Religion & Esotérisme

  • "Poète... vos papiers !" rassemble 27 textes d'auteur-e-s, poètes, journalistes français et étrangers, écrits en solidarité avec l'écrivaine et journaliste turque, Asli Erdogan, et en faveur de la liberté d'expression et de création. Tous les droits d'auteur et les bénéfices du livre lui seront reversés.

    Avec les contributions de Paola Authier, journaliste, conseillère littéraire, Ella Balaert, écrivaine et critique littéraire, Christiane Baroche, écrivaine, Violaine Bérot, écrivaine, Gaëlle Bidan, éditrice, Veronika Boutinova, écrivaine, dramaturge, Georges-Olivier Châteaureynaud, écrivain, Chantal Chawaf, écrivaine, Didier Cornaille, auteur, Pierrette Fleutiaux, écrivaine, Cathy Fourez, universitaire, Antonis Georgiou, écrivain chypriote, Sylvie Germain, écrivaine, Nedim Gürsel, écrivain turc, Jean Jauniaux, écrivain, Charles Juliet, poète, Vénus Khoury-Ghata, poète franco-libanaise, Jacqueline Merville, écrivaine, poète, artiste plasticienne, Daniel Mesguich, comédien, metteur en scène, écrivain, Timour Muhidine, maître de conférence à l'INALCO, directeur de la collection « Lettres turques » chez Actes Sud, Emmanuel Pierrat, avocat, écrivain, président du Pen Club français, Anne Provoost, romancière, Susana Romano Sued, écrivaine et poète argentine, Inna Shevchenko, leader du Mouvement international FEMEN, essayiste, Romy Strassenburg, journaliste allemande, Lucien Suel, poète, Catherine Weinzaepflen, écrivaine et poète.
    Préface de Guy Fontaine, créateur de la villa Marguerite Yourcenar et universitaire.
    Dessin original d'Ernest Pignon-Ernest, artiste plasticien.

    Sur commande
  • « Cet ouvrage a pour objet de présenter l'"écriture" picturale de la religion liée à la Grande Déesse de la vieille Europe, écriture composée de signes, de symboles et d'images des divinités. Telles sont nos sources fondamentales pour reconstruire cette scène préhistorique ; elles sont essentielles à une véritable compréhension de la religion et de la mythologie occidentales. [...] L'étonnante répétition des associations symboliques au cours du temps et dans toute l'Europe sur les poteries, les figurines et autres objets de culte m'a convaincue que nous sommes là devant autre chose que de simples « motifs géométriques » : ces signes appartiennent à un alphabet métaphysique. » M. G.

    Sur commande
  • Dans "Le Silence du nom", Esther Cohen rassemble des essais traitant du nom qui, dès son apparition, nous marque de l'empreinte de la mort. Elle aborde plus particulièrement cette symbolique de l'acte de la dénomination dans la tradition juive et kabbalistique, mais aussi chez des philosophes modernes comme Levinas, Benjamin ou Derrida.

    « L'essence du langage, écrit Levinas, est amitié et hospitalité. Et dans cette "maison" où habite l'homme, le nom propre est l'espace où la générosité du langage manifeste sa plus grande capacité d'accueil. C'est parce que nous sommes les hôtes du nom, humbles invités dans la maison du temps, que par la noblesse de la parole nous pouvons vivre notre vie. Le nom propre est notre première demeure dans le monde des hommes, le refuge vers lequel nous pousse le ventre maternel. En lui, et sans même en avoir conscience, nous survivons à l'arrachement originaire : en lui nous habitons le monde. » E.C.

    Sur commande
  • Tirez les cartes pour trouver des réponses à vos petites et grandes questions !
    Vais-je faire une rencontre amoureuse ? Est-ce qu'il pense à moi ? Vais-je vais avoir une promotion ? Ma situation financière va-t-elle changer ?....
    Quelles que soient vos interrogations, tentez l'expérience du tarot seul(e) ou entre ami(e)s et vous obtiendrez peut-être des réponses ou des pistes de réflexion.

