Littérature générale

  • Le grand Meaulnes

    Alain-Fournier

    • Geste
    • 8 Juin 2018

    Augustin Meaulnes tombe éperdument amoureux d'Yvonne rencontrée lors d'une fête. Ils ne se retrouvent que de nombreuses années plus tard et se marient.
    Mais Augustin Meaulnes disparaît du jour au lendemain lais­sant Yvonne alors qu'elle est enceinte. Quelle est la raison de son départ ?
    Ce roman est une initiation à l'amour et à l'amitié. Il symbolise le passage à l'âge adulte. Décédé pendant la Grande Guerre, le Grand Meaulnes est le seul roman d'Alain-Fournier.

    Sur commande
  • La petite Fadette

    George Sand

    • Geste
    • 8 Juin 2018

    Dans le pays, on l'appelait la petite Fadette, car elle avait la taille d'un farfadet et les pouvoirs d'une fée.
    Comme sa grand-mère, elle guérissait les hommes et les animaux. Landry, l'un des jumeaux de la ferme voisine, tombe amoureux d'elle.
    Mais l'amour d'une sorcière est mal vu dans cette famille, et il rend malade de jalousie Sylvinet, l'autre « besson. » Dans ce roman, George Sand exprime tout ce que la vie lui a appris. L'apparence des êtres ne compte pas, la richesse des filles ne fait pas leur bonheur et l'amour est difficile à construire.

    Sur commande
  • La mare au diable

    George Sand

    • Geste
    • 8 Juin 2018

    Ce roman d'amour est la touchante histoire du second mariage de Germain. Devenu veuf de bonne heure avec trois enfants, il ne songeait pas à se remarier.
    Cependant, le père Maurice, son beau-père, l'en presse : il veut une seconde femme pour s'occuper de ses petits-enfants.
    À quelques lieues demeure une veuve qui serait un bon parti...

    Sur commande
  • Bien que de riches partis s'offrent à elle, Eugénie tombe amoureuse de son cousin Charles ; mais ce dernier est ruiné, et le père Grandet expédie le jeune homme aux Indes. Eugénie donne tout son or à Charles avant son départ. Lorsque son père apprend la disparition de ses économies, il la châtie si durement que la douce Mme Grandet en meurt de chagrin. Le vieil avare meurt à son tour. Eugénie, devenue maîtresse d'une fortune de dix-sept millions, demeure fidèle au souvenir de son cousin. Mais Charles l'a depuis longtemps oubliée. Il lui renvoie un jour la somme qu'elle lui avait prêtée, avec une lettre lui annonçant qu'il va épouser une riche héritière. Eugénie, douloureuse et résignée, vieillit en faisant le bien.

    Sur commande
  • Jacquou, garçon de neuf ans, est plongé dès l'enfance dans les conditions de vie effroyables qui sont celles de la paysannerie française au XIXe siècle. Son père, métayer, est exploité par le comte de Nansac. Condamné pour un crime qu'il n'a pas commis, il est déporté aux galères et meurt peu de temps après. Obligée de quitter Combenègre, sa mère se réfugie dans une masure à Bars où, minée par les trajets et le peu de travail trouvé, elle meurt à son tour. Orphelin, il est recueilli par le curé Bonnal qui s'occupe de son éducation. Devenu adulte, Jacquou n'aura de cesse de combattre l'injustice dont sa famille a été victime et de se venger du cynique comte de Nansac.
    />

    Sur commande
  • 1146 à Vezelay, Bernard de Clairvaux prêche la croisade. Les Turcs menacent Jérusalem. Aliénor d'Aquitaine, équipée comme un chevalier sur son destrier telle une Amazone, l'épée au poing, harangue la foule. Elle ira à Jérusalem. Elle en a décidé ainsi. Rien ne saurait l'arrêter. Son mari s'incline. Peut-on laisser une aussi jolie femme seule à Paris ? Un an plus tard, Louis et Aliénor, à la tête de 100000 hommes, quittent Metz pour Jérusalem. Aliénor d'Aquitaine emmène ses dames de compagnie, ses troubadours, ses atours, ses bijoux, ses robes, sa vaisselle. Croisade ou voyage d'agrément? Son chevalier servant, Foulques de Fons-Almoy et sa dame de coeur, Marguerite de Saint-Brice, sont du voyage. À Byzance, le basileus dont la duplicité est à la hauteur de sa magnificence, leur offre un séjour inoubliable. Le couple royal est émerveillé par le luxe inouï que recèle la nouvelle Rome. Aliénor découvre les fastes et l'opulence de l'empire : palais de marbre, églises aux mosaïques rutilantes, eau courante, piscines chauffées, hammams, courses à l'hippodrome, chasses au léopard ... et un basileus qui tente de la séduire. Enfin, c'est la traversée du Bosphore. Six mois d'épreuves accablantes les attendent. l'armée allemande, trahie par les Grecs, a été exterminée dans les vallées encaissées du centre de l'Anatolie. Pour éviter un tel désastre, le roi de France décide de longer la côte. Embuscades, traquenards, trahisons, inondations, disette transforment la Croisade en cauchemar. Étrillés, les Croisés gagnent Antioche où les accueille l'oncle d'Aliénor, le sémillant Raymond de Poitiers. Les dissensions dans le couple royal se creusent. Raymond et Louis s'opposent. Aliénor soutient son oncle et décide de rester à Antioche. Louis VII doit réagir.

