Editions Maia

  • Jacques, la quarantaine, est brisé par le chagrin depuis l'hospitalisation d'Anna, sa compagne, plongée dans un coma profond. Il doit veiller seul sur leurs deux enfants et tenter de survivre malgré le manque. C'est sur le littoral qu'il hurle sa colère et trouve un peu d'apaisement.
    Reviens-moi je t'en supplie parle d'amour, d'amitié, de relations familiales, de l'art et des espoirs qu'il suscite. Des personnages s'y rencontrent, des vies s'y croisent au détour de hasards heureux et malheureux.
    Le journal d'Anna, inséré dans le récit, fait découvrir l'enfance et l'adolescence campagnarde de cette héroïne désormais murée dans le silence.
    Ce roman qui se déroule en trois temps, en trois lieux, et sans temps morts, emporte le lecteur à un rythme cadencé, comme une valse, dans le tourbillon des vicissitudes de l'existence.

    Sur commande
  • Une gosse entre enfance et adolescence à la fin des années cinquante.
    Chaque été depuis ses six ans, elle vit au rythme de « la colo », un camp pour adolescents, au bord de la côte landaise.
    « Trahie » dans sa passion pour sa mère, elle se met à l'affût et tente de disséquer les relations de ce couple que sont ses parents, dans un contexte d'époque en mutation.
    Rebelle, avide, en quête de sens et de sensations, l'enfant se heurte à la complexité des non-dits, aux ambiguïtés et aux rapports de séduction qui peuvent basculer dans la violence. Sa capacité de résistance, son humour et sa force de vie décideront de ses choix.
    « La colo était un lieu de vérité qui râpait les peaux mortes et vous laissait parfois à vif. [...] Derrière la petite fille bien élevée, la sauvageonne était ici dans son aire de jeu. Sans l'été, la plage, la forêt, la colo, la vie soudain à cru, rien ne serait arrivé. »

    Sur commande
  • "Les Esquimaux croient en l'existence d'amants fantasmatiques. Le narrateur l'apprend de son cousin historien du Canada, dont il est discrètement épris, quelque temps après leur arrivée dans une maison isolée entre lande et forêt bretonnes, où tous deux se sont retirés pour travailler.
    Mais le séjour prend bientôt une tournure inattendue, avec d'hallucinantes flambées de désir, entre Finistère et étendues arctiques."

    Sur commande
  • Lewis, professeur à Oxford et amateur de bières belges, se sent bien seul dans son cottage : non seulement sa femme et sa maîtresse l'ont abandonné, mais Scott, son chien fidèle, a fugué jusqu'en France. Pour bouder. Pour écrire aussi à son maître.
    L'Angleterre, comme chacun sait, est le pays où les chiens savent lire et écrire. Et Scott n'est pas en reste pour dire tout ce qu'il pense à son maître : « Lewis, mon ami, je ne vous supporte plus. Vous êtes le plus triste et le plus méchant des hommes. Vous ne méritez pas qu'on vous aime. Achetez un chat, si ça vous chante ! Depuis que Marianne vous a quitté, vous êtes devenu l'ombre de vous-même. Un paresseux vicelard et pochetron. Je ne suis peut-être qu'un chien, mais vous, dans l'échelle des espèces animales, je vous mets à la toute dernière place, loin, très loin, derrière le crocodile, la puce et le chat... » Écrit avec humour, Sacré Scott ! est plus qu'un roman : une réflexion où l'animal s'humanise pour faire ressortir avec ironie et tendresse la triste condition d'un homme que l'amour a déserté.

    Sur commande
  • 1715. Les Petites Antilles. Martinique. L'Opus premier d'une trilogie, l'Or rouge, nous porte sur les traces d'Adam. Fils d'esclave, son enfance est rythmée des lentes agonies des martyrs de ceux que l'on traite comme des bêtes, mais aussi bercée par l'amour de sa mère, l'amitié «?interdite?» avec Hélène, la fille de ce Maître tourmenté, qui porte en lui les prémices de l'abolitionnisme. Ces deux-là pourront-ils s'aimer dans un siècle qui condamne d'emblée un Amour «?contre nature?», qu'anéantit en une nuit, celui, qui s'abreuvant de son sang, le métamorphose en vampire?? Dès lors débute l'errance, de siècle en siècle et le long apprentissage du «?monstre?», façonné de rencontres, dont celle de Guillaume, médecin, frappé du même mal, qui a appris à dominer ses pulsions et n'a de cesse de chercher au gré des avancées scientifiques à retrouver sa condition humaine. Mais la quête du vampire n'est-elle pas toujours l'Amour?? Au delà de l'histoire, le plus souvent haletante, qui nous entraîne des contrées et des époques multiples se révèlent à nous les grandes questions qui font et défont l'Humanité depuis la nuit des temps.

