Veys

  • Boule & Bill T.36 ; flair de cocker Nouv.

    Boule et Bill partent à la découverte de la montagne : des aventures toujours plus drôles et intrépides ! Là-hauuuuut dans la montagne, y a... Boule et Bill qui sont partis à la découverte de la faune et de la flore locales. Les petits citadins s'aperçoivent bien vite qu'ils ne sont pas les fins explorateurs qu'ils pensaient être ! Bill a un flair irréprochable ; Boule est un explorateur né... alors comment se fait-il que tous les animaux du coin, sangliers, chamois et marmottes, leur passent (en riant) sous le nez ?

  • Printemps 43. Après avoir été abattu au-dessus de la Nouvelle-Guinée, où rôdent des bandes de soldats japonais affamés, prêts à tuer et manger tout ce qui bouge, le pilote Faust reprend le combat et va devoir s'affirmer comme le plus efficace des chasseurs. Inexorablement, le moment de l'affrontement avec le pilote numéro un japonais approche. Le deuxième tome d'une série qui fait la part belle aux combats aériens à la vie à la mort qui ont marqué la guerre du Pacifique.

  • Depuis quelques semaines, d'étranges phénomènes secouent le coeur de l'empire britannique.
    Londres vit des heures tragiques : les femmes se rebellent et entreprennent des actions spectaculaires et délirantes pour se libérer du joug de la domination masculine... on s'aperçoit ainsi que la stabilité de la société anglaise dépend entièrement de la discipline stricte qu'elles respectaient jusqu'alors. ce changement de comportement annonce-t-il une catastrophe sans précédent ? d'où vient cette terrible menace ? qui a intérêt à saper les fondements de cette brillante civilisation ? la mission de nos sémillants héros, philip et francis, sera d'apporter toutes les réponses à ces terrifiantes questions.

    Sur commande
  • Francis débarque chez Philip après s'être houspillé avec sa maman. Une petite contrariété temporaire, mais Francis prend ses aises, envahit l'appartement et pousse à bout Philip. Ce dernier avale un breuvage censé le rendre autoritaire, mais aux effets secondaires se incontrôlables ! Pendant ce temps, Olrik a récupéré la machine capable de dérégler la météo, créée par le professeur Miloch. Seul problème : les pluies qui s'abattent sur Londres ne dérangent en rien les sujets de la perfide Albion.

    Sur commande
  • Six ans après la sortie de Menace sur l'Empire, voici enfin le deuxième épisode de Philip et Francis ! Une parodie délicieuse de Blake et Mortimer. Le duo Barral-Veys s'attaque à cette série mythique (et plus particulièrement ici à l'album Le Piège diabolique) avec énormémentd'humour... Après avoir affronté avec brio la pire menace qu'ait connu l'Empire britannique (les femmes !),Philip et Francis s'adonnent au plaisir simple de se retrouver au Centaur Club. Un plaisir qui ne dure que le temps d'une planche de l album, car Philip reçoit un télégramme du (pourtant) défunt professeur Miloch. Celui-ci lui lègue un héritage scientifique, une « géniale invention »entreposée dans un lieu lugubre : un bâtiment désaffecté du fisc ! Piqués par la curiosité, Philip et Francis se rendent sur place et découvrent un chronoscaphe. Sentant le coup fourré,ils se gardent bien de monter à bord, mais Miloch, en véritable Machiavel, leur a tendu un piège, et la machine à voyager s'enclenche... Une machine un peu spéciale, en fait un vulgaire manège, qui va transporter Philip et Francis dans une autre dimension ! Ils découvrent alors un Londres inattendu, un Londres où les chauffeurs de taxis sont aveugles, où les cabines téléphoniques sont des urinoirs (et réciproquement) et où, surtout, l'alter ego d Olrik est sur lepoint de se marier avec la reine d'Angleterre ! Shocking, isn t it ?

