Tourisme & Voyages

  • Bien avant les années 1980 et sans le savoir, les Barcelonais avaient inventé la movida, cette agitation créatrice. Ville joyeuse, tourbillonnante, profondément vivante, Barcelone ne pouvait qu'en- traîner dans son mouvement perpétuel les écrivains les plus débri- dés, les plus échevelés même. Théophile Gautier, Eduardo Mendo- za, Manuel Vásquez Montalbán, Francisco Gonzáles Ledesma, An- dreu Martin, Paul Morand, Pedro Zarraluki et bien d'autres vous invitent ici à découvrir quelques-unes des multiples facettes d'une ville toujours changeante, à travers sa gastronomie, ses habitants et ses lieux les plus symboliques. Pour ceux qui souhaitent déguster sur place le goût de Barcelone, un petit guide pratique en fin de vo- lume renferme les principales informations utiles à la réussite de leur voyage.

  • Venise, ville de tous les rêves et de tous les fantasmes, est aussi la ville de tous les clichés.
    Pourtant, derrière le décor se dissimule une autre venise, secrète et inattendue, parce que souvent drôle et chaleureuse. c'est à partager cette joie de vivre à venise que vous convient ici des auteurs d'origines et d'époques fort diverses, mais tous vénitiens de coeur. sur les pas de paul morand, d'ernest hemingway, de philippe sollers, de hugo pratt, de patricia highsmith, de james hadley chase, de gabrielle wittkop, de marcel proust, de carlo goldoni et de bien d'autres, le lecteur-voyageur découvrira ici quelques-unes des faces les plus cachées, et les plus séduisantes, de la sérénissime.
    Pour ceux qui souhaitent déguster sur place le goût de venise, un petit guide pratique en fin de volume renferme les principales informations utiles à la réussite de leur voyage.

  • Le 13 septembre 1868, Edo prend le nom de Tokyo, ou « capitale de l'Est ».
    Le transfert de la capitale de Kyoto à Edo, et le changement d'Edo en Tokyo marquent le début d'une longue période de profonds bouleversements urbains. Détruite deux fois - en 1923, par le grand tremblement de terre du Kantô, et en 1945 par les bombardements -, et deux fois renaissant de ses cendres, Tokyo prolifère au gré d'un « urbanisme par pièces » : elle progresse par touches, par îlots, par plis et par reprises, sans plan d'ensemble, sans projet globalisant. Découvrir Tokyo, c'est pénétrer dans un monde caractérisé par l'équilibre parfait entre cultures millénaires et avant- gardisme, tradition et présent où marchés de rue, temples et jardins zen côtoient musées, galeries d'art, haute technologie, néons et gratte-ciel...
    Exploration sur les traces de Nicolas Bouvier, Natsume Sôseki, Pierre Loti, Maryse Condé, Paul Claudel, Marguerite Yourcenar, Tanizaki Junichirô, Roland Barthes, Philippe Forest, Claude Lévi-Strauss et bien d'autres.

    Sur commande
  • Comprendre le Japon - et les Japonais - c'est d'abord prendre la mesure de l'instabilité de leur territoire. Les trombes d'eau et les vents violents des typhons le ravagent, de terribles séismes en font trembler le sol, la mer y pénètre sous forme de tsunamis : la menace permanente fait partie de la vie des Japonais. Pour s'en préserver, ils doivent se concilier la bienveillance des esprits joliment appelés kamis (qui seraient au nombre de huit millions !) ou se conformer à la voie bouddhiste du détachement. Les rituels contribuent aussi au maintien de la cohésion de la société japonaise.
    Conscients du caractère transitoire et de la brièveté de la vie, les Japonais célèbrent les saisons. Le « mono no avare », conscience de la fugacité des choses et de la beauté de leur évanouissement, imprègne leur mentalité et guide leur existence.
    Voyage au coeur de ce pays étrange et fascinant aux codes et aux mentalités parfois déroutantes...

