Sully

  • Wazzaka : beauté et perfection des objets japonais du quotidien Nouv.

    Les wazakka sont des ustensiles de la vie quotidienne japonaise qui combinent la beauté de l'artisanat traditionnel avec la fonctionnalité du quotidien. Ce sont des objets d'une grande qualité qui ont atteint une perfection minimaliste, et sont pourvus d'un esthétisme simple et naturel.

    Dans cet ouvrage illustré, l'auteure présente nombre de ces objets ainsi que leur histoire et les techniques qui se sont transmises par des générations d'artisans : maroquinerie Bunkogawa, sacs en papier washi, aiguilles de couture qui ne se brisent, ni ne se courbent, boîtes à déjeuner dont le bois a des propriétés antibactériennes, verres qui rehaussent le goût de la boisson, etc.

    Tous ces objets nous font découvrir les merveilles et l'originalité de la culture traditionnelle japonaise. Il s'adresse aux passionnés du Japon, comme aux créateurs, aux designers, aux artisans...

  • Cet ouvrage est une invitation à redécouvrir les Arbres, des êtres vivants avec lesquels on peut communiquer dès qu'on ouvre son esprit à cette possibilité. Les arbres nous offrent des opportunités de transformations physiques et psychiques, ils nous proposent un chemin pour se reconnecter avec la Nature et retrouver le sens de l'émerveillement.

    L'ouvrage est construit autour de l'expérience d'Erwan Cavarec, un élagueur breton, qui pratique la taille raisonnée et en conscience, qui se passionne pour les arbres et l'arbologie, et organise des stages de communication homme-arbre et de pédagogie par la nature. On y découvre la pratique de la « mise à l'arbre » qui permet d'entrer en contact avec l'énergie des arbres et de ressentir leur pouvoir guérisseur. On y apprend les énergies particulières des différentes espèces et leur connexion avec notre santé (organes, psychisme). On se familiarise avec le monde des arbres, leurs rapport au temps, leurs modes de communication, la façon de les aborder et de leur témoigner notre gratitude.

    Le monde des arbres passionne le public comme en témoigne plusieurs ouvrages à succès qui sont pour la plupart des traductions (La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben ou Shinrin Yoku qui décrit les « bains de forêt »). L'originalité de L'homme qui parle avec les arbres, outre qu'il est écrit par des auteurs français, est qu'il met en avant la relation homme-arbre, et la possibilité d'une communication entre les humains et le règne végétal. Il aborde des points très concrets de notre relation avec les arbres, comme la question de la taille, et ouvre sur la nécessité plus générale de se reconnecter avec la nature et les cycles de l'univers.

    Sur commande
  • Les Yôkai sont des créatures surnaturelles du folklore japonais aux forme inventives et au comportement mystérieux. Ils naissent du danger présent dans notre environnement, de l'anxiété des hommes quand la nuit venue, les ténèbres nous entourent. Mais leurs formes fantastiques sont souvent humoristiques ainsi que les histoires qui leur sont liées.
    Les représentations des Yôkai se sont multipliées au cours des siècles, sur des rouleaux peints, des gravures sur bois, des livres, des objets divers : kimonos, céramiques, netsuke, armes, jouets, objets religieux. Ils sont très présents dans la culture populaire japonaise.
    Cet ouvrage présente une partie de la plus grande collection d'objets japonais sur les Yokai, depuis la période Edo jusqu'à l'époque moderne, et fournit un aperçu complet de la culture des Yôkai.

    Sur commande
  • Il s'agit du tome 2 d'un Guide illustré du Japon traditionnel. Le tome 1, sur l'architecture et les objets du quotidien, s'est écoulé à 1250 ex. entre août et décembre 2019. La qualité de cette série réside dans la qualité des illustrations et les explications à la fois concises et très recherchées. Elle s'adresse à la fois au grand public intéressé par la culture japonaise - les ouvrage sont très faciles d'accès - et aux connaisseurs et spécialistes qui trouveront des éléments très précis absents d'autres publications. Le thème de l'alimentation japonaise devrait toucher un public plus large que celui intéressé par le Japon traditionnel. Il peut également être placé dans les rayons des livres de cuisine.

