La Musardine

  • L'histoire d'une huître ; ou comment j'ai failli rater ma vie sexuelle Nouv.

    Née d'un père français et d'une mère nicaraguayenne, Cualli a fait très tôt l'expérience de la différence, dès l'école maternelle où ses cheveux crépus lui donnaient l'impression de n'être pas tout à fait comme les autres. Plus tard, alors que ses copines rêvaient de sortir avec Ken, c'étaient les garçons androgynes et mystérieux qui l'attiraient. Et puis, quand est venu le temps des premières expériences sexuelles, la douleur ressentie - au lieu du plaisir qu'on lui avait promis - a nourri durablement son mal-être. Mais qu'est-ce qui cloche chez toi, Cualli ?

    Ce roman graphique est le récit des découvertes, des rencontres et des questionnements qui jalonnent la vie des jeunes femmes d'aujourd'hui. Apprendre à connaître son corps et ses désirs, c'est mettre des mots sur ses peurs et ses douleurs. Au fil des années et des garçons qu'elle fréquente, et dont elle dresse des portraits aussi amusants que tendres, Cualli se découvre et met des mots sur ses démons : dysmorphophobie, asexualité, endométriose, vaginisme... Autant de maladies complexes qui deviennent claires sous la plume de l'auteure, qui décrit en parallèle son cheminement féministe, inextricable de son expérience personnelle.

    Un récit illustré autobiographique intimiste, sans fard, avec beaucoup d'humour, qui fut pour l'auteure le moyen de se défaire de certains tabous et permettra probablement à d'autres jeunes femmes de s'y reconnaître et être rassurées.

  • Les hypersensibles vivent dans un monde où chaque sensation et chaque événement de la vie les touchent plus que la moyenne des individus. Quand ils sont amoureux, ils sont souvent « hyperamoureux », « hyperattachés » et parfois « hyperblessés », car tout est « hyper » pour eux. Comment alors concilier hypersensibilité et amour ? S'appuyant sur de nombreux cas cliniques, le Docteur Stéphane Clerget passe en revue les spécificités des hypersensibles dans leurs relations affectives (hyperattachement, hyperréactivité, hyperinquiétude...), les obstacles qui peuvent les empêcher d'avoir une vie amoureuse épanouie (anxiété, peur de souffrir, susceptibilité, jalousie, dépendance, pensées obsédantes...), mais aussi les prédateurs dont ils doivent se méfier.
    Vous découvrirez également des techniques pour accommoder hypersensibilité et amour (dompter ses peurs, atténuer sa sensibilité, apprendre à se faire respecter, écouter son corps, renforcer sa confiance en soi...) et comment guérir d'un chagrin d'amour (se libérer du chagrin ou de la colère, s'accorder du temps, restaurer l'amour de soi...).
    Dans ce livre positif, émaillé de témoignages, de tests, de conseils pratiques simples à mettre en place, le Docteur Stéphane Clerget redonne espoir aux personnes sensibles, qui peuvent se sentir incapables d'aimer et d'être aimées sereinement.

  • Ne pourrait-on, ne devrait-on lire qu'un seul texte de Sade, c'est incontestablement La Philosophie dans le boudoir qu'il faudrait choisir. « En premier lieu », a écrit André Pieyre de Mandiargues, « parce qu'il me semble que celui-là est aussi superbement que joliment rédigé ». Et c'est vrai. Il règne d'un bout à l'autre de ce livre un bonheur d'expression, une allégresse, un humour (quelquefois assez noir, mais c'est Sade, dont les audaces extrêmes ne se lisent pas comme La Semaine de Suzette !), capables de plonger le lecteur dans une jouissance pareille à celle qui, manifestement, a transporté l'auteur pendant qu'il l'écrivait.
    Mais aussi, cette Philosophie dans le boudoir présente la particularité de concentrer en un seul volume ce que Sade a produit de plus brillant, en même temps que de plus profond. Jamais son étonnante « façon de penser » ne s'est exprimée plus nettement, plus hautement. Lecture brûlante ? « je ne m'adresse qu'à des gens capables de m'entendre », écrit-il, « et ceux-là me liront sans danger ».

    Que dire de Donatien-Alphonse-François de Sade (1740-1814) ? Une courte biographie n'y suffirait pas et n'apporterait rien de plus : il n'est personne qui n'ignore plus son nom comme faisant partie des auteurs dits « majeurs ».

