Triades

  • Une étude approfondie des chefs-d'oeuvre de la peinture éveilla chez Goethe le besoin de comprendre les lois qui commandent aux phénomènes visuels. Quel est le lien entre le clair-obscur et la couleur ? Quels sont les rapports des couleurs entre elles ? Pourquoi le jaune donne-t-il un sentiment enjoué, et le bleu une impression de tristesse ? Pourquoi notre oeil produit-il du rouge si on lui montre du vert, et vice-versa ?
    La théorie de Newton ne peut répondre à ces questions, puisqu'elle part de l'hypothèse que toutes les couleurs sont déjà contenues dans la lumière blanche. Pour Goethe, au contraire, les couleurs naissent par la rencontre et le dialogue entre la lumière et l'obscurité : elles sont "les actes et les souffrances de la lumière".
    Son Traité des Couleurs plonge l'âme humaine dans la vie même de la couleur et, par là, lui dévoile les relations secrètes entre l'art et la nature.

  • Cet ouvrage rassemble plusieurs textes fondamentaux de la philosophie biologique goethéenne.

    La botanique de Goethe, c'est d'abord un regard vivant tourné vers la nature. À la différence de la plupart des savants de son époque, Goethe veut appréhender la plante sans la tuer en la décomposant. Dans la diversité des formes vivantes, il cherche l'unité, la loi secrète qui se manifeste à travers l'inépuisable variété des formes.

    Pour formuler la loi des plantes, Goethe expose le principe de la métamorphose? : un organe visible-invisible, unique et toujours changeant, passe de la graine à la feuille, au sépale, au pétale, au carpelle, au fruit, et puis de nouveau à la graine. Le processus vivant est une suite rythmique de contractions et d'expansions. Derrière cette respiration se cache la Urpflanze, la « plante primordiale », l'idée-modèle qui vit dans toutes les plantes.

    Sur commande
  • Nature humaine

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 1 Janvier 2002

    " La pédagogie doit être un art et pas seulement une science.
    Nous avons besoin d'un esprit nouveau pour la science, et nous en avons besoin, pour commencer, dans tout ce qui a trait à l'art de l'éducation ! " Rudolf Steiner Ce cours sur la Nature humaine a été donné par Steiner à la douzaine d'enseignants qui fondèrent la première école Waldorf à Stuttgart en 1919. Partant d'une nouvelle phénoménologie de l'esprit, de l'âme et du corps, il s'efforce de lancer un pont sur l'abîme qui s'était déjà creusé entre les théories sur l'homme et la pratique de la vie.

  • La science de l'occulte

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 13 Février 2006

    « La science de l´occulte est la science de ce qui n´est pas perçu au-dehors dans la nature mais reste "occulte", en ce sens que l´âme le recherche lorsqu´elle tourne son être intérieur vers l´esprit.
    La "science de l´occulte" fait ainsi pendant à la "science de la nature".
    Elle procède de deux pensées qui peuvent prendre racine chez tout être humain : il y a d´abord l´idée que derrière le monde visible existe un monde invisible, et que celui-ci reste tout d´abord caché aux sens ainsi qu´au raisonnement attaché à ces sens ; il y a ensuite l´idée qu´il est possible à l´homme de pénétrer dans ce monde caché s´il développe certaines facultés qui sommeillent en lui. »
    />

  • éthique et liberté

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 9 Février 2015

    Les textes réunis dans ce volume révèlent un Rudolf Steiner presque inconnu : sorte d'anarchiste prométhéen, défenseur de l'individu autonome libéré de toutes les normes morales, sociales et religieuses traditionnelles. Les anciens modèles de comportement issus du platonisme, du christianisme et du kantisme font ici figure de témoignages dépassés d'une humanité encore dans l'enfance. Ce qui convient aujourd'hui au moi indépendant, c'est l'acte jailli de la libre connaissance de soi et du monde. En ce sens, Steiner poursuit les impulsions de Stirner (L'Unique) et de Nietzsche (Ainsi parlait Zarathoustra) et donne du même coup un fondement épistémologique à ce qu'il présentera plus tard sous forme de « science de l'esprit ».