    Sur commande
  • Enfin la BD de l'émission culte « Les Grosses Têtes », diffusée sur RTL depuis plus de 40 ans !

    Sur commande
  • Saviez-vous que le docteur Watson doit une grande partie de sa popularité à une méduse ? Que Sherlock Holmes pratique parfois le cambriolage ? Et seriez-vous capable de trouver un rapport entre un diable en boîte, un haltère, un réveil-matin, un cactus et une masse d'armes ? Non ? Eh bien plongez-vous dans les carnets secrets du docteur Watson, miraculeusement exhumés par deux froggies...

    Sur commande
  • Après un premier contact avec Vella Lavella, Boyington et ses hommes s'installent pour de bon sur l'île. Les Têtes Brûlées y font merveille contre les Japonais. Boyington est de plus en plus indiscipliné ; il se fait très mal voir de ses supérieurs. Mais il n'en a cure : ses tactiques résolument anticonformistes surprennent totalement l'ennemi et donnent d'incroyables résultats. Les Corsair descendent du Zero à tour de bras.
    Mais un jour, le major est victime d'un grave traumatisme et sa personnalité s'en trouve complètement chamboulée : il devient discipliné, suit aveuglément les tactiques officielles, ne boit plus, ne se bagarre plus, et demande conseil à ses supérieurs hiérarchiques...
    Résultat : les victoires chutent dramatiquement. C'est la catastrophe. Les Japonais commencent à leur flanquer des raclées.
    Il faut absolument qu'il retrouve sa psychologie de brute alcoolisée qui faisait merveille. Ses copains s'emploient donc à le faire revenir comme il était avant, mais rien n'y fait. Boyington organise même des soirées culturelles où il donne des lectures de poésie !
    Les Têtes Brûlées vont-ils parvenir à guérir leur ami et à reprendre leur marche victorieuse ? Le sort de la guerre dans le Pacifique dépend de l'humeur de Greg Boyington...

    Sur commande
  • Du haut d'un donjon du fin fond d'une cuisine, on peut rire de tout.
    La preuve.

    Sur commande
  • Après avoir été blessés chez les Tigres Volants, Frank et Steve sont renvoyés aux USA. Ils y restent plusieurs mois en convalescence et reviennent sur le front en 43. Ils se retrouvent alors basés à Espiritu parmi d'autres pilotes de réserve. Un officier inconnu leur donne un mystérieux rendez-vous. Ils s'y rendent et retrouvent alors Boyington qui leur a fait une farce.
    Celui-ci leur demande de le rejoindre pour fonder un nouvel escadron de chasse. Ils acceptent, car ils ont un bon souvenir de lui et ils savent qu'il sera très efficace à la tête d'un escadron. .
    Boyington va devoir ensuite recruter des pilotes parmi ceux de la base. Ils vont y rester un moment pour s'entraîner, car la plupart ont très peu d'heures de vol. Heureusement, ils ont à leur disposition des Corsairs, ce qui va leur donner un avantage certain sur les Japonais.
    Mais tout ceci va se révéler très compliqué car le colonel Lard va passer son temps à leur mettre des bâtons dans les roues. Ils arrivent tout de même à partir pour les îles Russel.
    C'est un test pour Gramps et son équipe : s'ils ne font pas vite preuve de leur efficacité au combat, l'escadron sera rapidement dissous. Leur première mission consiste à escorter des Avengers et des Dauntless avec une vingtaine de Corsairs. L'objectif est l'île de Ballale, aux mains des Japonais, qu'ils doivent bombarder.
    Arrivés au-dessus de l'île, ils doivent protéger les bombardiers attaqués par une quarantaine de chasseurs nippons. C'est une réussite : ils détruisent de nombreux avions ennemis avec une seule perte. Mais cette première mission d'escorte est suivie de beaucoup d'autres où ils n'ont plus l'occasion de combattre. Et on risque toujours de dissoudre l'escadron s'il n'affiche pas un palmarès conséquent. Une autre bataille avec les Japonais finit par arriver et Boyington et ses hommes descendent de nouveau des chasseurs. Leur position est donc consolidée et la 214 est assurée de continuer.

