Bibliotheque Des Arts

  • « Le plaisir s'établit dans l'alcôve au lieu du luxe qui l'avait occupée jusqu'alors. » C'est ainsi que Jean-Claude Gorgy s'exprime en 1789 au sujet des cotons imprimés du XVllle siècle baptisés indiennes en raison de leur provenance, et qui connurent une vogue internationale sans précédent.
    Cet ouvrage dû à des spécialistes est en soi un petit évènement. En effet, il dévoile les trésors d'une célèbre collection privée française - celle de Xavier Petitcol, expert honoraire en étoffes anciennes - et que le Musée national suisse a acquis récemment.
    Nous voici racontée l'histoire des indiennes, de leurs origines jusqu'à leurs nombreuses imitations européennes. Des chefs-d'oeuvre issus des plus célèbres manufactures françaises et suisses permettent de s'immerger dans les secrets de fabrication ainsi que dans les arcanes d'un commerce florissant, et si étendu qu'il fait des indiennes un des premiers produits mondialisés. Une histoire passionnante. Jouant un rôle dans l'habillement, l'ameublement et l'économie, ces toiles aux motifs dessinés par des artistes talentueux se révèlent être d'une grande variété : motifs floraux et bucoliques, allégories diverses, Fables de La Fontaines ou thèmes musicaux, comme en témoignent « Les Noces de Figaro ». Un véritable enchantement. Mais ils sont aussi le reflet de l'actualité : le Premier vol en Montgolfière, la Prise de la Bastille, le Commerce de bois d'ébène (la Traite des Noirs), ou encore l'intervention française dans la guerre d'Indépendance en Amérique.
    Ce livre accompagne une exposition présentée au Château de Prangins-Musée national suisse du 22 avril au 14 octobre 2018.

  • Cet ouvrage retrace le parcours de Charles Frederick Worth, un homme visionnaire. Cet Anglais, arrivé jeune à Paris, qui ose se lancer dans la mode féminine, et qui aujourd'hui est universellement reconnu comme le "père" de la haute couture. Il a contribué à faire de Paris la capitale mondiale de la mode. Ses descendants ne démentirent pas sa réputation, et cela sur près de quatre générations ! Ainsi Charles Frederick et son épouse Marie, Gaston et Jean-Philippe leurs fils, Jacques et Jean-Charles les fils de Gaston, Maurice et Roger les fils de Jacques, toujours en binôme, ont forgé, grâce à des créations fortes, le succès du nom et la pérennité de cette grande maison, pendant près d'un siècle.

    Ce magnifique ouvrage présente sous un angle inédit une saga familiale faite de mode, de parfum, d'architecture et d'histoire, la grande et la petite, grâce à des sources jamais exploitées à ce jour (archives familiales, objets personnels, robes et accessoires, flacons de parfum...) ainsi que des sources conservées dans les musées les plus prestigieux, aux quatre coins du monde.
    A ce jour, c'est la première monographie écrite en français - dont l'une des auteurs est descendante du grand couturier - sur l'histoire de Worth.

    Les auteurs ont sollicité des intervenants de grand talent, qui par leur texte apportent un éclairage original et précieux : Christian Lacroix pour la préface, Laure Chabanne, conservateur au musée de Compiègne, Carole Damour, chargée de conservation chez Tassinari et Chatel, Philippe Thiébaut, conseiller à l'INHA (Institut National de l'Histoire de l'Art), Nadja Swarovski, membre du comité exécutif de Swarovski, Nathalie Gaillard, directrice du musée d'Argenton-sur-Creuse, Jacqueline Durran, créatrice de costumes.

    "Obtenir et Tenir", la devise chère à Charles Frederick Worth a ainsi forgé, dans le sillage de l'élégance, le destin et l'esprit de cette maison, que nous racontent quatre auteurs : Chantal Trubert-Tollu, arrière-arrière-petite-fille de Charles Frederick Worth, a mené toute sa carrière dans l'univers du parfum, Francoise Tétart-Vittu, historienne du costume, ancienne responsable du Cabinet des Estampes du Musée Galliera, Jean-Marie Martin-Hattemberg, spécialiste du patrimoine industriel et artistique de la parfumerie du XXème siècle, et Fabrice Olivieri, titulaire d'un DESS Mode et Création -Université de la Mode de Lyon II, fondateur de Parfumologie, créateur de parfum.
    Ce somptueux ouvrage à l'iconographie souvent inédite et dont la lecture satisfera les amateurs du monde de la mode les plus exigeants est aussi une merveilleuse source d'inspiration.