    Sur commande
  • Wabi sabi est la quintescence de l'esthétique japonaise : « Wabi sabi est la beauté des choses imparfaites, impermanentes et incomplètes, c'est la beauté des choses modestes et humbles, c'est la beauté des choses atypiques ». Dans ce court ouvrage, l'auteur présente une synthèse éblouissante sur ce qui est si difficilement exprimable. Développé par les maîtres japonais du thé, qui faisaient appel aux divers arts traditionnels, art floral, calligraphie, architecture, poterie, jardin, la notion de wabi sabi renvoie à l'âme profonde du Japon imprégné de shintoïsme et de bouddhisme zen.
    Cet ouvrage nous fait goûter la saveur du wabi sabi à la fois par son texte, mais également par les photos, la qualité du papier et la maquette. Il comporte également une mise en perspective passionnante du wabi sabi et de l'esthétique moderniste.
    L'ouvrage paru en 1994 aux USA dans une maison d'édition confidentielle est devenu un livre culte vendu à plus de 100 000 ex. Il est toujours classé dans les meilleures ventes d'ouvrages sur l'esthétisme chez Amazon. « Un livre d'une profondeur stupéfiante. certaines de ses formules, mises en perspective et réflexions sont définitives » (www.tropiques-japonaises). Il se distingue par sa qualité, sa subtilité et sa simplicité des autres ouvrages sur le sujet.

  • Le maître zen Dôgen (1200-1253) est à l'origine de l'école Sôtô du Zen au Japon. Il est reconnu comme l'un des plus grands religieux et philosophes japonais : dans le monde entier, on étudie son oeuvre et son enseignement sert de référence à tous les pratiquants du zen.
    Le manga « Dôgen, maître zen » raconte dans le détail les différents épisodes de sa vie : son enfance, sa quête de l' enseignement du Bouddha - au Japon puis lors d'un périlleux voyage en Chine - la rencontre avec son maître Nyojô, puis le retour dans son pays et les difficultés qu'il affronte pour transmettre l'enseignement qu'il a reçu. On y croise, dans la période troublée du Japon médiéval, les personnes qui ont compté pour Dôgen, sa famille, ses maîtres, ses disciples, moines et laïcs.
    « Dôgen, maître zen » - Dôgen sama monogatari - et l'oeuvre d'un moine zen spécialiste de Dôgen, Ryodô Awaya, et d'un mangaka réputé, Fumio Hisamatsu, qui fut assistant de Osaju Tezuka.

  • Pays d'une incroyable modernité et de l'excellence technique, le Japon a un autre visage plus ancien, plus discret qu'il a hérité de son histoire ainsi que de la culture, des coutumes, des croyances, des savoir-faire et de l'art de vivre qui s'y sont développés au fil du temps. C'est ce que nous fait découvrir ce Guide illustré du Japon traditionnel.
    Ce volume se compose de deux parties. La première est consacrée à l'architecture, en particulier aux maisons, pavillons de thé (chashitsu), jardins, bains publics et en plein air, sanctuaires shintô, temples bouddhiques et autres châteaux de l'Archipel. La seconde donne un aperçu des objets et du matériel utilisés traditionnellement par les Japonais en guise de mobilier, pour s'éclairer, se chauffer, offrir des cadeaux, s'adonner à l'art de la calligraphie (shodô) ou à la voie de l'encens (kôdô), et vénérer leurs ancêtres, les divinités shintô et le Bouddha.
    Cet ouvrage s'adresse aussi bien aux voyageurs qu'aux esprits curieux en quête d'informations précises et détaillées. Il a été conçu pour donner un avant-goût des traditions d'un pays étonnant, capable de se tourner résolument vers l'avenir sans rien perdre de l'essence même de son identité, à savoir une harmonie profonde entre l'homme et la nature, une conscience aiguë de la précarité de l'existence et le sens inné de la poésie.