    Indisponible
  • Découvrir Florence devrait être un préambule à tout voyage en Italie ! « La ville des fleurs » permet d'approcher le mystère de la beauté italienne.
    Florence : capitale de l'histoire de l'art avec Giotto, Masaccio, Botticelli, Raphaël, Michel-Ange, etc. ; scène littéraire et politique majeure avec Dante, Pétrarque, Boccace, Machiavel et les Médicis. En compagnie de Marcel Proust, André Suarès, Mary McCarthy, Jean Giono, Stendhal, Tabucchi, Henry James, Marinetti, Albert Camus, et bien d'autres... balade dans une ville où les noms des illustres familles florentines rythment la topographie des palais et des rues. Où l'on comprend que dans sa géométrie subtile, son sens de l'équilibre et ses savantes proportions, partout l'art florentin affirme le règne de l'intelligence, la victoire de la raison sur les débordements émotionnels, le triomphe de la civilisation sur la barbarie.

  • Du centre du Portugal et de sa capitale, Lisbonne, ce voyage nous conduira jusqu'au nord de Porto et s'achèvera en pleine mer, au-delà des rivages de l'Algarve. Sur ce territoire où marchands grecs et phéniciens vinrent établir leurs comptoirs, Ulysse aurait fondé, au XIVe siècle avant J.-C., la ville d'Olissipo, le « port enchanteur », à l'origine de Lisbonne... La position géographique du Portugal en fit une terre convoitée qui garde les traces architecturales, gastronomiques et artistiques de ses nombreux occupants successifs ; des azulejos aux savoureux pasteis de nata. Ce petit état singulier, à l'extrémité ouest du continent européen, fut aussi le premier à partir à la conquête du vaste monde. Voyage en compagnie de Luís de Camões, Eça de Queirós, Fernando Pessoa, Voltaire, Antonio Tabucchi, Dominique Fernandez, Valery Larbaud, Antonio Lobo Antunes, Vergilio Ferreira, Antonio Muñoz Molina, Paul Morand, Jacques Chardonne, Vitorino Nemésio, Camilo Castelo Branco, Urbano Tavares Rodrigues, Eduardo Lourenço, José Cardoso Pires et bien d'autres...

    Sur commande
  • Ville de plaisir et de pensée, de rêves et de croyances, Kyoto est un site à la fois moderne, traditionnel, mythique et sacré, où l'art reflète les charmes enchanteurs de la nature. Avec ses 1600 temples bouddhistes, ses 400 sanctuaires shintos et d'innombrables jardins, Kyoto est un condensé de la culture japonaise. C'est également le centre de la culture du thé, où Sen no Rikyû formalisa la version moderne de la cérémonie au XVI e siècle. Dans cette ville du Kabuki et du Nô, des geishas et des professeurs, de la littérature japonaise (Le Dit de Genji) et de la haute cuisine (kaiseki), il faut prendre le temps de voir tomber les pétales de cerisiers sur le Chemin de la Philosophie, goûter les effets contrastés du soleil, admirer les étoiles et méditer devant la lune mélancolique sur la rivière Kamo... En compagnie de Bashô, Murasaki Shikibu, Kawabata Yasunari, Augustin Berque, Michaël Ferrier, Musô Soseki, Paul Claudel, Mishima Yukio, Chantal Thomas, Maurice Pinguet, Nicolas Bouvier, Okakura Kakuzô, Tanizaki Junichiro et bien d'autres.

  • "Prague, ce centre dramatique et douloureux du destin occidental, s'éloigne lentement dans les brumes de l'Europe de l'Est à laquelle elle n'a jamais appartenu. Elle, première ville universitaire à l'est du Rhin, scène au XVe siècle de la première grande révolution européenne, berceau de la Réforme, ville qui a fait éclater la guerre de Trente Ans, capitale du baroque et de ses folies, elle qui, en 1968, a vainement essayé d'occidentaliser le socialisme importé du froid.
    L'image de l'Atlantide me vient à l'esprit". Edifiant bilan que celui dressé par Milan Kundera, en 1980. Prague, ville mythique malmenée par l'Histoire ; Prague, ville en constante mutation, sans cesse en train de se métamorphoser. Et de renaître à elle-même. C'est de cette Prague insaisissable que nous parlent les écrivains réunis ici - Jan Neruda, Leo Perutz, Max Brod, Franz Kafka, Vitezslav Nezval, Ivan Klima, Bohumil Hrabal, etc.
    Contant le roman d'une ville inconnue au charme irrésistible...

