Pocket

  • Il a suffi d'une lettre pour que la vie de Sarah Goldberg bascule. C'était en avril 1975. La voici héritière d'une maison dans les Cévennes, où pourtant elle n'a aucune attache. Serait-ce une erreur ? Il y a tant d'ombres dans la vie de Sarah... Sa mère, Ana, décédée trop tôt, ne s'est guère confiée sur son passé mouvementé : réfugiée juive pendant la Seconde Guerre mondiale, ses parents ont péri à Auschwitz et elle a refait sa vie en Suisse.
    Quittant ses missions diplomatiques, Lausanne et son compagnon, Sarah découvre la maison, et ses secrets...

  • De Tourrettes-sur-Loup, sur les hauteurs de Nice aux beaux quartiers de Paris, quatre générations de femmes libres, vibrantes, indépendantes vont se succéder entre 1879 et 1945.
    Il y a d'abord Rosine, fille de modestes paysans, qui quitte, enceinte, son pays de la violette pour devenir une courtisane en vue de la capitale. Sa fille, Eloïse, mène une vie plus rangée près de Lyon auprès de son mari instituteur. Suivront Emma aux amours ardentes, créatrice de mode qui traverse intensément les Années folles, et sa fille Béatrice, « nez » de talent dans la ville de Grasse.
    C'est la culture de la violette, fleur à parfum par excellence, qui scellera le destin de ces quatre héroïnes de coeur et de passion.
    />

  • Haute Provence, 1890. Anna, jeune amandière, se croyait promise à Martin, héritier d'un richeproducteur aptésien de fruits confits. Mais, sans explication, celui-ci épouse une fille de notables.Seule sa passion pour les amandiers donne désormais un sens à la vie d'Anna. Lorsqu'elle rencontreArmand, pâtissier amoureux des traditions provençales, la jeune femme réalise un vieux rêve et invente une recette de nougat noir. Leur confiserie de Rouvion, sur le plateau de Sault, prospère. Même si Rose-Aimée, sa fille, ne partage pas sa passion, elle croit avoir trouvé le bonheur. Mais la guerre et une lettre de Martin bouleverseront bientôt sa vie de femme, de mère, d'épouse...

  • Si Yvonnick a un prénom et des bras d'homme, c'est grâce à sa mère qui lui a appris à se défendre des coups. Et ces bras, elle en a bien besoin depuis que son mari, qui travaillait aux forges de Basse-Indre, n'est plus là. Yvonnick est veuve, au bord de l'expulsion, et mère d'un enfant fragile. Lorsqu'on lui propose de prendre la relève du brave homme dans ce fleuron de la sidérurgie, elle se retrousse les manches, et devient métallo. Une vie ouvrière de lutte qui ne l'empêche pas de se faire respecter des hommes ni de gagner son indépendance, et surtout, d'être fière de son travail à l'usine et de sa communauté solidaire...

  • David et Hannah sont complices depuis toujours. Leur amour a grandi avec eux, à l'ombre d'un tilleul. Mais, en 1933, l'antisémitisme et la guerre menaçant, David sait qu'il doit quitter Berlin, à cause de sa religion, et donc s'éloigner d'Hannah. Il se réfugie avec les siens dans la Drôme provençale, une terre d'accueil protestante. Durant les heures les plus sombres, David va s'engager dans la Résistance, Hannah fera preuve d'un courage exemplaire auprès de familles juives persécutées.
    Séparés par les drames, les années, la guerre, pourront-ils se retrouver et offrir une nouvelle chance à leur amour ?

  • La garçonne

    Gilbert Bordes

    À vingt ans, sa beauté rousse ensorcelante et son indépendance dérangent. Celle qu'on surnomme « la Garçonne » aime s'aventurer la nuit tombée dans les profondeurs des bois pour braconner.
    Un soir de novembre 1937, deux hommes l'agressent. Un traumatisme bouleversant. Emportant avec elle ses secrets, Louison décide un jour de quitter son village de Sologne. Loin de ceux qui ont constitué sa vie et de celui qu'elle aime en secret.
    Mais elle reviendra. Quand les années noires de l'Occupation auront révélé, parmi les habitants de Saint-Roch, les valeureux et les lâches, Louison pourra enfin assouvir ses désirs de vengeance...