    Sur commande
  • Après la vague MeToo et la libération de la parole autour de la sexualité féminine, de nouvelles voix du féminisme pro-choix s'élèvent. Bebe Melkor-Kadior est l'une d'entre elles.
    À seulement 24 ans, c'est son expérience déjà étendue de travailleuse du sexe et sa vision inclusive de la condition des femmes qui l'ont amenée à développer sa philosophie de vie :
    Les grands principes qui président à l'art d'être une salope ; une critique acerbe de notre société « coincée du cul » ; un plaidoyer pour l'éducation sexuelle des plus jeunes et l'avènement d'une masculinité positive.
    Au fil du texte, l'auteure pose les fondations de son monde idéal : une société où le sexe ne serait plus un tabou mais un sujet comme un autre, enseigné à l'école pour former des citoyen.ne.s éclairé.e.s.
    Un témoignage incarné, qui trace les contours d'une pensée féministe inédite, qui bouscule, en accord avec son temps.

  • «?Faute de voyages exotiques réguliers, de sports extrêmes ou de travaux immobiliers, rencontrer des hommes nouveaux est en soi une façon d'implanter de la dramaturgie dans son quotidien. Mieux sonder le genre humain, aussi.
    Renouveler les frontières du désir, du plaisir.
    Je pense avoir déjà entendu ça dans une pub pour yaourt. Ou déo.?» À travers une centaine de très courts textes d'une sincérité vivifiante, Zoé Vintimille dresse le portrait d'une femme libre, qui rencontre, fait l'amour, s'offre et jouit du corps des hommes. Elle raconte le désir qui monte, la douleur du manque, certaines petites hontes et autres souvenirs inavouables. On rit, on s'émeut, on s'excite.

    Zoé Vintimille vit depuis quelques années loin de l'ébullition parisienne. Ces instantanés crus, légers, profonds ou décalés, puisent dans sa propre vie. C'est son premier livre.

    Sur commande
  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans
    Nouv.

    Delphine est l'épouse d'Antoine depuis presque dix ans. Ce couple de la bourgeoisie bordelaise suit son existence sans heurt, à l'exception d'un détail : Antoine mène une double vie dans laquelle il laisse libre cours à son appétence BDSM. Delphine le sait et accepte cet arrangement, à condition de ne rien connaître de ce qui s'y passe. Un jour pourtant, elle découvre la malle cachée par son mari. À l'intérieur, des instruments, des accessoires, mais également une série de lettres. Les lettres d'une soumise, qui décrivent précisément leurs rendez-vous. D'abord révulsée par la teneur de cette lecture clandestine, Delphine finit par être prise dans un engrenage vertigineux : le besoin de savoir, malgré la honte et la culpabilité, pourquoi cette femme accepte chacune des «?épreuves?» auxquelles Antoine la soumet mois après mois, dans une dévotion toujours grandissante. Jusqu'où iront la reddition sexuelle de l'une et l'intégrité de l'autre ?
    Roman des vies secrètes, À fleur de chair est un thriller érotique de fièvre et d'extase où le jeu révèle la nudité de l'âme. Un texte autant féminin que féministe qui explore les possibles de la liberté dans la soumission.

  • Manque d'apprentissage et de connaissance de soi, mythe du naturel et du spontané, parentalité qui prend le pas sur la vie de couple, nombreuses sont les causes d'appauvrissement de nos intimités. Pour autant, il est possible de redonner du souffle, de l'authenticité et de la créativité à nos espaces érotiques, à tout âge et à tout moment, si l'on accepte de les nourrir. Ce manuel propose des pistes de réflexion et d'exploration concrètes pour partir à la rencontre de sa graine érotique, unique et multiple.
    Chaque partenaire apprendra à connaître son état érotique intérieur, écouter ce que dit son corps, évaluer et respecter la bulle intime de l'autre. Érotiser des ­espaces communs, se donner rendez-vous, casser la routine du rapport sexuel en créant des contraintes qui surprennent figurent parmi les nombreux exercices et explorations proposés, pour que chacun évolue vers une meilleure adéquation à soi et à l'autre.
    Ce livre s'inspire de l'expérience de la sexologue Capucine Moreau, de son propre parcours de transformation, mais aussi de différentes pratiques artistiques, énergétiques ou spirituelles qui magnifient la créativité érotique.