  • Par sa grande rareté, le livre d'échantillons reproduit ici pour la première fois et dont l'original est conservé au Victoria & Albert Museum de Londres, présente un intérêt unique. C'est une véritable révélation qui offre une source d'informations capitale sur la création des soieries en France au XVIIIe siècle.
    La provenance de ce livre d'échantillons est originale à elle toute seule. En effet, il fut saisi en 1764 par les Douanes anglaises qui luttaient contre les importations illégales de textiles, qu'organisaient des agents français. Nous sommes aussi en plein roman d'espionnage et de contre - espionnage industriel, comme l'explique l'auteur Lesley E. Miller, conservatrice en chef du Département des Textiles et de la Mode au Victoria and Albert Museum. Son texte vivant nous immerge dans la vie quotidienne des soyeux lyonnais des années 1760. Elle apporte un éclairage très documenté sur la fabrication et sur le commerce des textiles à cette époque qu'elle a étudiée pendant plusieurs années. L'auteur brosse également un panorama illustré de la mode et de l'usage des soieries françaises en Europe sous l'Ancien Régime.
    Une analyse technique rigoureuse de chacun des échantillons confère à ce livre le caractère d'un ouvrage de référence qui satisfera les attentes les plus exigeantes. Mais c'est le charme immense qui se dégage de la partie « fac-similé » qui fait de ce livre d'échantillons, reproduit intégralement, un véritable objet de séduction. L'original, relié en carton et en parchemin ne pèse pas moins de 8 400 kg ! Source inépuisable d'inspiration, ces centaines de «morceaux d'étoffe » aux noms pleins de poésie, aujourd'hui disparus, touchent par la fraîcheur de leurs tons et la richesse des motifs.
    En dehors des spécialistes et des professionnels de la mode et des textiles, ce livre s'adresse également à tous les amateurs des arts décoratifs.

    Sur commande
  • Ce livre, rédigé par la belle-fille de cette grande dame de la mode, présente pour la première fois celle qu'il est convenu d'appeler la Reine des modistes. Celle qui couvrit les têtes des femmes les plus célèbres des années 1950 au début des années 1980. Elle était née en 1900 et avait appris son métier dans l'entre-deux guerres pour devenir, dès les années 1940, celle dans la boutique de qui se sont succédé des clientèles aussi huppées que variées : des artistes telles que Greta Garbo, Marlène Dietrich ou Audrey Hepburn ; des femmes comme Eva Perron, la Bégum Aga khan, mais aussi la Princesse Paola, la Princesse Grace, Simone de Beauvoir ou Mme Claude Pompidou.
    Les plus grands photographes de mode tels que Richard Avedon, Helmut Newton ou encore Horst P. Horst se battaient pour avoir les derniers modèles de chapeaux de Madame Paulette pour leurs prises de vue dans Vogue ou Harper's Bazaar ainsi que dans les magazines français. C'est à elle que Cecil Beaton demanda de créer les chapeaux pour My fair Lady et Gigi.
    Les ateliers de Madame Paulette pouvaient compter sur les commandes de très nombreux couturiers à commencer par Robert Piguet, qui fut un ami à elle. Puis Pierre Balmain, Pierre Cardin, Louis Féraud... Coco Chanel, elle-même une ancienne modiste, s'adressa à elle. A passé 80 ans, Madame Paulette créa encore des chapeaux pour des stylistes comme Claude Montana ou Thierry Mugler.
    Son originalité, sa formidable indépendance, sa capacité à sentir les personnalités pour lesquelles elle créait des chapeaux uniques, restèrent intactes tout au long de sa longue carrière. Elle mena sa vie tambour battant, avec beaucoup d'audace, étendant son activité aux USA et en Amérique du Sud.
    Ce livre est un hommage à une femme remarquable qui occupa le milieu de la scène de la mode dans la seconde moitié du XXe siècle. Annie Schneider, disposant des archives familiales, retrace de manière bien documentée et dans un style alerte cette vie hors du commun. Cet ouvrage est aussi un hommage indirect à la mode, aux couturiers et, enfin et surtout, à cet élément indissociable de l'élégance qu'était - et qui est encore - le chapeau.

