Table Ronde

  • La spiritualité n'est pas séparée de la vie elle-même : elle est la capacité à se sentir intensément vivant en goûtant, avec une lucidité accrue, toutes les facettes de l'expérience humaine.
    Dans les sept entretiens qui composent ce livre, Arnaud Desjardins répond aux questions de son fils Emmanuel sur des sujets aussi divers que le sommeil et l'Éveil, la détermination, l'action, la vulnérabilité, la gestion de l'énergie et la frontière entre psychologie et spiritualité.
    À la fois accessible et précis, cet ouvrage s'adresse aussi bien aux lecteurs qui veulent approfondir leur connaissance du sujet qu'aux novices qui souhaitent découvrir «ce dont il s'agit».
    Les entretiens sont précédés d'une introduction à la voie montrée par Swâmi Prajnânpad et proposée à «Hauteville», en Ardèche, par Arnaud Desjardins et ceux qui collaborent avec lui à cette transmission.

  • Comment trouver la joie, la libération, la paix ? " Quand nous comprenons le fonctionnement de l'esprit, la pratique devient facile ", disait le grand maître zen vietnamien du douzième siècle, Thuong Chien.
    C'est en saisissant la nature de la conscience que nous pouvons changer. Comment méditer ? C'est en méditant que le Bouddha a atteint la parfaite maîtrise de l'esprit. C'est la méditation que, depuis des siècles, ses disciples apprennent à pratiquer. C'est en méditant qu'ils parviennent à leur tour à se transformer. Comment cheminer sur la voie ? En portant sur la psychologie traditionnelle, ce nouveau livre de Thich Nhat Hanh donne des clés concrètes.
    Ces cinquante stances s'appuient, en effet, sur les trois plus importants courants de la pensée bouddhique en Inde, et nous permettent de mieux comprendre les oeuvres classiques. Elles constituent surtout une carte susceptible de nous guider.

    Sur commande
  • CELEBRE aux Etats-Unis dans les milieux de la psychologie et de la spiritualité en général et dans ceux du bouddhisme en particulier, Jack Kornfield partage dans cet ouvrage les fruits d'un parcours exemplaire.
    Après avoir été formé pendant cinq ans aux pratiques de méditation intensive dans un monastère bouddhiste de Thaïlande, il rentre aux Etats-Unis, persuadé d'avoir suivi une ascèse particulièrement efficace. Mais les états de conscience exceptionnels qu'il a connus ne l'ont en rien préparé à affronter ses propres problèmes existentiels. Ce constat douloureux l'amène à une profonde remise en cause de lui-même.
    Réalisant qu'un complément de formation lui est nécessaire pour se sentir aussi àl'aise dans l'effervescence de la vie contemporaine que dans les monastères d'Extrême-Orient, il explore en profondeur les approches psychologiques modernes.
    Le thème fondamental de la complémentarité possible entre les voies orientales de transformation et les découvertes des différentes écoles de psychothérapie a rarement été traité de manière aussi exhaustive que par Jack Kornfield et les quelques spécialistes qui se rattachent à son école.
    Par ailleurs, à l'heure où certains enseignants de méditation insuffisamment préparés ont été sources de rumeurs ou même de scandales divers, et en accord étroit avec Sa Sainteté le Dalaî-Lama, Jack Kornfield es également le promoteur d'un mouvement d'exigence éthique rigoureuse dans le domaine de la transmission des enseignements spirituels. Ce n'est pas le moindre de ses mérites.
    Dans cet ouvrage, qui témoigne de son expérience de disciple puis d'enseignant, Jack Korrifield examine une à une, avec autant d'humour que de sagacité, les questions qui se posent à tout Occidental en recherche.
    Au travers d'anecdotes et d'exemples vécus, il dissipe nombre de malentendus et beaucoup d'illusions. Ancré dans la réalité de notre société, ce livre est appelé à laisser une marque profonde dans le grand réveil spirituel de l'Occident.

  • Ces carnets d'une "Chine pyrénéenne", nourris de lectures et de silence méditatif, évoquent les paysages de Wang Wei ou Hiroshige, les grands tableaux de Soulages, le Petit traité de la marche en plaine de Gustave Roud, la "leçon de maintien" du héron, ou l'emploi du temps des hirondelles.
    A la question: que fais-tu ? L'auteur répond : "je contemple. Quelque chose d'autre se fait en moi. Je disparais dans le décor." En compagnie des poètes orientaux, d'André Dhôtel ou de Yeats, Yves Leclair nous rappelle que nous dormons "dans la paume d'un Dieu qui rêve". Entre les bords de Loire et ses retraites pyrénéennes, Yves Leclair compose, loin des foules, une oeuvre fertile et mesurée, alternant les exercices d'admiration et la poésie familière.
    Il est aussi l'éditeur, au Mercure de France, des oeuvres complètes de Pierre-Albert Jourdan.

