Bayard Jeunesse

  • Aujourd'hui, Anaëlle reste à la maison car elle est malade. Avant de partir, sa maman lui fait toute sorte de recommandations qu'elle promet de respecter à la lettre. La plus importante : surtout, ne pas ouvrir la porte ! Une fois seule, Anaëlle entend quelqu'un frapper... Serait-ce le loup, venu pour la manger ?

  • C'est la rentrée ! Les élèves attendent impatiemment leur nouveau maître. Surgit alors un homme à l'accoutrement étrange : une jambe en bois, un grand chapeau, des bijoux... Pas de doute, c'est un pirate ! Ce dernier va leur faire une requête particulière : apprendre à lire.

  • Fantomoche est inquiet : ce soir, c'est la rentrée chez les créatures de la nuit, et il a comme maître le très sévère ratatouille.
    Tout commence mal. fantomoche arrive en retard avec son drap tout taché, et ratatouille le punit. soudain, un drôle de bruit se fait entendre... la nuit promet d'être très, très agitée !

  • Manon a fait une grosse bêtise : elle a volé les lunettes de Camille!
    Manon est jalouse de Camille. Il faut reconnaître que sa camarade a tout : de jolies robes, des bracelets qui brillent, mais surtout, d'adorables lunettes roses. Alors, à la récréation, lorsqu'elle remarque que Camille a laissé ses lunettes sur le muret pour jouer avec ses copines, elle les met dans sa poche.

  • La rentrée des classes n'est jamais un moment facile, même pour les pirates.
    Marin et Marine sont jumeaux et vivent sur un bateau. C'est la rentrée des classes, et le papa de Marin l'inscrit dans une école de piraterie. Et il veut que Marine devienne infirmière, comme leur mère. Mais Marin a horreur de la bagarre. Ce qu'il veut, c'est soigner les gens et devenir infirmier. Alors que Marine, elle, rêve d'être pirate. Les premiers jours sont catastrophiques pour les jumeaux. Marin est puni parce qu'il ne sait pas se battre et qu'il est trop poli. Quant à Marine, elle rate tous ses pansements. Et s'ils échangeaient ? Rien de plus facile ! Marin et Marine se ressemblent comme deux gouttes d'eau...

  • Le voyage de Léna tourne au cauchemar : quelle idée, aussi, de s'asseoir en face d'une sorcière ! Léna part à Nîmes avec sa maman. Face à elles, dans le TGV, il y a une grosse et vieille dame vraiment impolie : elle se mouche de façon dégoûtante, se gratte le nez, enlève ses chaussures. Quand son téléphone sonne et que la dame hurle dedans, la maman de Léna se permet une remarque. Mauvaise idée ! Car l'horrible bonne femme s'avère être une sorcière, de méchante humeur de surcroît parce qu'elle a attrapé un rhume. Sous les yeux effarés de Léna, sa maman est transformée en mouche ! Il va falloir à Léna beaucoup d'ingéniosité pour sortir sa mère de ce mauvais pas.

  • Furieuse de s'être fait gronder, essie décide de remplacer sa maman par la maman idéale.
    Mais laquelle choisir ? celle qui ne gronde pas, celle qui cuisine de merveilleuses frites ou celle qui raconte des histoires passionnantes ? pas facile de faire le bon choix...

  • Le petit cousin d'Essie a gribouillé son livre préféré et l'a jeté dans la baignoire... Ah, si elle le tenait, elle lui ferait passer un vilain quart d'heure, elle serait plus méchante qu'une sorcière ! Aussitôt dit, aussitôt... dingodoc ploc ploc ! la sorcière Essie fait pleurer les petits ! Mioches, minots, marmots, vous avez intérêt à vous tenir à carreau...

  • Le vent souffle fort sur le village de Sidonie, si fort qu'il emporte avec lui les grains de blé qu'elle vient de semer. La récolte est en péril ! Aussitôt, Sidonie décide de se rendre au Palais du Vent pour récupérer ce qu'il a volé. Celui-ci l'autorise à prendre ce qu'elle veut et Sidonie repart avec une petite poignée de grains. A son retour, elle les plante dans le champ de ses parents. Mais ce qui va pousser est plutôt étonnant...

