Editions De La Calade

  • L'historien Michel Riou nous dévoile une Histoire de l'Ardèche accessible de 14 à 99 ans, magnifiquement illustrée par Roland Hours.

    Sur ce gigantesque escarpement qui, du Pilat aux Cévennes, réunit l'Auvergne à la Provence et au Dauphiné, on retrouve toutes les grandes périodes de l'Histoire de France, avec l'ensoleillement du Midi et un rien de sévère qui rappelle que l'on est déjà largement sous l'influence de la métropole lyonnaise. Tout commença, autant qu'on sache, avec les formidables dessinateurs de la grotte Chauvet, avant de se poursuivre par une intégration à l'Empire Romain qui fut moins qu'ailleurs une conquête. Puis, ce fut le temps des grandes familles, féodales puis princières, les Montlaur, les Lévis, les Tournon, les Joyeuse, les Vogüé, sans parler des évêques de Viviers, des comtes de Valentinois et des Dauphins de Viennois, plus puissants seigneurs de la petite contrée.

    Puis ce fut le temps des guerres religieuses, qui durèrent ici plus de deux siècles, sans que la sagesse du grand Olivier de Serres ne parvienne à les apaiser. Il introduisit notamment la culture du mûrier, qui ouvrit la voie au développement de la sériciculture et de l'industrie de la soie, qui vint rejoindre au fond des petites vallées celles de la laine, de la peau, du papier. La Révolution française s'acheva en guerre civile, et la République fut d'abord considérée par beaucoup comme un régime protestant. De nos jours les querelles religieuses se sont calmées, mais le déclin des industries rurales, les incertitudes des productions agricoles comme le vin, les fruits, le lait et la viande rendent l'avenir inquiétant. « Ils quittent un à un le pays... » chantait Jean Ferrat à propos de cette montagne-là. De nos jours, l'exode rural est enrayé dans le bas pays, mais l'emploi est rare, et la population vieillissante.

    Ce n'est plus le châtaignier, le vieil arbre à pain, qui fonde les espoirs de cette terre bien peu nourricière, mais le développement du tourisme, le charme du pays pour les retraités ou les travailleurs des contrées voisines. « Si l'Ardèche m'était contée... » il faudrait remplacer le mot « fin » par des points de suspension...

    C'est l'historien Michel Riou qui joue ici le rôle du conteur, tandis que les dessins de Roland Hours prolongent et précisent l'évocation des temps et des espaces.

  • Cahier pédagogique en fin d'ouvrage par Nicolas Lateur.
    Bonus version audio incluse.

    Il y a 36 000 ans. Noïa, jeune « Sans front » adoptée par la famille de Tho le grand chasseur, est devenue femme-médecine du clan grâce à l'enseignement d'Egraï « Celle qui sait ».
    Très proche de son frère Eïos, le peintre-messager, elle prépare avec lui la cérémonie de la Première chasse dans le sanctuaire d'été. En racontant à son neveu et aux autres enfants l'histoire de leur tribu, elle évoque l'expédition vers la montagne fumante et sa rencontre avec Nam, le jeune chasseur « Front droit ».
    Obligée de se séparer de Nam, elle suit son clan pour le campement d'hiver, qui est établi, cette saison-là, au bord d'un lac. Une cohabitation s'installe alors avec une famille de « Sans front ». Sur le chemin du retour vers le sanctuaire au printemps, le clan de Noïa et Eïos rencontre celui de Bronam, l'ami d'enfance qui a failli par le passé entraîner la mort du peintre. Les retrouvailles sont difficiles.
    Plus loin, ils font une nouvelle rencontre encore plus dangereuse...

    Sur commande
  • Sur commande
  • Une vision de l'Ardèche actuelle par deux amoureux de leur région : Paga nous délivre des textes poétiques, humoristiques et parfois sarcastiques magnifiquement illustrés par les aquarelles de Paz.

    Ce n'est ni un guide, ni un livre d'Histoire ! Simplement, un ensemble d'émotions, de rencontres, dans une Ardèche actuelle, en pleine évolution, en mouvement ! En fait, l'Ardèche que vous connaissez. Bien sûr, Paz et Paga en ont une vision personnelle, artistique, non dénuée d'humour, qu'ils vous invitent à partager...

  • Alexia, médium et guérisseuse.
    Alexia était une personne humble et estimée, connue dans le sud Ardèche et contrées voisines pour ses dons de guérison et de voyance, engagée à aider son prochain...

    Sa fille nous raconte ce qu'elle a vécu et observé à ses côtés. Elle se livre, à coeur ouvert, souhaitant nous faire part de ses ressentis afin d'apporter réconfort et de méditer sur l'idée que peut-être rien ne meurt jamais ! Un hommage rendu à la maman.

    Des témoignages, spontanés, apportés avec sincérité nous présentent Alexia, cette femme dont l'empreinte a marqué l'esprit de toutes ces personnes venues, à un moment de leur vie, chercher auprès d'elle éclaircissement à leurs interrogations... un soutien. Mais certaines réponses amènent à des questionnements...

  • Un voyage en vivarêves.

    Père et fille ont uni et conjugué leur sensibilité poétique et créative.

    Les images d'Aurore, tantôt descriptives, tantôt oniriques, enluminent en échos chatoyants les histoires brèves de Daniel, ciselées au fil des jours de brume, des nuits de lune câline...

  • L'Ardèche généreuse a invité les Cévennes à venir s'adosser aux Monts du Vivarais qui les prolongent. Cette Ardèche cévenole dévale entre le plateau ardéchois et le bas Vivarais calcaire. Terre de châtaigniers, de vignobles. d'oliviers... s'étageant en "fasses", parcourue de ruisseaux capricieux, de béalières d'irrigation, de troupeaux de chèvres et de moutons, empreinte d'une histoire passionnée qui se révèle au fil des balades dans des paysages préservés...

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Sacree ardeche

    Pistil

    Sur commande
  • De plus en plus d'initiés arpentent les talus, coteaux et sous-bois à la recherche des petites princesses de la forêt. Les orchidées sauvages de nos contrées, plus discrètes, plus secrètes aussi que leurs cousines tropicales, n'en sont pas moins fabuleuses par leur forme et leur couleur, leur écologie complexe, par les étranges associations qu'elles entretiennent avec les insectes, les champignons et les arbres.
    Leur beauté est souvent fascinante, toujours saisissante. L'Ardèche, avec son extraordinaire diversité géologique et climatique, possède de nombreux milieux favorables à ces plantes exigeantes : soixante cinq espèces sont présentes dans notre département, la majorité sur des sols calcaires. Un inventaire, au début de l'agenda, servira de guide aux amateurs : c'est une invite à se mettre en route en quête de ces trésors cachés.
    Ils pourront nourrir leur dilection en feuilletant le semainier à chaque saison de l'année. En effet, cet agenda perpétuel est richement illustré par les photos somptueuses de Simon Bugnon, un chasseur d'image amoureux de nature, de fleurs, d'insectes et d'oiseaux.

    Sur commande
  • De la ferme au theatre Nouv.

empty