    Ce coffret TAROT guide les novices et les plus expérimenté(e)s pour tirer et interpréter les cartes. Il contient :
    - 22 cartes superbement illustrées par le peintre chilien Mario Murua, pour aborder facilement les tarots.
    - Un livret explicatif pour vous aider à connaître les règles de tirage et vous donner des clés.
    - EN CADEAU : une pochette « effet peau » élégante et pratique pour ranger et emporter vos cartes et votre livret.

    Une création originale, une sensibilité unique ! Ces 22 lames sont plus que de simples cartes. Créées par Mario Murua, peintre chilien à la symbolique forte, elles possèdent une sensibilité unique.

  • L'immaculisme. on trouvera difficilement une autre croyance religieuse qui ait autant passionné l'opinion publique. Le sujet a très vite dépassé le cadre des professionnels de la théologie, car le thème, la croyance dans l"immaculée conception de la Vierge, est aux fondements anthropologiques du fait religieux. Le sujet recouvre une très longue méditation sur la nature humaine, sur la faille de ses origines, sur le sexe et la mort. La richesse et la beauté de l'iconographie, la densité et la véhémence du discours littéraire, l'apprêté des discussions entre théologiens. la mise en scène théâtrale, les bagarres de rue. tout conflue à autoriser les qualifications de «fondamental» et «fondamentaliste» pour ce sujet. Comment comprendre ou du moins entendre l'enthousiasme qu'a pu provoquer et qui provoque encore l'immaculisme? Ce n'est point un enthousiasme qui se limite à se manifester chez les «simples», loin de là, alors comment et où trouver des explications ?

    La question de l'Inmaculisme, a démarré en Normandie, à Caen et Bayeux, vers le XIe siècle. En Espagne où l'immaculisme a passionné l'opinion, au point de devenir Affaire d'Etat au XVIIe siècle, le sujet a été énoncé en termes de «pureté/impureté». A l'évidence l'Immaculisme a une puissance d'évocation qui lui rend apte à se fondre dans les circonstances historiques de chaque pays. Alors que faut-il lire dans ce images ? Ou plutôt, comment lire l'imaginaire généré par ces images ? Constatons déjà qu'elles nous rendent une image de femme. Image de mère certes, mais image sans souillure, celle d'une nature humaine à son état d'innocence première, celle d'une «nature» conçue parfaite, sans tache. Innocente. Celle d'une «nature» qui réunit en elle la Beauté de la forme et la Bonté de la matière.


    SOMMAIRE Le phénomène immaculiste :

    I. Enjeux théologiques, débats doctrinaux.

    1. Pierre Antoine Bozo, (Centre d'études théologiques de Caen) « Enjeux anthropologiques et théologiques du phénomène immaculiste » 2. Bernard Forthomme, (Facultés Jésuites de Paris.) « Surintensité et dédramatisation radicale de la vie sexuelle (à propos de la philosophie immaculiste de Jean Duns Scot (1256/66-1308) 3. Jean Marie Paul,: « Tauler et la mystique dominicaine : la « sanctification » de la Vierge.

    4. Daniel Doré, (Centre d'études théologiques de Caen) : « Racines littéraires et culturelles de la célébration de l'Immaculée conception chez le normand Saint Jean Eudes Les Puys du Palinods et le patronage des universités normandes » 5. Alicia Oïffer Bomsel, (Université de Reims) Réflexion sur le « glorieux privilège » marial dans l'Espagne du XVIIè siècle, ou la manière de combattre les hostilités doctrinales II. Perceptions sociales et implications politiques :

    1. Estrella Ruiz-Galvez, (Université de Caen Sirem/Erlis) Du péché originel au péché des origines : Evolution et socialisation de la notion de « macula »( Espagne XIIIè- XVIè siècles) 2. Rica Amram, (Université d'Amiens Sirem) « El concepto de « mácula » entre los conversos castellanos en el siglo XV » 3. Charles Garcia, (Université de Poitiers. SIREM): Du maculisme à l'immaculisme : controverses doctrinales et dévotions mariales dans la Tierra de Campos médiévale » 4. Juan Carlos D'Amico, (Université de Caen) « Débat et enjeux politiques et religieux autour de l'Immaculée Conception.( Italie XVe- XVIe siècle).

    5. Pavel Stepanek, (Université Caroline de Prague) Los triunfos « concepcionistas » en Moravia y Bohemia.¿ Herencia española ?