    Sur commande
  • Géographe réputé, Richard Cortambert (1836-1884) fut aussi homme de lettres, proche de Jules Verne notamment. Lorsqu'il publie Impressions d'un Japonais en France en 1864, la France connaît une « décennie japoniste » avec l'accueil de délégations nippones en France mais aussi des cours de langue japonaise à l'Ecole des Langues Orientales vivantes. On insiste souvent sur la mode du japonisme à Paris ; on connaît moins la réciproque et l'extraordinaire intérêt des élites japonaises pour la France.
    Ce goût pour la civilisation française est l'un des ressorts principaux du livre de Cortambert. Le docteur Japonais Kuen-Fou, héros de l'ouvrage, incarne cette francophilie nippone. Vrai-faux journal d'un vrai-faux Japonais, les Impressions dressent donc sur un ton souvent léger un tableau critique de la France des années 1860, celle du second Empire.
    Ces notes de voyages, véritable genre littéraire, peuvent passer pour une version XIX e siècle des Lettres persanes de Montesquieu. Mais on peut aussi les lire comme une fiction pure écrite par un auteur marqué, en 1858, par la fin de deux siècles d'isolationnisme japonais.

    Sur commande
  • Avec sa beauté, sa fierté, sa formidable joie de vivre, sa créativité, son métissage, son courage à toute épreuve, La Havane est l'exact reflet du peuple cubain. Elle a une longue histoire, depuis sa refondation en 1519 par les Espagnols, mouvementée, et des conditions de vie particulièrement pénibles depuis 1962 et l'embargo américain qui, malgré le dégel actuel des relations avec les États- Unis et les promesses de Barack Obama, n'a toujours pas été aboli.
    Depuis quelques années, le régime souffle le chaud et le froid, alterne des périodes de relative « libéralisation » économique ou politique, avec des périodes de paranoïa aiguë et de répression féroce, et semble s'être converti à une espèce d'économie de marché.
    Écrivains voyageurs, étrangers de passage ou autochtones évoquent à la fois la richesse exceptionnelle de La Havane et nous permettent de goûter aussi cette « cubanité », dans ses productions mythiques :
    Cigares, cocktails, musique, jolies filles et garçons troublants...

    Sur commande
  • Contrairement à pékin, impériale et ancestrale, shanghai, ancien village de pêcheurs, ne prit véritablement son essor qu'au milieu du xixe siècle avec l'installation d'une concession internationale, puis d'une concession française, qui exista jusqu'en 1946.
    Dans l'histoire de la chine, shanghai fait figure de pôle de la modernité et incarne la rencontre entre orient et occident. sulfureuse et cosmopolite, ville de tous les possibles, elle a servi de toile de fond à bien des récits romanesques. capitalisme sauvage, population interlope, opium, prostitution et misère en ont fait une " ville canaille " où le ressentiment a aussi alimenté l'émergence d'un mouvement nationaliste et révolutionnaire.
    Aujourd'hui les horloges sont réglées sur le temps de l'argent et non plus sur le cycle des astres auxquels les chinois étaient jusqu'alors soumis.
    Balade en compagnie d'albert londres, paul morand, paul claudel, andré malraux, kazuo ishiguro, mao dun, j. g. ballard et bien d'autres...

    Sur commande
  • Vivante et protéiforme, Paris se transforme en permanence, superposant les strates de son histoire, de ses mythes et de son architecture. Paris est l'une des villes du monde la plus « écrite » : difficile de la cerner à travers la masse de littérature qui lui a été consacrée. Plutôt que le « tout-Paris », c'est un autre Paris que ce volume nous invite à découvrir. Inattendu, bizarre, mystérieux, caché - en un mot insolite !
    Balade iconoclaste donc, des hauts-lieux touristiques incontournables (la tour Eiffel, les Champs-Élysées) aux endroits moins fréquentés (prison, square anonyme, musées confidentiels), jusqu'à une espèce d'underground (monuments disparus, catacombes, maisons-fantômes, confréries clandestines...) En compagnie de François Villon, Marcel Proust, Louis-Sébastien Mercier, Léon-Paul Fargue, Louis Aragon, René Barjavel, André Breton, Jacques Roubaud, Michel Butor, Antoine Blondin, Jacques Prévert, Ernest Hemingway, Olivier Bleys, Patrick Modiano, Jean-Baptise Del Amo, Alexandre Lacroix, et bien d'autres...