    Sur commande
  • Nêne

    Ernest Pérochon

    • Geste
    • 8 Juin 2018

    La jeune Madeleine est gagée comme domestique chez Michel Cordier, un fermier veuf, pour s'occuper de deux enfants, Eulalie et Georges, et tenir la maison.
    Elle s'attache peu à peu aux enfants, allant même jusqu'à dilapider ses économies, pour qu'ils soient au moins comme les autres, et même mieux.
    Elle doit cependant subir les attaques du diabolique Boiseriot, ancien valet de la ferme, jaloux et catholique de surcroît.
    Dans une atmosphère oppressante, où trois mondes, - catholiques, dissidents « réfractaires» et protestants - se supportent difficilement, toujours à la limite du conflit, la situation de Madeleine se dégrade progressivement.

    Sur commande
  • Le duc d'Aquitaine est mort sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, laissant deux orphelines : Aliénor et Pétronille. Par testament, leur père les a mises sous la protection du roi de France. Le duché d'Aquitaine est alors plus puissant que le royaume de France et s'étend du Poitou aux Pyrénées et de l'Atlantique à l'Auvergne. Le 25 juillet 1137 à Bordeaux l'héritière du plus beau duché de France épouse Louis VII. Aliénor d'Aquitaine se passionne pour la politique. Louis VII est subjugué par sa reine qui défait la nuit ce que le conseil du roi décide le jour. Les années passent. Aliénor n'est toujours pas enceinte. Donnera-t-elle un héritier à la couronne ? Dans ce deuxième volume, l'auteur décrit le couronnement d'Aliénor et son quotidien de Reine de France.

    Sur commande
  • Amaury Venault retrace ici l'histoire d'Aliénor d'Aquitaine. Dans le duché le plus puissant de France, la jeune fille est élevée par son père Guillaume X et sa grand-mère Dangereuse de Châtellerault. Elle reçoit une éducation sportive et lettrée et grandit dans un royaume où Guillaume le Troubadour a laissé en héritage un art de vivre immortalisé par la poésie courtoise et les cours d'amour. Lorsque son père décède, alors qu'elle n'a que 15 ans, Aliénor est déjà promise à un grand avenir.

    Sur commande
  • On ne naît pas Pierre Loti, on le devient. Tel est le mouvement de cette biographie, en trois étapes : de Julien Viaud le marin, qui naquit à Rochefort, le 14 janvier 1850, à Pierre Loti l'écrivain, qui, lui, naquit à Paris dans l'année 1882, en passant par Loti, Loti tout court, qui naquit en 1872 à Tahiti. Le récit de cette existence, d'abord simple, deviendra forcément plus complexe car Julien, le marin, ne disparaît pas totalement derrière Loti l'écrivain. Les campagnes du marin fournissent à l'écrivain la matière de ses premiers livres. Rochefort, Brest, Istanbul, Hendaye... Au fil des ans, ce sont les lieux qui seront les repères capitaux d'une vie nomade, sans cesse écartelée entre l'ici et l'ailleurs ; la géographie donc, autant que l'histoire - qu'il a côtoyée sur bien des fronts : guerre de 1870, guerres de conquête coloniale, Grande Guerre de 14-18, il a participé, de près ou de loin, aux soubresauts de plus d'un demi-siècle. Celui qu'on a trop souvent - et à tort - présenté comme un esthète décadent, fut un homme d'action, un marin, un militaire donc, un homme engagé. Mais avec lui, on est sans cesse confronté aux contraires les plus surprenants : ami des princesses comme des simples matelots, passant de l'enthousiasme à l'abattement, respectueux des règlements militaires et transgressant allègrement les règles de la bonne société, on n'en finirait pas d'énumérer les aspects contradictoires du personnage. C'est dans l'écriture que nous trouverons l'unité profonde de ce caméléon aux reflets constamment changeants. Et puis, en apothéose, une Maison, maison du voyageur autant que de l'écrivain, maison du souvenir et des fantasmes, maison natale devenue la mémoire visible d'une vie déroulée au fil des ans et des continents.
    Bruno Vercier était professeur de littérature moderne et contemporaine à l'université de la Sorbonne Nouvelle?-?Paris III. Après de nombreuses éditions critiques d'ouvrages de Pierre Loti (GF?-?Flammarion, Folio classique?-?Gallimard), il a publié notamment Pierre Loti portraits. Les fantaisies changeantes (Plume Flammarion), Les Orients de Pierre Loti (éd. des Monuments historiques) et Pierre Loti. D'enfance et d'ailleurs (Bleu autour).