  • Après son cours de patinage artistique, Mathilde accompagne sa maman à la banque. Epuisée, elle s'endort en l'attendant. Quand elle se réveille, il fait nuit, et la banque est fermée ! Sa maman l'aurait-elle oubliée ? Mathilde part à sa recherche et la découvre enfermée dans un bureau avec le directeur, tous deux ligotés par des bandits. Grâce a son courage, sa malice et ses patins à roulettes, Mathilde va déjouer les plans des malfaiteurs et permettre leur arrestation...

  • Antoine est très fier de son nouveau costume de magicien. Et quand il croise un petit monsieur bizarrement vêtu, il remarque aussitôt qu'il a le même chapeau que lui ! Mais le vent se lève et emporte leurs chapeaux. Antoine et l'homme se lancent à leur poursuite pour les rattraper. De retour à la maison, Antoine se rend compte qu'ils ont échangé leurs chapeaux ! Et l'un des deux est magique...

  • Une drôle de soupe qui ne fait pas grandir !
    À la fête de l'école, Léa s'arrête devant un stand qui l'intrigue. Une dame avec un chapeau bizarre lui propose de goûter sa soupe. Léa en boit une gorgée. Et aussitôt, elle se sent rétrécir. Son copain Baptiste a dû boire la même potion, car lui aussi est minuscule ! En réalité, la dame est une sorcière, et elle veut offrir ces deux « poupées » à sa fille... Pas de temps à perdre, Léa et Baptiste doivent réussir à trouver la potion magique qui leur rendra leur taille normale !

  • Si Essie était Cendrillon, elle ne laisserait personne lui donner des ordres. Et pour aller au bal, elle se débrouillerait toute seule. Et vive la liberté !

  • Depuis que la petite soeur d'Hugo est née, les adultes sont devenus fous : ils lui offrent tous un doudou ! Alors Hugo n'a plus qu'une idée : trouver pour Adèle le meilleur des doudous, celui qui sera son doudou préféré...

  • Margot est toujours la dernière à l'école. Elle traîne, elle rêve et elle est distraite. A la récré par contre, c'est la reine ! Elle a toujours plein d'idées pour jouer et faire des farces. Son maître, en l'observant dans la cour, a une idée : pour aimer la classe, il faut que Margot s'amuse !

  • Le plus redoutable des chasseurs rêve de capturer le roi de la forêt.
    Dans la grande forêt du Canada, Orvéal est un orignal heureux; c'est lui le plus fort, et tout le monde l'admire! Il a même donné une bonne leçon à Greg le grizzli. Mais Sam le chasseur rêve de voir les bois d'Orvéal au-dessus de sa cheminée. Gare à lui, car une chose est sûre, l'orignal ne se laissera pas faire!

  • Aujourd'hui, Essie a sept ans. Pourtant, sa maman lui demande de se lever, de s'habiller et de ranger sa chambre. Essie est scandalisée. Ah, si elle était princesse... personne ne lui donnerait des ordres ! Aussitôt dit, aussitôt... Ding, ding, dong ! Ding, ding, dong ! Les cloches du royaume sonnent à toute volée. Pourquoi ? C'est l'anniversaire de la princesse Essie, pardi !

  • Pour avoir un chien, Milo et Lou n'hésitent pas à faire une manifestation !
    Milo et sa petite soeur Lou sont décidés ; ils veulent un chien !
    Gangster, leur hamster, est mignon, mais pour les câlins, ce n'est pas terrible... Malheureusement, leur père n'est pas d'accord. Pour essayer de le convaincre, Milo et Lou organisent une manifestation, et défilent avec des pancartes où ils ont écrit ; "Un chien, c'est bien !", "Un chien, c'est plus de câlins !". Malheureusement, la réponse reste la même ; on dirait vraiment que leur père n'aime pas les chiens. Milo et Lou sont résignés, jusqu'au jour où ils trouvent une vieille photo de leur père, enfant, qui joue avec un chien...

