Arts et spectacles

  • La préfecture et le conseil général de la Marne occupent les bâtiments de l'ancienne intendance de Champagne, l'une des rares du royaume entièrement construite au XVIIIe siècle. C'est en outre, avec Besançon, l'édifice qui a le mieux conservé ses dispositions d'origine, ainsi que son décor intérieur, décor qui se situe dans la transition entre les courbes du rocaille et le retour aux lignes droites du néoclassicisme.

    Expression hautement symbolique du pouvoir royal au coeur de la province et de la ville, cette construction marque le début des importants aménagements urbains réalisés à Châlons par les intendants dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, devenant elle-même le point d'aboutissement de deux grandes perspectives.

    Dévasté en 2002 par un incendie qui a heureusement en grande partie épargné son décor, le bâtiment principal vient de retrouver tout son éclat et ses coloris d'origine - ses ors répartis avec modération et à propos - soulignant, selon l'usage du XVIIIe siècle, la progression du visiteur dans la hiérarchie des pièces.

    Sur commande
  • Étant passionnée d'architectures aux murs patinés par le temps, par les chevaux aussi, ce fut un réel plaisir et un grand honneur lorsque Michel Guyot me demanda de dessiner Saint-Fargeau pour en faire un livre d'aquarelles. Grâce à mes crayons et à mes pinceaux, j'allais mettre en valeur et faire durer encore la beauté de ce lieu. Du parc aux écuries, sous les grands arbres ou parcourant les nombreux étages, couloirs, salles, escaliers et passages... arrivant dans les tours ou dans les combles, ai-je réussi à restituer l'âme du château et de ses habitants ? Céline Chollet

    Sur commande
  • Le fort de La Pompelle est un des lieux majeurs du souvenir de la Grande Guerre en région Champagne-Ardenne, à côté du mémorial de Dormans, du monument de Mondement et de celui de Navarin. Edifié en 1883, il constituait, en contrôlant la vallée de la Vesle et la route de Châlons, un des maillons de la ceinture fortifiée de Reims, elle-même élément du vaste programme défensif mis en place après la défaite de 1870 et connu sous le nom de son principal concepteur, le général Séré de Rivières.

    La ligne de forts entourant Reims s'est trouvée coupée en deux, d'octobre 1914 à mars 1918, par le front de la guerre de tranchées et le fort de La Pompelle devint la clé de voûte de la défense de Reims, objet de combats acharnés. Aujourd'hui propriété de la ville de Reims, le site abrite un musée consacré à son histoire ainsi qu'une exceptionnelle collection de casques allemands.

    Sur commande
  • Après avoir évoqué leur contexte géographique, historique et artistique, l'auteur présente sous la forme d'un catalogue l'ensemble des statues conservées dans les églises du canton de Briennele-Château (Aube). Un ouvrage qui s'adresse autant aux spécialistes qu'au grand public désireux de découvrir son patrimoine.

    Sur commande
  • Cette flânerie à travers une vingtaine des plus beaux châteaux de Côte-d'Or invite à la découverte de l'architecture, des jardins et décors intérieurs de domaines principalement privés. Un beau livre aux clichés inédits.


    Châteaux à découvrir : Arcelot, Beaumont-sur-Vingeanne, Blaisy-Haut, Bourbilly, Châteauneuf-en-Auxois, Clos de Vougeot, Commarin, Coraboeuf, Eguilly, Entre-Deux-Monts, Epoisses, Flée, Fontaine-Française, Frôlois, Grancey-le-Château, La Roche-en-Brénil, La Rochepot, Lacour d'Arcenay, Longecourt-en-Plaine, Ménessaire, Montmoyen, Rosières, Thoisy-la-Berchère.

    Sur commande
  • Guide pratique, cet ouvrage est une référence à l'usage des élèves, des professionnels et des passionnés de la vannerie.

    Toutes les techniques de la vannerie sont ici passées en revue : de la réalisation d'objets personnels à la production industrielle, de la décoration des intérieurs et des jardins à la fabrication d'objets pratiques pour la vie quotidienne.

