Aaarg!

  • Confessions d'un puceau

    Dav Guedin

    • Aaarg!
    • 26 Mai 2016

    Depuis Colo Bray-Dunes, le talent de Dav Guedin pour l'autobiographie n'est plus à démontrer. Mais avec Confessions d'un puceau, l'auteur va plus loin dans l'intime et se dévoile comme jamais. Et pour cause, il y relate la découverte et l'exploration sexuelle de son adolescence, en toute franchise et loin des clichés. En une dizaine d'histoires, Dav Guedin donne à lire (et à voir !) des souvenirs aussi variés qu'universels : première fois, pratiques nouvelles, partenaires marquantes, grosses loses...
    Tout y passe. Le recul de l'auteur sur ce passé d'ingénu donne fruit à des récits touchants, bienveillants et forcément drôles. Une désacralisation de la chose sexuelle emprunte d'une profonde humanité, qui, à l'heure de l'injonction à l'ultra-performance, fait un bien fou. D'utilité publique !

  • Borb

    Jason Little

    • Aaarg!
    • 5 Novembre 2015

    Les strips de Jason Little dépeignent le quotidien de Borb, sans-abri, en une comédie douce-amère, à la fois touchante et hilarante. Le comique de situation, parfois quasi muet, y est bienveillant et fait toute la force du livre : ce portrait poignant propose une représentation de la misère dotée d'un savant mélange d'humour grinçant et de gravité. New York en est le decorum, la misère répond à certains standards américains, mais l'universalité de ce conte tragique la rend transposable n'importe où en occident.

  • Creep

    Kristian Hammerstad

    • Aaarg!
    • 18 Février 2016

    Creep rassemble trois histoires courtes racontées par de jeunes adultes autour d'un verre. En utilisant le genre horrifique comme support, l'ouvrage propose une réflexion sur l'adolescence, le passage à l'âge adulte, les bouleversements de la jeunesse. Face à ces récits faits de mutation, de rêves glauques et de créatures gênantes, le tout servi par un encrage précis et des couleurs en aplat, on ne peut s'empecher de penser à Charles Burns.
    Inspiré par la culture pop des 50 dernières années et l'imagerie horrifique des années 60, le style de Kristian Hammerstad se prête idéalement au propos. L'auteur y laisse paraître un véritable amour pour le genre, en même temps qu'une distance ironique.

  • Mon petit frère a peur de l'hiver réunit les meilleures nouvelles d'Olivier Bourdic parues dans la revue AAARG ! entre 2014 et 2015. Une plume ludique, poétique voire amusante ; un mélange de récits légers pourtant dotés d'une profondeur saisissante et d'histoires dramatiques nichées sous un style insouciant. Olivier Bourdic joue avec les mots autant qu'avec le lecteur qui sera frappé par la finesse de son art.
    Chansonnier contemporain, toujours sur le fil du surréalisme, l'auteur apporte sa vision du monde, trouvant en chaque petite chose le sel de la vie et de ceux qui la vivent.

  • Les désaxé(e)s

    Dominique Hennebaut

    • Aaarg!
    • 18 Février 2016

    Un gosse harcelé par les caïds de l'école, qui n'a pas fini d'en baver, même une fois passé de l'autre côté. Une institutrice remplaçante sans foi ni loi, qui profite de son nomadisme pour mener une infâme petite affaire. Une vieille dame qui a trouvé un moyen perfide de tromper l'ennui. Un interrogatoire qui donne du fil à retordre à une bande d'escrocs légèrement branques. La vengeance soudaine et exaltante d'une épouse modèle et pourtant malmenée par son mari.
    Une femme fatale, chasseuse d'hommes dociles et amoureux. Un flic obsédé par une enquête en milieu bourgeois qui n'en finit pas. Dominique Hennebaut a le chic pour raconter les désaxé(e)s, ces êtres tout entiers faits déraillements. Avec son sens aigu du dialogue - très cinématographique -, la finesse de son humour noir et ses références de genre adroitement utilisées dans ses histoires, l'auteur signe là un recueil de haute volée.

  • Atroce !

    Collectif

    • Aaarg!
    • 17 Mars 2016

    Bienvenue dans les mondes sordides et cruels de Caritte. Entre drame, horreur et fantastique, les huit histoires réunies dans ce recueil ne sont pas sans rappeler les Tales From The Crypt. Ici, l'enfer est pavé de cynisme, d'humour noir, et de retournements macabres, inscrits dans des décors et univers variés, au service d'une psychologie des personnages finement construite. Comme pour appuyer la noirceur de l'ensemble, les quatre dessinateurs à l'oeuvre ont en commun un encrage précis et une superbe mise en couleur.
    Une cohérence globale qui laisse place à des styles variés et très marqués.