    Sur commande
  • Propos sur le karma

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 24 Janvier 2014

    Rudolf Steiner n´a jamais voulu édifier des systèmes. Son action consistait beaucoup plus à donner des impulsions pour une vie digne de l´être humain, ici et maintenant.
    La série « ?À propos de? » rassemble autour de questions centrales des idées-clés tirées de ses livres et de ses conférences, qui invitent le lecteur à mettre en mouvement sa pensée et à approfondir ses facultés de connaissance et d´action. Les brefs passages choisis ne prétendent pas faire le tour du sujet, mais tentent simplement d´ouvrir un accès à une oeuvre foisonnante et complexe.
    Les indications de sources données en fin d´ouvrage permettent de replacer ces extraits dans leur contexte. Mais ceux qui se contenteront de lire les fragments réunis ici trouveront déjà un précieux fil conducteur pour s´orienter.

    Sur commande
  • Dans ces trois conférences, Jacques Lusseyran parle des surprenantes découvertes qu´il a pu faire en devenant aveugle. Son attention, sa joie, son intérêt plein d´amour pour les choses et pour les gens, lui ont ouvert un nouvel accès au monde. Mais son livre est bien plus qu´un étonnant récit d´expériences. Il nous apprend à surmonter l´aspect illusoire et superficiel de notre monde visuel. Il nous éveille à ce germe, ô combien fragile et menacé, de notre propre moi, et nous donne le courage de former notre destin à partir de notre activité intérieure.

    Sur commande
  • La crise sanitaire que nous traversons est le signe d'une cassure profonde entre l'humanité et le monde. Faire la guerre au virus ne fera finalement qu'aggraver les choses. Car ce qui est malade, c'est d'abord notre conscience.
    Pour pouvoir connaître et dominer le monde, elle a dû s'en séparer au point que nous ne savons plus que nous battre contre ce qui nous entoure pour pouvoir le contrôler.
    La solution ne viendra pas d'un vaccin extérieur, mais seulement d'une guérison de notre conscience. On peut décrire ce processus salvateur comme une initiation : interruption de la normalité, suivie d'une rupture, d'une épreuve du feu, puis d'une réintégration et d'une célébration.

  • Les écoles Steiner-Waldorf connaissent de plus en plus de succès, sur tous les continents. Elles représentent aujourd'hui le premier mouvement pédagogique alternatif. Qu'ont-elles de spécifique? ? Comment fonctionnent-elles? ? Que cherchent-elles à cultiver chez les élèves? ? Quels sont leurs programmes? ? Même si elles sont de plus en plus répandues, ces écoles restent souvent­ énigmatiques et mal comprises.
    Christof Wiechert, qui fut pendant 30 ans professeur de classe Waldorf en Hollande, puis anima ce mouvement pédagogique au niveau mondial­ de 1999 à 2009, donne ici des réponses courtes, claires, vivantes à ces questions, cherchant d'abord à dégager les sources au-delà de traditions parfois trop facilement acceptées.
    Son « ?introduction? » propose aux parents, aux personnes intéressées par l'enfance et l'éducation, aux critiques et aux amis des écoles ­Waldorf de jeter un regard neuf sur cette pédagogie telle qu'elle est vécue aujourd'hui.

    Sur commande
  • Evangile selon marc

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 1 Janvier 1991
    Sur commande
  • Quatrieme dimension

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 1 Janvier 1987
    Sur commande
  • Dans ces conférences faites à oxford en 1922 devant des auditeurs de plus de vingt nations, professeurs d'université et étudiants, rudolf steiner développe les objectifs et les exigences d'une éducation basée sur l'esprit.
    Faisant constamment le lien entre les idées et la pratique, il prend de nombreux exemples dans la vie de la toute jeune école waldorf qu'il a fondée trois ans plus tôt à stuttgart.