    Sur commande
  • Un homme et une femme. En voyage de noces, l'été sur le littoral adriatique. L'apprentissage de l'amour en même temps que l'épreuve du désamour. Une situation étrange. Et, dès le début ce voyage s'arrête. La femme, retrouvée morte dans le lit conjugal. Est-ce le crime d'un inconnu ou celui de cet homme lui-même qui aurait tout prévu?? Dès lors va naître et se développer dans sa pensée à la fois froide et bouleversée une opération du langage et de l'imaginaire comme si des fragments d'un dépaysement amoureux et hostile allaient se reconstituer en une belle histoire d'amour. Au fond, la disparition visible de la femme va permettre à l'homme de vivre sa vie à elle et à lui simplement par procuration, de vivre l'excès de ce qu'il va vivre ou plutôt imaginer sur ce qui a déjà été prémédité et envisagé. En même temps que se déroule une vraie et fausse histoire d'amour émerge une vraie et fausse histoire policière. Mais aucune enquête, aucun dialogue ne viennent se porter au secours de cette situation, somme toute banale, une histoire parmi les plus simples. Dès le départ aucune sorte d'entente et de dialogue ne pouvait apporter une lumière sur le déroulement du drame. Le désir de vivre en était absent. Le suicide envisagé par l'homme privé de femme, de dialogue, d'entente et de langage se profile en surimpression sur la disparition inquiétante de sa compagne absente-présente. La clef brisée ne pourra jamais éclairer et résoudre cette énigme et dévoiler le secret derrière la porte. «?La vie non vécue est une maladie dont on peut mourir.?» (Carl Gustav JUNG)

    Sur commande
  • Sur commande
  • Fred affichait la vie rêvée d'un mari aimant, père de deux enfants et médecin réputé de sa ville. Il avait tout organisé pour cela, quitte à se renier.
    Il rencontre par hasard Damien, lycéen en terminale, qui lui demande de l'aide pour faire des études médecine. Leurs premiers échanges vont faire naître des émotions réciproques. Des sentiments que Fred a enfouis depuis longtemps vont refaire surface doucement. Damien va mettre enfin des mots sur des émotions qui le troublent.
    Cette rencontre des plus banales va faire remonter à la surface des souvenirs oubliés et des désirs refoulés par Fred. Il va redécouvrir les drames qui l'ont amené à cette vie qu'il jugeait comme parfaite.
    Est-ce la crise de la quarantaine ou simplement le naturel qui revient au galop ? Peut-il continuer à taire qui il est vraiment sans en souffrir ? Peut-il aimer sa femme et la détruire en lui révélant ses pulsions ? Il devra se décider entre continuer une vie qui semble le rendre heureux ou céder à ses penchants qui reviennent en force.
    Fred voudrait ménager les deux. Mais les évènements vont l'en empêcher. Lentement, Damien va l'emmener dans une délicieuse mais angoissante dérive. À moins que ce ne soit vers son destin.
    Il va falloir choisir, au risque de gagner beaucoup mais sans doute de perdre autant.

    Sur commande
  • Le jour où elle commence à rédiger son carnet fabuleux, comme elle l'appelle, « à mi-chemin entre le journal intime et le carnet de voyage », Adélitah est une jeune collégienne surdouée des années 1990 qui, sous des airs candides, ne mâche pas ses mots. Elle écrit ni plus ni moins ce carnet car elle juge ses parents un peu déraisonnables et doués d'un sens de l'orientation peut-être inadapté à la dimension de leurs rêves. Le ton est donné et cette lucidité prodigieuse ne va jamais s'émousser.
    Quentin Lhermès signe ici le premier opus d'une trilogie à paraître et nous offre un roman philosophique porté par une écriture inédite. Loin de nous offrir un joyau flamboyant pour satisfaire notre faim égoïste de lecteur, il nous propose au contraire un murmure littéraire.

    Sous des airs de professeur Tournesol en vacances, se dissimule l'inlassable chercheur en sciences de l'éducation doublé d'un lanceur d'alertes contre des formes de violences banales imposées aux enfants de tout âge. Mais Quentin Lhermès ne croit pas au coup d'éclat pour faire reculer la violence et préfère écrire, donner la parole aux victimes sans la déformer, l'amplifier de manière artificielle quand il la sait fragile, faible, peinant à s'imposer face à l'indifférence.