  • Saviez-vous que Watson doit une grande partie de sa popularité à une méduse ? Que Holmes pratique parfois le cambriolage ? Et seriez-vous capable de trouver un rapport entre un diable en boîte, un haltère, un réveil-matin, un cactus et une masse d'armes ? Non ? Eh bien plongez-vous dans les carnets secrets du Dr Watson, miraculeusement exhumés par deux ?froggies?...

  • Le Baron Rouge est un tueur né. Elevé dans la tradition militaire, il rêve de passer les ennemis de l'Allemagne au fil de l'épée. L'aviation va lui permettre de réaliser ses ambitions. Le jeune homme va devenir un as et décimer les rangs des aviateurs alliés.
    Ses débuts coïncident avec les premiers combats aériens de l'histoire. Ce sont de véritables batailles de dinosaures volants que vont se livrer ces pilotes avides de victoires.
    Il n'existe aucune tactique de combat, ni aucune expérience. Aucune règle. Tout est à découvrir à bord de ces engins improbables qui survolent la guerre de 14-18. Et à ce jeu-là, le Baron Rouge est le meilleur.

    Sur commande
  • Sans nul doute, connaissez-vous le plus célèbre duo de détectives d'outre Manche, Sherlock Holmes et son fidèle Watson. Mais connaissez-vous leurs véritables enquêtes enfin révélées par un autre duo, comble de l'ironie, des mangeurs de grenouilles. D'aucuns y verront un crime de lèse Majesté, les plus nombreux applaudiront à ces aventures hautes en couleurs, finement observées, souvent cocasses mais jamais vulgaires. Il était grand temps qu'on nous dise tout sur Sherlock Holmes?

    Sur commande
  • Rien ne va plus au 221 b, Baker Street... Les affaires viennent à manquer : pas l'ombre d'un assassinat, d'un rapt ou du moindre vol ! Holmes développe de véritables symptômes de manque. L'ennui lui est insupportable. Même son violon ne le calme pas. Le remède : lui trouver une enquête, à tout prix et au plus vite. Watson, désemparé, en vient même à

  • Du haut d'un donjon du fin fond d'une cuisine, on peut rire de tout.
    La preuve.

  • Nous retrouvons le Baron Rouge en Russie. Il accompagne les bombardiers lourds qui causent de spectaculaires dégâts, et avec son ami Willy il massacre à la mitrailleuse une colonne de cavaliers cosaques.
    On lui propose ensuite quelque chose d'encore plus excitant : rejoindre le front de l'ouest où il va pouvoir se mesurer aux meilleurs chasseurs anglais. Sur la Somme, le Baron pilote un puissant Albatros qui va lui donner un avantage certain sur les pilotes alliés.
    Mais une désagréable surprise l'attend : parmi ses collègues, il retrouve son ennemi mortel, le prince Friederich.
    Le Baron va devoir lutter sur deux fronts : résister aux assauts acharnés des pilotes anglais, et se méfier du Prince et des ses sbires qui attendent une bonne occasion pour l'éliminer.

    Sur commande
  • Steve et Frank, deux jeunes pilotes de chasse, s'engagent dans l'American Volunteer Group pour combattre l'invasion japonaise en Chine. C'est là qu'ils rencontreront ce personnage extraordinaire qu'est Greg Boyington.
    Avant d'accomplir ses fameux exploits dans le Pacifique, c'est en effet d'abord avec les Tigres Volants que Boyington va commencer sa courte mais intense carrière guerrière.
    Ces jeunes pilotes vont pratiquement arrêter à eux seuls l'offensive japonaise, mettant fin à l'invincibilité de l'armée impériale.
    Boyington devra malheureusement quitter le théâtre des opérations pour se soigner, mais il reviendra bientôt sur le front du Pacifique pour y constituer la plus formidable machine de guerre constituée avec si peu d'hommes.

