu'aux bijoux ethniques les plus exceptionnels. Un seul critère a toujours dirigé leurs choix: la qualité qui suscite la beauté, critère rigoureux mais que leur incessante familiarité avec les objets a rendu possible. Aujourd'hui, la diversité qui caractérise cette collection permet une autre aventure qui consiste à dresser un inventaire, une sorte de « Carte du Tendre » qui de la tête aux pieds « blasonne » le corps et tout particulièrement celui des femmes.
    Après les bagues, les boucles d'oreilles, les bracelets et les colliers, nous voici confrontés aux ceintures et aux cache-sexe qui concernent les parties les plus intimes du corps. De tous les temps et sous toutes les latitudes, ceintures et cache-sexe ont été utilisés, et au-delà de leur usage dans la vie quotidienne expriment du symbolique qui renforce l'utilité de leur présence. Et là, comme partout ailleurs, certains d'entre eux transcendent la matière et le sens pour n'être plus que de beaux objets. Le livre comprend plus de 200 illustrations commentées, un glossaire, un index, des cartes et une bibliographie générale.


  • Histoire de la création textile au XXe siècle et de l'influence sur la production des manufactures et des ateliers des grands courants artistiques : mouvement secession, art nouveau, art déco, novecento, pop art, art cinétique, etc. Présente les principaux designers et manufactures du siècle.


  • L'artiste grecque a recréer un univers mythologique, poétique et philosophique à travers treize installations sculpturales placées dans les jardins du Palais-Royal.

  • Découvrir les broderies citadines marocaines, c'est franchir le seuil de l'habitat et pénétrer au coeur même de l'intimité familiale traditionnelle et de son art de vivre.
    L'exploration de ce savoir-faire, où la jeune fille commençait à broder dès son jeune âge en vue du mariage, préparant son trousseau au fil de longues années de gestes minutieux, évoque le goût du raffinement qui caractérisait ce moyen d'expression privilégié dans les intérieurs féminins de la cité marocaine.
    À travers cet art au féminin, cette étude tente de démontrer comment des inspirations multiples venues d'ailleurs, de l'Occident comme de l'Orient, ont donné naissance à des ouvrages d'une grande originalité tels que des pièces vestimentaires ou d'ameublement et des objets de parure. Au détour des grandes cités historiques : Rabat, Salé, Fès, Meknès, Azemmour, Tétouan et Chaouen, la diversité des réalisations révèle toujours un travail minutieux. Armées de patience et de dévouement, les brodeuses n'ont de cesse de nous surprendre à bien des égards par de brillants exercices dont le but est de réaliser l'ouvrage le plus beau, le plus fin, le plus raffiné. Ces gestes répétés au cours des siècles nous ont laissé des ouvrages brodés au fil de soie, d'or et d'argent, exécutés sur une cotonnade ou une étamine, du taffetas ou du voile, dans des gammes monochromes ou bigarrées. Quant aux points, ils diffèrent d'une ville à l'autre ou se rejoignent dans un décor géométrique, floral, abstrait ou figuratif. La plupart de ces broderies ont été en usage jusqu'à la moitié du XXe siècle dans des familles attentives à la tradition, fières d'arborer ces joyaux féminins.

  • Bruce Nauman est une des figures les plus importantes de l'art post-moderniste américain, par son indépendance d'esprit, les formes originales de sa création, ses recherches sur le langage, sa sensibilité ouverte aux problèmes de la communication, du rapport de l'oeuvre à celui qui en saisira le message, ainsi que son engagement existentiel pour la cause de la liberté dans le monde.
    Bruce Nauman reçut une formation de mathématicien et de sculpteur. Parallèlement il s'intéressait à la musique. Au début de sa création des années 60, il fut le pionnier de l'Anti Form avec ses structures de fibre de verre et de latex (1965-1966) et du post- Minimalisme (1968-1969).
    L'oeuvre de plasticien s'exprimera avec un réel bonheur dans l'art du néon depuis la seconde moitié des années 70 et 80. Bruce Nauman a le mérite d'avoir donné à la vidéo une dimension universelle par le choix ciblé de la thématique, et les grandes installations se basant sur une maîtrise des medias technologiques dont l'artiste se sert brillamment.

empty