Labor Et Fides

  • Une Bible, des hommes Nouv.

    Après l'intérêt suscité par Une bible des femmes, voici une suite d'échos masculins. Avec B majuscule cette fois-ci? Oui, car la bible des hommes est déjà écrite: c'est la Bible! Tous les rédacteurs bibliques (jusqu'à nouvelle preuve) furent des hommes. Faut-il encore leur donner la parole alors qu'ils l'ont tant monopolisée?
    Oui, car les hommes aussi ont besoin de se découvrir pluriels et faillibles, libérés du rôle de «l'homme» figé pour l'éternité. Pour développer le dialogue contemporain au sujet des textes bibliques, c'est en tandem mixtes et oecuméniques que les auteurs ont exploré les diversités des masculinités dans la Bible, débordant bien des stéréotypes du genre masculin. Ces dialogues lèvent le voile sur les fragilités des douze apôtres pourtant modèles de l'Église chrétienne, l'apôtre Paul mère des croyants, Job pourtant père, mari et croyant idéal détruit, Samson perdu par sa virilité, David plus hésitant que royal, bien des paternités délicates, des maris chargés non de dominer mais d'aimer, des dirigeants dont la bonne moralité ne suffit pas...
    Le regard de ces spécialistes en sciences bibliques et en théologie montre que le masculin fut une quête délicate, et qu'il ne peut être un bastion à défendre.

  • Qui invoque et donne la bénédiction  ? Pour qui  ? En vue de quoi  ? Comment peut-on la considérer  ? A-t-on «  droit  » à une bénédiction, ou est-ce réservé à certaines personnes  ? Doit-on la mériter  ? Y a-t-il une «  force  » attachée à des paroles particulières, à des gestes, voire à des objets bénis? Où tombe-t-on dans les succédanés superstitieux, voire l'exploitation de la crédulité  ? À toutes ces questions et à bien d'autres, Élisabeth Parmentier tente de répondre, et de mieux cerner l'attraction exercée par cet étrange désir d'être béni.
     

  • Une étude complète nous est proposée sur l'histoire et l'actualité du ministère pastoral. Elle prend en compte ses évolutions récentes (sa féminisation) et des questions actuelles (les conditions matérielles, l'homosexualité), à partir de témoignages de pasteurs des Églises luthériennes et réformées des pays francophones d'Europe. L'ouvrage voudrait également inscrire les potentialités et la crise du pastorat dans «  le temps long  » de la réflexion historique et théologique, tout en étant attentif aux questions les plus contemporaines. Son ambition est de parler de la réalité du ministère pastoral, afin de sortir des deux travers que sont son idéalisation et sa dévalorisation, lesquelles contribuent à perdre de vue l'originalité, mais aussi la vulnérabilité de ce métier vocationnel. Il suggère enfin des pistes pour mieux vivre le pastorat et aider à la croissance des Églises, en étant attentif à l'écoute de soi et des autres, ainsi qu'à la diversité des dons et des ministères.

    L'ouvrage est illustré par des dessins de Tiki, théologien, caricaturiste et figure connue des médias allemands.
     

  • Après avoir lu ce livre, vous ne boirez plus votre vin comme avant. Au-delà de la terre et de la vigne, de la cave et de la bouteille, il vous aura fait découvrir au fond de votre verre des mondes dont vous ne soupçonniez peut-être pas même l'existence.
    Assemblage de huit auteurs, avec huit perspectives et huit approches, il dévoile un peu des mystères du vin. Une moitié de réflexions porte sur la valeur du vin, de la vigne et des vignerons au sein du judéo-christianisme, sur l'ivresse de Noé, sur les paraboles viti/vinicoles de Jésus, sur leur relecture par les premiers théologiens, sur l'eucharistie et la cène.
    Mais il fallait l'équilibrer. Et c'est fait grâce à la mythologie grecque avec ce goût particulier d'un vin créateur plutôt que créé et deux cépages venus de nouveaux mondes, ceux d'un vin sans alcool islamo-compatible et d'une spiritualité biodynamique, liée à la nature et à ses rythmes.
    À consommer sans modération.

