Payot

  • Pourquoi tant de parents manifestent-ils le besoin d'avoir des enfants « anormaux », des « enfants troubles »? Le nombre de ces « enfants sous microscope » est en constante augmentation parce que les parents (et le corps médical) ne cessent de les étiqueter « trouble du comportement », « trouble de l'attention », « hyperactivité », « Asperger », « précocité », etc. Nos enfants seraient-ils victimes d'une « épidémie psychique » ? Que signifie cette frénésie du diagnostic pour soigner nos enfants ? Deux cliniciens tirent le signal d'alarme et proposent une approche plus écologique : "Changeons les relations, pas les enfants !"

  • Ce n'est pas parce que votre enfant ou vous-même êtes brillants ou talentueux que vous êtes surdoués. Et ce n'est pas parce que vous êtes surdoués que vous êtes malheureux. Le vrai surdoué a un QI supérieur à 125, un fonctionnement intuitif, et une bonne insertion sociale. La souffrance n'est pas un critère, mais juste le signe que le surdoué a besoin - comme tout le monde - d'une thérapie. Béatrice Millêtre remet les pendules à l'heure ! Elle explique tout ce qu'il faut savoir sur les « hauts potentiels » - les vrais.
    Des données scientifiques à leur fonctionnement au quotidien, qu'il s'agisse des enfants ou des adultes, elle aborde concrètement tous les aspects de leur vie et de leurs relations aux autres (les surdoués en amitié, en couple, en famille, à l'école, au bureau) et fournit des outils pour leur plein épanouissement.

  • Vous avez le vague sentiment que quelque chose ne va pas, mais vous ne savez pas ce qui vous gêne. Parfois vous pensez que vous pouvez tout faire, mais vous ne faites rien. Souvent, vous n'avez pas d'avis sur les choses. Vous avez besoin des autres, mais vous aimez être seul. Vous avez l'impression de vous disperser sans arrêt dans votre travail. Bref, quand vous vous regardez dans la glace, vous ne vous trouvez pas très doué. Et vous avez tort. Car, en réalité, vous êtes créatif, vous avez beaucoup d'intuition, vous êtes capable de faire plusieurs choses à la fois, vous raisonnez plus vite et souvent mieux que les autres, vous êtes efficace. Il vous suffit d'être motivé sur un sujet donné et vous déplacez des montagnes. Oui, vous avez un gros potentiel ! Ce livre va vous le montrer, vous expliquer ce qui ne va pas chez vous, comment vous fonctionnez, et, surtout, tout ce qu'il faut faire pour libérer ce potentiel. Le seul livre à destination des surdoués qui s'ignorent !

    Sur commande
  • Qu'est-ce qui nous pousse à réaliser l'impossible ? Comment devient-on hors du commun ? Entre neurosciences et témoignages, Hubert Ripoll propose ici une plongée dans le monde intérieur des plus grands sportifs pour montrer que leur puissant imaginaire est l'étincelle de la motivation sportive et la gestion des émotions ce qui fera la différence.  Le meilleurs spécialiste français de la psychologie du sport propose une explication de ce qui pousse au dépassement de soi et à l'exploit. Avec le témoignage exceptionnel de 20 champions, dont Stéphane Diagana (athlétisme) ; Nicola Karabatic (handball) ; Guillaume Nery (apnée) ;Tessa Worley (ski).

  • Le numérique a besoin d'un « supplément d'âme » pour ne plus être perçu négativement et le yoga est une des voies possibles : il permet de rester humain. Sophie Flak et Jacques de Coulon nous offrent une méthode originale pour les parents dépassés par la première génération de «digital natives» et qui veulent éduquer intelligemment leurs enfants (de 6 à 18 ans). Avec en prime 40 exercices à leur proposer.