  • REVUE AAARG N.1

    Revue Aaarg

    Dans chaque numéro, one-shots et séries. Des auteurs français et internationaux. Polar, fantastique, humour, enquête/reportage, autobio gonzo, un long récit " à suivre ".

  • Zapatistas

    Pierre Place

    • Aaarg!
    • 23 Avril 2015
  • Cafardman

    L'Abbé

    A Vierzon, dans un futur post-apocalyptique profondément désolé, règne le parti unique de L'Ordre Vert, dictature écologiste ayant détruit toute chose " non-bio ". Autant dire à peu près tout. Dans cette ville en ruines mais habitée, un justicier à gueule de cafard (et à l'esprit aussi vif), s'efforce de sauver la veuve et l'orphelin, tout habillé de cape et de collants - comme il se doit. Las, toutefois, Cafardman est en quête de l'ultime pièce mécanique qui lui permettra de quitter ce bled pour le grand voyage, au volant de sa moto, antennes au vent, prêt à affronter le monde.
    Une parodie délirante des comics post-apocalyptiques et superhéroïques, parfois même de fantasy, truffee de séquences à mourir de rire. Très inspiré, l'univers crée par L'abbé est une mine de situations absurdes et hilarantes.

  • Bonsoir

    B-Gnet

    • Aaarg!
    • 4 Juin 2015

    Dracula, La Nuit des morts-vivants, Frankenstein et même le blockbuster Pacific Rim... Autant de matière pour l'esprit moqueur et le talent parodique de B-Gnet qui se délecte de revisiter les films de genre connus du grand public. Avec son goût de l'absurde, il joue avec les codes pour nous servir des histoires hilarantes, habilement référencées, où ces personnages de la culture collective, en perdant de leur éclat romantique, connaissent un nouveau destin (bien moins grandiloquent, cela va sans dire). Dracula en boîte de nuit, Frankenstein au CM2, des zombies qui ne demandent qu'à faire des bisous... Grâce à B-Gnet, retrouvez ces stars légendaires comme vous ne les avez jamais vues.



    B-Gnet est auteur de bande dessinée complet, spécialisé dans l'humour absurde. On peut le trouver dans un certain nombre de magazines BD : Fluide Glacial, Spirou, Psikopat, AAARG!, etc. et dans des collectifs divers... Il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages, dont Taches, Rayures, Old Skull, (6 pieds sous terre) ou encore The Wolrd is Yaourt (Les Requins Marteaux).

  • The golden boy

    ,

    • Aaarg!
    • 17 Septembre 2015

    Jake Wood est le frère du tristement célèbre Elwood, le serial Killer. Bien sûr, il tente de mettre de la distance entre lui et son frangin... Mais, il faut bien qu'il se rende à l'évidence : lui aussi est sans doute psychopathe ! Car s'il n'est que le demi-frère du tueur, il est doublement taré !

  • Rustin

    Witko

    • Aaarg!
    • 6 Novembre 2014

    Rustin se trimballe une grosse cicatrice à l'abdomen. D'où vient-elle ? Ça dépend qui le demande. Tantôt Rustin racontera que son père et lui furent jadis siamois ; tantôt il expliquera comment il s'est fait arracher le foie par un peuple incas ; puis il assurera que seule sa tumeur a été cuite dans le plat prévu pour le dîner. Bref, Rustin a beaucoup d'imagination.
    Grâce à cette inventivité, ce recueil de mensonges embrasse des univers très différents, au service de chutes plus cocasses les unes que les autres.

  • Quatre récits construits avec la précision d'une horloge suisse. Dans une ambiance à la David Lynch, les dessins de Boivin (drôles de gueules, corps magistralement saisis dans le mouvement) servent des histoires troublantes et terribles dont Lili et Winker, créatures ambiguës, mi-enfants mi-monstres, ont pris le contrôle... - Catherine Romat David Chauvel est scénariste et éditeur. Il est l'auteur de prêt de trente bandes dessinées (séries et one-shots), dont Ring Circus, Arthur, Ce qui est à nous, Mafia Story, Sept voleurs, Wollodrïn, ou encore Popotka, le petit Sioux dont le tome 3 a reçu un Alph'art.

    Hérvé Boivin est le dessinateur des séries Le Sabre et l'épée, World War 2.2 et du one-shot Trois allumettes. Il reconnaît dans ses influences des auteurs comme Rabaté, Aristophane et Blutch et développe divers styles graphiques.