  • Les Têtes Brûlées partent en permission à Sydney. A leur retour, ils manquent tous de disparaître : les Japonais, visiblement très bien renseignés, les attaquent juste avant leur arrivée à Munda. Boyington pense qu'un de ses pilotes a été trop bavard avec sa petite amie qui a dû communiquer des informations à l'espionnage japonais.
    Le contre-amiral Clark propose d'affecter une unité de Marines sur un porte-avions pour soutenir les pilotes de la Navy épuisés. Le général Holland Smith pense la même chose. De plus, pour lui, les Marines sont plus performants et ont de meilleurs avions.
    Evidemment, ils pensent à l'unité la plus efficace. Boyington annonce donc l'étonnante nouvelle à ses pilotes.
    A priori, il est quasi impossible de poser un Corsair sur un porte-avions sans casser du bois à cause de l'important rebond, mais l'unité de Greg peut utiliser un tout nouveau modèle de Corsair qui possède un train d'atterrissage amélioré, plus adapté à l'appontage.
    Les Têtes Brûlées s'entraînent donc sur un porte-avions de la classe Essex. Mais ils ont du mal à suivre la discipline stricte qu'ils avaient un peu oubliée.Et leurs rapports avec les pilotes de Hellcat jaloux sont un peu tendus...

    Sur commande
  • En 1943, les Japonais n'ont vraiment pas de chance. Premièrement, ils voient arriver un avion extraordinaire : le fameux Corsair. Leurs Zéro ne pèsent pas lourd contre un tel monstre.
    Deuxièmement, dans un des ces Corsair, il y a...Boyington ! Son puissant cerveau (qui barbote dans un carburant vieilli en fûts de chêne) travaille constamment dans un seul but : renvoyer les Japonais chez eux, avec un petit mot gentil...
    Moi, je serais les Japonais, je n'insisterais pas.

  • Dans le ciel français pendant la Grande Guerre, un chasseur de couleur écarlate poursuit sans relâche un SPAD anglais. Le pilote allemand parvient enfin à blesser mortellement son adversaire, et se pose près de l'avion abattu pour regarder mourir sa victime et se délecter de sa victoire. Dix ans plus tôt, le jeune Manfred, qui étudie dans une académie militaire à Berlin, se découvre au cours d'une rixe avec des camarades de classe un talent bien singulier.

    Sur commande
  • Blessé et frustré après son premier combat aérien, Manfred Von Richthofen, qui était mitrailleur sur un biplace, décide d'apprendre à piloter. Il veut mener ses prochains duels à sa façon, en pilotant et en tirant, décidant seul de la tactique de combat. Et c'est concluant : Manfred tue un pilote français avec une grande facilité, et beaucoup de plaisir. Il est maintenant prêt à décimer les rangs des pilotes alliés.

  • Issu d'une longue lignée de fayots, le jeune Defayol ne manque pas d'imagination ni d'ingéniosité pour briller dans les yeux - et dans le coeur - de ses chers professeurs. Mais à force de vouloir devenir à tout prix le premier de la classe, il risque bien d'être dans le collimateur de tous ses petits camarades. Pas de panique, notre fayot de compétition a de la suite dans les idées !

    Sur commande
  • Manfred Von Richthofen a survécu à son premier duel aérien. Mais en tant que mitrailleur, il s'est senti extrêmement frustré de ne pouvoir contrôler l'avion. Convaincu qu'il doit être en mesure de piloter et tirer en même temps pour faire le meilleur usage de son étrange don de lecture des esprits, il travaille dur à l'obtention de son brevet. C'est en mars 1916, dans le ciel de Verdun, que le Baron Rouge obtiendra sa première victoire en tant que pilote.

    Sur commande
empty