Vie pratique & Loisirs

  • Louer un logement en meublé à l'année, louer une chambre pendant les vacances, un appartement à la montagne ou à la mer. Voilà des situations très fréquentes actuellement. Peut-être, êtes-vous directement concerné ?

    Destiné à un large public, voici l'ouvrage de référence pour tout propriétaire ou locataire désirant louer un bien immobilier meublé toute l'année, à titre exceptionnellement temporaire ou encore quelques semaines par an.

    Cet ouvrage fait le point sur toutes les règles régissant ces formes de location en passant par les généralités, les particularités, les précautions à prendre et l'ensemble de la législation applicable en la matière.

    Se voulant résolument pratique, Frédérique Guimelchain aborde de façon concrète l'ensemble des problématiques et/ou choix judicieux qui peuvent s'imposer aux propriétaires et aux locataires : ainsi, le régime de chaque type de location, les conditions pour y accéder, les règles applicables, le régime fiscal détaillé pour chacune d'entre elles, le régime social des loueurs, les litiges pouvant résulter de ce type de location...

    Cette nouvelle édition tient compte de toutes les dernières et nombreuses évolutions en la matière pour permettre à tout propriétaire loueur et tout locataire de profiter de leur contrat de location en toute quiétude.

    Locations meublées ;
    Locations temporaires ;
    Locations saisonnières ;
    Statut des bailleurs ;
    Pour chacune de ces formes de locations retrouvez l'ensemble de la législation applicable en la matière.

  • Les dissensions entre syndics et copropriétaires ne sont pas une fatalité. Le métier de syndic peut changer de manière convaincante. Ainsi, les copropriétaires regagneront la confiance qui leur permettra de s'engager dans la rénovation thermique, voire dans la réhabilitation de l'habitat dégradé. Pour cela, il faut mettre fin à trois grandes pratiques délétères.

    Quand on veut vendre un lot de copropriété, il est imprudent de repeindre vite les murs mouillés, tout en cachant les sinistres survenus et la désorganisation collective. De son côté, le syndic doit éviter de tordre le bras aux copropriétaires afin qu'ils acceptent, faute de mieux, des accords décevants. Il faut éviter tout autant les mauvais arrangements que les trop longs procès. Enfin, l'État doit cesser de prendre les syndics pour des agents publics bénévoles.

    Face à ces dérives, et dans le but de rentabiliser leur activité, des gestionnaires d'immeubles se focalisent sur l'intermédiation de vente ou sur la fourniture de services en dehors de leur mission. Or, le syndic est censé surveiller les prestataires. Comment se surveillera-t-il lui-même ? Mieux vaut fuir le mélange des genres pour revenir à l'essentiel, qui est d'assurer l'entretien des parties communes en fidélisant les copropriétaires dans la transparence.

  • Pourquoi créer une SCI familiale ?

    Parce que, dans certaines situations, elle peut s'avérer une structure particulièrement intéressante pour gérer et, le cas échéant, transmettre son patrimoine. Elle pourra ainsi éviter d'innombrables conflits au sein de la famille liés à l'indivision. Enfin, elle permettra une fiscalité au choix.

    Et dans quels cas, la création d'une SCI familiale peut être pertinente ?

    C'est tout l'objectif de cet ouvrage : définir les situations dans lesquelles la constitution d'une SCI familiale peut être une véritable opportunité. Nous en aborderons ainsi les avantages et les inconvénients qui seront attachés au contexte tant familial que patrimonial.

    Aussi, seront développées, entre autres, les questions de :

    L'enjeu d'une SCI familiale ;
    /> Les avantages et les inconvénients d'une telle structure ;
    La fiscalité ;
    La rédaction des statuts ;
    Les difficultés rencontrées...
    Parce que la SCI familiale a ses avantages, mais n'est pas dénuée de désillusions... à vous d'avoir toutes les réponses pour faire le BON CHOIX.

  • "Vous voulez apprendre, de manière facile et ludique, à reconnaître, récolter et utiliser facilement les plantes sauvages ? Alors, Ce livre est fait pour vous. Grâce à une méthode pédagogique simple et accessible, vous n'aurez besoin d'aucune connaissance préalable pour vous initier et introduire les plantes sauvages dans votre vie quotidienne.

    Avec la méthode OSAPIC©, présentée dans cet ouvrage, Laurence Talleux vous transmet des clés élaborées au cours de nombreuses années de pratique et de formation auprès d'un public de débutants et de passionnés. Vous pourrez ainsi identifier et utiliser un très grand nombre de plantes.