    Sur commande
  • Certains aspects des voies traditionnelles qui visent à conduire, au-delà de révoltes et tensions, vers la tranquillité intérieure peuvent susciter la contestation. La rébellion des chercheurs d'absolu à l'égard de ce qui est censé les y conduire, tel est le thème de cet ouvrage. Ainsi en est-il pour ceux, angoissés par l'injustice, hantés de néant, enragés d'infini, qui s'expriment ici : ils oscillent entre quête de vérité et révolte face aux moyens d'y parvenir. Une ambivalence que symbolise la double face du dieu Janus apposée sur la couverture. Mais, symbole d'unification et de réconciliation des contraires, un portrait de Swâmi Prajnânpad clôt les contestations exprimées dans les différents chapitres.

    Sur commande
  • Dans ce livre, Pema Chödrön, moniale pratiquant le bouddhisme tibétain, propose à ses lecteurs cent huit courts textes.
    Chaque chapitre aborde un sujet susceptible de les aider à cultiver la compassion et la conscience éveillée au milieu du brouhaha de la vie quotidienne. Beaucoup plus qu'une collection de pensées du jour, Bien-être et incertitude offre un programme d'études progressif de la spiritualité. Prenant pour modèle la tradition bouddhique de la retraite de cent huit jours, l'ouvrage guide le lecteur dans son examen de divers concepts, thèmes et pratiques, essentiels sur la voie bouddhiste.
    Ce livre est une bonne introduction aux enseignements de Pema Chödrön, car il n'exige pas du lecteur qu'il connaisse la pensée ou les pratiques bouddhistes. Il met en relief les passages les plus importants et les plus émouvants des ouvrages précédents de l'auteure et examine divers sujets, dont la bienveillance, la méditation, l'attention, le " maintenant ", le lâcher-prise et le travail sur la peur et les autres émotions pénibles.
    On y trouvera des méthodes pratiques pour accroître sa conscience en éveil et changer ses habitudes qui font obstacle à la compassion. Un peu comme le chapelet traditionnel bouddhique, appelé mala, il renferme cent huit joyaux qui seront à la fois une source d'inspiration et un jeu de conseils.

  • Pourquoi, dans la religion catholique, les femmes sont-elles toujours silencieuses, effacées et dévouées ? Pourquoi ne sont-elles pas autorisées à prêcher dans les églises, comme le fit au douzième siècle Hildegarde de Bingen ? Pourquoi leur parole inspirée, leurs élans mystiques passent-ils pour suspects, alors qu'au cours de l'histoire chrétienne de grandes figures telles que saintes Geneviève, Brigitte de Suède et Catherine de Sienne furent consultées et louangées par les papes de leur temps ? Pourquoi, deux mille ans après le geste bouleversant du Christ qui, à la Résurrection, choisit de se montrer en premier à Marie-Madeleine, pourquoi l'Eglise de Pierre refuse-t-elle l'autorité spirituelle et la parole prophétique de la femme et ne conçoit-elle le sacré qu'au masculin, à l'exception de la Vierge Marie ? La mission féminine se réduit-elle aux soins maternels, à la compassion pour les faibles et les malheureux ? A-t-on délibérément oublié la Sagesse propre à la femme accomplie, qui n'a pas besoin de l'ordination pour éclairer le monde ? Tendrement polémique, cette Lettre propose une magnifique méditation sur le Féminin Transcendant qui se manifeste à travers la Bien-Aimée du Cantique, la figure médiévale de la Dame, ou encore Marie de Magdala et la femme " revêtue de soleil " de l'Apocalypse. Mais elle peut se lire aussi comme un petit traité des ânesses, des mules et autres bêtes rétives.

    Sur commande
  • "Ce n'est pas toujours simple d'être la femme d'un maître à penser, mais je dois avouer que c'est rarement ennuyeux. " Issue de la haute bourgeoisie anglaise, Diane Mukpo abandonne ses études et rompt avec sa famille à l'âge de seize ans, pour se marier avec Chögyam Trungpa, un jeune lama tibétain qui entend devenir l'une des principales figures de la transmission de l'enseignement bouddhiste en Occident. Mère de quatre enfants, dont trois seront reconnus comme des réincarnations des grands lamas tibétains, Diane Mukpo, dans ses mémoires à la fois troublants, drôles et peu communs, nous plonge au coeur de son intimité avec l'un des plus influents professeurs bouddhistes de notre temps. Document exceptionnel, ce livre est aussi le témoignage d'une femme qui réussira à s'affirmer et à aller au bout de ses rêves.