    Sur commande
  • Joranne, illustratrice et blogueuse passionnée du Japon, décrit ici des objets typiques de la culture japonaise, relatant leurs origines, les anecdotes qui leur sont rattachés. Avec humour et légèreté elle présente les différents objets avec des dessins, du texte, des photos : Daruma (figurine), Maneki-neko (chat porte-bonheur), Kokeshi (poupées de bois), Sarubobo (amulette), Shisa (sculpture protectrice), Koren (pièce de tissu), Kokatsu (table basse), Furin (clochette à vent), Washlet (WC japonais), Katoributa (cochon anti-moustique), Inuhariko (chien porte-bonheur), Osechî ryôri (plats du Nouvel An), Morimo (boule d'algues décorative).
    A la fois bande dessinée et carnet de voyage, voici un ouvrage graphique plein d'humour, instructif, étonnant et talentueux qui est une fenêtre ouverte sur le Japon.

  • L'art du zazen

    Pierre Crépon

    • Sully
    • 24 Février 2017

    Le zazen (littéralement médiation assise) est la méditation spécifique à l'école zen. C'est une méditation sans objet, avec une posture corporelle droite et immobile, et une concentration sur l'instant présent.
    Enseigné en Europe depuis près de 50 ans, le zazen est maintenant largement diffusé dans les milieux tournés vers la spiritualité. Il est pratiqué dans les nombreux centres zen, mais également dans d'autres traditions, bouddhique et chrétienne, et chez les adeptes d'une spiritualité laïque.
    L'ouvrage n'est ni un manuel pratique ni un livre théorique. Il se veut un compagnon sur le chemin spirituel qu'induit la pratique du zazen. Il est composé d'un ensemble de textes d'une à quelques pages, issus d'enseignements oraux exposés en diverses circonstances, évoquant le sens de la méditation assise, ses exigences et son influence dans la vie quotidienne. Ces enseignements transmettent une expérience et une tradition qui permettent à chacun d'approfondir sa propre pratique.
    Ces textes ont été réécrits soigneusement et le mélange d'écriture et d'oralité leur donne un style limpide et chaleureux. L'ouvrage rend accessible la méditation assise et le zen aux Occidentaux, et s'il s'adresse aux nombreux pratiquants du zazen ou de la méditation, il touchera également le public s'intéressant à la vie spirituelle.

    Sur commande
  • Il s'agit d'un ensemble d'essais, parus originellement dans la publication en huit volumes de la tra- duction du Shôbôgenzô, et largement remaniés. Yoko Orimo y analyse l'oeuvre de maître Dogen (1200-1253), le fondateur du zen Sôtô au Japon, qui est unanimement considéré comme le plus important philosophe de l'Archipel et comme l'un des penseurs les plus féconds de toute l'histoire du bouddhisme.
    La réflexion de Mme Orimo est particulièrement profonde et brillante, et permet d'accéder non seulement à la signification du Shôbôgenzô, à la spiritualité de Dôgen, mais également au coeur de la culture japonaise et du bouddhisme extrême-oriental, qui sont à la fois étrangers à notre culture et extrêmement modernes.
    Ce livre est destiné à la fois aux pratiquants du bouddhisme et aux philosophes.