  • Séverin est un jeune gentilhomme épris d'idéaux romantiques. Il voue une passion déraisonnée pour la figure antique de Vénus. Lorsqu'il rencontre Wanda, jeune femme à la beauté ensorcelante, elle lui apparaît comme l'incarnation de la déesse de l'amour. Entre eux se noue une relation défiant les normes admises. Il devient son esclave et jouit de ce jeu de domination. Uni par un contrat établissant sa soumission, Séverine suit sa « Vénus à la fourrure » au gré d'un itinéraire qui les mènera des Carpates à Florence. Peu à peu, leurs liens vont s'étioler et leurs rapports prendront une tournure des plus dangereuses...



    Paru en 1870, La Vénus à la fourrure est bien plus qu'un classique de l'érotisme : il s'agit de l'oeuvre fondatrice du masochisme. Si la recherche du plaisir charnel à travers la souffrance n'était pas chose neuve au XIXe siècle, aucun ouvrage n'avait su exprimer cette conception de la jouissance avec autant de maîtrise. À tel point que cette pratique doit son nom à l'auteur du livre, Léopold Von Sacher-Masoch.

    Sur commande
  • L'Histoire de Juliette, ou les Prospérités du vice, un des plus rares romans de Sade, suivit de peu Justine ou les Malheurs de la vertu. La publication de ces deux ouvrages valut au Divin Marquis (1740-1814) son arrestation sur ordre de Napoléon et son incarcération sans procès à l'asile de Charenton durant les treize dernières années de sa vie. Entre narration, dialogues philosophiques et scènes de coïts très violentes, Sade confirme avec Juliette son talent à exhiber la part la plus immonde des hommes tout en abordant des réflexions précieuses sur la société. Juliette, au contraire de sa larmoyante soeur Justine qui n'obtient que des injustices pour prix de sa vertu, est une nymphomane amorale dont les entreprises lui valent le succès et le bonheur. Sade confirme dans ces pages qu'il était un auteur inexorablement et absolument libre : c'est de cette subversion qui l'emporte sur l'obscénité qu'il dut payer le prix tout au long de sa vie...

    L'Histoire de Juliette «?est assurément le roman le plus significatif, le plus réussi de Sade. Dans les précédents, les femmes n'y sont que des figurantes passives, tandis que dans celui-là on trouve une galerie de libertines implacables qui tiennent tête à des libertins fabuleux. [...] On ne peut aller plus loin dans l'horreur sexuelle qu'il ne l'a fait en pensée. La performance de l'écrivain fascine même lorsqu'on désapprouve son libertinage destructeur ». Sarane Alexandrian, Histoire de la littérature érotique, Seghers, 1989.

  • Étienne, le narrateur de ce guide hors du commun, pantalon à grosses côtes et sac au dos, n'hésite pas à se sacrifier pour suivre le pèlerinage qui, de Vézelay à Compostelle, perpétue selon lui l'archaïsme de la pensée et la soumission au destin.
    Armé de son bâton de pèlerin, Étienne a plus d'un tour dans sa besace pour approcher au plus près les corps croyants de cette vaste communauté en marche... Le constat est hilarant : la chair est faible, on s'en doutait, mais elle est tout sauf triste !

  • C'est la rencontre avec un patient ressentant le besoin impérieux d'éprouver de la douleur pour pouvoir jouir qui a suscité chez Olivia Benhamou, psychologue clinicienne et sexologue, l'envie d'explorer ce sujet. Loin des clichés habituels, elle propose un éclairage inédit sur une forme de sexualité peu conventionnelle, mais qui remplit pour ses adeptes de multiples fonctions, allant de la recherche de sensations fortes à la recherche d'un laisser-aller total, en passant par la quête romantique d'une relation exclusive, une façon de rompre avec les contraintes du quotidien, ou encore une solution à certaines difficultés sexuelles.

    Écrit à la première personne, sous la forme d'une enquête psychologique et sexologique, ce texte offre une réflexion théorique, un tour d'horizon des représentations culturelles du masochisme et, surtout, les portraits de pratiquants qui se sont livrés à l'auteure sur leurs habitudes sexuelles et la place qu'elles occupent dans leur histoire individuelle. Cet essai passionnant prend le lecteur par la main, en retraçant le cheminement de pensée de l'auteur et ses découvertes, et répond aux questions que l'on peut se poser sur les enjeux psychiques du BDSM, à l'heure où ces pratiques semblent s'être démocratisées.

  • Danse et érotisme ; la muse de mauvaise réputation Nouv.

