L'atelier Mosesu

  • Le corps d'un enfant de huit ans est repêché dans un étang isolé au fond des bois. Le cadavre, complètement nu, ne présente aucun signe de lutte ni de violence sexuelle, laissant à penser que le petit garçon a succombé à un accident. Seulement, il s'agit du cinquième enfant qui meurt dans cette petite ville de province en moins de deux mois. Et cette fois, il s'agit du fils du légiste. Alors, on m'a appelé pour que je prenne le relais. Moi, vous me connaissez, je suis incapable de refuser quand on me demande un coup de main. Entre autres. Les sanglots longs des violents autochtones.

  • S'il y a bien un truc qui m'agace, ce sont les romans à l'eau de rose sauce vampire. Mais qu'ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d'opérette ? Ça ne tourne vraiment pas rond chez elles et ça commence à bien faire ; il est grand temps de rétablir la vérité : les vampires n'existent pas.
    Comment ça, « et s'ils existent ? » ? Eh bien, s'ils existent, je vais m'occuper de leur refaire le portrait, ça changera ! Je vais jeter sur mon blog un pamphlet ; un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire un garçon aussi mignon qu'effrayant décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Sauf que mon petit doigt me dit que je risque de le regretter...

  •  « Quand Luc est appelé auprès d´un châtelain milliardaire, il s´attend à une mission ordinaire. Il va vite s´apercevoir qu´à la Pilonerie on meurt un peu trop souvent et d´étrange manière.
    Le petit-fils du maître des lieux a été retrouvé écartelé par quatre chevaux, une pancarte portant l´inscription « RAVAILLAC » glissée autour du cou.
    Mort naturelle selon le médecin de famille... » Une enquête où l´embaumeur  exprime tout son art, entouré de personnages tous plus extravagants les uns que les autres.
    Un polar à l´intrigue bien ficelée, une galerie de portraits haute en couleurs, où le cynisme et la bêtise de chacun sont exacerbés dans les moindres détails.



    « Au grand prix des macchabées, on parie que vous allez gagner ? »

  • « J'ai séjourné en hôpital psychiatrique. Pas de quoi fouetter un chat sauf lorsque, comme moi, vous êtes fils de stars.
    Par crainte du scandale, mes parents m'ont expédié loin d'Hollywood, dans la vieille Europe.
    Les meilleurs spécialistes m'ont déclaré guéri.
    En vérité, la thérapie a échoué. Les songes ont repris, plus dangereux que jamais.
    Malgré moi, je me trouve mêlé aux intrigues de puissants Rêveurs. Des gens charmants et bien décidés à m'éliminer, mais avec élégance.
    M'entêter serait totalement déraisonnable. Pourtant, deux plaies à vif m'empêchent de tourner la page...
    La première est une fille.
    La seconde, une soif de vengeance.
    Je m'appelle Walter Krowley.
    Vous tenez mon journal intime. Prenez-en soin. Ce livre pourrait devenir mon testament...

  • D'organe, de tissu, de plaquette, de sang, le don est le plus beau cadeau que l'on puisse faire. Il est la vie.
    Combien de vies sont sauvées chaque année par un don. Peu par rapport aux nombres de patients en at- tente d'un greffon.

    Pour cette quatrième saison les Auteurs du noir ont décidé de mettre en avant ce geste. Écrire sur les transplantations, pour ces malades en attente, pour ces vies sauvées, pour faire changer d'avis, pour être tous donneur.
    Les droits d'auteurs sont majorés de 50% et reversés intégralement à France ADOT.

  • Lorsqu'on a proposé au lieutenant Gantier de prendre sous son aile la jeune Lise Cortella, il n'imaginait pas plonger dans un passé aussi dou- loureux. De quoi concocter une salade rouennaise aux ingrédients aussi variés que des bras bala- deurs, des diamants voyageurs, des secrets bien enterrés, des rancunes tenaces, des gosses délurés, un serial killer jardinier et un suicidé, accessoire- ment le père de Cortella. Quand en plus, Gantier doit faire face à la disparition de la flamboyante capitaine Mertz, on se dit que la vie d'un flic n'est vraiment pas de tout repos !

  • Pas de deux

    Sophie Aubard

    Saint Barth le 24 décembre 1997.
    Un voyage de rêve qui vire au cauchemar.
    Un accident rarissime, collision d'une automobile et d'un avion.
    Sur les quatre occupants de la voitures deux vont mourir.
    Peut-on vivre ou survivre après un tel drame ?
    Qui est responsable ?
    Manon et Solyne tentent de trouver les réponses et surtout reprendre le cours normal de leurs vies.