  • Des tempêtes, Ambroise, gardien de phare respecté de l'oeil-du-Diable, au large de Bréhat, en a traversé beaucoup. Dans sa vie personnelle aussi. Il a su, depuis, renouer avec un bonheur simple auprès d'une jolie Anglaise et de sa fille, Betty, qui se sont réfugiées sur l'île pour fuir un passé douloureux. Mais, en septembre 1987, l'adolescente disparaît.
    Or, un mois plus tard, un ouragan d'une violence inouïe balaie les côtes bretonnes et dépose au pied du phare une naufragée frappée d'amnésie. Pour Janet, la mère de Betty, c'est une bouée de sauvetage pour ne pas sombrer. Pour Ambroise, l'engrenage du silence s'enclenche face à un lourd cas de conscience...

  • Les rives blanches

    Christian Laborie

    Un jour, il a fallu partir, fissa. C'était aux premiers feux de l'été 1962. L'Algérie à peine indépendante, les Pérez, comme un million de pieds-noirs, ont embarqué avec presque rien pour une France qui ne les attendait pas. Bien décidés à vivre de la terre, comme ils l'ont toujours fait. À partir d'un bout de terrain sec et moribond acheté naïvement à prix d'or, au pied des Cévennes, père et fils veulent créer des vins fameux. Mais leur installation est insupportable aux Chaptal, qui règnent sur le domaine viticole voisin depuis des générations...

  • Le bon Docteur Cogan

    Hervé Jaouen

    Finistère, 1935. A treize ans, Yvonne Trédudon est placée comme bonne à tout faire auprès du docteur Cogan qui a quitté Paris avec femme et enfants pour vivre à Plouvern. La petite campagnarde découvre, émerveillée, une maison de maître, un couple cultivé qui l'initie à la lecture, et des fillettes charmantes. Le docteur, lui, gagne peu à peu le respect des villageois grâce à son expérience et à son dévouement. Mais qui sont vraiment les Cogan ? Quelle est la raison de cette haine que certains leur manifestent au début de l'Occupation ?

  • Pour le sourire de Lenny Nouv.

    Printemps 2003. Deux vagabonds, Titi et Savate, font halte à Aigues-Mortes, sur le littoral gardois. Dès leur arrivée, la méfiance le dispute à l'entraide. De bonnes âmes tendent la main aux deux hommes. Et c'est au petit Lenny que s'attache Savate.
    Entre le garçonnet malaimé par son père et le voyageur sans bagages, une intense amitié se noue, jusqu'à ce que le passé de l'homme taciturne le rattrape... Quel douloureux secret cache celui dont tous ignorent le véritable nom ? Quelle lointaine tragédie l'empêche de connaître le bonheur ? Cette cité médiévale pourrait bien changer sa vie...

  • Au début des années 1930, à Nîmes, Jean-Christophe, devenu le patriarche de la lignée, est parvenu à redonner un élan salutaire à l'entreprise de textile familiale. Son fils tente l'aventure américaine en créant une usine de jeans dans l'espoir de concurrencer un certain Levi Strauss. Alix, étudiante aux Beaux-Arts à Paris, s'éprend du célèbre galeriste Alexandre Muller, victime d'amnésie partielle, et l'aide à retrouver des pans de sa mémoire. Un autre membre du clan, parti en Allemagne à la recherche de la branche germanique des Rochefort, assiste, impuissant, à la montée du nazisme.
    Aux premiers grondements de la guerre, tous se réfugient dans leur fief cévenol.
    Quand Alexandre Muller retrouve enfin ses souvenirs, l'univers des Rochefort est bouleversé.
    Qui est ce mystérieux personnage qu'un parfum de magnolia sort peu à peu de l'oubli ?

  • La truffe, perle du Périgord : depuis toujours, Antonia, l'une des Césarines, est fascinée par le précieux champignon. Mais, au lendemain de la Grande Guerre, toutes les truffières de la région sont à l'abandon. Avec l'appui du père Sarazac, la jeune femme se lance alors dans une entreprise audacieuse : rétablir l'exploitation du gisement d'Auberoche. Dans le tourbillon de ces années qu'on dit folles, où les nouvelles idées attisent les vieilles rivalités, où la politique, les affaires et la famille ne font pas bon ménage, l'amour et l'énergie de Julien ne lui seront pas de trop pour surmonter toutes les embûches et rendre au diamant noir son éclat d'antan...