    Sur commande
  • Robin, Parisien de 35 ans, rêveur, mélomane, amoureux des livres et de l'art, totalement réfractaire à la compétition et aux responsabilités, avance dans la vie tel un funambule, pas à pas et la tête dans les nuages.
    Au cours de ses errances parisiennes, il va rencontrer des personnages atypiques comme lui, solitaires, et qui sont passés à côté de leurs rêves, entraînés qu'ils ont été par les hasards et fausses opportunités de l'existence.
    Il va aussi vivre deux liaisons bien différentes sur le fond et sur la forme mais à l'heure du choix, ses démons : la crainte de l'engagement, la difficulté à s'ancrer dans la réalité, son goût immodéré de la liberté, le rattrapent.

    Sur commande
  • C'est au milieu de l'été 93 que Franz, le père de Sam, expire son dernier soupir dans des circonstances tragiques, dix ans après avoir amorcé une descente aux enfers rapide et brutale. L'homme précieux, raffiné et talentueux s'est métamorphosé en clochard alcoolique et abandonné. Le personnage crépusculaire et attachant a rompu avec tous les siens, y compris ses enfants. Vingt-cinq ans plus tard, Sam retrace l'histoire de Franz : sa jeunesse avant la rencontre avec Nicole qui deviendra sa femme, ses courses automobiles, sa période de gloire et les dernières années de décadence et de folie.

    Sur commande
  • Tant que la vie nous aime, c'est l'histoire de Stella, une petite fille qui naît dans une famille du sud de l'Italie et qui attend depuis longtemps la naissance d'un enfant.
    Cette famille, éprouvée par la vie, a subi de nombreux décès qui ont détruit pratiquement toute la lignée, sauf Alberto qui a juré à son père de tout faire pour qu'une nouvelle descendance se mette en place grâce à ses deux fils. Mais c'était sans compter sur le destin, qui conduira Francesco à s'expatrier en emportant ses enfants, alors que Gabriele n'en aura jamais.
    C'est dans ce contexte que l'enfance heureuse de Stella sera bouleversée et la petite fille passera d'une belle vie à une vie remplie de défis qu'elle affrontera avec courage pour atteindre ses rêves et être heureuse, jusqu'à trouver l'amour...
    Ce roman, riche en émotions et en rebondissements, apportera à ses lecteurs un petit coup de coeur pour Stella !

  • Au décès de son père, Léa Serein revient en Provence à Saint-Espoir au Domaine des Cigales. Ce retour va la plonger dans le passé, sur les pas de la vérité qui n'est pas toujours celle que l'on croit...

    Sur commande
  • Ces nouvelles représentent des instants de vie divers. Partant d'un présent toujours renflé de passé, elles s'efforcent d'interroger une sorte de fêlure intime qui s'insinue entre humanité et inhumanité (forme de rejet de l'autre). Elles se servent autant que possible de la charge polysémique des termes pour enrichir, amplifier le sens du texte. L'accent placé sur l'enchaînement mélodique des mots contribue à l'effet recherché de supplément de sens.

    Sur commande
  • Rémi et Suzon vivent paisiblement, quelque part dans le beau pays de Camargue. Rémi est manadier. Il élève des taureaux au milieu des marais. Des champions pour la course camarguaise. Jusqu'à ce qu'un terrible accident ne vienne bouleverser leurs vies.
    Anéantie, Suzon abandonne derrière elle son pays natal pour s'installer dans le Sud-Ouest, où elle mène une vie secrète et solitaire. Jusqu'au jour où, dans les tribunes des arènes d'Hossegor, à l'occasion d'une course landaise, elle rencontre Antonio. Un espagnol charmeur à la mystérieuse destinée...

    Un combat contre la force et la souffrance des souvenirs, dans un monde de violence. L'hymne d'une femme intimement liée au coeur du taureau.

    Sur commande
  • Cassandre, en quête d'un amour absolu, s'en invente un, Frantz, dans un songe, où l'humain ne peut rien abîmer, où tout peut demeurer idéal. Afin de palier toute déception éventuelle, elle ne veut, cette fois, rien connaître de cet amour, simplement le vivre et tout lui offrir. Naîtra une nouvelle idéologie amoureuse. Bientôt l'utopie rattrapera la réalité, entremêlant les destins de plusieurs personnages, Hélène, Arthur, Roötner, Margarethe, conceptualisant le passage de l'amour, de main en main, grâce à un objet, un porte-bonheur. Cependant, bien que le chemin semble être tout tracé, Cassandre peine à rencontrer Frantz dans la réalité. Au fil des pages, le lecteur traverse plusieurs courants littéraires tels que le romantisme, le réalisme et le surréalisme où le temps se perd, où il est impossible de définir l'époque à laquelle vit Cassandre, sinon celles qu'elle a en tête. Ce roman se construit à partir d'une contrainte oulipienne, soit un lipogramme excluant la lettre Q, sous la forme d'un roman épistolaire.