  • Bienvenue dans le quotidien des favelas brésiliennes à la sauce Eldiablo : un recueil d'historiettes et de portraits de celles et ceux qui tentent par la débrouille (plus ou moins légale) de vivoter, se sortir de postures délicates, mais aussi de prendre du bon temps et la vie comme elle vient. Le trait dynamique et pop de Julien Loïs, maître de l'anthropomorphisme, apporte de la fraîcheur à ces instantanés jouissifs et touchants.



    Eldiablo est l'auteur de la série Les Lascars, d'abord en BD (Jungle/Casterman), puis animée et diffusée sur Canal +, pour devenir un long métrage à succès. La bande dessinée Monkey Bizness (Ankama), dont il est scénariste, a reçu le prix Charlie Schlingo à Angoulême en 2014. Il travaille avec la dessinatrice Cha depuis 2012 : leur Pizza Roadtrip (Ankama) a reçu le prix des lycéens du FIBD en 2013. Ils poursuivent avec Un homme de goût (Ankama), dont le premier tome est paru en automne 2014.



    Julien Loïs est illustrateur, coloriste, plasticien et auteur. Il publie régulièrement des illustrations dans Fluide Glacial et réalise toute l'imagerie du groupe Chinese Man. En 2011 il publie un premier recueil d'illustrations aux éditions Charrette suivi d'un deuxième volume l'année suivante. Sous l'impulsion des éditions Même Pas Mal il s'attèle en 2012 à sa première bande dessinée (Pas de panique) à Sonic City.

  • Chroniques de nulle part

    , ,

    • Aaarg!
    • 22 Octobre 2015

    Un homme qui revient dans sa ville natale pour y accomplir un sombre dessein à sa sortie de prison. Une jeune fille qui se libère de ses chaînes sociales en courant tous les matins qui porte un lourd secret. Un type qui fait le bilan et que le hasard va mener sur un pont. Un autre qui se souvient de ses premiers émois amoureux et cinémétographiques. Un journaliste de presse à sensations qui vient enquêter sur des enfants qui disparaissent.
    Une éclusière qui récupère tout ce que le canal charrie, cadavres compris. Un chien errant au milieu de tous ceux-là. Une voiture qui brûle sans raison. Tant d'histoires a priori sans lien et que le passé va nouer ensemble. Un roman graphique noir et violent, avec une pointe d'espoir et d'humanisme.

  • Mourir sans crever de faim regroupe les meilleures nouvelles de l'auteur de Joblard, parues dans la revue AAARG ! entre 2014 et 2015, ainsi qu'un récit inédit. Dans Joblard, t'es le meilleur et Joblard, l'hygiène de la vermine, les deux romans de l'auteur publiés à ce jour, Jean-Marc Royon nous a séduits pour sa langue verte, son sens du polar comique et satirique, et ses personnages aussi losers qu'attachants.
    Dans ce recueil, Jean-Marc Royon révèle une autre facette de son talent avec des nouvelles inscrites dans une littérature blanche, faite de chroniques sociales hyperréa- listes, tantôt bouleversantes, tantôt révoltantes, toujours chargées de (bon) sens. La plume est nette, efficace et bourrée d'intelligence stylistique ; un plat raffiné mais copieux, que l'on dévore de bout en bout.

  • Beast off

    Collectif

    • Aaarg!
    • 19 Novembre 2015

    Pour célébrer ses deux ans d'existence, la revue AAARG ! propose de réunir le meilleur de ses numéros dans un beau-livre de 300 pages, agrémentées témoignages inédits, d'anecdotes, de photos et illustrations rares.

  • Pierre Place aime le Mexique. Pierre Place aime la révolution. Pierre Place aime l'humour. Lorsqu'il réunit ces trois passions, cela donne Zapatistas, une série de récits et de portraits en terres rebelles, tous plus drôles les uns que les autres. En quelques planches, l'auteur nous présente des acteurs-trices de la révolution mexicaine, tout droit sortis de son imagination. Mais ne vous y trompez pas, l'héroïsme romanesque ou les nobles faits d'armes sont ici tout relatifs : Pierre Place nous sert une fresque du quotidien, peuplée d'individus qui, outre des révolutionnaires sont avant tout des êtres humains, avec leurs rêves, travers, désirs, défauts... Un décor à distance qui, bien évidemment, est l'occasion pour l'auteur, satirique à ses heures, de railler notre société actuelle.



    Pierre Place réalise son premier roman graphique en 2009 aux éditions Warum : Au Rallye, une chronique sociale au cour d'un quartier populaire du Nord-Est parisien. En 2011, il publie chez Delcourt Celle qui réchauffe l'hiver, un conte fantastique en pays Inuit, et fin 2013, paraît Le Silence de Lounès chez Casterman, sur un scénario de Baru. Parallèlement, Pierre Place a collaboré à chaque numéro de la revue AAARG! depuis sa création.

empty