    Sur commande
  • Plus qu'une alternative, la médecine anthroposophique propose un élargissement de la médecine conventionnelle.
    Dans sa conception de l'homme, elle n'intègre pas seulement les processus physico-chimiques, mais elle tient compte de trois autres niveaux : le plan biologique - croissance, régénération - la vie psychique, et enfin la vie de l'esprit où s'exprime l'individualité. Ces quatre constituants sont - jusque dans les organes - en constante interaction, et la santé résulte de l'équilibre qui s'instaure entre eux.
    Si l'un vient à déborder de son champ normal d'activité, l'harmonie est rompue et la maladie s'installe. Les médicaments anthroposophiques sont issus des règnes de la nature. Les mêmes processus qui, chez l'homme, conduisent à la maladie, se retrouvent dans la nature, où ils sont créateurs. À chaque maladie correspond, dans les règnes minéral, végétal ou animal, une propriété spécifique dont on peut tirer, grâce à des procédés adaptés, une force curative.
    En plus des médicaments, la médecine anthroposophique fait appel à une riche panoplie de thérapies qui impliquent le patient dans sa propre guérison : art-thérapie, physiothérapie, applications externes, entretien biographique, etc. Née il y a moins d'un siècle, cette médecine est encore jeune, mais elle a déjà amplement fait ses preuves. Par sa prise en compte de la personne du patient, par l'attention portée tant à sa maladie qu'à son contexte individuel et social, elle répond aux besoins de l'homme contemporain.
    Elle apporte des vues nouvelles dans le domaine de la prévention. L'ouvrage de Victor Bott présente une approche particulièrement claire et vivante de cette médecine qui s'adresse à l'être perçu dans sa totalité.

  • « La sagesse primordiale a été conservée dans les centres de Mystères de l'Inde, de la Perse, de l'Égypte, de la Chaldée, puis dans les Mystères chrétiens. Les hindous parlaient des hiérarchies spirituelles dans le même sens que plus tard les Grecs et les Romains lorsqu'ils énuméraient la série des mondes : la Lune, Mercure, Mars, Vénus, Jupiter, Saturne. Denys l'Aréopagite avait en vue les mêmes sphères que les hindous, mais il insistait sur le fait qu'il s'agissait de mondes spirituels et recourait à des appellations dont il était certain qu'elles seraient prises dans un sens spirituel. Il parlait d'Anges, d'Archanges, d'Archées, de Puissances, de Vertus, de Dominations, de Trônes, de Chérubins, de Séraphins.
    Puis les hommes ont oublié ce que l'humanité savait jadis. » Rudolf Steiner Sommaire de l'ouvrage - La sagesse primordiale - La doctrine orientale du feu - L'apparition des premières formes animales - L'évolution de l'univers, de l'ancien Saturne au futur Vulcain - La formation du zodiaque - Les planétoïdes - La corporéité des Anges, des Archanges et des Archaï - L'ancien Saturne, l'ancien Soleil, l'ancienne Lune et la Terre - Saturne, Jupiter et Mars actuels - La voie lactée - L'avenir de la Terre.

    Sur commande
  • Conversation amoureuse

    Jacques Lusseyran

    • Triades
    • 16 Février 2006
    Sur commande
  • Apocalypse de jean

    Rudolf Steiner

    • Triades
    • 1 Janvier 2001
    Sur commande
  • Qu'est-ce que l'homme? Un être vivant régi par un centre de commande appelé cerveau? Que savons-nous de nous-mêmes? Nous connaissons nos désirs, nos intentions, nos aversions, nos préférences, mais que savons-nous en réalité de l'organisation de notre corps, de notre âme, de notre esprit? Comment sommes-nous faits? Comment fonctionnons-nous? Avec cet important ouvrage, Ernst-Michael Kranich apporte aux médecins, aux thérapeutes, aux pédagogues, mais aussi à tout non-spécialiste intéressé, une étude de base qui met en relation les différentes approches de l'homme : anatomie, embryologie, morphologie, physiologie, psychologie.
    On y trouve des descriptions détaillées des différents organes et de leurs fonctions, mais, et c'est ce qui distingue ce livre d'un ouvrage de biologie habituel, l'auteur s'y applique plus à décrire le " comment " que le " quoi ". Celui qui souhaite mieux comprendre les fondements de son organisme, sans craindre d'avoir à penser énergiquement des notions qui éclairent l'existence humaine sous de nouveaux aspects, notamment d'envisager le corps comme une partie seulement de la nature humaine et de compléter celle-ci par la vie du psychisme et celle du moi, découvrira, pour la première fois peut-être, à quel point les fonctions vitales, psychiques et spirituelles sont reliées et interdépendantes.
    Il n'y a rien d'automatique dans le corps ; tout se mêle et interagit. L'homme n'est pas une machine faite de pièces interchangeables. Le corps se renouvelle constamment et réagit sans cesse aux influences extérieures et intérieures. Nous vivons une perpétuelle métamorphose, dont chacun de nous est l'acteur, à chaque instant.