    Sur commande
  • Toiles de Jouy Les toiles imprimées en France de 1760 à 1830 Sarah Grant Traduction française: Catherine Pierre Préface d' Anne de Thoisy-Dallem, Directrice du Musée Municipal de la Toile de Jouy de Jouy-en-Josas Cet ouvrage richement illustré est naturellement, tout d'abord, un hommage à la manufacture installée à Jouy-en-Josas dans la seconde moitié du XVIIIe siècle et à son fondateur Christophe Philippe Oberkampf, à qui l'on doit aussi la création de la première filature de coton en France, dans l'Essonne. Mais ce livre traite également des toiles peintes produites par d'autres manufactures françaises, et raconte de manière vivante et simple leur histoire depuis l'introduction des cotons indiens en France, leur fabrication, leur diffusion, l'origine de leurs motifs ainsi que leur rôle dans l'habillement et l'ameublement de cette époque.
    Une grande partie des pièces reproduites provient des collections du Victoria & Albert Museum à Londres. Un enchantement pour l'oeil!

    Sur commande
  • A travers l'histoire des laques de Coromandel, ce livre nous faire revivre celle de la Chine, sociale et économique. Il nous éclaire sur les aspects techniques de la fabrication de la laque et son emploi. Les paravents en laque de Coromandel, c'est-à-dire en laque gravée et peinte, constituent l'un des aspects les plus prestigieux des arts de la Chine à son apogée, aux XVIIe et XVIIIe siècles. Ce livre nous emmène dans l'histoire de ces magnifiques objets qui ont traversé les mers pour arriver jusqu'à nous.
    Nous revivrons les aventures des voyageurs, des marins, des négociants qui ont fondé des compagnies et des comptoirs à l'autre bout du monde, le long des côtes de Coromandel, pour ouvrir des relations commerciales entre l'Extrême-Orient et l'Europe. Enfin, nous aborderons le sort que les Occidentaux ont réservé à ces paravents en les utilisant dans d'autres créations, estampillées des plus grands ébénistes, ou en en lambrissant des murs entiers.

    Sur commande
  • Ce livre est la première biographie consacrée au grand couturier Robert Piguet. Elle a été réalisée sur la base de documents obtenus dans les centres de documentation sur la mode ou confiés par des particuliers. Une iconographie abondante, souvent souvent originale, complète utilement et agréablement cet ouvrage. Robert Piguet est né le 6 mai 1898. Après avoir habillé les poupées de ses amies et de ses cousines, il habille enfin sa mère puis part pour Paris. En 1919, il ouvre ses « Salons d'art moderne », 43, avenue Montaigne. En 1933 s'ouvre la maison « Robert Piguet Couture ».
    Piguet s'y constitue peu à peu une belle clientèle. Toutes les élégantes de Paris se pressent à ses portes, comme aussi des actrices, mais également la solide bourgeoisie parisienne et de province qui apprécie le côté discret de ses créations. Christian Dior confirme que sa maison est une excellente école. « Piguet savait qu'il n'y a d'élégance que dans la simplicité et me l'apprenait. Je lui dois beaucoup. » Le couturier est assisté de modélistes de talents : Hubert de Givenchy à ses débuts, Pierre Balmain, Marc Bohan ou encore l'Américain Galanos. En juillet 1951, atteint dans sa santé, Robert Piguet ferme sa maison. Il feindra d'espérer un nouveau départ, mais une opération lui est fatale et il décède à l'aube du 21 février 1953.

    Journaliste, Jean Pierre Pastori est aussi l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages sur les arts du spectacle, la danse tout particulièrement. Il a publié une histoire de la danse, des livres d'entretiens avec Maurice Béjart et Roland Petit. C'est à Serge Lifar, qu'il a consacré sa dernière biographie (« Lifar - la beauté du diable », 2009).