  • Connaissez-vous les Mix & Match Books ? Vous savez, ces livres pour enfants permettant de composer des personnages en mélangeant de façon aléatoire la tête, le corps ou les jambes. Pour son ultime saison, l'Exquise Nouvelle a décidé d'adapter ce concept : un auteur commence malicieusement l'histoire, un deuxième la continue avec talent et un troisième la termine en apothéose.

    Détail amusant : aucun auteur ne sait avec qui il a écrit, ni ce qu'il est advenu de sa contribution. Peut-être le découvrirez-vous avant eux !

    Cerise sur le gâteau, tous les droits du recueil seront reversés à l'APCH - Association des Pancréatites Chroniques Héréditaires.

    Dégustez des histoires inédites en faisant un beau geste. C'est le deuxième effet eXquis !

    Les auteurs :
    Barbara ABEL - Sophie ADRIANSEN - François ALQUIER - Yal AYERDHAL - Laurence BIBERFELD - Sacha BIEKELITSKY - Ludovic BISOT - David BOIDIN - PAT BOL - Jacques Olivier BOSCO - Odile BOUHIER - Régis BROUSSE - Michel BUSSI - Sire CÉDRIC - David CHARLIER - Armelle CHATEL - Delphine CLAPIÈS - Paul COLIZE - Gérard COQUET - Catherine DAUCOURT - Victor DEL ARBOL - Didier DAENINCKX - Luc DOYELLE - Jeanne FAIVRE D'ARCIER - Claire FAVAN - Chris FINCH - Bob GARCIA - Mélanie GASPAR - Maxime GILLIO - Évelyne GODILLOT - Anthelme HAUCHECORNE - Joël HENRY - Stéphanie HERISSON - Sophie JOMAIN - Rik LABELT' - Ludovic LAVAISSIÈRE / Richard TABBI - François LEFEBVRE - Armèle MALAVALLON-CARLIER - MALLOCK - Stéphane MARCHAND - Sylvie MARQUEZ - Frédéric MARS - Bernard MINIER - Arnaud MODAT - Michaël MOSLONKA - Nadine MONFILS - Stéphane PAJOT - Nicola PEARSON - Gaëlle PERRIN-GUILLET - Fabrice PICHON - Cédric QUENIART - Frederick RAPILLY - Pierre ROUFFIGNAC - Maud SAINTIN - SANBELA - Frédéric SCHWEYER - Alain TEMPLE - Claude VASSEUR - Caroline VIÉ - Sigolène VINSON

  • Mandoline se retrouve en Afrique.
    On le kidnappe pour autopsier de drôles de ca- davres.
    Pourtant l'Embaumeur n'est pas médecin légiste.
    Mais la raison d'état à toujours raison...
    Et qui sont ces créatures ? Des êtres venus d'ail- leurs ?
    Naissance d'une nouvelle zone 51 ?
    Un épisode de l'Embaumeur aux frontières du réel...

  • Phoenix. Californie.
    Il y a ceux qui ont fait le choix de renoncer à leur liberté . Des adolescents condamnés pour meurtres, devant vivre avec le poids de leurs actes dans l'enfer des prisons. Et il y a ceux qui ont fait le choix de les aider.
    Terry Kerbraz, pédopsychiatre, intervient dans ces lieux peuplés de grands criminels pour leur venir en aide et tenter de faire renaître l'enfant qui sommeille en eux. Parmi ce chaos, subsiste l'espoir que ces délinquants prennent le chemin de la rédemption.
    Mais il y a surtout ceux à l'enfance brisée, qui ont peur de se souvenir du passé. Cauchemars. Mensonges. Pensées inavouables.
    Christopher, dix-huit ans, jeune homme perturbé, s'interroge sur son identité. Ses nuits sont hantées par des images terrifiantes. Et si c'était lui, l'auteur de ces crimes atroces ? Et s'il était en train d'assister, impuissant, à la naissance d'un psychopathe ?
    Tout converge vers une enfance trouble dont il n'a aucun souvenir. Mais à vouloir remuer le passé, ne risque-t-il pas de déterrer un terrible secret enfoui depuis douze ans ?
    Est-il prêt à connaître la vérité ?