    Ouvrage réédité avec le concours de l'Ecole nationale d'osiériculture et de vannerie de Fayl-Billot (Haute-Marne), du Comité de développement et de promotion de la vannerie de Fayl-Billot et de la Coopérative de vannerie de Villaines-les-Rochers (Indre-et-Loire).

    Sur commande
  • Classée au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1981, l'abbaye de Fontenay est bien plus qu'un monument remarquable... D'abord parce que cette abbaye n'a jamais cessé de faire corps avec son environnement. Toujours blottie au creux de son vallon préservé, la fondation de saint Bernard, expression rare d'un moment d'équilibre architectural, invite à remonter le fil du temps, à le suspendre aussi tant les lieux gardent l'esprit des origines. Eglise abbatiale aux proportions savamment harmonieuses tout à la fois austère et majestueuse, cloître aux travées idéalement rythmées, tout dans les volumes, le jeu des pleins et des vides, l'abbaye de Fontenay exprime la pensée cistercienne, son sens de la mesure. Guide-conférencier du ministère de la Culture, tout à la fois journaliste et photographe, Frédéric Sartiaux a éprouvé un vrai coup de coeur architectural pour Fontenay dès sa première visite. Au fil des saisons, il s'est efforcé de saisir avec sensibilité, les atmosphères et les ambiances sans cesse différentes selon les humeurs du soleil jouant avec les piliers de la nef de l'abbatiale ou sculptant en ombre chinoise les volumes du cloître. Dans l'esprit de son précédent ouvrage pour les éditions Guéniot, Châteaux et nobles demeures de Côte-d'Or, l'auteur offre à travers ses prises de vue et son regard aiguisé à la fois de photographe et d'historien de l'architecture, une approche intime et sensible de Fontenay. En faisant la part belle au format panoramique, pour la première fois utilisé dans un ouvrage consacré à Fontenay, c'est à une perception renouvelée de ce chef-d'oeuvre de l'art cistercien que nous invite ce nouveau beau livre des éditions Guéniot..

    Sur commande
  • La basilique Saint-Jean-Baptiste de Chaumont est la principale église du chef-lieu de la Haute-Marne, et la seule du centre-ville.

    De l'édifice gothique originel subsistent la nef et le portail méridional aux élégantes arcatures. La faveur dont a joui auprès du pape, dans les années 1470, Jean de Montmirel, clerc originaire de Chaumont, permit à son église d'être érigée en collégiale et de devenir le centre d'un pèlerinage réputé qui se déroule en moyenne tous les sept ans : le Grand Pardon. Ses retombées financières permirent de reconstruire, de 1517 à 1543, le choeur et le transept en un style alliant conservatisme architectural et inventions décoratives, telle l'étonnante tourelle d'escalier du bras nord du transept ou bien l'Arbre de Jessé de la chapelle Saint-Nicolas.
    L'action des confréries de métiers ou de dévotion dota progressivement les chapelles de statues et de tableaux d'autel, dont le nombre s'accrut après la Révolution des dépouilles des couvents supprimés, transformant l'édifice en un véritable musée.

    Sur commande
  • Dans l'histoire du vitrail, Troyes occupe une place de choix. Véritable capitale de l'art verrier, considérée comme l'une des « villes saintes du vitrail », elle recèle un riche patrimoine rivalisant avec ceux de Chartres, Rouen ou Strasbourg. Non seulement les églises troyennes abritent de nombreux vitraux, mais plusieurs spécimens provenant d'édifices civils nous sont également parvenus. Cet ouvrage se veut une initiation au vitrail troyen. Il retrace dans un premier temps l'histoire du vitrail, depuis la fin du XIIe siècle jusqu'au XVIIe siècle, à travers celle des vitraux de Troyes. Puis il nous guide dans la cathédrale et les diverses églises de la ville, afin d'y admirer quelques-uns de leurs plus beaux chefs-d'oeuvre.