  • Les sento, les maisons de bains publics, sont une tradition séculaire qui fait partie du mode de vie des Japonais. Grâce aux bienfaits de l'eau très chaude, le plus souvent d'origine naturelle, ils ont un rôle de purification et de détente ainsi qu'une dimension communautaire où sont abolies les différences sociales. Ils comportent également une dimension artistique, et leurs décors font de chacun d'entre eux un véritable musée, depuis les sento de style traditionnel jusqu'aux sento modernes des designers.
    Cet ouvrage, en explorant la culture des bains japonais et en présentant plus de soixante d'entre eux, nous ouvre les portes d'un monde intime au coeur de la culture japonaise.
    Stéphanie Crohin Kishigami est ambassadrice officielle des sento et est également membre du Comité des Bains de la ville de Tokyo. Photographe, avec un accès unique à l'intérieur des sento, auteure de deux ouvrages en japonais, elle se consacre à faire connaître et à diffuser la culture du sento.

  • Il s'agit de la suite de l'ouvrage Wabi-sabi à l'usage des artistes, designers, poètes et philosophes dont l'édition française est parue en 2015 et dont la notoriété et les ventes vont en grandissant. En fait l'édition originale du premier livre est parue en 1994 et l'édition originale de ce nouveau livre date de 2015 (Wabi-sabi Further Thoughts).

    La notion de Wabi-sabi, un concept clé de l'esthétique et de la civilisation japonaise, « la beauté des choses imparfaites, impermanentes et incomplètes », dont l'usage commence à se répandre en Occident, grâce notamment à ces ouvrages, est ici approfondie. L'auteur revient sur l'apparition de cette notion dans l'histoire japonaise, dans la poésie ou la cérémonie du thé, ce qui permet d'en clarifier le sens. Il aborde également la place du wabi-sabi dans le monde contemporain, souligne l'importance de la matérialité, et l'incompatibilité profonde entre le wabi-sabi et le monde numérique. Ainsi, l'approche d'une notion esthétique débouche sur une réflexion beaucoup plus profonde : « On peut qualifier le wabi-sabi de système esthétique «complet». Il offre une approche intégrée de la nature ultime de l'existence (métaphysique), une connaissance sacrée (spiritualité), un bien-être émotionnel (état d'esprit), un comportement (moralité), ainsi qu'une perception visuelle et tactile des choses (matérialité). » L'ouvrage comporte de nombreuses photos, une mise en page et une qualité de papier, qui sont un exemple du wabi-sabi.

    Sur commande
  • L'esprit japonais présente les concepts clés de la culture japonaise en vingt-huit chapitres, qui sont autant d'éclairages sur la psychologie des Japonais, sur leur rapport aux autres, à la société, à la nature, à la beauté, à la vie et à la mort.
    Ce qui à la fois déroute et fascine les Occidentaux dans la culture du Japon et le comportement de ses habitants - l'esprit de groupe, l'ambiguïté, la modestie, les relations hommes-femmes, l'esprit de la Voie, la conception de la beauté - est ici expliqué, et chaque chapitre ouvre de nouvelles perspectives dans la compréhension du monde japonais.
    Cet ouvrage est d'une lecture passionnante et d'une aide précieuse pour tous ceux qui sont en relation, ou en affinité, avec le Japon et qui souhaitent mieux comprendre ses habitants.

  • Le Shintô est la religion ancestrale du Japon. C'est la Voie des kamis qui n'a ni fondateur, ni doctrine, ni texte sacré, ni dogme.
    Il est cette grande force invisible qui traverse l'histoire de l'Archipel depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours. « Les ancêtres et la grande nature font de nous ce que nous sommes maintenant, nous leur devons gratitude, honneur et crainte respectueuse ».
    Emiko Kieffer présente dans cet ouvrage les multiples manifestations du Shintô qui imprègnent la vie quotidienne du Japon : l'omniprésence des kamis, le respect de la nature et des objets, les rituels et les fêtes, les sanctuaires, la morale, le comportement...
    Elle nous fait ainsi ressentir ce qui est au coeur de la culture et du peuple japonais et qui interroge l'Occident depuis toujours.

