Actes Sud


  • "au point oú en sont les choses, vous feriez mieux de ne plus lui adresser la parole dans la rue, disait régulièrement notre mère lorsque nous l'avions dépassé.
    et le saluer, demandions-nous, on le salue encore ? non, disait ma mère, il ne faut plus le saluer non plus. nous devions faire semblant de ne pas le connaître, comme s'il n'était déjà plus là. " dans les années 1930, en allemagne, un enfant
    assiste sans comprendre à la mise à mort programmée, par exclusions successives, de son voisin, m. veilchenfeld. roman de la bassesse ordinaire, notre philosophe est aussi un bouleversant réquisitoire contre toute expérience totalitaire.



  • "avant cette nuit de mars, je n'avais pas remarqué karen plus que ça, même si elle fait partie de ces gens que tout le monde remarque.
    c'est le genre de fille qu'on a envie de regarder sans cesse. je veux dire, quand on discute avec elle et qu'on la regarde, on voudrait que ça ne s'arrête jamais. mais avant cette nuit oú les skinheads nous ont agressés je ne le savais pas. "après un séjour aux états-unis oú il a vécu son premier grand chagrin d'amour, vincent revient à munich désemparé. à partir du jour oú karen entre dans sa vie, il ne la quitte plus.
    cet été-là, ils flânent dans les parcs, ils discutent des heures entières et apprennent à aimer.


  • "si je sautais maintenant, dit-il, tu sauterais aussi ? [.
    ] nous devons toujours faire la même chose, nous devons toujours vouloir la même chose, nous devons toujours penser la même chose. il criait. et si l'un de nous deux a une raison de sauter, cette raison doit en être une pour l'autre, tu comprends ? c'est ce que tu veux ? c'était ce que je voulais. j'étais très heureux ce soir-là. nous étions amis et nous allions devenir jumeaux. " ils sont deux jeunes garçons et, liés par un pacte secret, ils désirent ne faire qu'un.
    jusqu'au seuil de leurs dix-huit ans, johann et ludwig vivent ensemble un rêve de fusion et d'absolu.

  • "Je ne sais pas où Gugu m'emmène, je ne sais pas non plus si j'aurai un endroit où dormir. J'ai encore un peu mal au ventre, et j'ai l'impression d'avoir quelque chose de coincé en travers de la gorge. Mais j'aime tellement les voir et les entendre prononcer ces mots : "dans la rue". Peut-être que je fais déjà partie de ces enfants des rues, qui sait oe" Un collégien en rupture de ban, perdu dans les rues de Taipei après s'être enfui de chez lui, se retrouve mêlé à une sordide histoire de machines à sous. Il va faire l'apprentissage de la marginalité au milieu d'autres adolescents cassés par la vie, à l'image des épaves automobiles où ils ont élu domicile. Une errance tragicomique écrite dans la veine du célèbre Attrape-coeurs de Salinger.

empty