  • Comment rendre plus tolérants ceux qui pensent que l'enfer, c'est les autres ? De nombreuses personnes sont persuadées que les autres les empêchent de s'épanouir et de vivre leur vie. Elles les trouvent le plus souvent superficiels, stupides, lents, sans envergure, sans intérêt, etc., etc. D'où vient ce décalage ? Est-ce parce que ces personnes sont différentes ou parce que les autres sont réellement idiots ? Le pire, c'est que cela les ennuie de ne pas arriver à aimer les autres. Sur le fond, elles ne sont pas du tout misanthropes et voudraient bien interagir avec eux. Dès lors, comment augmenter leur seuil de tolérance, dissiper cet ennui des autres ? Qu'est-ce qui les empêche de rendre les autres intéressants ? Et si le problème tenait plutôt, chez ces personnes, à une forme de passivité et à un manque de curiosité ? Et si la solution n'était pas aussi pour elles de retrouver un peu de loufoquerie ?

  • Les parents d'enfants précoces sont très désorientés par les colères noires de leurs enfants, des colères d'adolescents alors qu'ils n'ont pas huit ans. Dans ce petit guide positif et réaliste, Béatrice Millêtre, l'une des meilleures spécialistes des surdoués, leur apprend à faire la part des choses entre des émotions normales à cet âge et qu'il faut accompagner, et d'autres, plus spécifiques, qui les suivront toute leur vie et qu'ils devront donc savoir gérer. Toujours concrète, directe, chaleureuse, elle propose une approche décomplexée : arrêtez les thérapies qui ne servent à rien, ne demandez pas aux enfants d'être autonomes quand ils sont trop petits pour cela, laissez-leur plutôt leur colère : ils sont bien comme ils sont !

  • Comment se forge-t-on une éthique personnelle, une boussole pour agir ? Comment poursuivre son cap et résister aux pressions ? Comment s'engager au quotidien pour les choses qui sont importantes à nos yeux ? Ce livre s'adresse aux personnes, si nombreuses, qui voudraient bien s'engager, être utiles, mais qui ne savent pas comment ou qui n'osent pas encore. Témoignages à l'appui, il explique comment transformer un déclic en une action qui nous corresponde, tant il est vrai qu'il existe plein de voies possibles. Déployons notre intelligence et notre vigilance non pas uniquement vers ce qui s'effondre, mais surtout vers ce que nous voulons construire. Aimons la vie. Tel est l'objet de ce petit guide qui est aussi un livre sur l'art d'être libre.

  • Ce livre a été écrit pour qu'on ne nous raconte plus d'histoires. Il concerne l'emprise sur l'autre, des violences intimes, subtiles, difficiles à repérer, qui reposent sur la confiance, cette notion sans quoi rien ne se fait mais à cause de quoi, hélas, tout peut aussi se défaire. Raisonnements tordus, paroles perverses, mensonges, désinformation, négationnisme, communication paradoxale : nous utilisons tous - mais certains beaucoup plus que d'autres - ces stratégies de manipulation au quotidien sans toujours saisir le mal que nous faisons ou trouver les moyens de s'en défaire.
    Se fondant sur quarante ans de pratique thérapeutique, Robert Neuburger, dans la lignée de «L'Art de culpabiliser», nous donne toutes les clés pour comprendre, agir et se protéger.

  • Les ados surdoués sont encore plus difficiles à comprendre que les adolescents "normaux". Voici un petit guide pour parents démunis, écrit par l'une des meilleures spécialistes de la douance, connue pour être directe, efficace, authentique. Le mystère des ados surdoués, ou plus précisément des surdoués adolescents, déstabilise les parents parce que la crise d'adolescence débutant plus tôt et que les précoces ayant des fonctionnements spécifiques, on ne peut pas les accompagner comme les autres ados. La tranche 12-15 ans est cruciale, car l'enfant se comporte déjà comme un ado plus âgé. Non seulement les parents pensent qu'il n'a pas l'âge de faire sa crise ou de connaître de gros troubles du sommeil (comme les ados), donc ils n'y comprennent rien, mais en plus ils finissent par oublier qu'il est plus jeune, et alors ils attendent de lui notamment une autonomie dont il n'est pas encore capable. Si rien n'est fait ou anticipé, vers 15-16 ans l'enfant risque d'entamer un décrochage généralisé : au lycée, mais aussi dans son existence personnelle (perte des repères et du sens de la vie), avec des conséquences comme l'échec scolaire, le burn-out et la dépression.