  • La fin de vie fait débat aujourd'hui dans nos sociétés industrialisées.
    Le vieillissement de la population pose les lourdes questions des soins palliatifs, comme le montrent les récents débats à l'Assemblée nationale en France. Dans un certain nombre de pays moins marqués que d'autres par une vision figée de la laïcité, les aumôneries religieuses jouent un rôle certain dans ses débats, notamment sur la question de l'accompagnement spirituel de personnes arrivées près du terme de leur existence. Le spiritual care est une discipline majeure que ce livre propose de présenter via des réflexions et surtout des témoignages.
    Après des portraits sur les conditions dans lesquelles se prodiguent les soins palliatifs en France, des aumôniers, médecins et théologiens présentent des expériences d'accompagnements spirituels émanant notamment des Etats-Unis et des Pays-Bas. Les questions interreligieuses et des exemples d'accompagnement originaux prohibant toute récupération religieuse sont abondamment évoqués. Au final, un livre indispensable pour construire une réflexion et des pratiques en phase avec une demande toujours plus cruciale.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Dans les Eglises évangéliques réformées de Suisse, ce sont plus de deux mille prédicateurs et prédicatrices qui, dimanche après dimanche, montent en chaire pour témoigner de la Parole de Dieu et en risquer une traduction pour aujourd'hui. Proclamer l'Evangile est au coeur de la mission de l'Eglise ; la prédication appartient à une longue et belle tradition issue de la Réforme. Mais c'est également une chance pour l'avenir, car une bonne prédication rejoint et interpelle l'humain. Aujourd'hui comme hier. Sans oublier qu'il s'agit aussi d'une oeuvre d'art qui requiert du temps, de l'énergie et de la passion !
    C'est pourquoi, souhaitant valoriser cette riche culture de la Parole, la Fédération des Eglises protestantes de Suisse a lancé en 2014 le premier Prix suisse de la prédication. Les prédications lauréates ont été réunies dans ce recueil. Une manière originale d'offrir une seconde vie à ces messages, par-delà les murs des temples protestants.
    Avec les prédications de Luc Badoux, Ruedi Bertschi, Andreas Bruderer, Marco Di Pasquale, Martin Du¨rr, Thomas Grossenbacher, François Lemrich, Manuela Liechti-Genge (Prix spécial du jury), Isabelle Ott-Baechler (Prix de la prédication), Maja Peter, Etienne Rochat-Amaudruz, Pascale Rondez, Verena Salvisberg, Caroline Schröder Field (Prix de la prédication), Stefan Weller.

    Sur commande
  • "C'est quoi un catéchisme?" C'est pour répondre à cette question qu'a été rédigé ce petit livre : 25 tableaux, presque des croquis, pour décrire, raconter, évoquer l'essentiel de la foi chrétienne dans un langage simple et accessible.
    Les auteurs refusent d'admettre que pour parler de religion ou de foi, il faille forcément recourir à des formules incompréhensibles, archaïques, dépassées. Ils montrent qu'il est possible de parler de Dieu, du Christ, de la vie et de la mort, de la souffrance et du plaisir, bref de tout ce qui fait le sens de la vie, en utilisant le langage de tous les jours et de chacun.

    Sur commande
  • Henry Mottu nous livre dans ce nouvel ouvrage, fruit de ses expériences de pasteur, théologien et paroissien, sa réflexion sur la question du manque d'autorité et d'universalité au sein des Eglises protestantes contemporaines et son incidence sur leur rôle social et politique.
    Il en appelle à une autorité créatrice et stimulante qui encouragerait une théologie publique, citoyenne et engagée, capable de se positionner face aux crises morales et identitaires de notre temps, s'élevant contre la tendance générale d'une fuite vers une spiritualité cantonnée à la sphère privée et indifférente aux évolutions du monde extérieur. L'auteur puise dans la philosophie politique, notamment les oeuvres et la pensée de Hannah Arendt, de quoi saisir les rapports conflictuels entre les notions de pouvoir et d'autorité, entre l'individu et le collectif afin de donner aux Eglises issues de la Réforme de nouvelles pistes de refondation.
    Pour que les Eglises locales mettent en commun leurs valeurs universelles sans crainte de se voir absorber ou de voir disparaître leurs particularités, il milite en faveur d'un renouveau du mouvement oecuménique.

    Sur commande
  • Cet ouvrage réunit les textes les plus marquants des confessions de foi réformées contemporaines, dont beaucoup n'ont jamais été éditées en français.
    Ce livre regroupe les principaux actes de foi réformés en situation sur les cinq continents. Il montre quels sont les points sur lesquels les Eglises réformées ont réfléchi au cours de ce siècle. On notera une insistance sur la foi dans la Providence de Dieu, le droit à la résistance contre l'Etat injuste, la lecture ouverte des Ecritures, l'éthique et la contribution au mouvement oecuménique. La sélection de ces textes répond à plusieurs principes : des raisons historiques, une répartition géographique et des déclarations individuelles de personnalités protestantes particulièrement affirmées.

    Sur commande
  • Ecrit aux Etats-Unis où l'homilétique fait l'objet de recherches intensives, Pratiques de la prédication offre au lecteur francophone un manuel de référence sur une activité centrale du culte protestant, à l'heure où " prêcher l'Evangile " ne va plus spontanément de soi dans une société façonnée par l'image et le zapping. Après une introduction où l'auteur évalue les différentes images portées par le pasteur en chaire (conteur, poète, témoin...), deux chapitres significatifs traitent du rôle de la Bible et de l'exégèse dans toute pratique homilétique. Puis, se succèdent six chapitres traitant de la manière d'organiser la communication de l'Evangile au cours d'une cérémonie : comment commencer et finir un prêche, quelles images solliciter, où intégrer les expériences personnelles et collectives, comment écrire une prédication appelée à être dite oralement ? L'auteur met en perspective ces questionnements en s'inspirant des expériences tirées de son long parcours de prédicateur. L'un des intérêts de ce manuel réside notamment dans la combinaison pédagogiquement réussie de la théorie et de la pratique.