    Les rapports entre danse et érotisme semblent manifestes. La danse à la réputation d'être un art sensuel, mais où sont les oeuvres érotiques ? Il y a des corps, il y a des sexes, mais finalement peu de créations qui relèvent de l'érotisme. À partir de ce paradoxe, l'auteur propose de revisiter l'histoire de la danse. De Salomé à Anna Teresa de Keersmaeker, du tango au butô, du mythe de la ballerine à celui du « danseur pédé », il s'agit de défendre un érotisme chorégraphique dont certaines oeuvres contemporaines annoncent peut-être la venue.
    Ce livre, initialement paru en 2006, fait référence dans le domaine de la danse : écrit par un spécialiste du domaine, il s'agit du seul ouvrage théorique à aborder cette question. Quinze ans plus tard, à l'aune de l'évolution de la discipline, de MeToo, des créations les plus récentes, il était nécessaire d'en proposer une version revue et actualisée.

    Édition intégralement revue, corrigée et augmentée.

  • Les sexes féminins foisonnants des années 1970, c'est fini ! Après avoir plébiscité le maillot brésilien puis le « ticket de métro », les femmes succombent en masse à l'épilation intégrale. Si la presse féminine en fait chaque semaine son beurre dans ses pages « beauté », le phénomène mérite d'être sorti du cadre de l'intime pour être observé à l'échelle sociétale. Pornographie omniprésente, culte de la jeunesse, hygiénisme rampant, industrie cosmétique agressive se cachent en effet derrière le masque du consentement des femmes à se séparer des derniers poils qui leur restaient sur le corps.

    Amateur de sexes touffus et chantre de la diversité des corps, Stéphane Rose a mené l'enquête pour comprendre les raisons de ce tsunami dépilatoire. À la croisée de l'enquête journalistique, de l'éloge érotique du poil et du pamphlet sans concession, son livre se veut un plaidoyer pour la réimplantation des poils pubiens dans les petites culottes.


    Journaliste, auteur, chroniqueur sur RTL et sur Paris Première, éditeur, Stéphane Rose multiplie les casquettes. Dans l'intimité, il confie volontiers que celle d'essayiste du poil et des relations amoureuses (En finir avec le couple, La Musardine, 2020) est sa préférée.

  • À l'heure où la parole sur le sexe féminin se fait plus libre que jamais, ce livre revient aux fondamentaux.
    Dès les années 1970, aux États-Unis puis en Europe, le mouvement « self-help », mené par des militantes féministes et des professionnelles de santé, a permis à de nombreuses femmes de s'approprier les savoirs gynécologiques et de s'autonomiser. En sont nés des guides que se transmettront les femmes entre elles. S'inscrivant dans cette lignée, ce livre, aux illustrations aussi pédagogiques qu'esthétiques, mène à la connaissance de soi, à travers 10 auto-explorations : la vulve, le clitoris, le périnée, les seins... Pour prendre le contrôle !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

  • Voici la suite de l'Histoire de Juliette (Tome 1, Lectures amoureuses n° 227) qui poursuit ses pérégrinations sous la plume de Sade, dont l'imagination morbide s'affermit de page en page, de même que ses réflexions philosophiques gagnent en profondeur et en subtilité... Aucune forme de dépravation n'échappe à Juliette, entourée de libertins au moins aussi féroces qu'elle et de femmes dont les passions macabres dépassent l'entendement?!
    Le crime paie-t-il ? Assurément pour Juliette, qui finit ses aventures riche de tous ceux qu'elle a dépouillés, aux côtés de Noirceuil, nommé Premier ministre par le roi en récompense de sa carrière criminelle. Juliette prend les rênes du gouvernement en sa compagnie, ressassant son principe que « le vice amuse et la vertu fatigue ». Sans conteste, Juliette est le personnage féminin le plus autonome et le plus intelligent de la littérature du xviiie siècle. Mais il faut avoir le coeur bien accroché pour s'en apercevoir...

    Faut-il encore présenter Sade (1740-1814) ? Sûrement pas. Mais relever que l'Histoire de Juliette est indisponible dans son intégralité depuis des lustres (hormis dans la Pléiade), ça oui ! La collection «?Lectures amoureuses » comble enfin ce vide, Jean-Jacques Pauvert estimant que Juliette est « la plus importante entreprise de librairie pornographique clandestine jamais vue dans le monde ».

