Sciences humaines & sociales

  • À six ans, Jonathan Delay commence sa vie d'enfant de «  l'affaire d'Outreau  ». Il n'y a pas de mots pour décrire ce qu'il vit, mais ses épreuves se poursuivent avec les familles d'accueil, les foyers, les procès, la médiatisation à outrance, la rue dès le soir de ses dix-huit ans... Il devient même aveugle, avant d'être sauvé à l'hôpital, sans parler d'autres séquelles. Pourtant, "Au-delà de l'irréparable" prouve qu'il est possible de se reconstruire, malgré tout, malgré l'indicible. Un témoignage inestimable pour que cessent de telles tragédies. Un livre fort, inoubliable, où l'espoir brille même dans la nuit la plus noire.

  • Ne pouvant me résigner à garder sous silence le fruit juteux, mais amer d'une expérience aussi enrichissante que désespérante, je choisis de dénoncer (Manon des Ruisseaux).
    Les diktats du libre marché est un réquisitoire contre le discours officiel, la frime égalitariste, la prétention à la liberté et la justice dont se targuent nos démocraties. À travers les nombreux thèmes abordés, cet ouvrage s'attaque à l'hypocrisie, aux mensonge; et à la manipulation du pouvoir financier et politique, aux illusion; que ce pouvoir a su, avec brio, créer et entretenir. Au mythe de la démocratie et de la liberté s'oppose, non pas le complot, mais une brillante planification sur laquelle a travaillé et travaille toujours la grande finance internationale.
    L'auteur nous ramène aux possibles rêves des années d'après-guerre, pendant lesquelles certains acquis sociaux nous semblaient si largement consentis. Ces acquis, présentés comme l'aboutissement d'une lente et longue évolution de l'humanité, n'étaient que de brèves concessions accordées par le pouvoir dont les objectifs étaient bien éloignés des buts avoués. Leur courte durée en fait foi. Des constats de l'auteur sur différentes thématiques (tels les leurres entretenus par nos systèmes de santé et d'éducation, nos institutions et leurs législations, la technologie et la recherche scientifique) découlent des propositions visant un réel processus de démocratisation et une saine participation citoyenne.
    L'auteur apporte, en dernière partie, différentes avenues prônant l'autonomie régionale, la démocratisation de l'économie, l'abolition des parti politiques et la création de plates-formes thématiques populaires et décisionnelles. On dit qu'une formation en géographie mène à tout... Femme de terrain, l'auteur a parcouru la planète et nous le prouve. Elle a une feuille de route bien remplie : de l'intervention social en santé mentale au monde des communications, d'une année sabbatique en Asie au travail de coopération internationale en Afrique et en Amérique du Sud, l'auteur a ouvert les yeux et le oreilles et a trouvé les mots pour dénoncer ! Elle vous propose un témoignage où vous vous sentirez à coup sûr, et à plus d'un égard, vivement interpellés.

    Sur commande
  • « Un témoignage unique pour l'Histoire. » Soldat dans l'armée polonaise puis résistant, Jerzy Chomicki est arrêté le 13 avril 1942 par la Gestapo et conduit à la prison de Pawiak. Huit mois plus tard, il est transféré à Auschwitz avant d'être envoyé, l'année suivante, au camp de Buchenwald. Il y est détenu jusqu'à la libération par les troupes américaines. Il a vécu l'horreur, a échappé à la mort à plusieurs reprises et pèse alors à peine plus d'une quarantaine de kilos, mais il est libre ! Libre. À la différence de tant d'autres, qui ne peuvent plus raconter ce que fut la vie en camp de concentration. Jerzy Chomicki rédigea ses mémoires initialement à l'attention de ses fils. La réalité qu'il décrit est édifiante. Ce témoignage d'histoire devait être partagé.

  • On dit que lorsque le condor vole en cercle, il nous transmet un message et nous invite à voyager et à planer avec lui.
    Don Marcelino, médecin amérindien, originaire du Pérou, propose de suivre la spirale de la danse du condor, selon différents cercles : Le premier cercle est la découverte des cercles sacrés ; Le deuxième cercle est celui des ancêtres qui communiquent avec nous chaque jour ; Le troisième cercle est celui du silence comme énergie, pour que le mental se calme et que le coeur commence à parler ; Le quatrième cercle est le grand mensonge historique perpétué par l'homme blanc qui inculque une image erronée des Amérindiens ; Le cinquième cercle est consacré à la vie des Amérindiens dans la société d'aujourd'hui, malgré le génocide masqué ; Le sixième cercle est celui des vies, des souffrances et luttes amérindiennes pour la paix et la justice ; Le septième cercle est l'espoir amérindien d'un autre monde possible pour toutes les générations du futur ; Le huitième et dernier cercle est tracé par l'expectative amérindienne d'une Terre plus humaine.
    Sous forme de questions et réponses, Don Marcelino remet les pendules à l'heure : Nous ne cherchons pas à être spirituels, mais à devenir de plus en plus humains, puisque nous sommes des énergies qui viennent de l'univers et qui se font chair pour pouvoir habiter la planète terre avec notre corps. Il n'y a pas de religion amérindienne. Pour nous, Amérindiens, la terre est notre patrie et nous la partageons avec tous les êtres.
    La terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre. La nature est à la fois son maître et son temple.

