Warm

  • Paysage(s)

    Collectif

    « Offrir des paysages à des auteurs talentueux, les y installer pour quelque temps, c'est laisser un monde infuser dans leur regard. Bouilleurs de crus, bouilleurs de mots, ils nous affolent les sens, ils nous enivrent en métamorphosant l'espace en phrases. Ils ont distillé des paysages d'automne et d'hiver, paysages agricoles, sauvages, urbains, ils les ont avalés, dévorés, déformés. Ils se sont mêlés à ces lieux, pour nous offrir ce que leur sensibilité, leur imagination, leurs rêveries, en ont tiré. Ces quelques textes sont des chimères, mi-hommes mi-paysages. » Carole Martinez Ce livre est édité en partenariat avec l'association Lecture en Tête à l'occasion des dix ans de la résidence d'écriture qu'elle organise en Mayenne.

  • "160 pages abondamment illustrées pour rendre compte tous les 6 mois de l'animation mondiale dans toute sa diversité et créativité.
    - Une revue de référence, écrite par des spécialistes et par les artistes eux-mêmes.
    - Une coédition la NEF Animation, WARM et la Cinémathèque québécoise."

    Sur commande
  • 160 pages abondamment illustrées pour rendre compte tous les 6 mois de l'animation mondiale dans toute sa diversité et créativité.

    Une revue de référence, écrite par des spécialistes et par les artistes eux-mêmes.
    Une coédition la NEF Animation, WARM et la Cinémathèque québécoise.

    Sur commande
  • Première revue francophone dédiée au cinéma d'animation dans tous ses formats et sous toutes ses formes à l'échelle nationale et internationale. Revue d'art et revue critique apportant des informations précises, des analyses et des points de vue. Portraits, actualité de la création, work in progress, portfolio, histoire et patrimoine du cinéma d'animation. En coédition avec NEF Animation et la Cinémathèque québécoise.

    Indisponible
  • Lisandro Alonso est sans contexte un des cinéastes argentins les plus singuliers de sa génération, celle qui a représenté le Nouveau cinéma argentin au début des années 2000 dans le monde entier.

  • En 20 ans et presque autant de films, Wang Bing s'est imposé comme l'un des plus importants cinéastes contemporains. Dans une veine tantôt anthropologique, tantôt historique, ses films dressent inlassablement et avec la plus grande abnégation, le portrait d'une Chine qui est celle des laissés-pour-compte de la modernisation et de l'histoire du pays.

    Sur commande
  • À travers le regard d'observateurs internationaux, ce livre questionne les évolutions de l'art cinématographique à l'oeuvre dans un contexte de mutations accélérées et interdépendantes.

    Sur commande
  • Cinéastes (autochtones) s'intéresse à la manière dont les peuples autochtones ont été représentés à l'écran, des origines du cinéma à nos jours. Cette histoire longue et tumultueuse de la représentation des peuples autochtones à l'écran, racontée avec passion et précision par Sophie Gergaud.

    Sur commande
  • La Bièvre est une rivière parisienne oubliée, couverte depuis plus d'un siècle et transformée en égouts. Au cours de l'été 2016, Adrien Gombeaud part à sa rencontre. Des jardins d'Antony au quai d'Austerlitz, des zones industrielles d'Arcueil à la Manufacture des Gobelins, il retrace son histoire au fil des noms de rues et des cafés, dans un bosquet ou la courbe d'une allée. Avec Un été sur la Bièvre, il propose une promenade buissonnière dans la littérature et les arts au travers de quartiers méconnus de Paris et de sa proche banlieue. « Salie, polluée, contrariée, la Bièvre est ce que les hommes en ont fait : un égout infâme, une source d'inspiration inépuisable ».

  • Dans la France des années 70, Anne-Marie Faucon et Michel Malacarnet inventent à Avignon un lieu atypique où ils souhaitent partager leur passion du cinéma et de l'échange. Avec peu de moyens (souvent) et beaucoup d'inventivité (toujours). C'est le début de l'aventure Utopia.