  • En finir avec le couple

    Stéphane Rose

    Affirmez à voix haute que vous ne voulez pas être en couple et, aussitôt, une pluie de jugements désapprobateurs s'abattra sur vous : « tu es égoïste », « tu as peur de t'engager », « tu vis comme un ado attardé », « tu dis ça parce que tu n'as pas trouvé la bonne personne »... Une procession de formules toutes faites que l'on rabâche machinalement depuis des siècles. Mais que se passe-t-il quand on confronte le vocabulaire amoureux à la réalité du sentiment amoureux, quand on se libère de ces expressions toutes faites ? D'autres possibilités d'aimer apparaissent. Moins contraignantes, plus respectueuses des spécifi cités individuelles, et plus créatives.

    Stéphane Rose s'est intéressé au lexique du couple, aux mots et expressions qu'on utilise traditionnellement pour en parler, le défendre... et n'y a trouvé que des lois, des interdits, des obligations. Ainsi est née la thèse de ce livre : quand on s'exprime loin de ces dogmes naissent des relations qui ne relèvent ni du couple, ni du « plan cul », et qui n'ont pas besoin d'être étiquetées pour exister. Et la fête commence enfin.

  • Psychanalystes et grand public ont tendance à adhérer pleinement à l'adage selon lequel «?tout vient de l'enfance?». Cette croyance conduirait à l'idée qu'on aime forcément comme on a été aimé, que si l'on n'a pas connu le plein amour parental ou que l'on a au contraire été excessivement choyé, on aura du mal à vivre une relation de couple harmonieuse.
    L'auteur, tout en reconnaissant la force des empreintes laissées par le passé affectif, s'élève contre ce déterminisme et montre que rien n'est inéluctable, ni les problèmes d'enfance, ni les amours malheureuses d'adolescence, ni les frustrations liées à un trop-plein ou un manque d'amour.

    C'est là le projet de ce livre : vous faire comprendre que si nous sommes tributaires de certains vécus affectifs, tout est toujours possible en « pensant » différemment les sentiments amoureux.

    S'appuyant sur de très nombreuses paroles de patients qui prouvent, mieux qu'un long discours, qu'on peut surmonter ses problèmes d'enfance et construire un amour adulte, en dépassant les exigences infantiles, ce livre offre une vision novatrice des relations de couple et redonne espoir en la construction d'une relation pérenne.

  • On dit avec justesse que pour rester en bonne santé, il convient d'adopter un mode de vie sain, de manger bio et équilibré, de faire du sport et se garder du stress, mais on parle rarement des bienfaits d'un amour vrai et d'une sexualité accomplie. L'équilibre affectif et la sécurité amoureuse ont un impact direct sur l'anxiété, le poids, le sommeil, comme le montrent de nombreuses études scientifiques.

    Ce livre valorise une nouvelle sexualité, plus accomplie, plus respectueuse de l'autre et plus en accord avec les relations homme-femme d'aujourd'hui : la méthode « Dream Love ». Cette méthode, inspirée du slow-sex et du tantrisme, joue un rôle très positif sur notre épanouissement personnel.

    Le Docteur Daniel Ballesteros propose, à la lumière des dernières découvertes en neurosciences et en physiologie, mais aussi des pratiques traditionnelles issues du fond des âges (taoïsme, ayurveda), sur un ton ludique et optimiste, de donner les clés de cette étrange alchimie qui se crée entre deux êtres, pour le plaisir et le bonheur de chacun.

    Le Docteur Daniel Ballesteros vit et consulte à Tours, tout en donnant des conférences à travers le monde. Il enseigne depuis plus de trente ans la vitalothérapie, la médecine chinoise, le Yi King (philosophie chinoise), les massages chinois, ainsi que la psychothérapie évolutive. Il est l'auteur d'un livre aux éditions Robert Laffont : Se soigner, c'est s'écouter : repérer et décoder les signaux avant la maladie.

  • SI...

    Si... vous avez du mal à visualiser vessie, vagin, rectum et clitoris...
    Si... vous considérez que votre plaisir sexuel ne dépend que de l'efficacité de votre partenaire...
    Si... vous imaginez que porter des couches, ça n'est que pour les enfants (et les mamies)...
    Si... vous vous interrogez sur le look de votre vulve...
    Si... vous pensez que la rééducation, c'est pour les femmes enceintes ou ayant accouché...

