Parascolaire

  • Isidora

    George Sand

    George Sand a quarante-deux ans quand elle écrit Isidora. Ce roman de la maturité est l'un des moins connus de son oeuvre, alors que, tant par sa composition que par son thème, il est particulièrement moderne et original. Il y a Julie l'ange et Isidora le démon. Jacques ne sait choisir entre l'une et l'autre jusqu'au jour où il découvre que Julie la vertueuse et Isidora la courtisane ne sont qu'une seule personne : reine et esclave, camélia blanc et rose enivrante, patricienne vêtue d'hermine, domino masqué de noir.

    « La femme est-elle ou n'est-elle pas l'égale de l'homme dans les desseins, dans la pensée de Dieu ?... L'espèce humaine est-elle composée de deux êtres différents, l'homme et la femme ?... Comment régler les rapports de l'homme et de la femme dans la société, dans la famille, dans la politique ? » « Elle répare tout le mal que l'autre a fait, et par-dessus le marché, elle lui pardonne ce que l'autre, agitée de remords, ne pouvait plus se pardonner à elle-même... » G.S.

    Sur commande
  • Avec la participation de: Jean-Pierre Dedieu (CNRS, M.P.I., Université Bordeaux III), Jean-Louis Guereña (Université François Rabelais, Tours), Jean-Claude Chevalier (Université de Paris-Sorbonne, Paris IV), Christian Lagarde (Perpignan), Michel Moner (Université de Toulouse-Le Mirail), Evelyne Martin-Hernandez (Université de Clermont-Ferrand) Eliseo Trenc (Université de Reims), Jean-Claude Seguin (Université Lyon II), Jean-Pierre Clément (Université de Paris-Sorbonne, Paris IV), Pierre Sicard (Université de Picardie Jules Verne), Jean-Claude Redonnet (Université de Paris-Sorbonne, Paris IV).

    La civilisation en questions est une réflexion sur les relations existant entre la civilisation et les autres domaines de recherche, plus ou moins proches, cultivés par les hispanistes aujourd'hui : - civilisation et histoire d'abord, dont il importait d'essayer de mieux cerner les frontières, les convergences et les possibles divergences ; - civilisation et linguistique ensuite, unies par les liens indissolubles tissés par la langue, tout particulièrement dans cette branche en plein développement que constitue la socio-linguistique ; - civilisation et littérature, qui constituent les deux piliers de nos enseignements et de notre recherche, souvent perçus comme rivaux alors qu'il existe nécessairement des objets communs appartenant à ce que Michel Moner a appelé «la grande chaîne de la culture» ; - civilisation et image, autre domaine en plein essor, même si les recherches se sont surtout concentrées pour le moment sur la peinture et le cinéma, et beaucoup moins sur la photographie ou la bande dessinée ; - civilisation et économie enfin, celle-ci étant devenue avec le développement de la filière LEA un champ d'étude important dans lequel de nombreux collègues ont dû et su s'investir.

    Sur commande
empty