    Sur commande
  • Écrivain de la ruralité, l'auteur dépeint un monde qui n'existe plus, un monde dont les derniers vestiges ont disparu dans les années 1950 et 1960, le monde paysan français d'an­tan. Ainsi, dans Les Creux de Maisons, l'auteur s'attache-t-il à relater, à conter plutôt, la vie d'un journalier et de sa famille dans une campagne de l'Ouest. Vie d'une dureté que l'on ne s'imagine plus, régie par une économie des plus strictes, l'autarcie étant la règle pour la plupart des produits de consommation courante. Très grand roman paysan, Les Creux de Maisons offre au lecteur une immersion totale dans un univers historiquement encore proche, mais ô combien éloigné du nôtre par ses conditions de vie.

    Sur commande
  • L'histoire de Jeanne Monard est celle d'une femme qui a exercé pendant plus de soixante ans son métier d'ostréicultrice dans la plus grande invisibilité sociale. Son témoignage vise ici à donner voix à toutes les ostréicultrices françaises qui, comme elle, sont actives depuis toujours aux côtés de leurs époux, mais restent encore, pour la plupart, privées d'identité et de statut propre. À travers son évolution personnelle se dessine pratiquement un siècle de développement de l'ostréiculture française, au fil des aléas de l'Histoire régionale et nationale.
    Catherine Goulletquer est diplômée en langues étrangères, sciences humaines et journalisme. Elle a été correspondante de presse aux États-Unis de 1989 à 1992 et exercé le métier de journaliste pendant une dizaine d'années avant de se tourner vers l'écriture et la traduction d'ouvrages, tout en enseignant l'anglais. Depuis 2007, elle est psychopraticienne relationnelle et analyste transgénérationnelle dans la région nantaise. Auteure d'une dizaine d'ouvrages, elle a reçu le Prix des Mouettes en l'an 2000 pour son premier livre publié chez Geste éditions, Femme de la Côte.

    Sur commande
  • Une instit' pas ordinaire

    Clod'Aria

    • Geste
    • 25 Juin 2020

    Une enfance et une adolescence tourmentées par l'abandon de la mère. Heureusement, il y a la grand-mère dans cette maison adossée à la forêt de Mervent en Vendée. Devenue institutrice, cette aventureuse se passionne pour la peinture et la littérature. En 1939, elle parcourt le Bocage à moto et en pantalon, grimpe les cols des Pyrénées à vélo. Ce sera un instit pas ordinaire dans un temps où l'école laïque ou libre imposait rigueur et austérité.
    Clod'Aria est née à Paris en 1916. Elle vit en Vendée. Elle a publié une trentaine de recueils de poésie et quelques ouvrages en prose (le Dé bleu, Écho optique, Soc et Foc). Elle participe à de nombreuses anthologies chez Gallimard, Hachette, Éditions ouvrières... Elle est traduite en Allemagne, en Italie et en Chine.

    Sur commande
  • Le monstre

    Gaston Chérau

    • Geste
    • 3 Juin 2019

    Tous des monstres ? Le père qui abuse de toutes les filles qui viennent travailler à la ferme ? La mère qui se débarrasse de celles-ci devenues gênantes ? Les fils qui se taisent et lèvent à peine un sourcil ? La fille que son père a violée avant de s'effondrer sur elle, terrassé par une crise cardiaque ? Le gamin né de cette union sordide et que tout le monde rejette ? Le village qui, du haut de sa morale et de sa religion, toise ce vil troupeau ? Avec Gaston Chérau le monde paysan recèle des tragédies prisonnières de la glèbe.