    Sur commande
  • Ce somptueux ouvrage retrace 300 ans de l'histoire du kimono grâce aux pièces les plus représentatives de la Collection Khalili, la plus importante et la plus complète en dehors du Japon. Les auteurs, tous spécialistes reconnus - dont l'ancien Conservateur des Textiles au Musée national de Tokyo - ont travaillé sous la direction éditoriale de Anna Jackson, Conservateur du Département des arts asiatiques au Victoria & Albert Museum à Londres.
    Cet ouvrage offre une très large palette de types de kimonos, allant du plus habillé et cérémonieux au plus simple habillement ; sous-vêtements et jaquettes portés par les femmes, les hommes et les enfants. On trouvera aussi les vêtements de la cour impériale les plus recherchés, ceux portés par l'aristocratie samouraï et par les riches marchands de la période Edo ; le style changeant et la nouvelle gamme de couleurs marquant l'ère Meiji ; et particulièrement les kimonos audacieux et éblouissants des périodes plus récentes Taisho et début Showa, qui demandèrent des techniques de fabrication innovantes et qui surent mêler emprunts au monde moderne et tradition.
    Fête pour l'oeil, ce livre est une inépuisable source d'inspiration pour le monde de la mode et du design.

  • Une somme sans précédent sur la mode des années 1940 : c'est la première synthèse d'une masse de recherches colossales allant du style français sous l'occupation, avec les coups de génie du système d pour pallier la pénurie de vêtements, au new look de l'après-guerre.
    Plus de 250 illustrations extraordinaires révèlent toute la diversité des modes et des styles qui virent alors le jour. au cours de ce conflit d'envergure internationale, la mode a su rester fidèle à l'idéal de beauté, de féminité et de luxe qu'elle incarne, même si la priorité allait alors aux impératifs d'ordre patriotique ou matériel. cette créativité permanente est plus que jamais d'actualité dans un monde confronté aujourd'hui à des ressources de plus en plus limitées.
    Un texte passionnant, facile à lire et d'une grande clarté. l'auteur. jonathan walford, est un spécialiste de la mode réputé. il montre admirablement comment la mode, loin d'apparaître comme une frivolité, fut, pendant ces années tragiques, une sorte de réponse esthétique à la situation. pendant le conflit, la recherche de la beauté fut encouragée dans les deux camps par devoir patriotique, mais aussi pour soutenir le moral du pays en butte aux restrictions, aux normes rigoureuses de fabrication et à l'austérité.
    Outil de référence indispensable, aussi intelligemment conçu qu'agréablement illustré, la mode des années 1940 est l'une des publications les plus originales parues sur la mode depuis longtemps. cet ouvrage très complet éclaire une période de son histoire encore insuffisamment connue. indispensable pour tous les professionnels de la mode, il sera également un bonheur pour toutes celles ou tous ceux qui sont en quête d'idées anciennes ou rétro originales.

    Sur commande
  • Après un bref survol de l'histoire de la lunette-et de la lunetterie- qui en raconte l'évolution au cours des siècles - Neil Handley, Conservateur du Musée de l'Association britannique d'Optique, présente 30 marques de lunettes du monde entier, allant de Ray-Ban à Neostyle, de Persol à Police et à Cutler and Gross en passant par Christian Dior, Alain Mickli ou Vuarnet. 30 marques intemporelles, indémodables !
    Neil Handley a aussi collaboré au Centre pour l'Histoire de la Science, de la technologie et de la Médecine à l'Université de Manchester. Il fait également partie de nombreuses sociétés savantes et académies. Tout cela fait de lui un passionné de lunettes, de toutes les lunettes! Dans LUNETTES CULTES, il présente chacune des marques de manière informative et vivante. Mais notre auteur, s'il fait autorité dans le monde très sérieux de l'optique, ne boude pas l'aspect ludique et social de ce qui est devenu un accessoire de mode de première importance. Combien de lunettes n'ont-elles pas marqué en effet certains films, jusqu'à en devenir elles-même les stars? Pensons à "Easy Rider" ou à "Blues Brothers". Combien de personnalités du monde du spectacle ou du sport n'ont-elles pas griffé leur look d'une paire de lunettes: Sophia Loren, Michel Polnareff, Jean-Pierre Coffe, Elton John ou David Beckham !
    Lunettes à soleil, lunettes de vue: l'imagination n'a pas de limites quant aux formes, aux motifs et aux couleurs: pas moins de 550 illustrations en couleurs sont là pour le prouver!
    Très instructif quant aux techniques et aux matériaux entrant dans la fabrication, LUNETTES CULTES s'adresse aussi au collectionneur. Un Glossaire donne toutes les définitions souhaitées.
    LUNETTES CULTES est aussi une inépuisable source d'inspiration pour les stylistes, les designers et les publicitaires.