    Sur commande
  • La «?cornada?» du miroir, qui se déroule au coeur de l'univers si particulier de la tauromachie, propose une quête de spiritualité au travers d'un symbolisme varié. Elle incite notamment à une véritable réflexion sur les notions de mort et d'amour. La tauromachie y est abordée avec poésie, par le biais des cinq premiers Arts.

    «?Cette mort l'obstinait et le tétanisait. Mais depuis peu, ce n'était plus le cas. Il avait finalement appris à vivre avec elle. Il avait enfin vaincu ses longues nuits d'insomnies à se demander si son heure était arrivée. Il pouvait désormais la regarder en face, poussant même parfois le jeu au-delà du raisonnable. Son corps d'ailleurs, portait les traces de ces moments d'inconsciente extase. Il était cousu de ces triomphes. Par chance, jamais il n'avait été blessé gravement, par chance, les médecins avaient toujours su réparer le torero autant que l'homme.
    Diego Montalbán avait fait le choix de ne pas aimer, de ne pas perdre son temps dans ces jeux futiles qui amusaient ceux de son âge. Une seule femme le fascinait vraiment. C'était Lorena, son amie d'enfance. Pourtant, il n'y avait pas de place dans son coeur pour l'amour. Il en était convaincu. Il avait trop souffert.
    Il regardait cette masse noire devant lui. Ses yeux brûlaient de plaisir. Il sentait l'air chaud du mufle sur son visage. Il aimait cette sensation de contrôle. C'est lui qui décidait, lui qui ordonnait et dominait. Il ferma les yeux un instant pour se délecter de ce moment de gloire. Il n'eut pas le temps de les rouvrir. La corne s'enfonça dans le visage de Montalbán avec une violence inouïe. Bousculé puis projeté en l'air tel un pantin, Diego retomba lourdement sur le sable, inconscient, sous les hurlements d'un public horrifié. Le torero de Séville, gisait inerte sur le sable des arènes. Il venait d'être expulsé en un éclair vers un monde inconnu, ni tout à fait vivant, ni tout à fait mort. Il y faisait nuit. Il y était seul.?»

    Sur commande
  • "Puis tout a basculé...
    Il entend encore sa femme crier, hurler : Attentiooooon...
    Il voit son visage effrayé, éclairé par les phares du camion arrivant en face. Le bruit du klaxon du 38 tonnes résonnant dans la nuit sembla interminable. Jusqu'au choc frontal. Dans un ultime effort, il regarda à l'arrière du véhicule. Quelqu'un essayait d'ouvrir la porte !
    Et puis plus rien, il sombra dans le coma...
    Lou et Matt sont allongés l'un à côté de l'autre échangeant caresses et baisers. C'est le début d'un amour passionnel. Tout semble calme, mais il est là, caché depuis plusieurs minutes derrière un arbre, attendant l'instant propice. Il porte un vieux bonnet qui cache son front, un long manteau défraîchi dont le col recouvre une barbe touffue et mal taillée. Sa jambe ne cesse de bouger, sa main tourne et retourne un couteau au fond de sa poche.
    Il est impatient, attend, observe d'un regard froid et lointain..."

    Sur commande
  • Aujourd'hui il n'y a plus vraiment de frontière, mais il y a 20 ans, les choses étaient différentes.
    Lorsque Julie et Stéphane apprennent l'arrivée de deux bébés alors que leur aîné n'a que quelques mois, ils décident de tout plaquer, y compris leurs deux jobs en or et de partir construire cette nouvelle famille loin de tout, au soleil, en espérant trouver là-bas une meilleure qualité de vie et pouvoir vivre ensemble tous les jours.
    Vont-ils y arriver?? Cette femme expatriée partage ses doutes, ses ressentis, ses expériences, ses joies, ses fous rires, ses peines, ses peurs, ses rencontres dans un pays à plus de 9500 km de chez elle. Vous avez toujours rêvé de tout quitter, vous n'en avez pas eu l'opportunité, ou bien vous n'avez pas osé??
    Cette fois, partez avec elle, n'oubliez pas d'emmener famille et amis. Histoire tendre et pétillante, tout en simplicité, plein d'amour et d'humour, ce livre fait du bien.