  • La maîtresse d'essie a un chouchou.
    C'est trop nul ! si essie était maîtresse, jamais elle ne tolérerait une chose pareille ! aussitôt dit, aussitôt fait : voilà que les doudous d'essie, ainsi que bouffon, son chat adoré, deviennent ses élèves. qu'il est difficile de contenter tout ce petit monde ! on ne peut quand même pas gronder bouffon, le pauvre, quand il n'arrive pas à travailler... de là à ce que les autres le prennent pour le chouchou, il n'y a qu'un pas...
    Et ça fait beaucoup de jaloux !

  • Essie vient de regarder son émission préférée, les aventures de SuperBig, un superhéros capable de combattre les méchants et de sauver les gens. Essie voudrait bien, elle aussi, secourir les plus faibles car elle se sentirait fière et aimée. Aussitôt dit, elle devient SuperEssie. Avec son associé, le chat SuperBouffon, elle protège la population de Détractor, une vilaine crapule.

  • Un beau conte juste et sensible sur la transmission, le pouvoir des histoires et le plaisir de les raconter.
    À la mort d'un vieux conteur, sa fille décide de lui rendre hommage en partant à la recherche du plus beau récit du monde. Avant son départ, elle prend soin de cueillir les trois derniers fruits de l'arbre préféré de son père. Ces fruits magiques vont l'aider à traverser la forêt et la conduire au pied d'un immense château. Elle y rencontre un petit prince tombé malade depuis que le conteur ne lui raconte plus d'histoires.

  • Si Essie était une fée, elle pourrait faire tout ce qui lui plaît !
    Essie n'a pas envie de ranger sa chambre. Mais sa maman insiste. Ce qui serait génial, c'est que sa chambre se range toute seule, d'un coup de baguette magique. Aussitôt dit, aussitôt... Essie est une fée! Elle range sa chambre et fait apparaître un gâteau pour sa maman, étonnée et ravie!
    Elle décide d'aller à l'école en tapis volant car elle en a assez de faire le trajet à pied et son cartable est trop lourd. Mais voilà qu'il se met à pleuvoir des cordes... À l'école, la maîtresse est de mauvaise humeur. Si elle était amoureuse, elle serait toujours heureuse et ses élèves aussi.
    Aussitôt, abracadabra, la maîtresse est amoureuse. Elle est gaie, rit pour un oui ou pour un non et raconte des histoires d'amour à ses élèves. Mais les parents commencent à se plaindre.
    Et si Essie donnait la parole à Bouffon? Comme ça, elle connaîtrait toutes ses pensées. Hélas, aujourd'hui, Bouffon est de mauvaise humeur. Il parle mal à Essie. Il dit même des gros mots!
    Stop! Essie ne veut plus être fée!

  • Comment un modeste parfumeur réussit à duper le Diable en personne pour sauver une belle princesse dont il est amoureux.... Léonard est parfumeur. Il collectionne les odeurs et crée de nouvelles senteurs. La meilleure qu'il ait jamais inventée s'appelle « Rêverie sous la lune ». Elle est destinée à la princesse Maria dont Léonard est amoureux. Mais, un jour, la belle princesse disparaît. Pour seule trace, le ravisseur a laissé une odeur de soufre... celle du Diable !

  • Un président de la République allergique aux discours, voilà qui est ennuyeux !
    Depuis son élection, le président est allergique aux discours.
    Chaque fois qu'il doit en écrire ou en lire un, il éternue si fort qu'il fait trembler les vitres ! Or, aujourd'hui, la chancelière du Paracumba doit lui rendre visite. Comment l'accueillir sans un discours de bienvenue ? Et puis, la chancelière est si jolie. Ce serait terrible d'avoir le nez rouge devant elle ! Le président ne sait comment régler ce problème d'État. Pourtant, lorsque la chancelière arrive, le président est rassuré : elle pleure ! Depuis son élection, elle est allergique aux voyages officiels. Ces deux-là sont faits pour s'entendre ! Ils partent se promener dans la roseraie, et ils tombent amoureux. C'est l'amour - quelles drôle de maladie ! - qui les guérira de leurs allergies.

empty