    Sur commande
  • Lumières animales propose une double rencontre. D'abord avec une faune marines, à travers les photographies argentiques réalisées par Carole Thibaud dans la chambre noire de la Station biologique de Roscoff. Un cheminement entre la science et la poésie ensuite, grâce au regard de Muon qui élabore autour de ces photographies un lexique poético-scientifique.

    Sur commande
  • Gerard Malanga et Julien Mérieau entretiennent une relation amicale depuis une quinzaine d'années. Pour le premier livre de la collection Photo-Graphie, nous avons demandé à Gerard Malanga de sélectionner quatre photographies de Julien Mérieau et d'écrire un texte sur le travail de son ami.

    Sur commande
  • Il y a bien des façons de vivre avec des photographies. On peut les regarder avec précision : cadre, contraste, couleurs, composition, etc. On en déduirait forcément des idées, des pensées. Mais on peut aussi vouloir plus : non pas simplement regarder mais habiter dans les photos, les considérer comme un nouveau logis auquel il faut s'habituer. Les photos nous sont alors de nouveaux paysages, comme une terre où l'on vient de débarquer sans rien savoir, devant tout réapprendre des règles. Chaque photo nous propose d'être un pionnier.

    Sur commande
  • On a tous en tête des images de la dictature argentine et de la crise de décembre 2001 qui embrasa le pays. Des images de violence qui ont fini par générer, dans l'imaginaire collectif, une représentation archétypale de l'Argentine. Le travail de Eduardo Carrera va à l'encontre de ces « images reçues », préférant aller chercher les signes de cette violence dans un ailleurs, dans un hors champ de l'événement historique. Mais demeure, dans chaque photo, une forme de beauté et d'espoir, qui caractérise aussi bien la démarche de Eduardo Carrera que le peuple argentin, réunis dans ce livre autour d'une même et seule préoccupation : faire fi du passé et du futur pour vivre intensément le présent.

    Sur commande
  • On oublie souvent qu'il existe, disséminées un peu partout sur le territoire français, des salles de cinéma associatives. Le Trianon au Bourgneuf-la-Forêt est l'une d'entre elles. Gérée et animée par des bénévoles depuis plus de 50 ans, son histoire singulière et exemplaire permet de mettre en perspective les évolutions qu'a connu durant cette période le cinéma français dans son ensemble. Ces évolutions ont été autant de défis que les bénévoles ont relevés avec engagement et ténacité afin que continue de vivre sur leur territoire un établissement culturel indispensable

    Sur commande
  • Le cinéma de Bruno Dumont en fragments alphabétiques Nouv.

    Depuis La Vie de Jésus en 1997 jusqu'au plus récent Jeanne, le cinéma de Bruno Dumont se place au plus près des gestes, des corps, des lieux, des manières dont les uns et les autres se nouent ou se heurtent. Ses oeuvres, dans des registres et des genres parfois très différents, accueillent l'accident, l'incident, dédaignent la construction dramatique attendue pour observer la coexistence des contraires, dans le monde comme dans les êtres. Les films de Dumont, loin de se contenter de saisir les aspects d'un monde brut, prennent au sérieux le visible comme son revers. La composition et le montage y sont aussi déterminants que le souci de rendre sensible la part dense d'invisible dont sont feuilletées les images.

    /> L'une des façons d'approcher un cinéma d'une telle richesse esthétique et thématique serait peut-être précisément de maintenir à son sujet une pluralité de points de vue, une coexistence des lectures.

    C'est en tout cas la voie empruntée ici : une réflexion collective, sous la forme de soixante-sept fragments alphabétiques - de "Acteurs" à "Zombies et cannibales", en passant par "Bach", "Bailleul", "Écriture", "Grotesque", "Mystique", "P'tit Quinquin", "Politique" ou "Bruegel" -, signés par vingt-huit auteurs, consacrés aussi bien aux longs métrages et séries qu'à des questions et motifs entêtants, comme autant d'entrées possibles pour penser le cinéma de Bruno Dumont.

empty