    6. Mariella Colin, (Université de Caen. Erlis) « La définition dogmatique de l'Immaculée Conception dans l'Italie du Risorgimento : doctrine théologique et enjeux politiques »de la déclaration dogmatiqueII- III. Images mariales, et Images de femmes 1. Daniel Gregorio, (Université de Valenciennes. Sirem.) : « Sub tuum Praesidium .. » : Amour sexe et magie dans les Cantigas d'Alphonse x le Savan 2. Emma Herran Alonso, (Université de Saragosse) « María Rosa Fragante » : Le Livre de La Caballería Celestial et l'immaculisme àValence.

    3.María Dolores Alonso Rey, (Université d'Angers). « Calderón et les Autos marianos, Emblèmes et Devises ».

    4. Gilles Groult, ( Université de Caen .ERLIS) « Mulier in macula » Le contre modèle de l'Immaculée.

    5. Baïdine Irène, (Université de Caen. Erlis : « Le modèle de Mère protectrice dans les différences cultuelles para rapport à la Vierge Immaculée ». Russie XIXè siècle.

    IV. Iconographie de l'Immaculisme : Les Images d'un débat

    Sur commande
  • Au XVIIe siècle, l'influence des planètes sur le comportement humain passionne les esprits et su prête à toutes les spéculations philosophiques, poétiques et scientifiques.
    La femme lunatique se reconnaît comme un des motifs favoris de la dispute des sexes qui a traversé la Renaissance et qui alimente la littérature et l'iconographie du XVIIe siècle.
    La lune, astre féminin d'humeur froide et humide, l'ennemie du mâle, soleil dispensateur du feu vital, nourrit la satire et le burlesque appréciés dans la littérature. » Dans ce texte "précieux", Mademoiselle de B*** exagère à plaisir le paradoxe. Après La Sphère de la Lune composée de la tête de la Femme, 1652, elle écrira La Réflexion de la Lune sur les Hommes, 1654: « J'ai reconnu depuis que non seulement ce mal était inévitable pour nous, mais encore qu'il était très dangereux pour les hommes qui reçoivent par la réflexion de la lune la cause de toutes leurs faiblesses.» Dans sa préface, Evelyne Berriot-Salvadore nous dévoile la personnalité de l'énigmatique Mademoiselle de B***.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Avec la participation de: Dolores Carmen Morales Muñiz (Centro Asociado de Madrid a la UNED)

    Sur commande
  • La présente étude part du constat d'un manque: celui d'une synthèse globale sur le thème «converso». Sans faire une synthèse sur la question, l'auteur traite une série de sujets importants, mais non abordés dans les divers travaux, désormais classiques, sur les nouveaux chrétiens hispaniques. Rica Amran analyse le sens profond de l'expression «judéo-converti», avant et après 1391, ainsi qu'avant et après 1449. Aux XIVème et XVème siècles, ces conversions posent un problème social et économique à la population de vieux chrétiens, puisqu'elles donnaient aux conversos accès à la hiérarchie ecclésiastique et à l'administration de l'Etat, ce qui auparavant leur était interdit. Par conséquent, de 1391 à 1449, se développera une image, celle du converti, faite d'une série de stéréotypes qui seront durables (faux, mauvais, impie, avare.). Jusqu'à l'apparition de la Sentencia-Estatuto, ces convertis ne verront pas la nécessité de se défendre, mais à partir des révoltes de Tolède en 1449, cela leur paraîtra indispensable. Un de leurs arguments principaux sera celui de la hebraica veritas, qui avait commencé à s'élaborer dès l'époque des wisigoths. Cependant, l'opposition aux convertis va se consolider, et atteindra son point culminant avec l'instauration de l'Inquisition, et l'expulsion des juifs. La pureté de sang devient le centre et la base de la vie quotidienne en Castille. Aussi, face à «l'unité», on plaidera en faveur du «schisme»: les nouveaux chrétiens resteront exclus de la vie sociale et économique des «royaumes d'Espagne». Rica Amran, Maître de conférences à l'Université de Picardie, Jules Vernes, est spécialiste en Histoire médiévale d'Espagne.

    Sur commande
empty