  • Il s'agit du tome 3 de la série. Les deux premiers tomes, publiés en août 2019, ont des commandes moyennes de réassort (et des retours), mais je suis persuadé que la série, par sa qualité, va s'imposer peu à peu. C'est une excellente introduction, abordable, à l'histoire et la civilisation chinoise. Nous prévoyons d'autres ouvrages style BD, manga, romans graphiques.

    Sur commande
  • Le psoas est un des muscles les plus importants du corps humain : situé au coeur de l'articulation de la hanche et le long de la colonne lombaire, il est le seul muscle qui relie directement les parties supérieure et inférieure du corps. Il joue un rôle crucial dans l'équilibre postural, le mouvement et, plus encore, dans le bien-être général, car sa fonction s'étend également aux systèmes nerveux et énergétiques (par le biais des chakras) et au niveau émotionnel en étant le siège des sentiments profondément ancrés.
    Avec ses illustrations détaillées, ses exercices d'étirement et de renforcement, ses chapitres très complets sur le rôle du psoas dans les mouvements du yoga et de la méthode Pilates, cet ouvrage explique comment relâcher ce muscle afin de créer équilibre, harmonie et liberté de mouvement.
    Il permet de soulager les maux du bas du dos, de renforcer le centre du corps et d'ouvrir les canaux énergétiques.
    C'est le premier ouvrage en français de ce type sur le posas. Il intéressera tous ceux qui sont en relation avec le travail corporel (kinésithérapeute, ostéopathe, préparateur physique, professeur de gymnastique ou de yoga, danseur, sportif, etc).

    Sur commande
  • Ce livre est un traité d'ostéopathie basé sur la théorie de la posture. Dans cette symbiose entre deux disciplines, la posturologie sert de guide pour cheminer dans le labyrinthe de la pathologie et l'ostéopathie est l'instrument qui permet de découvrir la ou les lésions par la palpation, puis de soigner. La démarche proposée dans cet ouvrage permettra à l'ostéopathe de savoir immédiatement comment aborder tout patient se présentant à lui et de diagnostiquer rapidement la ou les zones à traiter et comment les traiter. Pour ceci, outre quelques techniques classiques cet ouvrage présente nombre de techniques originales telles celles du MAC, ou mouvement analytique contralésionnel, mises au point par l'auteur, techniques simples, faciles à utiliser avec un risque minimal. Le docteur Michel Steinmetz est enseignant en Ostéopathie depuis 1990 et Président fondateur de la Société Internationale d'Ostéopathie Posturologique (SIOPOS).

  • L'ouvrage est constitué de planches de dessins au trait représentant les multiples expressions des différents éléments des jardins japonais. Ces dessins sont inspirés des planches reproduites dans les anciens traités de jardins traditionnels. Chaque expression d'un élément - il y a par exemple 10 à 15 formes différentes de lanternes japonaises - est accompagnée par le nom traditionnel qui la désigne, et sa traduction française. L'ensemble est introduit par Fujii Keisuke, professeur au département d'architecture de l'Université de Tokyo, qui a assuré la supervision de l'ouvrage, et par Marie Maurin, pour l'édition française, universitaire française spécialiste des jardins japonais, qui a également traduit tous les termes.

    Les différents chapitres traitent successivement de : Lanternes ; Pierres, bassins et vasques ; Clôtures, écrans, portillons, portes suspendues ; Pas japonais, allées, pierres de seuil ; Styles de jardin ; Agencement de pierres ; Jardins secs, motifs sur sable ; Ensemble de pierres ; Portails, murs d'enceinte, kiosque, pavillon de jardin, pavillon de thé, banc d'attente, protections contre le gel et la neige.

    Cet ouvrage est à notre connaissance le premier qui donne les éléments pour constituer un jardin japonais ou pour s'en inspirer. C'est en plus un beau livre, très agréable à consulter. Il a sa place dans les rayons d'architecture des jardins, de beaux livres, d'ouvrages sur le Japon, mais également dans les jardineries ou les librairies ésotérique pour les liens avec le feng shui.