    Sur commande
  • On ment comme on respire ! C'est épuisant.
    Mentir tue ! Le type de mensonge le plus mortel est de cacher ou de garder pour soi des informations destinées à un être qu'on pense incapable de les gérer. Ce type de mensonge entraîne des maladies psychologiques des plus sévères. La guérison devient possible seulement par la libération acquise en cessant les cachotteries. Garder des secrets et dissimuler est un piège. Le mental est une prison bâtie sur des foutaises.
    Ce livre-ci révèle comment se construit cette prison de foutaises de l'intellect et il donne les moyens de s'en évader : il faut apprendre à dire la vérité à tout prix, peu importe la facture à régler et les conséquences qui en découleront. Ou l'on s'évade, ou l'on en meurt ! Ses 30 années passées au sein du mouvement pour le développement du potentiel humain et toutes ses formations et ses expériences lui ont permis de se faire une idée de l'honnêteté radicale : la cause fondamentale du stress, de la dépression et de la colère est due au fait de " vivre en s'inventant une histoire et mentir pour ne pas lui déroger ".
    Dans le langage insolent qu'on lui trouvera tout au long de ce livre, Brad Blanton dit : Ce livre est un antidote à la souffrance générale. J'espère qu'il va te faire chier et te blesser, mais aussi t'inspirer et lever la mainmise du mental sur ton esprit.

    Sur commande
  • Malgré une apparente liberté sexuelle, la sexualité demeure tabou, coupable, gênante, honteuse et? rarement heureuse. C' est que, dans les faits, il n' y a pas véritable liberté puisque nous trébuchons encore sur des lois morales culpabilisant le génital. Pourtant, celui-ci constitue un des deux aspects fondamentaux de la sexualité humaine et le nier ne peut que nuire à notre épanouissement sexuel.

    Sur commande
  • L'ethnie anglo-saxonne domine la planète depuis les deux derniers siècles et sa domination n'est pas finie. Ce livre la met devant ses crimes et apprend aux autres ethnies à bien la connaître et à s'en méfier. Ce livre invite les Anglo-Saxons à réparer tous les crimes qu'ils ont commis depuis des siècles. La belle image qu'ils tentent de se donner ne doit pas nous faire illusion.

    Sur commande
  • Une nuit, Karl, avocat depuis 35 ans à Grenoble, s'endort à une terrasse de bar déserte et rêve qu'il est abordé par une femme tant étrange qu'envoûtante. Elle l'emmène dans une machine à voyager dans le temps et l'espace, au-dessus des palais de Justice de France, le conduisant même jusque dans les Caraïbes, afin de lui montrer comment le diable a réussi à faire en sorte que le système judiciaire soit l'instrument de la destruction de la planète et de l'asservissement de l'humanité, sciant ainsi avec une grande rigueur et une grande compétence, la branche sur laquelle juges et avocats sont assis. Karl, qui, tout au long de sa carrière, a milité pour la défense de l'environnement et de l'égalité sociale, réalise alors que cette femme d'une beauté fascinante, n'est autre que l'envoyée du diable, venue pour lui signifier l'imminence de la victoire de l'ombre, et lui imposer une sorte de marche triomphale anticipée : les grands fléaux de l'humanité sont désormais organisés par ceux qui, hypocritement, prétendent les combattre ; les populations tendent à n'être constituées que, soit de salariés esclaves de la grande distribution, soit de chômeurs SDF ; les indépendants (agriculteurs, commerçants, etc.) sont condamnés à disparaître, tout cela avec l'aimable collaboration du système judiciaire. Face à ce constat, Karl est au bord du désespoir. Soudain, il se souvient qu'un ami lui avait expliqué que, depuis peu, l'humanité avait retrouvé la possibilité d'activer le moyen de faire échec au projet satanique, déjà bien avancé. Mais il faut faire vite. roman ou réalité ?

  • Sur commande
  • Il y aura cent ans, le 17 juillet 2018, que la famille impériale de Russie a officiellement péri dans le sous-sol de la maison Ipatiev à Ekaterinbourg. Mais a-t-elle vraiment été massacrée cette nuit-là ? Le mystère plane toujours autour de ce meurtre collectif non résolu malgré les analyses ADN. L'Église orthodoxe russe n'a toujours pas reconnu les soi-disant « restes » de la famille du tsar, retrouvés en 1979 dans les environs d'Ekaterinbourg et inhumés en grande pompe en juillet 1998 à Saint-Pétersbourg, en l'absence du patriarche de Moscou Alexis II. Depuis la parution de son premier livre en 2008, Michel Wartelle a poursuivi son enquête et recueilli de nouveaux témoignages et documents officiels inédits (entre autres, des correspondances du Vatican, des témoignages notariés et de nombreuses photos) concernant la survie de la tsarine et de ses filles sur plusieurs continents. Ces documents incontestables contredisent les conclusions de la Commission d'État de Fédération de Russie. En véritable détective, l'auteur nous présente les dessous de cette sordide affaire, qui révèle un odieux mensonge d'État, où se mêlent pouvoir, politique et argent.

    Sur commande
empty