    Sur commande
  • Le goût de la terre

    Suzanne Bontems

    • Geste
    • 25 Juin 2020

    En comparant la jeunesse actuelle avec la sienne, Jacquet se dit que tout avait été trop vite. Tandis que les hameaux se désertifiaient, le jeune agriculteur avait vu s'approcher le cap de la quarantaine. L'âge extrême au-delà duquel il devenait difficile de trouver une femme. Mais depuis 50 ans les mentalités ont-elles vraiment changé à la campagne ? Petites annonces, agences matrimoniales, associations et Internet, ils frappent à toutes les portes supposées du bonheur. Aujourd'hui, émancipation oblige, les garçons s'éclatent les filles s'assument. Dans ce roman, Suzanne Bontems, décrit l'évolution des moeurs dans les campagnes poitevines des années 1950 à nos jours.
    Suzanne Bontems vit aux Sables-d'Olonne. Elle est l'auteur de nombreux romans de terroir dont Alcide, le maître du temps, paru aux éditions La Geste.

    Sur commande
  • Dans cet ouvrage, retrouvez 68 contes populaires recueillis en Vendée auprès de 28 conteurs et conteuses. Ces contes sont transmis de bouche à oreille, de génération en génération. Contes merveilleux où interviennent des êtres surnaturels, des objets magiques, contes réalistes, contes religieux, histoires d'ogres stupides, contes d'animaux, contes facétieux et mentries, contes énumératifs, toutes les catégories sont représentées dans ce recueil.
    Michel Gautier est né dans une famille paysanne de Vendée. Il a enseigné les lettres classiques. Son activité éditoriale et associative est consacrée à la promotion de la langue et de la culture régionales. Collecteur de la tradition orale, il a notamment publié Mémoire populaire des Vendéens (Geste éditions, 2005). Il a réalisé avec Bruneau Faivre de Canal 15 une série de quarante émissions Histoires de pays, dont cinq émissions sur la Résistance.

    Sur commande
  • Les versions orales de l'histoire de la fée Mélusine remontent à la nuit des temps. Pour la première fois écrite sous la forme d'un roman, par Jean d'Arras en 1393, la légende devint un poème sous la plume de Coudrette, en 1401. À quelques variantes, les mêmes aventures se répètent : Raymondin, grand seigneur du Poitou, épouse une fée à l'incroyable beauté, qu'un sort transforme chaque samedi en femme-serpent. Elle fait promettre à son mari de ne pas chercher à dévoiler son secret, mais celui-ci transgresse l'interdit et révèle publiquement la nature de sa femme. Mélusine est aussi une mère de dix enfants, et une grande bâtisseuse, construisant, en une nuit, ici un donjon, là un château : Mervent, Lusignan, La Rochelle, Vouvant, Saintes, Melle ou Saint-Maixent s'en souviennent. La fée Mélusine, Geoffroy la Grand'Dent et la forêt de Mervent-Vouvant sont, pour le légendaire poitevin, les équivalents de la fée Viviane, Merlin l'enchanteur et la forêt de Brocéliande pour le légendaire breton. Toutefois, l'aimable femme-serpent n'a pas encore atteint la renommée de la Dame du Lac. Le temps est venu de lui redonner souffle, puissance et vie.

    Sur commande
  • 85 avant J.-C., Julius a dix-sept ans. Il est le descendant d'une des plus grandes familles romaines : les César ! Rome est dirigée par le consul Cinna, un fou sanguinaire qui fait régner la terreur dans toute la cité. Julius s'oppose depuis longtemps à l'âme corrompue de sa mère, Aurélia. Jusqu'au jour où il découvre que celle-ci organise avec Cinna un mystérieux et sombre complot qui le concerne directement. Mais sa rencontre avec Arria va tout bouleverser. En quoi cette dernière change-t-elle le cours de son existence ? Que manigance sa mère derrière son dos ? Quelle est cette intrigue qui place Julius au coeur d'une extraordinaire machination ? Young César est un road-trip antique à travers Rome et la Gaule à lire et découvrir en écoutant une playlist décalée.
    Longtemps archéologue où il a participé aux fouilles actuelles de sites gaulois et antiques, David Louyot est aujourd'hui enseignant en histoire-géographie en Lycée tout en poursuivant ses activités archéologiques. Il est notamment l'auteur de Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les Gaulois sans jamais oser le demander à Astérix (Acropole), de Il était une fois... l'archéologie (Fleurus) et de Toi aussi, mon fils ! (Les Impressions nouvelles). Il vit à Bordeaux.

    Sur commande
  • Armand Giraud, né en Vendée en 1899, mourra centenaire après une vie consacrée au bien public. Sous l'Occupation, il subit le sort de nombre de résistants du grand Sud-Ouest : prison de la Pierre-Levée à Poitiers, camp de Compiègne, Buchenwald de 1944 à 1945. Il témoigne ici à la première personne de son passé de résistant et déporté.
    C'est la propre histoire d'Armand Giraud qui est racontée ici. Il a vécu à Luçon en Vendée avant de s'éteindre centenaire en l'an 2000.