    Sur commande
  • Les faits s'avèrent simples, têtus, sans suspense, fatals. Gédéo, jeune Français expatrié en Belgique, papa de trois enfants, découvre progressivement qu'il souffre d'une maladie rarissime à l'échelle planétaire. Une maladie qui va tout emporter en quelques semaines, bouleversant bien des vies familiales et amicales.
    Entre Bruxelles, Paris et les lieux de leur enfance partagée, le frère aîné de Gédéo chemine malgré lui : suivre des interrogations, s'attacher aux petits gestes du quotidien, s'en remettre à des soignants, attendre et tenter d'agir, voyager, s'évader avec le sport et les souvenirs fraternels, combattre en famille, se battre seul.

    Sur commande
  • La brièveté de cette vie n'a d'égale que son absurdité. Du berceau au cimetière, les merveilles de vivre sont éphémères et trop souvent insaisissables. À peine a-t-on traversé l'aube de l'enfance que se profilent les ombres du futur, promesses en suspens. Vient tout aussi imperceptible ce qu'on nomme le grand âge, ruine du passé, appesanti par la douleur des regrets. Des existences sacrifiées sur l'autel du hasard aux fins naturelles attendues, aucun être n'est épargné par le mystère qui nous gouverne. Qu'on se moque de l'éternité ou que la croyance nous protège de nous-mêmes, il est des sécheresses de parcours qui laissent bouche-bée qui veut tenter de comprendre. Les vicissitudes humaines imprègnent les destins, viennent assombrir les jours monotones. Les hommes suivent leur chemin en aveugle, celui qu'ils empruntent au fil de leur passion. Ils mènent à son terme un itinéraire chaotique, quelquefois très bref. C'est le seul bonheur qui leur soit accordé.

    Sur commande
  • L'histoire d'un serial tagueur. Il sévit dans le Jura pendant ces dernières années. Sa cible : Les 4x4 qui envahissent la montagne pendant la période de rut des chasseurs avec une prédilection pour les off-road tendances pickup. On ne sait pas qui il est exactement. Le peu de rumeurs le disent plutôt petit brun avec une barbe sombre mal entretenue. La trentaine. Pas de Nom ni d'adresse connue. On retrouve à quelques endroits les traces de son passage, Pré Bouillet et le chalet du Sac, Narderans... Pendant l'hiver son activité se calme, moins de tags sont signalés. Il s'attaque aux chasseurs avant tout et accessoirement à tout 4x4 qui se gare dans la zone de la réserve ou parc naturel du Jura. Ses tags deviennent avec le temps (b'cause la prise de position du Macron en 2018 qui encourage la pratique de la chasse) de plus en plus sauvages et violents, les couleurs utilisées sont le rouge et le vert, des lignes noires définissent le dessin, ça dégouline... Le fil de cette saga mène toujours au Tiocan, ici se trouve la machine à café, c'est Bagdad café... Là se situe le départ du chemin de l'évasion pour les 600 000 personnes qui vivent dans le bassin Genevois. La ville on la voit au loin, le fameux jet d'eau, la nuit des lignes de lumière vont droit sur le centre en passant au long des bâtiments du CERN. On revient souvent dans le Piémont du Jura, là où vit le narrateur, il sort le soir sur la terrasse, compte les avions qui traversent l'obscurité en clignotant.

    Sur commande
  • Lors d'un parachutage d'armes en 1943 dans les montagnes du centre de la Corse, par une nuit sans lune, un résistant va douter de l'attitude de l'un de ses camarades qui, au lieu de récupérer les armes comme prévu, semble lancer un mystérieux paquet dans le maquis.
    Mais a-t-il réellement vu cette scène ?
    Il a du mal à le croire car ce camarade est un homme intègre et au dessus de tout soupçon.
    Le doute s'installe.
    Où est la vérité ?
    Ce roman historique a pour cadre les trois dernières guerres et met en scène trois générations de combattants.

    Sur commande
  • Dominique est une femme intellectuellement brillante : à l'aube des années 60, elle est une des premières femmes polytechniciennes. Idolâtrée par ses parents, elle épouse Paul et sa vie se doit d'être parfaite. Mais Dominique est aussi psychologiquement perturbée.
    La naissance de sa seconde fille, Sophie, alors que Dominique se devait de mettre au monde « l'héritier » va tout faire basculer...
    Jusqu'à sa mort, Dominique va utiliser l'emprise qu'elle exerce sur sa famille pour détruire ce qui n'est pas conforme à ses souhaits, même s'il s'agit de ses propres enfants et surtout de Sophie, qui va tenter de se construire avec cet héritage familial « d'indésirée ».

    Sur commande
empty