  • Faudrait voir à ne pas te méprendre mon p'tit loup. Les sirènes qui flottent dans ce roman ne chantent pas l'porc d'Alexandrie. Par contre, tel Ulysse ficelé à son mât, leurs mélopées silencieuses n'en finissent pas d'entrer dans mon être. Leurs gorges silencieuses m'appellent, me hèlent, m'attirent, me tirent... Alors-moi vous m'connaissez, courageux comme pas deux, j'ai entrepris la traversée jusqu'au territoire des Morts. Allez entre et fais ton trou... y'en a plein : des avec du poilautour, des trous de balles, des trouducs et des derniers aussi. Prends la place du mort car, foie de Balthazar, la Gueuse est présente partout.

  • Washington, Maison-Blanche. Le Président Staf- ford a tranché.
    Il aura suffi de quelques mots de sa part pour lan- cer la machine sur laquelle viendront se briser des vies. D'ici, d'ailleurs.
    Jamais il n'avait éprouvé sa toute-puissance comme avant ce jour, jamais n'avait autant pesé sur lui le poids de sa suprématie.
    Maître du monde et des destins...
    Et si ce pouvoir n'était qu'une illusion suspendue au simple vol d'un papillon ?

  • Le tanneur

    Borya Zavod

    Un futur proche, trop proche... Elle a pris le pouvoir, elle a ruiné la France. Le pays est sous la tutelle de la Russie. Plus de police, ou si peu. Il ne reste que les gangs de motards pour faire régner un semblant de loi. Dans ce monde post-apocalyptique, Tonton tanne. Il tanne la peau humaine, prélève les "patchs". Jusqu'au jour où un drôle de zig vient lui proposer un marché : tanner une pièce de collection.
    Une oeuvre magistrale. Mais d'autres gangs sont aux aguets pour s'approprier la pièce unique. A côté de Borya Zavod, Mad Max c'est un Bisounours sur un karting.

  • Et surtout la santé, hein !
    Un rhume, une angine, une grippette voire une petite gastro, on s'en accommode toujours, c'est pas bien grave, il paraît que c'est le corps qui dit stop.
    Ah oui ? Et qu'est-ce qu'il dit, le corps, quand on souffre d'une maladie systémique, d'une nanophtalmie, d'une réticulose ou d'une fibrochondrogenèse ? Il ne dit rien, et pour cause. Personne ou presque ne l'écoute. Il souffre d'un manque de moyens, de traitements, et, aussi, il souffre dans l'indifférence.
    C'est le propre d'une maladie rare : quelques cas ici ou là, peu de visibilité, peu de moyens, et des familles plongées dans le désarroi.
    Alors pour donner un coup de pouce à la recherche, le collectif des auteurs du noir sort un second recueil dont les droits seront reversés à la fondation Maladies rares.
    16 auteurs, pour 16 textes, 16 inspirations différentes sur la santé, bonne ou mauvaise.
    16 styles différents, 16 visions différentes, pour un recueil riche, varié et passionnant !

  • Les célibataires contre les hommes mariés, a-ton idée ? Quelle mouche a donc piqué Hubert d'accepter ce match au village ? Lui, quadragénaire hypocondriaque, consultant en ressources humaines et... bancal du sentiment. Mais on ne se méfie jamais assez lorsqu'on se retrouve à la merci d'une nièce astucieuse et aux bons soins d'un ami moins débonnaire qu'il n'en a l'air... Car Hubert aime, mal, et ne sait le dire. Quelle plus belle phrase, pourtant, que « Je t'aime » ?..
    Mais on oublie parfois de la prononcer, par peur, pudeur ou négligence, et l'on passe alors à côté de l'essentiel : ceux qui nous sont chers et à qui on n'a pas su le faire comprendre...
    A côté quelquefois de sa propre vie aussi...
    Sous l'aile du Concombre, on rit, on pleure...
    Mais au moment de dire « Je t'aime », on se souviendra de cette leçon de vie.

  • Pierre et Hannah sont nés à cinquante années d'intervalles et pourtant, ils ont le même âge et se parlent...
    Paris, février 1992. Pierre Descarrières, 11 ans, est malheureux coincé entre une vie terne et des pa- rents qui se déchirent quotidiennement. Seul dans sa chambre, il rêve d'un frère ou d'une soeur qui viendrait rompre sa solitude. Paris, février 1942.
    Hannah Klezmer, 11 ans, étouffe dans l'espace confiné de son appartement, mise à l'écart parce qu'elle est juive. Leurs routes n'auraient jamais dû se croiser. Et pourtant, c'est arrivé. Car il existe entre eux un lien plus fort que le temps et la folie des hommes.
    Si La Chambre d'Hannah plonge ses racines dans l'Histoire la plus sombre, c'est aussi le roman sen- sible et lumineux d'une amitié entre deux enfants qui n'ont, au premier abord, rien en commun : ni leur condition, ni leur époque. Avec, en filigrane, ces deux questions essentielles : jusqu'où aller par amitié ?
    Sommes-nous prêts à croire l'impossible ?