    Sur commande
  • Au-delà, ou plutôt en deçà, des philosophies et des théologies contradictoires, un dénominateur commun à toutes les voies de transformation personnelle, religieuses ou non, fait l'unité des enseignements de sagesse : il s'agit de demeurer établi dans la paix, la sérénité et l'amour qui n'ont pas de contraire.
    Or, ce dépassement du monde des opposés (réussite / échec, bonheur / malheur, création / destruction...) demande ce que la tradition chrétienne désigne par « la mort du vieil homme » et « la naissance de l'homme nouveau », ce que le soufisme dénomme fana et le bouddhisme nirvana, plus qu'un changement : une métamorphose.
    Composé à partir de réponses données à des auditoires québécois et mexicains en quête du sens de l'existence, La Paix toujours présente nous invite à cette aventure radicale. Elle n'est pas réservée à quelques yogis, moines ou moniales retirés du monde. Le verset le plus célèbre des Upanishads nous concerne tous : « De l'irréel conduis-moi au Réel, des ténèbres à la Lumière, de la mort à l'Immortalité. »

    Sur commande
  • Nous sommes habitués aux ouvrages d'Occidentaux, et même de religieux chrétiens, interprétant les écritures sacrées de l'Asie. Il est plus surprenant de voir un Hindou, imprégné de sa propre tradition, partager avec nous sa lecture personnelle du quatrième Évangile. Physicien auquel la science n'a pas apporté de réponse dans sa quête de l'être, Ravi Ravindra s'est tourné vers la métaphysique. Affranchi de tout sectarisme et donc à l'affût de l'Esprit où qu'il souffle, il s'est maintes fois nourri de l'Évangile de Jean. S'il nous en livre aujourd'hui un commentaire inspiré, ce n'est pas dans un but d'exégèse mais parce qu'il s'est lui-même mis à l'écoute et s'est laissé intimement transformé par l'un des plus beaux fleurons du christianisme. Au travers de ce prisme, le plus mystique des Évangiles canoniques s'enrichit pour nous d'une lumière nouvelle.

  • Avec la collaboration de Marie-Pierre Chevrier

  • Dans ce livre inspiré, Andrew Cohen nous entraîne à la découverte de notre véritable nature, le Soi primordial.
    L'éveil au contexte, immense et profond, dans lequel se déroulent nos vies individuelles, nous libère des limites étouffantes de nos peurs et de nos désirs égocentriques. Cette expansion de conscience nous rend disponibles pour participer au déploiement d'une nouvelle dimension du monde humain. Vivre l'éveil, c'est répondre, dans l'instant, à l'impératif d'évolution qui nous appelle au plus profond de nous-mêmes.

  • Grands reporters lancés à la recherche du sens, Rachel et Jean-Pierre Cartier se sont cette fois-ci engagés sur la piste des femmes de lumière. Qui sont-elles, ces femmes extraordinaires dont l'existence constitue pour tant d'êtres humains une source d'espoir et d'inspiration ? A travers une série de rencontres qui nous font passer du soufisme au catholicisme, du bouddhisme tibétain à l'hindouisme, jusqu'à nous laisser entrevoir l'amour et le don de soi logés au coeur de toutes les religions et pratiques spirituelles, ce livre donne la parole à des femmes accomplies, témoins de la mutation à laquelle nous sommes appelés. Complété par les réflexions d'Eva de Vitray-Meyerovitch, Denise Desjardins et Annick de Souzenelle, cette captivante galerie de portraits donne à penser que la femme pourrait bien être l'avenir spirituel de l'homme.

  • La Grande Paix de l'Esprit retrace le chemin spirituel dans son intégralité, depuis les notions d'éthique qui forment le socle commun à toutes les religions et à tous les hommes épris d'humanisme, jusqu'aux enseignements les plus élevés du Dzogchen, en passant par la philosophie bouddhiste fondamentale qu'est la compassion. Invité en l'an 2000 à Lérab Ling, dans le Languedoc, le dalaï-lama a livré les principes clés du bouddhisme devant une assistance de dix mille personnes en même temps qu'il commentait, avec une érudition et une clarté remarquables, le texte magistral du maître tibétain du quatorzième siècle, Longchen Rabjam dit Longchenpa : Trouver le confort et l'aise dans la méditation de la Grande Perfection. De cette rencontre entre deux maîtres éminents du bouddhisme tibétain, Sogyal Rinpoché a dit : " Nous avons tous été touchés par la profondeur, la pertinence et la limpidité de ces enseignements ; certains ont d'ailleurs affirmé qu'ils étaient parmi les plus remarquables qu'ils aient eu l'occasion d'entendre. Avoir pu recevoir ces enseignements du dalaï-lama fut un événement exceptionnel dans la vie de toutes les personnes présentes. " Imprégné de l'ambiance chaleureuse de l'événement, ce livre d'une grande fluidité, directement issu de la transmission orale du bouddhisme tibétain, est plein de vitalité. Il offre au lecteur une dimension inédite de l'esprit du dalaï-lama, en même temps qu'il lui propose une vision panoramique de l'enseignement du Bouddha.

empty