  • L'oubliée de Salperwick Nouv.

    Février 1848. Flore, petite jardinière des marais audomarois, erre dans les rues de Lille, la grande cité textile du Nord. Depuis qu'elle a appris que sa naissance est un mystère, elle a fui Saint-Omer, sa ville, en quête de son passé. Est-elle l'enfant abandonnée des Manderel, hauts bourgeois fortunés? Immobile devant leur hôtel particulier, Flore hésite à franchir le seuil de cette demeure qui pourrait lui apporter la vérité sur sa naissance. La jeune fille, sensible et fine, devra s'armer de bravoure pour affronter ses racines et rester maîtresse de son destin...

  • En 1956, Adèle Gensac occupe son premier poste d'institutrice à Saint-Jean-du-Gard, au coeur des Cévennes. Parmi ses élèves, l'une se distingue : Élise, dix ans, aux yeux pleins de douceur, brillante mais muette. Et née de père inconnu. Une double singularité que sa mère, Lucie Rochefort, malgré les ragots et les médisances, assume au regard de tous. Au fil du temps, une connivence s'établit entre Adèle et Lucie.
    Un jour, l'institutrice se voit confier le journal intime de la fillette qui y a consigné ses plus lointains souvenirs. Terribles. Violents. Douloureux.
    Quel mystère entoure sa naissance ? Quelle est la véritable histoire de sa mère ? Adèle tiendra-t-elle la promesse faite à Élise pour que s'apaisent enfin les tourments du passé ?

  • La mère

    Yves Viollier

    " Le bon Dieu me demande sans doute le sacrifice d'une vie extraordinaire." Ces paroles de sainte Bernadette, Reine les a prononcées le jour où elle a renoncé à entrer dans les ordres pour se consacrer à sa famille.
    Malgré treize enfants, le dur labeur de la ferme, le combat quotidien contre la pauvreté et surtout un mari tyrannique, jamais elle n'a regretté son choix. Née en Vendée en 1910, émigrée en Charente, Reine a vécu avec modestie et courage. Elle avait peut-être l'étoffe d'une sainte, mais elle va trouver une autre manière de gagner son paradis...

  • Le phare

    Henri Queffelec

    1904, au large d'Ouessant. Sur ce bras de mer si meurtrier, dans lequel les naufrages s'enchaînent, on commence l'érection du phare de la Jument. Grâce au legs de Charles-Eugène Potron, voyageur et membre de la Société géographique de Paris. Mais le don de 400 000 francs-or comprend une condition non-négociable. Le phare devra être construit dans les sept années qui suivent. Sinon l'argent reviendra à une autre cause. Dès lors, les hommes vont s'atteler à une très difficile mise en oeuvre du chantier, à la construction des fondations puis de l'édifice, bravant les tempêtes et les découragements.
    Peu à peu, sous nos yeux, un « Enfer » s'érige, tel que les marins surnomment ces sentinelles de pleine mer. Et à terre, un petit garçon se prend à rêver d'un avenir dans ces tours qui prennent vie dès que tombe la nuit ou la brume...

    Avant-propos d'Éric Auphan, président de l'Association des Amis d'Henri Queffélec :

    Sur commande
  • Arcachon, 1849. Léonie lutte pas à pas pour offrir à ses enfants une vie meilleure que la sienne. En 1862, Margot, sa dernière fille, déborde de désirs de bonheur et refuse une existence toute tracée de misère et de labeur. Charlotte, enfant illégitime de Margot, devient photographe et donne vie à Dorothée, une des premières femmes aviatrices. Enfin il y a Violette, la petite dernière, qui entrera dans la Résistance.
    De mère en fille, dans cette maison du Cap qui sera pour chacune un refuge, des femmes farouches forgent leur destin avec une ardeur particulière, pleine de tumultes et de remous. Et dans les plis d'une Histoire qu'elles traversent et imprègnent successivement, elles gagnent une à une ce que leur époque voudrait leur refuser.