  • La clé des transmissions transgénérationnelles, c'est l'amour immense des enfants pour leurs parents. Les enfants sont comme des éponges émotionnelles, ils sentent tout. Quand leurs parents, sensés leur procurer assurance et sécurité, se retrouvent pris, entravés par leurs histoires familiales et leurs "casseroles", certains enfants qui allaient bien se mettent à aller mal, à faire des symptômes bénins (cauchemars, nervosité, angoisses) ou plus graves. Dans tous les cas, ils prennent sur eux le poids transgénérationnel et cherchent à guérir leurs parents. Toute leur énergie y passe. Pourquoi ? Comment s'y prennent-il ? Et que faire pour qu'ils se remettent à vivre normalement ? Histoires fortes, guérisons spectaculaires, ce nouveau livre de Bruno Clavier, qui fait suite au succès des «Fantômes familiaux», montre qu'il ne tient qu'à nous d'éviter à nos enfants des souffrances inutiles.

  • On dit souvent que ce qui s'est passé dans notre petite enfance est essentiel. Lise Bartoli dit que à la venue au monde, certains événements ou ressentis influencent inconsciemment notre développement psychique et notre vie d'adulte. Elle demande à ses patients de lui raconter leur naissance.

  • Faisons-nous notre âge ? Doit-on faire son âge ? Comment (ne pas) faire son âge ? Ces questions ont pris de l'ampleur depuis vingt ans dans notre société. Mais comment est-il possible de ne pas avoir l'âge qu'on a sur notre carte d'identité ? Sous l'âge officiel, celui de notre date de naissance, se cacheraient des âges « clandestins », officieux, sur lesquels nous n'avons pas toujours prise. Par exemple, nous nous reconnectons à nos sensations d'adolescent lors d'une soirée ; ou bien nous nous mettons absolument comme des gosses à bâtir des châteaux de sable sur la plage. Ces « cristallisations émotionnelles » forment un réservoir de sensations et d'états particuliers, qui peuvent nous limiter, nous mettre en difficulté, ou nous empoisonner l'existence (problèmes de couple, d'addictions, sexualité, boulimie anorexie, etc.). Comment les reconnaître, les apprivoiser, et les utiliser à volonté pour notre bien ?

  • Un village heureux qui déprime puis retrouve la lumière ; des dessins qui laissent la part belle à l'imaginaire de l'enfant ; un "cahier créatif" permettant à l'enfant de laisser parler ses émotions par le dessin ou de puissantes visualisations. Comme dans «Les Contes de l'arc-en-ciel», les mots sont choisis avec soin pour parler à la partie inconsciente de l'enfant, et de même le résultat est son bien-être. Avec cette fois-ci le projet de lui donner de l'assurance, de lui faire prendre conscience qu'il peut toujours trouver une solution, réinventer sa vie pour qu'elle soit plus joyeuse ou plus paisible, bef l'aider à devenir acteur de sa vie. Un exemple de pédagogie positive pour montrer que ce qui attriste parfois la famille peut être dépassé ; des dessins ouverts sur l'inventivité de l'enfant ; une philosophie de l'autonomie et de la singularité qui lui sera utile, une fois adulte, pour bâtir une société moins normée et plus créative.

  • Ce livre a sauvé bien des couples. Vous sentez-vous reconnu(e) dans votre couple ? Le partage des tâches est-il équitable ? Comment les décisions sont-elles prises ? La communication est-elle bonne entre vous ? Quelle sorte d'intimité partagez-vous ? Faites-vous confiance à votre partenaire ? Du choix de la résidence à la gestion des finances, des pratiques sexuelles à la complicité, de l'amour de l'autre au respect de soi, ce livre est un compagnon des couples. Conçu pour être utilisé régulièrement, il aide à trouver, dans une optique non conflictuelle, les mots pour questionner et être entendu(e). Parce qu'il est souvent possible d'éviter la séparation en posant à temps des questions simples...

    Sur commande
  • Un « feel good book » pour les enfants (4-10 ans) et leurs parents, à lire seul ou à deux. Deux héros, Enzo et Lola, sept contes métaphoriques associant chaque fois une couleur et une émotion, sept objectifs (être présent, avoir du courage, avoir confiance en soi, aimer et se sentir aimé, communiquer, se concentrer et augmenter son intuition, être serein), quelques explications et une introduction générale, le tout agrémenté d'illustrations couleurs. Un livre réconfortant dans la même veine que «L'art d'apaiser son enfant».