  • Papiers peints Poésie des murs (Collection du Musée national suisse) Collectif avec des contributions de: Bernard Jacqué, Fondateur et Conservateur honoraire du Musée du Papier peint de Rixheim, Philippe de Fabry, Directeur du Musée du Papier peint de Rixheim, Helen Bieri Thomson, Conservatrice au Musée national suisse - Château de Prangins et al. Un monde de rêve(s) présenté par les meilleurs spécialistes. Des textes novateurs et originaux sur cet aspect souvent mal connu de la décoration d'intérieur, dont l'histoire va des luxueuses impressions à la planche du XVIIIe siècle réservées à l'aristocratie aux rouleaux industriels du XXe siècle et à la démocratisation du papier peint.
    De Réveillon à Zuber! Les techniques, les motifs et leurs origines, la diffusion, les modes, la création d'artistes d'aujourd'hui: autant d'approches analysant le charme inépuisable des "tapisseries" de nos chambres d'enfants. Le tout accompagné d'une illustration originale enchanteresse. Au sommaire: L'âge d'or du papier peint (1780 - 1810) ? Histoire de l'usage du papier peint ? Le papier peint panoramique ? Diffusion et démocratisation du papier peint ? de l'Art nouveau à l'art contemporain: un siècle de papier peint ? Le papier peint: une branche de l'artisanat d'art qui mérite d'être prise au sérieux. Un livre qui s'adresse à tout public s'intéressant au papier peint et à son histoire, à la décoration d'intérieur et qui est à la recherche d'inspiration, tels que stylistes, designers et autres créateurs. Une mine d'idées! Un colloque international se tiendra cet automne au Château de Prangins en Suisse, dans le cadre d'une exposition, et qui réunira notamment les auteurs de cet ouvrage.

    Sur commande
  • Cet ouvrage présente quelques-unes des pièces les plus extravagantes, les plus décadentes, les plus désirables et fascinantes ou simplement les plus intéressantes en matière de technique de mesure du temps, et dont les prix se situent tout au sommet de la pyramide. Le spectre s'étend entre quelque 200 000 dollars et environ 5 000 000, prix incroyable atteint au cours de ces dix dernières années ! De plus, l'auteur a sélectionné des montres qui ont atteint des prix extrêmement élevés lors de ventes aux enchères. Certaines d'entre elles sont devenues à proprement parler historiques.
    Une collection d'une centaine de montres, à la fois informative et divertissante comprenant des descriptions détaillées et des commentaires développés qui expliquent et analysent la relation entre le prix et la complexité des mécanismes, la sophistication du design tout comme l'importance de l'exclusivité, du caractère d'objet de collection et du prestige de chaque montre.
    Plus qu'un accessoire de mode ou qu'un simple moyen d'indiquer l'heure, la montre-bracelet est devenue une part de l'identité de nombre de politiciens ou de sportifs d'élite, de stars ou de personnalités célèbres : le choix de ce que vous portez à votre poignet en dit long sur qui vous êtes.
    Superbe volume, hommage à un fabuleux savoir-faire, qui comblera les amateurs, les collectionneurs et les curieux.
    Ariel Adams est le propriétaire et l'éditeur de « aBlogtoWatch.com ». Il est correspondant de nombreuses publications spécialisées.