    Sur commande
  • Ce témoignage est celui d'une femme vendéenne, ouvrière depuis ses 15 ans, qui s'est battue pour le droit des travailleurs. Catherine n'admet pas les conditions de travail déplorables des ouvriers dans le Bocage vendéen. Lorsqu'elle décide de créer une section syndicale dans son entreprise, elle est considérée comme une gêneuse. S'enchaînent alors vexations, insultes, agressions verbales et physiques, et finalement licenciement. Ce récit, à la fois personnel, plein de souffrance et d'émotion, est aujourd'hui encore, d'actualité. Il est encore le reflet des conditions de travail de certains salariés et reste porteur d'espoir pour les travailleurs en quête de respect.

  • Hormis le Prince Noir, Gaston Fébus et Étienne de Vignolles dit La Hire, peu de personnages illustres émaillent de leurs souvenirs l'histoire médiévale de l'Aquitaine. Si l'on connaît quelques célébrités masculines dont les existences furent rapportées par des chroniques et des récits, à l'exception notable de la célèbre duchesse Aliénor d'Aquitaine, la majorité des lecteurs sont bien incapables de citer d'autres femmes d'influence qui connurent la gloire d'une biographie. Cette injustice patente envers le corpus féminin mérite d'être réparée par la publication du présent ouvrage et par l'évocation d'une qua­rantaine de princesses dont les destins singuliers appellent à ce que l'on s'y attarde. Sans les épousailles d'un homme et d'une femme, sans la ren­contre d'un amant avec sa maîtresse, point de viabilité patrimoniale et successorale. Pour comprendre leurs destinées, il apparaît néces­saire de se remémorer ces gentes dames et damoiselles au travers de leurs relations amoureuses, dans une sorte de catalogue des histoires d'amour de l'histoire médiévale d'Aquitaine. Loin de l'image éthérée que l'on en a parfois, on s'aperçoit que l'existence des princesses ne fut pas souvent un long chemin tranquille.

    Sur commande
  • Pour dépasser son chagrin d'avoir perdu son père et sa mère dans un même accident, cette fille de la terre témoigne avec authenticité de la vie du monde rural. Elle analyse sa peine, parle avec justesse de la tendresse pudique de ses parents et exprime son attachement au pays Mellois et à la langue régionale. Ces pages d'ethnographie familiale et d'amour filial serviront aussi aux hommes à venir. Elles sauvegardent un peu des racines rurales que le XXe siècle serait imprudent de méconnaître. (Roger Durand)

    Sur commande
  • La parcelle 32

    Ernest Pérochon

    • Geste
    • 3 Juin 2019

    L'intrigue se situe dans le monde paysan, fier, âpre et taciturne. Passionné par la posses­sion de la terre, Mazureau exige de sa fille un mariage qui devrait lui permettre d'acquérir « la parcelle 32 » et ainsi de reconstituer le patrimoine familial. Son petit-fils, Bernard, un garçon, plein d'arrogance et de méchanceté, suit les traces de son grand-père, ce qui comble de bonheur ce dernier ...

    Sur commande
  • Comment un malfaiteur notoire, ennemi public N° 1 sous le roi Henri IV, condamné à être roué vif en place publique, a-t-il pu devenir le gentil chasseur de la comptine que chantent encore les enfants dans les cours de récréation 500 ans après ses exploits ? C'est parce que les petites gens qui ont tissé sa légende n'ont pas eu à souffrir de ses méfaits, bien au contraire. À l'instar de Robin des Bois, il défiait, ridiculisait, et détroussait de préférence les collecteurs d'impôts, qu'ils fussent du roi ou du clergé, ceux-là mêmes qui les écrasaient de charges et les acculaient à la misère. Mieux, il rétrocédait en partie aux pauvres le fruit de ses rapines. Pas étonnant, dès lors, qu'ils aient magnifié et transformé en saga ses innombrables délits. C'était leur façon de se venger des avanies qu'ils subissaient leur vie durant sous le joug des puissants, à une époque où les journaux satiriques et les ronds-points n'existaient pas. Il reste aujourd'hui l'histoire d'un personnage truculent, séduisant, joyeux, dont les exploits réjouiront les lecteurs petits ou grands. Peut-être, à la fin de leur lecture, se diront-ils que rien n'a vraiment changé en 500 ans, et que Guillery ne serait pas totalement dépaysé à notre époque ...

    Sur commande
empty