  • Voici le guide pour que les enfants précoces réussissent à l'école. Car les surdoués ne font pas forcément de bons élèves, loin de là : un tiers seulement d'entre eux ont de bonnes notes. Les autres ont des résultats médiocres ou se retrouvent en situation d'échec, ce qui peut les mener à la dépression. Face à ce paradoxe, tout le monde est démuni, et en premier lieu les parents. D'où ce petit guide qui leur est destiné et qui concerne les 6-10 ans. Car tout se joue au primaire. Expliquer aux parents comment fonctionne réellement leur enfant et leur fournir une boîte à outils qui leur permettra d'aider celui-ci à s'insérer à sa façon dans le système scolaire pour arriver au collège dans de bonnes conditions, tel est l'objet de ce livre très pratique composé de fiches thématiques et par matières (faire ses devoirs, écrire, maths, français, histoire-géo, etc.). Environ 5% des élèves sont concernés.

    Sur commande
  • Voici une méthode originale pour régler les conflits de famille et de couple : l'hypnose, ici génératrice de liens, de ponts, développe la confiance mutuelle et facilite la relation entre soi et autrui. Plus qu'une expérience étrange, ce livre agrémenté d'exercices pratiques explore un art inédit de vivre au quotidien, avec les autres, et propose d'apprivoiser l'amour en sortant du cercle infernal des reproches afin d'attraper des éclats de bonheur. Formée par François Roustang, Nicole Prieur est psychothérapeute et hypnothérapeute.

    Sur commande
  • Pourquoi la femme se sent coupable de prendre du temps pour elle alors que l'homme est enclin à s'occuper de lui-même sans culpabiliser ? Pourquoi la femme a besoin de s'épancher et de parler pour résoudre ses conflits alors que l'homme va les régler intérieurement et rapidement ? Pourquoi la femme a plus tendance à être triste et l'homme plus en colère ? Pourquoi l'homme prend encore du plaisir à jouer alors que la femme arrête de jouer très tôt ? Pourquoi l'homme veut-il «voir» le monde et la femme le «sentir» ? Quel est le propre de l'homme ? Quel est le propre de la femme ? « Ce n'est pas vrai que les hommes et les femmes sont égaux, ils sont absolument différents ! Nous devons apprendre à valoriser nos différences pour générer notre complémentarité avec l'autre sexe. » (Pilar Sordo)

    Sur commande
  • La plupart d'entre nous ne savons pas nous séparer. C'est un processus compliqué, toujours douloureux, voire dangereux ou impossible et qui nécessite beaucoup d'attention. Ce spécialiste du couple décortique trois types de séparation : la rupture par usure (par manque de soins), par déconfiture (si l'autre n'est pas l'homme ou la femme que je croyais connaître, alors qui suis-je ?), par brisure (le monde s'écroule) et propose un accompagnement psy et des conseils pour « bien » se séparer et bien « construire » son histoire de désamour.

  • J'y vais... ou j'y vais pas ? les questions à se poser avant de se mettre en couple Nouv.

    Si vous avez aimé "On arrête ? on continue ?", qui est "le" livre à lire pour faire son bilan de couple sans conflit, vous adorerez "J'y vais ou j'y vais pas ?", que vous auriez peut-être dû lire avant de vous mettre en couple...

  • Dans 7 familles recomposées sur 10, c'est la mère - donc le beau-père - qui a la garde des enfants. Dans la réalité quotidienne, cela signifie donc qu'un beau-père passe plus de temps avec ses beaux-enfants qu'une belle-mère, que leur père biologique, et même qu'avec ses propres enfants ! En tombant amoureux d'une femme qui a des enfants, le beau-père en devenir se trouve investi d'une mission délicate : Va-t-il savoir aimer des enfants qui ne sont pas les siens ? Construire une histoire commune avec cette tribu ? La faire accepter sans dommages à ses propres enfants ? Il manquait un mode d'emploi à ce parcours du combattant ; le voici : communiquer tous azimuts, assumer ses différents rôles sans culpabiliser, faire confiance au temps qui passe et. penser à soi.

    Sur commande
empty