  • Jamais livre consacré à la montre n'aura été si loin dans l'étude des mécanismes. Expert chez Christie's, Ryan Schmidt nous fait partager sa passion pour l'univers magique et mystérieux qu'est celui de la mesure du temps. L'auteur commence par une présentation de l'anatomie interne d'une montre mécanique et les différentes parties du mouvement. Il passe ensuite en revue le large éventail des complications ou fonctions des montres, aussi incroyables soient-elles, des indications de temps aux inventions plus ésotériques, du calendrier perpétuel au baromètre anéroïde. Quelque 400 illustrations accompagnées d'importantes légendes illustrent le texte en donnant des explications détaillées. Ce livre est l'indispensable compagnon de tout amateur qui veut acquérir une compréhension des principes mécaniques des montres ou la compléter. Richement illustré, il comblera aussi tous les collectionneurs amoureux de ces merveilles d'ingéniosité, de créativité et de sophistications techniques, dont les limites sont sans cesse repoussées. Ce superbe volume est aussi un hommage rendu au fabuleux savoir-faire des maîtres horlogers.

  • L'histoire de la Collection d'art verrier contemporain du mudac a débuté en 1970 sur l'impulsion d'un couple de mécènes passionné par les développements émergents de l'utilisation du matériau verre. Rappelons qu'il s'agit du plus important ensemble après celui du Corning Museum de New York. Le Catalogue général de la collection est paru en 2006. Il couvrait alors quelque 485 oeuvres de provenance internationale, collectionnées entre le milieu des années 1960 et 2005. Depuis lors, tant la collection du mudac que le domaine de la création verrière ont connu une évolution significative, puisqu'on assiste aujourd'hui à son retour en grâce auprès, notamment, des designers qui explorent les qualités et les défis que présente ce médium. Le mudac lui-même, lieu dédié au design, a ouvert son ensemble aux productions de ce type. Soutenue par le mécénat lié au musée, l'activité de prospection intense et toujours axée sur la création contemporaine, justifie que l'on consacre un nouvel ouvrage à cette thématique. Plus qu'un simple cahier d'actualisation du premier catalogue de 2006, l'ouvrage à paraître à l'automne 2013 est une invitation à faire l'examen de l'actualité et de la pertinence du recours au verre dans la création actuelle. Et ceci au moyen des acquisitions réalisées depuis 2006 par le mudac. C'est ainsi que quatre contributeurs extérieurs au musée ont été invités à s'exprimer sur ce sujet. Issus d'horizons distincts, ils ont en commun les liens qui les unissent à la collection du musée. Il s'agit d'Adriano Berengo, marchand d'art verrier vénitien et instigateur d'une biennale du verre contemporain, qui signe un texte avec sa proche collaboratrice Francesca Giubilei ; de Matali Crasset, designer française internationalement reconnue et dont le travail est bien représenté dans l'ensemble décrit ici; et enfin de Susanne Jøker Johnsen, artiste, enseignante et curatrice danoise. Tous nous livrent ici leur point de vue, tout comme Chantal Prod'Hom, directrice du mudac, et Bettina Tschumi, conservatrice en charge de la Collection d'art verrier. L'appareil critique comportera les notices biographiques, la liste des expositions, une bibliographie et une partie technique.

    Sur commande
  • En quelques centaines de paires provenant de collections privées, et qui pour certaines n'avaient jusqu'ici jamais été reproduites, l'auteur raconte la longue aventure de la chaussure féminine. De France, de Belgique, d'Espagne, d'Angleterre, de Suisse, d'Italie, d'Autriche, des USA ou du Japon, autant de provenances pour les sandales, les bottines, les brodequins, les pantoufles ou les mules qui épousent toutes les formes et arborent tous les coloris, dans tous les matériaux possibles. Après un parcours historique et stylistique, après l'analyse des changements de la mode au cours de quatre siècles, l'auteur nous livre un véritable Who's Who illustré des principaux stylistes qui ont marqué leur temps. Cet ouvrage va satisfaire toutes celles et tous ceux qui vouent à la chaussure féminine un véritable culte, fétichistes comme simples acheteuses. Livre de référence, il va servir aux stylistes, aux designers, aux fabricants ainsi qu'aux publicitaires comme source d'inspiration. Une joie à feuilleter. Une lecture instructive et vivante.

empty