    Sur commande
  • Ce deuxième volume commence avec l'âge des divisions, une période de guerre civile et d'invasions étrangères, en passant par l'âge d'or de la grande dynastie des Tang - à l'époque le plus puissant empire du monde - jusqu'à son effondrement ultime. Cette même période fût celle de la diffusion de nouvelles idées et religions, comme le bouddhisme ou l'école des mystères, et l'avènement de l'aristocratie chinoise et de sa culture.

  • Ce volume couvre l'éblouissante et classique dynastie Ming jusqu'à sa chute devant les Mandchous et la dernière dynastie Qing. Il aborde l'École de l'Esprit de Wang Yangming et le douloureux processus de modernisation et de conflits avec l'Occident et le Japon, incluant la guerre de l'Opium et la révolte des Boxers, qui ont conduit à une transformation politique radicale et la naissance de la Chine moderne.

    Sur commande
  • Sadako Sasaki est née en 1943 à Hiroshima. Elle a 2 ans lorsque la bombe explose. Survivante, avec sa famille, elle passe les premières années de sa vie dans les décombres, puis avec la reconstruction d'Hiroshima. Elle est une petite fille joyeuse, sportive et éveillée, lorsqu'à l'âge de 11 ans (en 1954) elle ressent alors ses premiers vertiges et on lui diagnostique une leucémie causée par les radiations (le « mal de la bombe atomique »). Suivant l'ancienne légende japonaise des mille grues, selon laquelle quiconque confectionne mille grues en origami voit son voeu exaucé, elle commence à confectionner des grues en papier. Elle en confectionnera 644, utilisant tout le papier qu'elle pouvait trouver, avant de mourir le 25 octobre 1955. Les enfants de sa classe, profondément touchés par son histoire, finirent de plier les 1000 grues et continuèrent pour collecter de l'argent en provenance des écoles japonaises et construire un monument à sa mémoire et à celle des enfant victimes de la bombe d'Hiroshima. Le « Monument de la paix des enfants », qui commémore Sadako Sasaki, est situé dans le parc du Mémorial d'Hiroshima. Des milliers de grues en papier, venues du monde entier, sont déposées chaque jour autour du monument. Deux autres statues, à la mémoire de Sadako, ont été élevées à Albukerque et Seattle.

  • L'histoire de la Chine en BD comprend 4 volumes. Avec humour et un graphisme lisible et créatif, cette excellente série offre un panorama de l'histoire de la Chine, des origines au début de l'ère moderne, tant du point de vue des événements que de la culture. Grâce au talent de l'auteur, et son sens de la synthèse, nous arrivons à comprendre, en nous divertissant, l'histoire tumultueuse de la Chine, ses dynasties, ses guerres, son économie, sa philosophie.
    La série s'adresse à tous ceux qui s'intéressent à la Chine, adolescents comme adultes.

  • Les poupées kokeshi sont des petites figurines en bois qui sont devenues l'un des symboles du Japon. De forme simple, sans bras ni jambes, à l'origine destinées à des jeux d'enfants, elles font partie de la culture populaire. Fabriquées de façon artisanale, avec des styles différents, elles sont devenues des objets de collection, des souvenirs que touristes et Japonais aiment offrir.
    Cet ouvrage, le premier en langue française, présente cet art des kokeshi dont l'origine remonte au xixe siècle, et qui sont essentiellement fabriquées dans le nord-est du Japon par des ateliers d'artisans traditionnels. L'auteure nous fait rencontrer ces artisans, et découvrir leurs procédés de fabrication. Elle présente avec de très belles photos, les différents styles et nous fait partager son enthousiasme pour le monde des kokeshi.
    Laetitia Hébert a vécu plusieurs années au Japon, d'où est venue sa passion pour les kokeshi. Elle anime un site d'information qui leur est destiné.

    Sur commande
empty