Atlantica

  • À Béziers en 2007, des spécialistes des médias, des universitaires du sport et des praticiens ont analysé les profondes mutations du rugby à travers l'implication croissante des médias.

  • Etre terrien suffit-il pour être terrestre ? Avoir les pieds sur terre produit bien un sens du terrain avec le sentiment de trouver son identité dans ce qui serait son terroir.
    La Terre est vivante : tremblement de terre, produits bio, retour à la terre, bain de boue, marche, jardin communautaire., autant d'expériences sensorielles du terrain, du territoire et du terroir.
    Retrouver le goût originel de la terre a été une utopie du retour à la terre avant de devenir un mode de vie écologique. Face au développement industriel de l'agronomie, les alternatives à une restauration du goût de terre engagent une culture biologique de la terre.
    Nous pouvons désormais faire corps avec la terre.

  • Avant de se bronzer sur les plages, les hommes avaient découvert le soleil comme source d'énergie en cherchant sa lumière et sa chaleur. La peau est solaire en se protégeant du bronzage, mais en utilisant les rayons pour changer de couleur.
    Aujourd'hui nos maisons, voitures et autres douches prennent du soleil une énergie sans impact pour l'environnement. L'architecture solaire, de la terrasse aux maisons tournantes, retrouve le tournesol comme la technique d'un réajustement dynamique du corps avec son environnement.
    Même si la conservation de l'énergie solaire pourra être améliorée, le pas est désormais franchi d'une alternative au pétrole dans une inscription sensible des pratiques physiques et des choix technologiques.

empty