    Textes choisis et présentés par Jean-Claude Perrier.

  • " féerie inespérée et qui ravit l'esprit ! alger a passé mes attentes.
    qu'elle est jolie, la ville de neige sous l'éblouissante lumière ! " maupassant décrit alger avec fougue. lumière, couleurs, parfums, paysages : alger a en effet tout pour plaire. les plus grands écrivains (montherlant, dumas, camus) lui ont dédié des pages inspirées et elle a servi de muse aux peintres les plus illustres (delacroix, picasso). la beauté de la ville parte aux étrangers qui la découvrent avec des yeux émerveillés.
    mais la ville a parfois un goût amer, une face sombre. les artistes algériens (rachid boudjedra, boualem sansal, yasmina khadra, maïssa bey) décrivent une ville malade de son histoire et de la folie meurtrière des hommes. balade dans une ville qui fut tour à tour carthaginoise, romaine, ottomane, espagnole, française, musulmane et arabe et qui, aujourd'hui, continue de fasciner.

    Indisponible
  • Paris est une source infinie de représentations, une forêt de signes, un réseau de correspondances paris réel et paris représenté ; paris matériel des rues, des monuments et paris comme idée, principe spirituel ; paris de l'ombre et paris de la lumière ; paris du jour et paris de la nuit ; paris de l'opulence et paris de la misère ; paris capitale du capital et paris capitale de la révolution ; paris du dessus et paris du dessous ; paris masculin et paris féminin ; paris des vivants et paris des morts...
    Depuis longtemps, la littérature érige la ville comme objet mythique. au xxe, le cinéma y ajoutera encore quelque chose. mais si paris est un mythe, une question fondamentale demeure : paris existe-t-il vraiment ? eléments de réponse, en compagnie de chartes baudelaire, victor hugo, roger caillois, louis sébastien mercier, georges perec, jean echenoz, céline, le groupe ntm, et bien d'autres...

  • Prise en tenaille entre la Chine et l'Inde, coupée du monde par les aléas de son histoire, sa jungle et ses hautes montagnes, la Birmanie exige beaucoup du voyageur. Qui sera récompensé de ses efforts au centuple tant la beauté est partout : pagodes aux flèches ruisselant d'or sur fond de ciel bleu et de végétation couleur émeraude, tissus éclatants, moines en robe pourpre mendiant au petit matin, sérénité imperturbable des bouddhas... Merveilles auxquelles ont d'emblée été sensibles les voyageurs occidentaux (Michael Symes, Rudyard Kipling, George Orwell, Pierre Loti, Joseph Kessel, etc.) et que continuent de célébrer aujourd'hui le écrivains birmans, dans des conditions souvent difficiles, à l'image d'Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix, assignée en résidence surveillée par la dictature actuellement au pouvoir.

  • Etrange destin que celui de saint-pétersbourg, dont on a fêté, en 2003, les trois cents ans en grande pompe.
    Cette ville est sortie de l'imagination d'un tsar, pierre le grand, qui, à l'extrême nord de son empire, sur l'embouchure de la neva, inventa une nouvelle capitale, l'habita et la légua à ses successeurs. dans le sillage de pouchkine, toute la littérature russe tomba amoureuse de cette " fenêtre ouverte sur l'europe ". née de rien, cette ville devint un mythe aux multiples facettes. aujourd'hui encore, on la parcourt dans les mots de dostoïevski, gogol, pouchkine, blok ou akhmatova ; on visite leurs maisons devenues musées ; on croit parfois croiser leurs doubles ou leurs personnages, on voit la ville réelle à travers le prisme de ses fictions et des vers qu'elle engendra.
    Même si, depuis la fin de l'urss et l'ouverture à l'économie de marché, moscou est plus que jamais la capitale du pays, le charme de saint-pétersbourg perdure.

empty