  • De la Normandie à port-au prince , d'Haïti à Paris, de l'enfance à l'âge adulte , la vie et les routes de camille sont jonchées de cadavres. La jeune femme pourrait n'y voir qu'une fatalité, s'y soumettre.

  • Treize nouvelles pour les aider.

  • Les monstres sont partout. Ils ne revêtent simplement pas toujours la même apparence. La vague de crimes à laquelle sont confrontés Thomas Van Eecke et son collègue Maxime Lanier, officiers à la PJ lyonnaise, fait partie de ces horreurs dont personne n'a envie de s'occuper.
    Entre découvertes macabres et révélations teintées d'ésotérisme, les nerfs des deux policiers vont être mis à rude épreuve.
    Et si derrière tous ces mystères se dissimulait autre chose ? Quelque chose de pire encore, comme un mal qui vous ronge et finit par vous détruire de l'intérieur.
    Parce que les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on croit...

  • Que l'on veuille utiliser Flahaut pour régler des affaires de familles à la Préfecture ne le met pas en joie, on pourrait même dire que la pilule est dure est avalée. Surtout qu'il ne vaudrait mieux pas pour lui l'avaler cette drôle de pilule aux effets plus qu'indésirables. Lucienne Cluytens renoue dans ce roman avec son personnage fétiche le commandant Flahaut. Certains vont apprendre à leur dépend que l'on utilise pas Flahaut pour son bien-être personnel, si on lui file un os à ronger, il faut toujours se méfier qu''il ne vous sorte pas le squelette entier.

  • Zamor.
    Il n'aura laissé qu'un vague souvenir, un certain malaise même.

    Enfant indien, on l'arracha aux siens pour l'offrir à la favorite du roi de France, ce pays inconnu et si lointain.

    Il connut les ors de Versailles et les moulures de Louveciennes à l'ombre de Madame du Barry.
    Advint la révolution et avec elle l'opportunité de prendre en main sa destinée. Certains choix et certaines amitiés ne seront pas sans conséquences.

    Celui qu'on appelait « le nègre de la Dubarry » devint alors le nègre républicain portant même le surnom peu glorieux de l'ami Zamor.

    Mais qui était vraiment Louis-Benoît Zamor ?

  • Handshar

    Jean Mazarin

    Lors de la Seconde Guerre mondiale, une seule division SS a fait acte de mutinerie, la 13e division de montagne de la Waffen-SS Handschar.
    Une unité pas comme les autres, constituée exclusivement de musulmans de Bosnie, recrutés par les muftis de Jérusalem et de Mostar.
    Cette mutinerie eut lieu le 17 septembre 1943, à Villefranche-de-Rouergue.
    De Sarajevo à l'Aveyron, de 1943 à 1994, Jean Mazarin raconte l'histoire d'un engagement, d'une mutinerie, d'un peuple, d'hommes et de vengeance.
    Un épisode méconnu de l'Histoire à découvrir.

  • «Jos Vandeputte fronça les sourcils. Cela faisait vingt-cinq ans qu'il était affecté à la surveillance de l'éplucheuse automatique et il n'avait jamais vu ça. La chair des patates n'avait pas la pâleur habituelle, mais une teinte rougeâtre. À croire que l'éplucheuse était en train de dépiauter des betteraves.
    Il se pencha par-dessus la rambarde pour observer le fond de la cuve. L'émotion fut si vive que sa vessie lâcha et qu'il pissa dans sa combinaison.
    La machine venait d'éplucher un cadavre.» Ils ne font de mal à personne, les Reculistes. C'est juste un groupe de copains, des artistes médiocres et illuminés, admirateurs de Paul Delvaux, qui réinventent le monde derrière leurs chopes. Sauf que l'un d'entre eux connaît soudain la gloire et la fortune. Sauf qu'un autre est retrouvé mort dans une éplucheuse à patates. Sauf que l'haleine fétide de l'extrême droite flamande vient polluer le plat pays.
    Face à la jalousie, la corruption et les histoires de fesses, les amitiés volent en éclats et les macchabées se ramassent à la pelle. Avec une telle ambiance, pas étonnant qu'un canal se soit pendu.

empty