    Sur commande
  • Gilgamesh

    Laurent Cammas

    • Triades
    • 12 Décembre 2014

    L'Épopée de Gilgamesh provient d'une série de tablettes d'argile, gravées il y a plus de 3000 ans. Elle raconte les aventures d'un roi mésopotamien qui a régné vers 2650 avant J.-C., Gilgamesh, et d'un homme sauvage qui devient son ami, ­Enkidu.
    C'est le plus ancien texte littéraire connu, écrit dans le tout premier système d'écriture (l'écriture cunéiforme, début du IVe millénaire av. J.-C.) inventé par le peuple sumérien, au sud de l'Irak actuel.
    L'épopée a d'abord été développée de façon orale. Ce n'est qu'en 2300 av.J.-C. que l'on commence à la graver dans l'argile.
    Elle se compose de 12 tablettes trouvées au cours de fouilles archéologiques, à Ninive, dans l'immense bibliothèque du roi assyrien Assurbanapal.
    À l'issue d'un long sommeil de deux millénaires, l'épopée ressurgit à nouveau au milieu du XIXe?siècle et fut traduite en langage moderne grâce au génie des linguistes.
    De cette immense épopée, Laurent Cammas, poète et pédagogue, a tiré un récit plein de vie, de ­couleurs et de fureurs, pour les jeunes et les moins jeunes.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Nous sommes entourés de plantes très différentes les unes des autres?: Lichens, Algues, Champignons, Mousses, Fougères, Conifères, Plantes à fleurs...
    Quelle est la signification d'une telle diversité?? Existe-t-il un lien entre une plante aussi simple qu'une Algue verte, et une Tulipe ou une Rosacée??
    Pour comprendre la plante vivante, Goethe invitait le botaniste à ne pas en rester aux formes fixes, mais à recréer intérieurement leur développement. Cette reconstruction imaginative active, mobile, ouvre une voie inattendue vers une réalité qui reste inaccessible lorsque l'on se contente d'enregistrer des faits figés.

    Sur commande
  • La composition et la formation de notre Terre, et surtout le fait qu'elle puisse abriter la vie reste un mystère. Au fur et à mesure de leurs découvertes, les scientifiques s'aperçoivent que les roches les plus anciennes portent déjà des traces de vie bactérienne. On en vient de plus en plus à penser que la Terre devait être « vivante » bien plus tôt qu'on ne l'avait pensé, et que les substances mortes qui la composent se sont déposées en elle comme le bois et l'écorce dans le tronc d'un arbre, ou la coquille autour d'un escargot. Le monde mort des minéraux serait ainsi issu d'un monde vivant, et non l'inverse.
    Le livre de Dankmar Bosse explore cette piste à partir de trois points de vue, celui de Goethe, celui de la science moderne, et celui de Rudolf Steiner. La première partie présente les études de Goethe sur la géologie, qui attirent l'attention sur des aspects d'une géologie future, approchant une Terre vivante.
    La deuxième partie développe brièvement certains phénomènes fondamentaux de l'apparition des minéraux et de l'histoire de la Terre tels que les présente la géologie la plus récente. Ils décrivent l'évolution d'une sphère de vie liquide gazeuse et pénétrée de chaleur qui contenaient, dans les premiers temps de l'évolution terrestre, toutes les substances des minéraux et des êtres vivants qui peuplent aujourd'hui notre planète. La troisième partie éclaire ces mêmes développements d'un tout autre point de vue, celui que Rudolf Steiner a développé dans ses recherches occultes. En reliant ces trois sources, on parvient à une nouvelle compréhension de la Terre en tant qu'organisme vivant qui évolue, depuis l'origine, en même temps que l'être humain.

    Sur commande
empty