    Sur commande
  • Fondé au XIIIe siècle par Marguerite de Bourgogne, l'hôtel-Dieu de Tonnerre est l'un des plus anciens et des plus vastes ensembles hospitaliers du Moyen Âge. Son immense nef, d'une longueur de 90 mètres, abritait une salle des malades et constitue aujourd'hui le joyau de ce lieu d'hospitalité. Ce livre nous en dévoile l'histoire, l'architecture, le décor et les riches collections patrimoniales qui témoignent de la vie quotidienne de cette institution, dédiée aux soins du corps et des âmes. Parmi les éléments remarquables de ce monument se distinguent la Mise au tombeau, sculptée par deux élèves de Claus Sluter au XVe siècle, et le mausolée de Marguerite.

    Sur commande
  • Fondée en 1115 en un lieu écarté de la Champagne méridionale, l'abbaye de Clairvaux se trouva en à peine plus d'un siècle, grâce à la personnalité de saint Bernard, à la tête d'une filiation de plus de trois cents maisons appliquant la réforme cistercienne.

    Ce rayonnement se traduisit par des reconstructions successives de bâtiments toujours plus imposants, jusqu'au Grand Cloître du XVIIIe siècle. La Révolution dispersa les moines et son rachat par l'Etat en 1808 ne sauva les bâtiments de l'ancienne abbaye (à l'exception de l'église) que pour la soustraire au monde en y installant la plus grande maison de détention de France. Ces lieux si chargés d'histoire se dégagent aujourd'hui peu à peu de l'emprise carcérale, à la recherche d'une vocation qui y fasse de nouveau souffler l'esprit.

    Sur commande
  • Après une présentation de leur contexte géographique, historique et artistique, Jean Fusier présente sous la forme d'un catalogue l'ensemble des statues conservées dans les églises des cantons de Thiéblemont-Farémont et de Vitry-le-François (Marne). Chaque oeuvre est illustrée par une photographie de Didier Vogel et présentée par une fiche technique. Un ouvrage qui s'adresse autant aux spécialistes qu'au grand public désireux de découvrir son patrimoine.

    Sur commande
  • Publié dans le cadre de l'exposition " Alizard père & fils, peintres et professeurs (1827-1948) conçue et présentée par le musée d'art et d'histoire de Langres. Première monographie consacrée aux artistes Antoine Julien (1827-1912) et Joseph Paul (1867-1948) Alizard, ce catalogue d'exposition suit un cheminement chronologique évoquant leurs origines familiales, leur apprentissage, leur carrière et un premier panorama de leurs oeuvres de la Picardie à Paris, de la Haute-Marne à la Bretagne. Dessins, croquis, études préparatoires, peintures et photographies illustrent le goût des artistes pour les scènes d'histoire, les portraits et les scènes de genre.

    Sur commande
  • L'église Saint-Jean-au-Marché était le centre d'une des plus anciennes paroisses de Troyes, sur le territoire de laquelle se tenaient les célèbres foires de Champagne. Bien qu'étroitement imbriquée parmi les boutiques et les maisons de ce quartier marchand, elle est le plus grand édifice religieux de la ville après la cathédrale.

    Son architecture présente deux parties : une nef du XIIIe siècle et un choeur du deuxième quart du XVIe siècle, réalisation accomplie et techniquement audacieuse de l'architecture flamboyante, conçue par Martin de Vaulx.

    Sans avoir la cohérence des ensembles vitrés d'autres églises troyennes, Saint-Jean conserve quelques belles verrières anciennes, et abrite également des chefs-d'oeuvre de la sculpture du XVIe siècle, en particulier le fameux groupe de la Visitation et les hauts-reliefs de la Passion. A l'époque classique, le choeur a été embelli d'un somptueux retable, au décor duquel ont collaboré de grands artistes d'origine troyenne : le peintre Pierre Mignard et le sculpteur François Girardon.

    Sur commande
empty