    Sur commande
  • En 1939, dans son petit village des Landes, Millette, quinze ans, a fait le voeu d'être la prochaine « Madelon ». Elle sera la reine d'un jour, élue par les anciens combattants, pour leur fête annuelle. Hélas, l'Histoire réduit ses rêves à néant. La guerre approche, les années noires commencent : mobilisation générale, débâcle et allégeance. Alors que certains font du marché noir ou se transforment en corbeau, et que le garçon qu'elle aime en secret admire les Allemands, Millette entre en résistance. Elle maudit cette guerre qui détruit les êtres et les sentiments mais ne perdra jamais espoir...

  • Le gout du soleil

    Christian Laborie

    Dans ces terres cévenoles gorgées de soleil où il a trouvé refuge, le Catalan Emilio incarne, malgré lui, la figure de l'estranger. Ouvrier agricole au domaine des Grandes Terres, respecté pour son sérieux et son expertise de la vigne, le jeune homme n'oublie pas les siens et la sourde menace qui plane sur son pays.
    En cette année 1936, alors qu'un grand reporter lui propose de l'accompagner en tant qu'interprète pour couvrir le conflit qui, déjà, gronde de l'autre côté de la frontière, Emilio doit choisir. Entre deux pays, deux amours et deux destins...

  • Ils étaient cinq, ils étaient six.
    Ils étaient six marins de Groix.
    Tradéri lonlaire. Tradéri lonla.

    À bord de L'Aviateur Blériot, thonier dundee de belle allure, on a posé les dix-sept lignes à l'eau. Leur île est loin, désormais. Le patron, Amédée, les quatre matelots et Yves-Marie, le petit mousse : six marins lâchés dans le grand large, avec leur humanité fragile, royale... Et la tempête qui vient. Six en partant de Groix... Combien reviendront, s'ils reviennent jamais ?

    Avant-propos d'Éric Auphan, président de l'Association des amis d'Henri Queffélec

  • Philomène a dix ans quand naît le XXe siècle. Elle est fille de métayers d'un village du causse quercynois, près de Rocamadour. Un pays rude, brûlant sous les feux de l'été, crissant sous les pas de l'hiver.

    En racontant son histoire et celle de sa famille, traversée par les guerres, illuminée par l'amour, c'est tout un monde qu'elle fait revivre dans le parfum des pierres et des genévriers.

  • Au début du xixe siècle, la dordogne était l'une des plus belles voies de transport fluvial.
    Bateliers, pêcheurs, passeurs : tous aimaient cette rivière qui les faisait vivre, cette déesse qui dispensait fortune et misère, cette amante jalouse pensait fortune et misère qui parfois retenait l'un des leurs... comme tout le monde sur le port de souillac dans ces années 1830, les donadieu sont bateliers. a treize ans, benjamin embarque sur la "gabare" de son père. il part à la conquête d'un monde nouveau.
    Entraîné dans des conflits entre grands marchands, victime d'une machination, benjamin sera séparé de ceux qu'il aime et de sa jolie promise, marie. mais le grand fleuve charrie aussi le bonheur...

    Sur commande
  • le tocsin qui retentit en ce 4 août 1914 va déclencher la guerre la plus meurtrière des temps modernes et bouleverser l'ordre séculaire des provinces françaises.
    fille de paysans du bocage normand, hélène lettellier a épousé louis, un " horsain ", un étranger, instituteur de surcroît, pour le meilleur semble-t-il. mais c'est le pire qui advient. la patrie est en danger. le hameau se vide de ses forces vives. il ne reste plus que des enfants, des femmes et des vieillards. et tandis que le conflit s'éternise, la vie à la ferme devient de plus en plus harassante.
    au fil du temps, les lettres de louis se font rares. bientôt, c'est le silence... est-il toujours vivant oe

    />

  • Après "Les cailloux bleus", "Les menthes sauvages"...
    Ici se poursuit l'histoire de la famille Fabre, l'histoire de ce village du Causse quercynois.
    Mais l'histoire s'en mêle qui, après une guerre, en apporte une autre, avec son cortège de malheurs : la défaite, l'exode puis l'Occupation qui déchire les familles.
    La paix revenue, les passions se sont éteintes et le temps a repris sa marche.
    Alors que le village se meurt et qu'elle entre dans la vieillesse, Philomène devient le coeur et l'âme de cette communauté paysanne où s'est jouée sa vie.
    Philomène a la fragilité et la force, la fidélité et la puissance d'amour de ces héroïnes inconnues qui ont fait nos familles et notre histoire.

    Sur commande
empty