    Alors ce livre est pour vous ! Ne le caressez pas du bout des doigts, saisissez-le, il vous fera chérir votre corps dans toute son intimité !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Pendant deux ans, Valentine Abé écrit des histoires à son amant. Parfois, l'homme lui en écrit à son tour, lui donne des consignes, ils s'inventent et se mettent en scène, avec leur entourage, les amis de l'homme, les conjoints, ou même des inconnus, et c'est ainsi qu'ils s'aiment. Les mots brûlent, deviennent une drogue, la voici dévorée d'histoires.
    Ce recueil rassemble ces récits, explorant les amours à trois, à quatre ou plus encore, entre femmes, au sein de la famille ou entre les mains perverses de l'hôtelier, sous forme de lettres ou de récits, de petits contes aussi. Les mots sont crus, les situations d'une intensité porno­graphique impressionnante.

  • S'inspirant des interdits les plus surprenants, ce livre propose 120 jeux réservés aux adultes?: autant d'idées de scénarios, pour flirter avec les limites et jouer à les franchir. Les objets, les lieux, les rôles, les fantasmes les plus fous... Tout sera prétexte à des situations érotiques un peu transgressives - mais jamais dangereuses, bien sûr. Adultes et consentants, sans violence ni humiliation, vous allez jouer avec tout ce qui vous passera par la tête ou sous la main, pourvu que ce soit un peu dérangeant ou d'ordinaire interdit.

    Il est interdit de gaspiller la nourriture !
    Alors jouons avec les fruits et légumes, surtout s'ils ont des formes explicites.

    Il est interdit de proférer des injures publiques, abusons du « dirty talk ».

    Interdit de faire du topless ? Libérons les seins !

    Interdit d'usurper une identité, alors soyons un autre...

    Interdit de tricher aux examens ? Réinventons la salle de classe !

    Le livre propose également un glossaire de toutes les « paraphilies », ces fétichismes érotiques bizarres, dont on ne soupçonne même pas l'existence : 200 termes expliqués et donnant lieu à des idées de scénarios, qui vous permettront de jouer et briller durant les dîners !

  • " Vers 1940, fut publié un des plus curieux livres érotiques confidentiels jamais parus aux Etats-Unis. A la différence de la grande majorité de la production érotique d'alors, la fiction en était d'une sensualité extrême (...) et l'écriture d'une habileté quasiment inconnue à l'époque dans ce genre littéraire (...). Même dans leurs passages les plus descriptifs, les plus sexuellement explicites, il est difficile de qualifier ces récits d'obscènes ou de pornographiques. Ils sont simplement trop bien écrits pour cela (...). Au fil des ans, ce recueil a presque été oublié.
    Personne n'a déclaré ouvertement en être l'auteur, et jusqu'à la présente édition, seuls ceux qui ont eu la chance de trouver un exemplaire de cet ouvrage original de plus en plus rare, ont pu savourer le raffinement du plaisir qu'il offre. " (C.J. Sheiner, New-York) Attribué à Anaïs Nin, auteure incontournable de la littérature érotique féminine, cet ouvrage, traduit pour la première fois par La Musardine en 1999, est l'un des plus grands succès de la collection Lectures amoureuses.

  • En 1934, soit seize ans après sa mort, paraissent - sous le manteau - Les oeuvres érotiques complètes de Guillaume Apollinaire. Cet ouvrage constitué de trois tomes comprenait Les Onze Mille Verges, Les Exploits d'un jeune Don Juan et Poésies. Il n'a jamais été réédité tel quel depuis.
    Hormis les poésies où le génie d'Apollinaire dépasse tout entendement, le texte phare demeure incontestablement Les Onze Mille Verges, jugé « plus fort que le marquis de Sade ». Les pérégrinations du prince Vibescu sont ponctuées de scènes particulièrement inconvenantes, décrivant dans une « joie infernale » toutes les facettes de la sexualité avec une volonté évidente d'éclectisme : sadisme, masochisme, ondinisme, onanisme, saphisme, vampirisme et surtout surréalisme qui, sublimant la crudité du récit, transcende l'humour placé au tout premier plan. Avec Apollinaire, la question est désormais posée : tout compte fait, l'Enfer ne serait-il pas joyeux ?

    Voici donc l'intégralité des textes érotiques de Guillaume Apollinaire, ce précurseur de toutes les avant-gardes, augmentés d'analyses permettant de rendre accessible et de clarifier cette oeuvre licencieuse, reconnue comme la plus marquante du xxe siècle.

    Sur commande
empty