    Sur commande
  • Des tensions traversent les Eglises autour des questions d'identité sexuelle, comme l'ont montré en 2013 les mouvements sociaux générés par le «mariage pour tous» en France. La question de l'acceptation ou non, dans les communautés, de rites intégrant des couples homosexuels, par exemple, sert de baromètre à l'état des conceptions des uns et des autres sur le dimension sélective ou inconditionnelle que l'on prête à Dieu et aux Eglises.
    Dans cet ouvrage qui milite pour l'accueil de tous dans l'Eglise protestante, un certain nombre d'informations et d'éclairages sont au préalable fournis, notamment sur la théologie «Queer» des Etats-Unis et sur ce que dit la Bible concernant ces questions. Dans un deuxième temps, les auteurs se penchent sur la manière d'envisager des célébrations susceptibles de convenir aux couples LGBT souhaitant s'unir à l'Eglise et des perspectives extra-occidentales sont mises en évidence notamment afin de montrer que certains pays sont encore bien loin de permettre l'accueil serein de la différence sexuelle dans la culture et la religion.
    Un essai utile pour faire avancer positivement les débats.

    Sur commande
  • Le culte protestant Nouv.

    Comment les protestants rendent-ils leur culte à Dieu ? Si les différents moments du culte sont fixés depuis longtemps, leur sens n'est pas toujours clair aujourd'hui, y compris pour les protestants eux-mêmes. Ce livre, qui réunit des auteurs divers autour des enseignants de la Faculté de théologie de l'Université de Genève, se propose de faire le point. Il reprend les différents moments liturgiques du culte, en interroge le sens et en sonde la pertinence pour la vie communautaire des croyants.

  • Le protestantisme est en déficit de gestes, de signes et d'expressions corporelles. Trop exclusivement cérébrale, la communication protestante perd aujourd'hui une part de son crédit dans un monde influencé, parfois façonné, par l'image et le geste symbolique. Le théâtre de la politique et les grands voyages inaugurés par le Pape Jean-Paul II en sont parmi les attestations les plus symptomatiques. Comment joindre le geste nécessaire à une parole chrétienne éminemment prophétique ? Comment, dans le respect de l'Evangile, rendre aux gestes leur charge subversive ? C'est là le propos de cet essai qui s'inscrit au coeur d'une réflexion théologique contemporaine. Henry Mottu s'attache à rappeler certains gestes surprenants des prophètes tels que les évoque la Bible hébraïque et dans le prolongement desquels s'inscrivent ceux du Christ. Pour l'auteur, le fondement biblique des actes ecclésiaux est d'abord prophétique, et cette origine fondatrice, quand elle est assumée, permet une dynamique de première force pour un renouvellement des attitudes ecclésiales. Elle s'érige notamment en référence critique quand le sacrement régresse dans le sacramentalisme et ne parle plus qu'aux initiés. Dans son essai, Henry Mottu fait largement recours aux diverses scènes de l'histoire et de l'actualité pour éprouver sa démarche au contact de ce qui réussit à y faire sens. A ce titre, ce livre est une contribution de première importance à l'entreprise de refondation des modes de communication de la foi chrétienne au monde d'aujourd'hui.

    Sur commande
  • Le contexte culturel dans lequel les Eglises s'inscrivent aujourd'hui impose une évolution dans la manière d'annoncer l'Evangile.
    Pour Bernard Reymond, il est nécessaire de remettre en avant l'oralité, après trois siècles de théologies et de prédications trop exclusivement appuyées sur l'écriture "seule". La tournure de cet essai se ressent des propositions de Bernard Reymond. Le ton est vif, la démonstration percutante et l'encouragement à l'"oraliture" -terme repris de l'écrivain créole Patrick Chamoiseau pour qualifier tout ce qui ne relève pas de la littérature écrite s'appuie sur l'expérience et les anecdotes d'un auteur qui a consacré une grande partie de sa vie à étudier les problèmes de la transmission de la Parole.
    Pour autant, l'auteur ne sacrifie pas le texte écrit, tout au plus le remet-il à sa place légitime, inspiratrice sans être envahissante. Il aborde dans sa démonstration un certain nombre de points importants pour un bon fonctionnement de l'oralité: les attitudes, les lieux d'expression, les silences, etc... Pour Bernard Reymond, la prédication "dominicale" reste la matrice de la communication de l'Evangile.
    Elle peut, tout naturellement, s'exporter dans les nouvelles formes de communication, audiovisuelles ou autres, à condition qu'elle réussisse à perdre les lourdeurs formelles de l'écrit au stade de l'oralité. Cet essai n'est donc pas un brûlot contre l'Eglise, mais une contribution rafraîchissante à la réforme indispensable du culte et... de la messe.

empty