    Découvrez, au fil des pages de ce guide, les utilisations, des plus courantes aux plus inhabituelles, des plantes les plus communes de votre environnement : alimentation, outil, soin, hygiène corporelle... De la simple soupe au cordage, en passant par la réalisation d'un steack végétal, d'un shampoing ou d'une lessive, les "mauvaises herbes" n'auront plus aucun secret pour vous et se révèleront de précieuses alliées tant à la maison que dans le cadre de vos activités de pleine nature."

    Sur commande
  • Il y a un peu plus de 20 ans, en 1998, je publiais mon premier ouvrage sur les animaux de la forêt de Fontainebleau, aux Editions du Puits Fleuri.

    Ce livre qui présentait la synthèse de mes recherches sur les animaux de la forêt, a servi de référence depuis cette date...

    Aujourd'hui, je vais vous montrer le visage actuel de la forêt de Fontainebleau... En effet, depuis 1998, je n'ai cessé de parcourir cette forêt pour observer et étudier les animaux sauvages.

    Le statut de certaines espèces a changé, certaines ont régressé, d'autres ont disparu mais certaines ont aussi évolué favorablement...

    Les techniques d'étude et d'observation (et de prise de vue) aussi ont évolué, et permettent de mieux connaître la faune sauvage, si souvent discrète et nocturne... La première partie de ce livre y sera consacrée car je reçois beaucoup de courriers me demandant d'expliquer mes techniques d'observation.

    Enfin, je vous guiderai sur certaines randonnées où vous pourrez observer des animaux sauvages, si vous êtes assez discret...

    Sur commande
  • "Protéger l'abeille doit être la priorité pour tous les apiculteurs, petits ou grands, avec ou sans statut" Diminution drastique du nombre des apiculteurs, recours accru aux pesticides, importations de miels mal ou peu contrôlées, interférences possibles des ondes avec les vols d'abeilles, succession d'autori-sations administratives de mise sur le marché (AMM) de techniques ou produits dangereux pour les abeilles malgré les contentieux et les annulations répétées, année après année, de ces AMM sans cesse renouvelées...

    Il est temps que le droit vienne au secours des abeilles et de l'apiculture.

    Voici dans ce guide pratique et juridique un tour d'horizon commenté et expliqué de l'ensemble des textes de lois se rapportant directement ou indirectement au monde apicole.

    C'est ce que ce livre tente de faire.

    Sur commande
  • L'habitat participatif est présenté comme une troisième voie entre la copropriété, qui serait banale et désespérante, et le logement social, où les habitants devraient passivement s'adapter au cadre qui leur est offert. Depuis 2014, l'habitat participatif est même devenu une notion juridique en étant intégré à la loi. On a pourtant pu caricaturer cette innovation comme un gadget pour bourgeois bohèmes.

    Néanmoins, un tableau des organisations possibles en habitat participatif paraît instructif. En effet, il existe des solutions adaptées pour chaque groupe d'habitants en fonction des idées qui y prévalent. Les citoyens concernés peuvent ainsi éviter d'être trompés.

    Si l'on insiste sur l'obligation de s'ancrer dans une action collective égalitaire, la copropriété coopérative en union de services semble appropriée. Si l'on souhaite plutôt constituer un club élitiste, la structure associative semble plus intéressante. Pour les consommateurs voulant rentabiliser au maximum leur investissement, les diverses formes de sociétés civiles ou commerciales présentent un intérêt à condition de rester prudent. Les individus à la mentalité d'usagers peuvent, quant à eux, s'en remettre à des organismes sous tutelle, tout en veillant à ce que l'esprit de service se maintienne dans la société.

    Sur commande
  • Pourquoi créer une SCI familiale ?
    Parce que, dans certaines situations, elle peut s'avérer une structure particulièrement intéressante pour gérer et, le cas échéant, transmettre son patrimoine. Elle pourra ainsi éviter d'innombrables conflits au sein de la famille liés à l'indivision. Enfin, elle permettra une fiscalité au choix.

    Et dans quels cas, la création d'une SCI familiale peut être pertinente ?
    C'est tout l'objectif de cet ouvrage : définir les situations dans lesquelles la constitution d'une SCI familiale peut être une véritable opportunité. Nous en aborderons ainsi les avantages et les inconvénients qui seront attachés au contexte tant familial que patrimonial.

    Aussi, seront développées, entre autres, les questions de :

    L'enjeu d'une SCI familiale.
    Les avantages et les inconvénients d'une telle structure.
    La fiscalité.
    La rédaction des statuts.
    Les difficultés rencontrées...
    Parce que la SCI familiale a ses avantages, mais n'est pas dénuée de désillusions... à vous d'avoir toutes les réponses pour faire le BON CHOIX.

empty